L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RENAULT > MEGANE (2) RS F1 Team R26






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RENAULT MEGANE (2) RS F1 Team R26 (2006 - )

renault megane rs r26 f1 team
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (26/02/2007)

EN ROUTE VERS LES SOMMETS

Renault n'en finit pas de peaufiner sa Mégane RS. Dernière évolution en date la F1 Team R26, occasion pour Renault de fêter son deuxième titre d'affilé en F1. Avec son moteur un poil plus puissant, la Mégane RS F1 Team R26 vient coiffer avec autorité le segment des compactes sportives en ce début d'année 2007. Une bonne occasion aussi pour L'Automobile Sportive d'aller à la découverte de cette surdouée sur les petites routes des Alpes, histoire de rappeler aussi que la Mégane RS est fabriquée à Dieppe, fief d'Alpine...

Texte & photos : Gabriel LESSARD

Mondial de Paris 2006, c'est une petite révolution sur le stand Renault : dans sa livrée jaune Sirius, une Mégane RS nous fait de l'oeil. Si le badaud se sera plus attardé devant le prototype du futur petit SUV de Billancourt, l'oeil aiguisé du passionné de voitures de sport et de GTI sera frappé par le descriptif de l'auto. Outre un moteur légèrement bonifié, c'est surtout le différentiel avant à glissement limité monté d'office sur cette Mégane RS qui requiert toute notre attention. Renault affirme sur sa petite pancarte descriptive une amélioration certes des performances pures, mais surtout un gain très conséquent du chrono sur un tour de circuit. Et en ces temps de répression routière (souvent hélas justifiée) accrue, c'est certainement la clairvoyance de l'avenir du marché des compactes sportives.

C'est avec une joie non dissimulée que nous constatons le retour en force de la plupart des constructeurs généralistes dans le segment des compactes sportives. Et la concurrence est sévère avec minimum 200 ch, mais souvent plus : Ford Focus ST 225, VW Golf GTI, Seat Leon FR et Cupra, Mazda 3 MPS, Opel Astra GTC OPC, BMW 130i, Audi S3... Reste un PSA étonnement absent des débats avec sa Citroën C4 VTS et sa Peugeot 307 Féline, pas assez motorisées pour jouer parmi les meilleures. Les meilleurs justement, parlons-en, puisque depuis sa sortie la Megane RS n'a eu de cesse de se bonifier au fil des séries spéciales et restylages. Notre enthousiasme non dissimulé pour la nouvelle Mégane RS F1 Team R26 pourrait nous taxer de chauvins elle incarne probablement ce qui se fait de mieux dans la catégorie. Alors, verdict ?

renault megane rs f1 team r26interieur megane rs f1 r26 recaro

CARACTERISTIQUES


RENAULT MEGANE (2) RS F1 Team R26
f4rt megane rs r26 230 ch
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position : Transversal AV
Alimentation : Injection multipoint + turbocompresseur
Cylindrée (cm3) : 1 998
Alésage x course (mm) : 82,7 x 93
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 230 à 5 500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 310 à 3 000
TRANSMISSION
AV + ESP déconnectable + ASR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés percés (312) - disques pleins (300) + étriers 4 pistons + ABS
Pneus Av-Ar : 225/40 R 18
POIDS
Données constructeur (kg): 1355
Rapport poids/puissance (kg/ch): 5,89
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 236
1 000 m DA : 26,6
0 à 100 km/h : 6,5
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 11
PRIX NEUF (03/2007) : 29 600 €
14 CV FISCAUX

PRESENTATION

Inutile de présenter en détail la ligne de la Mégane RS, elle est désormais connue de tous et ne laisse aucune équivoque quant à ses prétentions. Revue lors du restylage en 2006 sur la Megane RS phase 2, la large bouche béante du bouclier avant encadré par ses feux additionnels ronds lui donne l'impression de vouloir avaler le bitume. Le bouclier arrière est lui aussi plus enveloppant et laisse dépasser ses deux sorties centrales d'échappement. Un fin becquet apposé sur le dessus du hayon arrière parachève la tenue de sport de la Mégane RS. A noter d'ailleurs que la série F1 Team R26 est disponible uniquement en carrosserie trois portes.

