L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > SL (R230) 280






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (25-08-2008)

MERCEDES-BENZ
SL
(R230) 280
(2008 - )

87 000 euros (01/08/2008)
15 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ SL (R230) 280
MOTEUR
Type: 6 cylindres en V à x°, 24 soupapes, 2x2 arbres à cames en tête + calage variable à l'admission et l'échappement
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection indirecte multipoints.
Cylindrée en cm3: 2 996
Alésage x course (en mm) : 88,0 x 88,2
Puissance ch DIN à tr/mn: 231 à 6 000.
Puissance au litre en ch DIN : 77,10
Couple maxi en Nm à tr/mn: 300 de 2 500 à 5 000
Couple au litre en Nm : 100,13
TRANSMISSION
AR + ESP + ASR.
Boîte de vitesses (rapports): automatique 7 rapports 7G-Tronic.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 825
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,90.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés et perforés AV (Ø 330 mm) et 2 disques ventilés AR (Ø 320 mm) + ABS + BAS.
Pneus : Bridgestone Potenza RE050A 255/45 R17 AV et 255/45 R17 AR.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
400 m DA en secondes: 16"2
1 000 m DA en secondes: 29"0
0 à 100 km/h : 8"4
0 à 180 km/h : 25"2
Consommation moyenne : 12 L/100 Km.


Un habitacle toujours au top mélangeant position de conduite, look sport et confort. L'équipement est complet mais la liste des options encore longue et coûteuse...


Dotée de suspensions acier (la suspension active ABC n'est pas disponible sur le SL 280), ce roadster de près de 2 tonnes se comporte très élégamment sur la route semblant faire fi des irrégularités de l'asphalte. Il arrive à concilier un confort avec une efficacité de bon ton. Bon s'il vous prend des envies de pilote du dimanche, vous vous apercevrez que vous vous êtes trompé de monture.

BIEN :-)
Ligne !
Concept CC
Présentation
Compromis confort/efficacité
Moteur volontaire et souple
Tenue de route !
Finition
Polyvalence d'usage
Sièges/position de conduite
Boîte auto réussie
Facelift visible
Offre sans concurrence directe réelle
PAS BIEN :-(
Prix !
Boîte auto imposée
Poids !!
Pas de suspension active ABC disponible
Performances quelconques
Volume du coffre variable
Liste et tarif des options !!
Plus GT que sport
2 places seulement

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (25/08/2008)

RELANCE ECONOMIQUE ?
Présenté en 2001, les roadsters SL nomenclaturés R230 chez Mercedes-Benz ont été profondément revus en 2008 pour apporter encore plus d'agrément et de plaisir et surtout rappeler à la concurrence que la reine des roadsters de luxe et de sport c'est elle ! Ce lifting apporte un nouveau visage au SL mais cache de nombreuses modifications, à commencer par un nouveau moteur d'entrée de gamme. Pour rendre le SL plus accessible ? Pas si sûr…

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Pour ceux qui ont bonne mémoire, un SL 280 a déjà existé dans le passé. A commencer sur la génération des Mercedes Pagode dessinée avec maestria par Paul Bracq. Mais sur cette génération, le moteur 280 était la version ultime la plus performante. Puis on se souviendra sur les SL génération R129, dessinés eux par Bruno Sacco, que suite à un léger facelift, un V6 de 2,8 litres sera monté en fin de carrière pour proposer une nouvelle entrée de gamme. On ne change pas une méthode qui gagne semble se dire les dirigeants de Stuttgart, surtout concernant l'un de leur véhicule phare et indéboulonnable : le SL. Depuis 2001, la génération actuelle R230 avait innové par l'intégration d'un toit Vario de type CC lui permettant de se transformer tel un caméléon en coupé ou en cabriolet. Plus besoin comme sur les précédentes générations de devoir manipuler fastidieusement et à plusieurs un hard top trop lourd. Au cours du premier semestre 2008, après déjà un petit lifting de printemps en 2006, Mercedes a frappé un grand coup avec un facelift nettement plus profond que dans ses habitudes. D'ordinaire, les facelifts de Stuttgart se jouent au jeu des 7 erreurs comme avec celui des actuelles Classe A et surtout Classe B. Mais dans le cas du SL R230 impossible de se tromper ! Toute la face avant a été ainsi revue pour la rendre plus agressive et l'intégrer dans la nouvelle politique stylistique de la gamme Mercedes. Exit donc les feux en double " cacahouètes " pour faire place à des blocs optiques s'inspirant de ceux du CLS avec les clignotants qui s'étaient vers le haut débordant sur le (long !) capot. Au centre de la calandre, l'étoile Mercedes semble plus imposante que jamais comme si les passants risquaient de la prendre pour une autre. Les boucliers avant et arrière sont totalement inédits avec un (faux) diffuseur arrière et des sorties d'échappement carrées. Les blocs optiques conservent en revanche le même dessin, ce qui, sous certains angles peut laisser dubitatif sur l'harmonie entre l'avant plus carré et l'arrière encore marqué par quelques rondeurs. Question d'habitude sans doute… Tandis que le SL 280 conserve les ouies latérales à ailettes, il hérite en nouveautés de deux doubles bossages inspirés des 300 SL d'antan, mais aussi des rétroviseurs avec les répétiteurs en forme de flèche, comme sur les derniers modèles de la gamme.

