L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 207 RC






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PEUGEOT 207 RC (2007 - )

peugeot 207 rc
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (18/06/2007)

LE LION EN CAGE

Lorsque l'on s'appelle Peugeot, la sortie d'une nouvelle GTI, à fortiori dans le même segment de marché que la Peugeot 205 des années 80 n'est jamais anodin. Tout du moins dans l'esprit du public et auprès des amateurs du genre. Alors évidemment, après la saga 206 RC, il nous tardait de découvrir, volant en main, la nouvelle Peugeot 207 RC. Avec son moteur partagé avec la Mini Cooper S et ses 175 ch, la Peugeot 207 sera-t-elle de taille à assumer son héritage et se tailler la part du lion ?

Texte & photos : Gabriel LESSARD

Pour toutes les personnes ayant connu la période faste des GTI et à fortiori de la Peugeot 205 GTI, c'est toujours la larme à l'oeil que l'on évoque cette époque que l'on croyait alors bénite. On occulte cependant tout le côté obscur de cette mode qui mettait alors dans des mains pas toujours expertes ni raisonnables de véritables petites bombes dont certaines nécessitaient un certain savoir-faire. Peugeot occupait alors une place de choix, placé en tête du hit parade des ventes de voitures sportives pendant de nombreuses années, devant la Renault Supercinq GT Turbo et la Volkswagen Golf GTI Mk2. Il faut en effet se souvenir, que la Peugeot 205 GTI, notamment en version 1,9 litres, tenait tête à des sportives compactes du segment supérieur (Renault 11 Turbo, Volkswagen Golf GTI, Ford Escort XR3...). Une donnée à retenir pour pouvoir mieux resituer aujourd'hui la nouvelle Peugeot 207 RC dans son marché.

Sans même l'avoir encore décrite avec détail, et pour accéder à une aura au moins équivalente à son illustre devancière, la 205 GTI 1900, la 207 RC devrait pouvoir lutter face à la Renault Mégane RS et la Volkswagen Golf GTI Mk5, pour ne citer qu'elles. Les plus jeunes d'entre-nous qui n'auraient pas connu cette période des GTI ont été bercés par les histoires embellies de leurs pères, oncles ou grand-pères qui n'ont que des mots flatteurs pour ces GTI des années 80. Toutefois, il suffit d'en reprendre le volant aujourd'hui pour se dire qu'on n'est pas prêt de repartir en vacances avec ces petites sportives à peine civilisées et peu prévenantes pour votre confort. Le marché actuel des GTI et petites sportives est obligé de tenir compte des évolutions des acheteurs ce qui n'est pas sans incidence sur nos GTI d'aujourd'hui et le jugement que nous devons en avoir. Après un essai intéressant de la 207 THP 1.6 150 ch qui nous offrait une sorte de mise en bouche, il était temps de passer aux choses sérieuses avec cette nouvelle 207 RC…

PRESENTATION

peugeot 207 rcLes propriétaires de Peugeot 206 RC ne seront pas déboussolés par le design et la présentation globale de la 207 RC. On retrouve les mêmes "tics" de présentation. Les boucliers et baguettes sont peints ton carrosserie, la double sortie d'échappement aux formes trapézoïdales est chromée, les rétroviseurs possèdent une couleur spécifique (ici d’aspect chrome satiné comme sur les Audi S3), aileron de toit (optimisant l’appui aérodynamique à haute vitesse avec un gain de 25 kg à 200 km/h) et petit logo "RC" sur la malle arrière.

Pour le reste la 207 RC offre au regard une face avant plus massive avec une "bouche" béante qui semble vouloir croquer du bitume et le parebrise qui débute plus en amont sur le capot. Les optiques ont pris du volume et semblent vouloir déborder sur la carrosserie. Les jantes alu Pitlane 9 branches en 17 pouces participent à ce look sportif discret, sachant que la THP 150 ch possède également ce diamètre.