Mais puisque la F1 Team R26 est une série spéciale numérotée, mais pas limitée (à l'inverse de la Mégane RS Trophy qui était limitée à 500 exemplaires), elle profite tout de même de quelques détails spécifiques. Ce que l'amateur remarquera immédiatement ce sont ses jantes Bebop 18 pouces anthracite qui indiquent un châssis Cup de série. Et à travers les jantes on perçoit les étriers de freins Brembo peints en rouge. Autre détail de présentation, on note les décorations sous forme de strippings spécifiques à damiers "F1 Team R26"sur les boucliers, les portes et le pavillon (les timides pourront demander en option gratuite à être livrés sans les strippings). Peu discrets nous en convenons, nous trouvons cependant que cela apporte un plus réel d'identification à cette série pas comme les autres.

En revanche ceux qui attendait un traitement plus tuning ou vindicatif devront passer leur chemin. Quoique, Renault propose une teinte spécifique pour cette série spéciale : le jaune Sirius, splendide, mais qu'il faut assumer, notamment au niveau portefeuille à 1600 euros l'option contre 450 euros pour une "conventionnelle" peinture métal. En plus de ce jaune spécial, la Mégane RS F1 Team R26 peut être recouverte de 5 teintes de carrosserie dont deux teintes opaques, Rouge Toro et Bleu Alp, et 3 teintes métallisées, Gris platine, Gris Makaha, Noir Profond. Dernier détail qui apporte une touche finale "d'exclusivité" ou de différenciation, les rétroviseurs extérieurs sont gris anthracite métallisé.

HABITACLE

Avec ses strippings "guerriers", on est impatients de découvrir l'intérieur. Et là déception ! Aucune différence avec une autre Mégane RS. Certes, la F1 Team R26 est dotée d'office des excellents sièges baquets Recaro, mais rapidement un détail choque... Si sur une Mégane RS Luxe (avec sellerie cuir donc) on opte pour des sièges baquets Recaro en option, ces derniers sot intégralement recouverts de cuir et sont surtout en accord avec la banquette arrière et les contreforts de portes. Sur la F1 Team R26, les baquets Recaro sont mixtes cuir et Alcantara (ce que nous approuvons des deux mains) mais tout le reste de la sellerie (banquette arrière et contreforts des portes) sont recouverts du... tissu des Mégane RS "basiques" ! Du coup, pour l'exclusivité ou l'aspect racé de la série spéciale, on repassera et ce mélange des genres est indigne d'une auto de près de 30 000 euros ! Pour un peu on croirait être dans l'auto d'un amateur de circuit qui a rajouté après coup des baquets plus efficaces.

Une fois bien installé dans lesdits baquets non coordonnés donc, rapide coup d'oeil sur l'environnement et là encore, deuxième déception. Pas de signe distinctif à cette série spéciale... On trouve juste la plaque numérotée commémorative au niveau du frein à main type aviation, et... c'est tout ! Pas très généreux sur ce coup-là "M'sieur Ghosn". L'instrumentation est donc toujours aussi minimale pour une sportive de cette trempe (même pas des fonds de compteurs de couleur avec un logo "R26" !), et la qualité de certains plastiques moyenne.

L'équipement de série est correct, avec ce que l'on pourrait appeler aujourd'hui le strict minimum (climatisation automatique, radio laser, vitres électriques à impulsion -côté conducteur-, centralisation, phares et essuie-glace automatiques...), et les options inexistantes puisque seuls les phares au xénon (650 euros) et la roue de secours sont au catalogue.

Heureusement, l'habitabilité reste correcte même pour 4 personnes à bord, et l'ergonomie Renault toujours aussi pertinente. A ce stade de la découverte, on pourrait presque s'interroger sur la logique d'achat de cette série R26, mais la suite va se charger de nous confirmer que Renault Sport sait faire des sportives et laisse le luxe à d'autres... D'ailleurs, la Mégane RS F1 Team R26 se dispense de l'accoudoir central. On n'a pas vu en effet un pilote taper un temps le coude reposé !

MOTEUR

Le premier atout de la Mégane RS F1 Team R26 se trouve donc sous le capot avec un moteur (le F4Rt) de 2 litres 16 soupapes turbocompressé évolué (pour une description en détail de cette mécanique, consultez le dossier Mégane RS). Il développe une puissance de 230 ch à 5500 tr/mn et un couple de 310 Nm à 3000 tr/mn, grâce à une cartographie moteur spécifique et à un échappement modifié. Cela représente ainsi un gain de +5 ch et +10 Nm par rapport aux autres Mégane RS Avec 90 % du couple maximal disponible entre 2000 et 6000 tr/mn, ce moteur offre une accélération franche et continue. Cependant, il n'est pas aussi rageur que le 2 litres TFSI des sportives du groupe VAG, en offrant un petit temps de réponse lors des relances. En revanche, son élasticité est toujours aussi étonnante affichant une souplesse de fonctionnement à toute épreuve.

Chez Renault Sport on nous avait affirmé que la R26 était enfin dotée d'une "voix". Le travail réalisé sur l'échappement est en effet à la hauteur de nos espérances. Sans être jamais incommodant, jappements et bruits sourds proviennent des échappements, et lors des phases d'accélération, le moteur rugit avec bonheur. A cet instant précis, vous ne pourrez vous empêcher un petit rictus et de baisser votre vitre pour mieux en profiter.

La boîte de vitesse manuelle à 6 rapports permet d'exploiter le brio du moteur : les 100 km/h sont atteints en 6"5 et le 1 000 m départ arrêté est parcouru en 26"6. L'effet conjugué des améliorations mécaniques et aussi du différentiel à glissement limité qui améliore l'adhérence (même si ce n'est pas en ligne droite que son intérêt est majeur). De telles accélérations viennent placer la Mégane RS en tête de sa catégorie. Côté environnement, Renault se félicite que les émissions de CO2 de cette sportive sont maîtrisées à 200 g/km.

SUR LA ROUTE

essai renault megane rs r26 f1 team

La Mégane RS F1 Team étant produite et même étiquetée à Dieppe, fief incontournable des Alpine, nous avons souhaité faire un galop d'essai sur les routes des premiers exploits de Jean Redélé et qui ont donné le nom Alpine à ses créations. Après l'autoroute aux allures réglementaires (ouf le régulateur !), un premier constat est déjà à établir : l'échappement est très agréable mais vivable sur long parcours et la suspension est plus ferme mais convenable en usage standard. Passé Bourg St Maurice dans les Alpes, nous bifurquons vers les stations des Rosières et des Eucheres, qui nous garantissent, nous dit-on un ensoleillement permanent, propice pour notre prise de photos. Pour monter, la route tourne dans tous les sens. C'est la bonne occasion de tester le châssis de cette Mégane RS R26 ! Le moteur se montre souple et disponible à tous les régimes, mais il ne faut pas hésiter à rétrograder pour aller en chercher la quintessence. Dès les premières épingles, les freins puissants et endurants permettent de jouer au maximum le transfert des masses. Le système de freinage est largement dimensionné avec notamment à l’avant des étriers à 4 pistons Brembo et des disques ventilés et perforés de 312 mm. L'assistance du système de freinage est assurée par un servofrein de 11’’ qui génère une pression maximale de 115 bars dans le circuit. La Megane RS R26 peut ausis compter sur ses pneumatiques, des Michelin Pilot Sport 2 de dimensions 235/40 R18.

L'autre point fort de la Mégane F1 Team R26 réside dans l’efficacité de son châssis avec à l’avant un train à pivot indépendant et à l’arrière un train à essieu souple à épure programmée. La Mégane F1 Team R26 dispose en série d’un châssis Cup qui dispose d’amortisseurs spécifiques et de ressorts de suspension à la raideur augmentée. Pour parfaire le comportement de la voiture sur mauvais revêtements, la course aux chocs des amortisseurs a été légèrement augmentée par diminution de la taille des butées. Le redimensionnement de la barre anti-dévers avant et du train arrière a permis d’augmenter la raideur anti-roulis au bénéfice de la tenue de caisse en virage. La Mégane se place alors, offrant un châssis très vif et précis (sans roulis véritable) puis avant la sortie du virage on peut réaccélérer à la corde sans retenue. Modifiée en avril 2004 avec l’adoption d’une colonne de direction type «tube in tube», le calculateur de la direction assistée électrique de la famille Mégane Renault Sport a été récemment re-paramétré pour garantir une montée en effort plus linéaire. Tout en restant très artificelle dans son feeling, on peut noter un certain progrès malgré tout.

Equipée d’un différentiel à glissement limité, entièrement dédié à la motricité, ce dispositif permet d'optimiser le comportement quels que soient les conditions d’adhérence, le type de conduite ou le type de courbe. Certes, on sent bien quelques réactions dans la direction, mais le train avant évolué de la Mégane RS les atténue fortement (notamment comparé à la Mazda 3 MPS). Du coup il donne encore un surcroît de vivacité à l'arrière qui semble enrouler très vite pour effacer les virages, même les plus serrés ! Un vrai plaisir dont on ne se lasse pas, surtout qu'une fois arrivés en haut, on a refait la descente...

Pas de doute, après un tel essai, on se demande pourquoi toutes les compactes sportives à traction avant n'ont pas de différentiel à glissement limité. Avec cette F1 Team R26, Renault Sport nous offre la possibilité d'adopter une sportive à la trempe plus affirmée et capable d'attaquer sur circuit ou encore de servir de bonne à tout faire pour tous les jours ! Et ce son moteur est véritablement un régal, surtout avec les réverbérations contre les parois des montagnes...

megane rs livreLIVRE : MEGANE RS, LA LOI DE LA TRACTION
Au fil des ans et des évolutions, la Renault Mégane R.S. s'est forgée une image de référence chez les compactes sportives depuis sa sortie en 2004. Ce livre se propose de revenir en détail sur chacune d'entre elles. Pour connaître les subtilités des appellations châssis, les chiffres de production, les répartitions de ventes ou bien, même, en savoir plus sur la Mégane R.S. de la Gendarmerie, ce livre a été écrit avec la collaboration de Renault Sport Cars. Et comme un symbole, la préface est signée de Laurent Hurgon, pilote-metteur au point chez RSC (et Alpine), auteur de deux des trois records de la Mégane R.S sur le Nürburgring...
En savoir plus : www.meganers-lelivre.com

CONCLUSION

:-)
Série spéciale intéressante
Sièges Recaro de série
Performances
DGL
Echappement plus sonore !
Freins
Efficacité même sur circuit
:-(
Finition quelconque
Tarif un peu élevé
Feeling de direction

Décidémment, Renault ne cessera pas de nous étonner. Alors que sa Mégane RS, surtout avec l'option châssis Cup était déjà parmi les leaders de son segment, cette série limitée F1 Team R26 vient définitivement prendre la couronne de reine des sportives compactes. La concurrence a beau attaquer avec plus de chevaux, la Mégane RS R26 leur oppose une homogénéité de tous les instants. Polyvalente à l'extrême, elle se permet l'utilisation quotidienne comme les virées sur circuit où elle saura tenir tête à des sportives plus capées. Renault Sport poursuit donc avec brio le développement d'une gamme RS particulièrement complète et cohérente.

megane_rs_r26_01.jpg
megane_rs_r26_02.jpg
megane_rs_r26_03.jpg
megane_rs_r26_04.jpg
megane_rs_r26_05.jpg
megane_rs_r26_06.jpg

>Voir la galerie photos RENAULT MEGANE 2 RS R26



Devis d'assurance pour une RENAULT MEGANE (2) RS F1 Team R26

AVIS

Vous possédez une MEGANE (2) RS F1 Team R26 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets RENAULT sur le forum :
Forum
RECHERCHE