L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > OPEL > ASTRA (H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (28-02-2005)
OPEL
ASTRA
(H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo
(2004-)
26 830 Euros (01/03/2005)
13 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES OPEL ASTRA (H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique + turbocompresseur.
Cylindrée en cm3: 1 998
Alésage x course : 86 x 86
Puissance ch DIN à tr/mn: 200 à 5 400.
Puissance au litre en ch: 100,10
Couple maxi en Nm à tr/mn: 262 à 4 200
Couple au litre en Nm : 131,13
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 385
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,92
ROUES
Freins : 4 disques ventilés + ABS + CBC.
Pneus : AV et AR 225/45 R 17.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 234
400 m DA en secondes: 15,3
1 000 m DA en secondes: 27,8
0 à 100 km/h : 7,8
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 9,3 L/100 Km.


Un design agressif dès les premiers coups de crayon...


Les Opel sont désormais bien finies.


De 3/4 avant, l'Opel Astra GTC Turbo affiche sa sportivité, mais que sur son look !


Un petit logo qui signifie 200 ch sous le capot.


Ce moteur Ecotec est très linéaire à l'usage et offre un couple appréciable dès les plus bas régimes.

BIEN :-)
Gueule d'enfer !
Finition
Equipement de série
Comportement équilibré
Freinage évolué
Confort en conduite Grand Tourisme
PAS BIEN :-(
Image ?
Moteur trop linéaire
Poids élevé
Traction avant seulement
Avenir d'Opel en Europe ?
Positionnement par rapport au coupé Astra Bertone ?
Pas sportive


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 28-02-2005

GRAN TURISMO COMPACT
Après l'Opel Astra C qui a convaincu bon nombre d'observateurs, Opel avait dévoilé au dernier Mondial de Paris la variante trois portes baptisée Astra GTC. Le design de l'Opel Astra était déjà des plus dynamiques et attractif, mais là, Opel a réussi un coup de maître avec l'Astra GTC : beauté, raffinement et sportivité. Alors quand en outre, Opel y loge son deux litres turbo de 200 ch, il n'en fallait pas plus pour nous donner envie d'en savoir plus...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

La stratégie du constructeur de Rüsselsheim est très difficile à suivre. Il faut reconnaître que d'endosser le rôle de " danseuse " d'un géant américain, pas toujours au fait des pratiques du marché européen, ne facilite pas la tâche des dirigeants d'Opel. Alternant les modèles images qui frappent fort comme l'Omega Lotus ou l'Opel Speedster, ainsi que des modèles leader dans leur marché et gros pourvoyeurs de volumes de ventes (comme l'Opel Zafira par exemple), Opel fait aussi des choix souvent trop timides pour pouvoir convaincre et fédérer autour d'elle une clientèle fidèle de passionnés. Alors avec la présentation de l'Opel Astra berline en cinq portes, puis en break, on pouvait espérer qu'Opel était enfin revenu dans le chemin du caractère, synonyme de réussite lorsqu'il est maîtrisé comme ce fut le cas chez Alfa Romeo avec l'Alfa Romeo 156, puis avec l'Alfa Romeo 147. Ces derniers temps, le divorce entre GM et Fiat est entériné, et le partage de plate-forme et de technologie avec sera donc caduque à l'avenir. Petite surprise pour le public, Opel avait également prévu au programme une version 3 portes, appelée GTC pour Gran Turismo Compact. A l'instar donc de Renault avec ses Mégane et Citroën avec ses Xsara puis ses C4, la variante 3 portes de l'Opel Astra C s'apparente à un coupé. Dès lors, on peut s'interroger sur la différence de positionnement de l'Opel Astra GTC et de l'Opel Astra Coupé Bertone qui vit alors ses derniers jours ?