POURQUOI FAIRE ?
A la lecture de la fiche technique, et au-delà du raffinement habituel des Mercedes SL, on se pose la question légitime d'une telle offre. En effet avec ses 1,9 tonnes à traîner, le " petit " V6 atmosphérique de 231 ch suffit-il à sa peine ? Et puis 87 000 euros commence à représenter une somme plus que rondelette, tout SL soit-il. Mais un rapide coup d'œil à la production automobile actuelle permet de comprendre la démarche des hommes de marketing de Mercedes-Benz. Quelles sont les concurrentes directes du SL280 sachant que la gamme SL comporte également un autre V6 avec le dernier SL350 porté à 316 ch, puis des V8 et V12 ? A part la BMW 630i cabriolet (272 ch et 76 200 euros) il n'en existe pas d'autre. Et encore la BMW n'est qu'un cabriolet avec capote en toile et ne dispose pas d'un agrément aussi perfectionné que le SL en matière de cabriolet. On reconsidère alors avec intérêt cette offre qui est presque unique sur le marché dans une motorisation de même niveau, la concurrence étant exclusivement en V8 (Jaguar XK roadster, Lexus SC430, Cadillac XLR…). Finalement une nouvelle fois à bord, on ne peut que déguster cette planche de bord au design sans faute qui décidément traverse les années sans vieillir. Les amateurs avertis auront noté le nouveau volant 3 branches multi-fonctions très esthétique, le nouveau système hi-fi et GPS (Command APS) qui intègre de série une connection bluetooth, un disque dur qui permet de stocket jusqu'à 1 000 titres MP3 et surtout la commande vocale Linguatronic toujours aussi impressionnante de facilité et efficacité. Pour impressionner vos amis, il n'y aura pas mieux s'ils avaient encore réussi à cacher leur enthousiasme devant la ligne du SL 280… En option les sièges redessinés peuvent intégrer l'ingénieux système Airscarf (600 euros) qui permet d'avoir un air suffisamment chaud pour rouler décapoté même lorsque la température baisse. Côté équipements, si la dotation de série correspond aux standards actuels d'une voiture de luxe (DA, VE, climatisation, sièges réglables électriquement, GPS, cuir…), on dénombre toutefois quelques options mesquines et inadmissibles à ce niveau de prix : accès et démarrage sans clé (Keyless Go à 1 250 euros !), aide au stationnement Parkrtonic (950 euros), et palettes au volant pour la boîte (avec un coup de gaz au rétrogradage manuel). Dotée de suspensions acier (la suspension active ABC n'est pas disponible sur le SL 280), ce roadster de près de 2 tonnes se comporte très élégamment sur la route semblant faire fi des irrégularités de l'asphalte. Il arrive à concilier un confort avec une efficacité de bon ton. Bon s'il vous prend des envies de pilote du dimanche, vous vous apercevrez que vous vous êtes trompé de monture. Le V6 quoique très souple, sonore et disponible à bas régime avec ses 300 Nm de couple dès 2 500 tr/mn montre vite ses limites avec seulement 29" au km DA et un 0 à 100 km/h en 8"4. Le SL280 n'aime pas être brusqué et préfère très largement une conduite rapide et élégante propre aux GT. Dans cet exercice, avec la douceur de la boîte auto à 7 rapports 7G-Tronic, il excelle ! Décapoté, très peu perturbé par les remous d'air surtout avec le filet coupe-vent (de série), on s'imagine alors bien flâner à allure soutenue sur les petites routes de notre douce France, ou alors sur la côte californienne. Et pour faire face aux aléas de la circulation et de la chaussée, le SL 280 est armé de tout l'attirail suffisant : quatre freins à disques ventilés (dont deux percés à l'avant), ABS, ESP, BAS, ASR… Pas de doute le SL reste toujours soucieux de la sécurité de ses (précieux) occupants.

:: CONCLUSION
Voilà une idée qui pouvait sembler curieuse mais qui finalement après une rapide analyse du marché et un essai semble évident. Les amateurs de roadsters de luxe, amoureux du Grand Tourisme et pas nécessairement prêts à céder aux sirènes de la performance pour flatter leur ego, verront en ce SL280 la synthèse parfaite. Sans gros défaut, avec un ensemble moteur-boîte cohérent et souple à défaut d'être brillant, ce SL280 correspond finalement à l'esprit des SL précédentes générations. Moins sportif et plus grand tourisme. Les V8 et versions AMG sont là pour le sport. Reste que bien seul sur le marché, et même moins cher, un SL se mérite à ce prix-là ! On imagine très bien que le marché américain friand de ce type d'auto et obligé de rouler au pas sur leurs Highways feront leur bonheur de cette version d'attaque. En France, pour un prix similaire, les plus sportifs d'entre-nous lui préféreront le SLK 55 AMG nettement plus grisant à la conduite et ultra-performant. Mais un SL reste un SL et il est parfois difficile de ne pas céder à une légende qui dure depuis 1952. Le cœur à ses raisons que la raison ignore…

CE QU'EN PENSENT NOS CONFRERES :
"En (re)lançant la SL 280, Mercedes s'adjuge une part de marché sur laquelle il est actuellement le seul acteur : celle des roadsters plus axés sur le grand tourisme confortable que sur la performance pure. Vu l'ambiance actuelle où le CO2 devient une phobie et où la sécurité routière prend des allures de racket, la démarche paraît logique. Reste à voir si la clientèle s'y retrouvera ou si, pour quelques milliers d'euros de plus, elle préfèrera se tourner vers la SL 350, autrement plus démonstrative avec son 3,5 litres poussé à 316 ch. Car même dans sa variante d'entrée de gamme, la SL est loin d'être donnée, sans compter que, comme à l'accoutumée chez Mercedes, le détour par la liste des options semble inévitable. Cela dit, difficile de ne pas être séduit par l'homogénéité, le confort et l'efficacité de cette stricte deux places à toit rigide escamotable qui, comme les grands vins, se bonifie en vieillissant."
Le Moniteur Automobile - 24 juillet 2008 - Mercedes-Benz SL280 - Pascal Binon.


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ SL (R230) 280

AVIS

Vous possédez une SL (R230) 280 ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Forum
RECHERCHE