Le logo Peugeot sur la proue de cette GTI moderne prend de l'ampleur également, au risque de friser avec le ridicule. Il semble ainsi vouloir concurrencer par sa progression de taille le compteur des nouvelles Mini Cooper S ! Quoique un peu haute sur pattes, la Peugeot 207 RC offre une allure, certes discrète et de bon goût, mais sportive. D'autant plus avec cette couleur rouge Aden dont s'est paré notre véhicule d'essai. Le cerclage des feux anti-brouillards est bienvenue et apporte une petite touche de luxe bienvenue. Un des traits caractéristiques de la 207 est la découpe du pli des passages de roues qui lui confèrent une réelle originalité dans son segment de marché. Seule reproche à adresser, c'est la ressemblance un peu trop évidente avec la 307 Féline qui a été face-lifté il y a quelques temps déjà.

HABITACLE

interieur 207 rc L 'habitacle de la 207 RC confirme la très bonne impression laissée par la THP. La planche de bord est agréable et bien finie et arrive presque à faire oublier la place conséquente prise par cette dernière (la distance entre la baie de parebrise et le conducteur est réellement conséquente, presque comme dans un monospace !). Les sièges baquets dont la sellerie est mixte cuir et Alcantara sont très confortables et maintiennent bien le corps notamment dans les phases d'appuis. On retrouve toujours les touches "métalliques" pour accentuer l'esprit sport dans l'habitacle avec notamment le pédalier et repose pieds, ainsi que le pommeau de vitesses. Un pommeau, qui, le matin, est glacé au touché ! Le volant est réglable en hauteur et profondeur (tout comme les sièges) permettant donc à chacun de trouver une position de conduite à sa convenance.

L'équipement de série est complet, surtout pour une auto affichée à 22 500 euros : un système d’aide au stationnement arrière, un limiteur de vitesse couplé au régulateur de vitesse, un détecteur de sous-gonflage direct, des projecteurs ellipsoïdes associés à un éclairage directionnel statique, un allumage automatique des projecteurs, un essuie-vitre automatique à capteur de pluie, des rétroviseurs extérieurs de grande dimension à rabattement télécommandé, un rétroviseur intérieur électrochrome... sans compter sur le désormais "minimum vital" (vitres électriques, direction assistée, fermeture centralisée...). A noter que l'instrumentation est plutôt complète (seule le manomètre de turbo manque à l'appel... c'est dommage), surtout face à la concurrence plutôt pingre dans ce domaine.

L'habitabilité arrière est mesurée, mais le coffre de bonne contenance avec 270 dm3 en configuration de base. Pas de doute, la 207 RC sait recevoir ses occupants et les traiter avec soin. La qualité de présentation et fabrication fait plaisir à voir. Certes quelques plastiques durs subsistent encore, mais le bilan global est flatteur.

CARACTERISTIQUES


PEUGEOT 207 RC
moteur thp 175 207 rc
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête + Arbre d’admission à calage variable en continu
Position : transversal AV
Alimentation : Injection directe séquentielle phasée Bosch MED 17.2 + turbo Twin-Scroll Borg Warner (0,8 bars) + échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1 598
Alésage x course (mm) : 77 x 85,8
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 175 à 6 000.
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 240 à 1 600 (+overboost à 260 Nm)
TRANSMISSION
AV + ASR + ESP déconnectable
Boîte de vitesses (rapports) : Manuelle (5)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm): disques ventilés (302) + étriers flottants - disques pleins (249) + ABS + AFU
Pneus Av-Ar : 205/45 R 17 (Bridgestone Potenza)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1250
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 7,14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 220
1 000 m DA : 27"8
0 à 100 km/h : 7"1
CONSOMMATION
Mixte normalisée (L/100 km) : 7,2
Moyenne de l'essai : 11,7
PRIX NEUF (05/2007) : 22 500 €
10 CV FISCAUX

MOTEUR

Ce moteur "EP6 DTS" est une déclinaison sportive du moteur "EP6 DT", le 1.6 l THP de 150 ch, dynamique et polyvalent, apparu à l'automne 2006 sous le capot de la 207. Sa mécanique et son contenu technologique sont très proches, mais il adopte une cartographie moteur entièrement recalibrée pour un typage plus sportif ainsi que des modifications au niveau du carter du turbo et de son matériau, pour permettre d'atteindre des puissances plus élevées. Ce 4 cylindres de 1598 cm3 offre donc une puissance maximale de 175 ch à 6 000 tr/mn. Il est coiffé d'une culasse à seize soupapes avec deux arbres a cames en tête. Un soin tout particulier est apporté au développement du couple et au temps de réponse. Ainsi, il permet déjà de délivrer un couple de 153 Nm des 1000 tr/mn. Son couple maximal de 240 Nm est atteint a seulement 1 600 tr/mn et cette valeur reste inchangée jusqu'à 4 500 tr/mn. Il est par ailleurs encore de 204 Nm a 6 000 tr/mn. Mais ce couple maximal peut être encore augmente grâce à la fonction overboost, qui accroît momentanément la pression de suralimentation du moteur. Il peut ainsi atteindre 260 Nm lors d'une forte sollicitation de l'accélérateur. Cet overboost s'active sur l'un des trois rapports supérieurs en pleine charge, des les bas régimes jusqu'a 5 200 tr/mn. Plusieurs innovations technologiques ont permis la réussite de ce challenge technique, notamment : l'injection directe, un turbocompresseur Twin-Scroll, une culasse a distribution par deux arbres a cames en tête avec calage variable en continu pour l'admission, une pompe a huile pilotée, un carter moteur innovant. Par cette méthode de réduction de cylindrée et d'augmentation de la performance unitaire, Peugeot, en collaboration avec BMW, a cédé aux sirènes du "downsizing" tout comme l'avait déjà fait VAG avec notamment sa Golf GT.

Cette version adopte la boîte de vitesses mécanique de type « BE4/5T » à cinq rapports. Sur ce nouveau moteur essence, cette boîte de vitesses bénéficie d’un étagement spécifique, avec des rapports de boîte plus courts, exploitant la grande souplesse du moteur. Seule la première est rallongée afin d’obtenir des passages « plus dynamiques » dans les virages à vitesse réduite, telle une épingle, en permettant au véhicule d’évoluer à 66 km/h grâce à un régime maximal repoussé à 6 800 tr/mn pour les deux premières vitesses. Notons également que l’embrayage a été renforcé pour supporter le couple temporaire de 260 Nm lors de la mise en fonction de l’overboost. Après cette énumération technique, qu'en est-il des performances et de l'agrément constaté ?

Côté performances, la 207 RC affiche une belle vigueur avec 27,8 secondes pour le kilomètre départ arrêté et un 0 à 100 km/h en 7,1 secondes tandis que l'aiguille du tachymètre va se stabiliser à 220 km/h. Des chiffres qui sont dans l'absolu un cran au-dessus de sa rivale française la plus directe, la Clio 3 RS, et qui sont équivalents à ceux de la Mini Cooper S dotée de la même mécanique, mais pas de la même boîte de vitesses. C'est surtout dans le domaine des reprises que le moteur de la RC se justifie pleinement avec un punch qui semble omni-présent... jusqu'à une certaine limite toutefois.

SUR LA ROUTE

Si la 207 RC peut vite devenir la reine des feux rouges, sur des trajets très rapides, le moteur marque le pas passé les 5000 tr/mn et devient linéaire et sans saveur. Un peu à la manière d'un moteur diesel, c'est tout en bas et rien en haut, et surtout une sonorité assez décevante hormis au ralenti. On imagine que sur des circuits où l'on prend de la vitesse, la 207 RC risque de marquer le pas tant elle manque d'allant dans les tours (pas d'overboost au-delà des 3 premiers rapports et le couple maxi est atteint à 4500 tr/mn). Et ce n'est pas la commande de boîte qui risque de donner envie de tomber un rapport. Une mécanique qui délivre certes des performances mais qui manque d'un brin de fantaisie dans les tours et un son un peu plus travaillé à tous les régimes pour donner pleinement satisfaction au sportif accompli...

essai peugeot 207 rc

Historiquement un domaine dans lequel Peugeot était passé maître de son art, le comportement routier de la 207 RC étonne et déçoit lui aussi. Comme sur toutes les 207, les liaisons au sol se composent d’un train avant de type pseudo- McPherson. Pour la RC, l’articulation avant du triangle est désormais confiée à une rotule en lieu et place de l’articulation élastique. L’articulation arrière reste quant à elle élastique, tout en étant rigidifiée. La raideur de la traverse déformable du train arrière est, augmentee de près de 30 % par rapport à la 207 THP 150 ch. Les amortisseurs hydrauliques à clapets pressurisés à 5 bars, structurellement identiques au reste de la gamme, obéissent à des lois spécifiquement étudiées pour la 207 RC. De même, la raideur des ressorts avant et arrière est augmentée.

Sur la route, on sent que la suspension est ferme, mais on se trouve vite confronté à un problème d'amortissement. Les occupants, même à faible allure sont chahutés dans l'habitacle par les déformations de la chaussée, et lors des phases d'attaques, si la piste est un peu dégradée, l'auto sautille et ne permet pas de la placer au mieux. Un désagrément d'autant plus criant que le train avant bien conçu, encaisse plutôt bien le couple conséquent et permet un placement efficace de l'auto. L'ESP en position on est beaucoup trop intrusif, mais heureusement il est déconnectable totalement (l'AFU avec !).

L'équilibre général est bon et démontre une très bonne base de travail que vient gâcher l'amortissement... La direction électrique manque de consistance, surtout que les remontées de couple dans le volant se font parfois sentir. Sur route, à rythme soutenu, les quatre freins à disques (étriers flottants seulement) sont suffisant mais mériteraient d'être plus puissants à l'attaque de la pédale. Globalement on sent qu'il ne manque pas grand chose à la 207 RC pour être dans le ton et faire figure d'exemple. Malgré ses 1,24 tonnes, elle offre toujours une mobililté Peugeot de "l'arrière train" tout en restant plus civilisée. Mais cette amortissement vraiment, quelle déception !

CONCLUSION

:-)
Présentation soignée
Equipement complet
Très bon sièges baquets
Prix intéressant
Agrément moteur
Performances
Châssis équilibré
ESP déconnectable
Freinage
:-(
Amortissement à revoir
Commande de boîte !
Direction collante
Moteur pas assez démonstratif
Poids
Bruits de roulement importants
Motricité et remontées de couple

Voilà une surprise à laquelle on ne s'attendait pas ! La Peugeot 207 RC n'est pas à la fête en comportement routier et ne truste pas la première place ! C'est bien dommage, car globalement l'offre est alléchante, à commencer par le rapport prix/prestations. Mais Peugeot semble avoir oublié une composante essentielle du succès d'une GTI : l'émotion de la sportivité. GTI pour tous les jours, la 207 RC perd de sa superbe en augmentant le rythme. Sans une version plus affûtée et aboutie qui sera retenue par les clients prescripteurs et sportifs, l'actuelle 207 RC sous cette forme risque de ne pas connaître un franc succès...

peugeot_207_rc_01.jpg
peugeot_207_rc_02.jpg
peugeot_207_rc_03.jpg
peugeot_207_rc_04.jpg
peugeot_207_rc_05.jpg
peugeot_207_rc_06.jpg

>Voir la galerie photos PEUGEOT 207 RC



Devis d'assurance pour une PEUGEOT 207 RC

AVIS

Vous possédez une 207 RC ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Forum
RECHERCHE