DESIGN
Après des autos au style trop convenu dans la gamme des compactes, Opel revient à des design de caractère aux lignes acérées. Après la 5 portes, puis le break, Opel nous offre une variante 3 portes aux formes de coupé. L'Opel Astra GTC offre en effet une ligne très racée et sportive qui tranche avec les vieilles habitudes de la marque au blitz. Si la face avant est reprise de la berline Astra, l'inspiration du Speedster et de la dernière Tigra est évidente. Que cela soit de trois-quart avant ou arrière, l'Opel Astra GTC est une réussite. De profil avec son dernier montant C épais au niveau du hayon, on peut y trouver une petite similitude avec la Fiat Stilo 3 portes. Les optiques avant à glace lisse et arrière à effet cristal contribuent à donner une image jeune. Les amateurs de tuning devront trouver d'autres artifices. A partir du mois d'avril, Opel permettra aux clients de l'Astra GTC d'opter en option pour le pare-brise panoramique (option Cosmo Panoramique à 1400 euros). Le pare-brise file ainsi jusqu'au milieu des portes avant. Cela donne un bon exemple de la rigidité de la caisse des Astra. Imaginez ce genre d'équipement sur les Kadett GSI 16V !! Le pare-brise aurait été éjecté en plein appui dans les courbes. Les amateurs d'Opel Kadett GSI 16V cabriolets savent de quoi je parle… Avec un Cx de 0,32, l'Opel Astra GTC est non seulement belle et dynamique, mais en outre efficace, car sa monte pneumatique de série de 225/45 et sa garde au sol réduite ne l'avantage pas dans les tunnels des souffleries. A noter que contrairement aux apparences, l'Opel Astra GTC possède le même empattement de 2,61 mètres que les berlines 5 portes. Bien que son nom et sa carrosserie la fasse appartenir à la catégorie des coupés, l'Opel Astra GTC 2.0 Turbo 200 ch reste une voiture 5 places et possède un coffre de 380 litres. La planche de bord est massive dans la dernière mouvance stylistique d'Opel. Mais l'ensemble est bien fini et les matériaux utilisés semblent de meilleure qualité qu'auparavant. Reste à observer leur résistance au fil des années. Les sièges sont bien dessinés mais mériteraient un maintient latéral plus prononcé. Enfin, l'équipement de série est déjà très complet (surtout à moins de 27 000 euros !) et seuls les clients très exigeants en matière d'équipement devront recourir au catalogue des options. Le coupé Astra GTC 2.0 turbo de 200 ch n'est uniquement disponible qu'en finition Cosmo (c'est le haut de gamme chez Opel) tandis que la version 170 ch sera disponible en Sport et en Cosmo. En résumé, une très belle Opel de la veine des Speedster et Tigra qui conserve l'esprit de famille avec un équipement pléthorique et un prix serré. Une bonne nouvelle pour nous tous…

MOTEUR
Le bloc très carré de 1998 cm3 (86x86 mm) est en fonte et non en alu comme celui de 175 ch des Vectra GTS et Signum, et appartient à la famille des moteurs Ecotec chez Opel. De même, ce moteur est dépourvu d'arbres d'équilibrage. Avec son turbocompresseur, il autorise une puissance de 200 ch à 5 400 tr/mn et 262 Nm à 4200 tr/mn. A la lecture de sa fiche technique, on voit immédiatement la physionomie de ce moteur. Très plein et disponible, il rechigne à monter dans les tours. Une typologie finalement très britannique, à l'opposé des moteurs italiens et japonais de Honda. C'est, dans le cadre d'une utilisation réellement sportive, un désavantage très net, puisque le plaisir mécanique va chercher dans les tours la quintessence des mécaniques et du pilotage. Ce caractère se ressent également dans le choix de l'étagement des rapports qui ne privilégient clairement pas la conduite sportive. Dommage, car avec 6 rapports, on pouvait espérer mieux… Avec 27,8 secondes au kilomètre DA et 7,8 secondes au 0 à 100 km/h, l'Opel Astra GTC 2.0 Turbo 200 ch affiche clairement ses prétention routière. Mais comparée à l'ancien coupé Astra Bertone Turbo, les performances régressent légèrement alors que la puissance est en léger gain. Le monde à l'envers ! L'étagement de la boîte, plutôt long, autorise donc logiquement une vitesse de pointe de 234 km/h. Certes, sur le marché allemand, ce choix peut s'expliquer, mais dans le reste de l'Europe, cette stratégie privilégiant la vitesse maximale aux accélérations et reprises a de quoi surprendre, voire même être hors de propos, tant la vitesse sur routes ouvertes est prohibée de nos jours.

CHASSIS
L'Opel Astra GTC affiche sa différence sur les solutions retenues pour son châssis. A la différence de ses rivales qui optent progressivement pour des trains arrière multibras, l'Astra GTC a été dotée d'un essieu de torsion, moins cher à fabriquer et surtout moins encombrant. L'essieu avant faisant lui confiance à un classique ensemble avec jambes McPherson. Sur les Opel Astra GTC 2.0 Turbo 200 ch, l'IDS+ est monté de série. Ce système de gestion variable du châssis comprend le CDC (Lire encadré " Technique de l'Astra 2.0 Turbo 170 ch ") qui agit non seulement sur le tarage des amortisseurs mais également sur la réactivité de la direction et la rapidité de l'ouverture des gaz. C'est un multiplexage évolué avec notamment trois bus CAN qui ont permis de mettre en place une interaction et une rapidité obligatoires pour le bon fonctionnement de la suspension active. La direction assistée électro-hydraulique a une assistance variable qui ne se met en action que lorsque cela est nécessaire. C'est au tableau de bord que l'on détermine par un interrupteur le mode normal ou sport du CDC. Sur la route, la différence est flagrante. Avec le mode sport, l'Astra GTC devient très fermement suspendue (ce qui n'est pas pour nous déplaire) et concède très peu de roulis grâce aux mouvements des huiles dans les amortisseurs. N'ayant pas encore eut la possibilité de prendre en main cette nouveauté, nous nous sommes contentés de la berline 5 portes de 200 ch également. Et les bonnes impressions laissées par la version 170 ch se sont évanouies ! Châssis trop ferme, qui se désunit rapidement sur chaussée déformée, une direction collante et peu réactive, bref on retombe dans les travers de l'ancien coupé Astra Bertone Turbo. Dommage, il faudra donc attendre la version Astra GTC OPC de 240 ch pour espérer un comportement plus sportif et en phase avec nos attentes.

:: CONCLUSION
L'Opel Astra GTC 2.0 Turbo 200 ch est une réussite esthétique indéniable : look d'enfer, habitacle pratique, bien fini et suréquipé. De plus, Opel s'est souvenu que son crédo était le rapport prix-équipements. Donc à moins de 27 000 euros, cette Opel Astra GTC 2.0 Turbo 200 ch semble être la bonne affaire du siècle… pour qui souhaite avoir une belle grand tourisme efficace et autoroutière. Les amateurs de sport, genre Opel Speedster, ou même Alfa Romeo 147 GTA devront patienter comme nous jusqu'à la prometteuse Astra GTC OPC de 240 ch...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"L'Astra ? Ah, l'Astra… Disons pour résumer qu'avec ce moteur, les limites du châssis tel qu'il est défini ici semblent atteintes. La meilleure illustration en est fournie par la motricité très insuffisante, qui, sur un revêtement à peine gras, fait cirer les roues jusqu'en 3e sous forte charge moteur, lorsque l'ESP est déconnecté. Elle apparaît globalement sous-amortie et exagérément raide, ce qui se traduit par des battements de roue, des trépidations perturbant le suivi de trajectoire (et donc de la tranquillité d'esprit du conducteur) dès que le revêtement n'est plus uniformément lisse. Sa direction apparaît aussi collante et victime d'un déphasage entre l'injonction de braquage et l'effet réel sur le train avant. En réalité, on la sent plus taillée pour les grands axes (allemands sans doute…), dégagés et bien lisses, où elle révèle un silence étonnant et, alors, un vrai confort de marche."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 13 janvier 2005 - Opel Astra 2.0 Turbo 200 ch.


Devis d'assurance pour une OPEL ASTRA (H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo

AVIS

j'en n'ai rencontre une tantot en ville, une gtc noir jantes 17 pouces elle donne vraiment tres bien, c'est une superbe voiture totalement differente de l'astra 5 portes. ...
Lire les avis sur la OPEL ASTRA (H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo

Vous possédez une ASTRA (H) GTC 2.0 TURBO 200 ch Cosmo ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets OPEL sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE