L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > CLS (W219) 55 AMG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (27-09-2004)
MERCEDES-BENZ
CLS
(W219) 55 AMG
(2004-)
106 500 Euros (01/10/2004)
40 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ CLS (W219) 55 AMG
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 24 soupapes 2x1 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique + compresseur
Cylindrée (cm3): 5 439
Alésage x course (mm): 97 x 92
Puissance maxi (ch à tr/mn): 476 à 6100
Puissance spécifique (ch/L): 87,51
Couple maxi (Nm à tr/mn): 700 de 2600 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 128,70
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 5 automatique Speedshift
POIDS
Données constructeur (kg): 1 925
Rapport poids/puissance (kg/ch): 4,04
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés AV (360 mm) et AR (330 mm) + étriers 8 pistons + système SBC.
Pneus Av-Ar: 245/40 - 265/35 ZR 18
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 250
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 4,7"
0 à 200 km/h: 16,1"
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 13,6


On ne présente plus ce magistral V8 compressé qui développe ici 476 ch.


Le profil du CLS est de toute beauté et hésite entre coupé et berline. Une nouvelle niche est née.

BIEN :-)
Ligne !!
Présentation
V8 de caractère
Finition
Performances
Charisme !!
Comportement routier
PAS BIEN :-(
Trop d'options à ce niveau de prix
Prix élitiste
Boîte auto imposée à 5 rapports seulement

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (27/09/2004)

CHEF D'ŒUVRE BY STUTTGART
Mercedes-Benz poursuit sa politique d'élargissement de sa gamme. Avec le CLS, le constructeur de Stuttgart explore de nouvelles niches, dont celle du concept coupé 4 places. AMG s'est également penché sur le berceau du déjà très séduisant CLS et s'est attaché à travailler ses trains roulants et lui greffer le V8 compressé maison qui développe pour l'occasion 476 ch. Un V8 de feu, une ligne divine et les trains roulant du SL font du CLS 55 AMG Kompressor une sportive digne d'intérêt que tous rêveront un jour d'avoir dans leur garage...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Le groupe DaimlerChrysler fait feu de tout bois avec ses marques et particulièrement avec Mercedes-Benz. Il ne se passe pas une seule année sans nouveauté dans le catalogue du constructeur allemand. Non seulement des modèles sont renouvelés tous les 7 ans selon les habitudes de la maison avec un face-lift en milieu de vie, mais en plus, depuis 1996, Mercedes-Benz élargit sa gamme avec de nouveaux modèles : Classe A, Classe M, Coupé Sport, SLK… Cette politique d'expansion et d'élargissement de la gamme étoilée, permet à Mercedes-Benz d'accroître ses volumes de vente et de rester un des leader dans son segment. Toujours en quête de volume, Mercedes-Benz poursuit l'exploration en dehors des sentiers battus. Ainsi, avant même la commercialisation des Mercedes Classe B et R, eux aussi des nouveaux produits inédits, le CLS réalise la synthèse entre un coupé et une berline 4 places. Mais plus que le concept original du traitement de la carrosserie, le CLS permet ainsi à Mercedes-Benz de revendiquer de posséder un coupé dans chaque gamme de carrosserie : Coupé Sport et CLK pour la Classe C, CLS pour la Classe E et CL pour la Classe S. Chapeau ! Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Mercedes a décidé de mettre Affalterbach à contribution pour que le ramage du CLS soit à la hauteur de son prestigieux plumage. Le V8 5,5 compressé d'AMG donne au CLS le dernier zest de classe et de sport nécessaire pour lui ouvrir le chemin de la renommé. Trompettes, vous pouvez sonner.

DESIGN
Le design est bien évidemment un des points forts du CLS 55 AMG. Avec ou sans présentation AMG, le CLS reste un chef d'œuvre de design. Lorsque l'on regarde, ou plutôt admire, le CLS, on vient à regretter que Jaguar n'ait pas osé innover de la sorte et nous propose un énième " replâtrage " de sa XJ. Féline, racée et belle à souhait, le CLS 55 AMG représente selon les propres termes du dossier de presse la fusion exceptionnelle de puissance et de design. Si en photo le CLS en impose, le voir en réel le magnifie encore plus. L'avant est finalement moins massif qu'il n'y paraît et tout la partie arrière est une pure merveille. Sur l'AMG, un fin becquet surmonte subtilement la malle arrière. Mais au-delà de l'esthétisme, ce becquet apporte un appui supplémentaire de 30% sur l'essieu arrière à haute vitesse. Les feux arrière semblent taillés, voire ciselés à la main. Les jupes avant et arrière aux aérations béantes et agressives sont spécifiques au modèle AMG, et le CLS 55 AMG repose sur de très belles jantes AMG en alliage de 18 pouces. Les sorties d'échappement ajoutent une touche sportive supplémentaire à l'ensemble. Trapu mais élancé, sportif mais pratique, le CLS 55 AMG est un modèle de réussite. Lorsque vous ouvrez la portière, vitres baissées, il n'y a aucun encadrement de portes. Terrible ! Bien que la plate-forme du CLS soit celle de la Classe E, l'habitacle du CLS dispose d'une planche de bord spécifique d'un dessin élégant à défaut d'être innovant. Le bois s'étale à profusion et l'acheteur peut opter au choix pour un bois mat ou brillant. Le mat a remporté nos suffrages pour son côté moins clinquant. L'équipement et la finition ne souffrent pas la critique et on note même au passage que Mercedes-Benz à réagit face aux dernières critiques sur la finition. Les ajustages de la planche de bord sont en effet de meilleure facture. Les nouveaux sièges sport à fonctions multicontours sont recouverts de série du cuir Nappa et offrent une position de conduite idéale pour le plus grand nombre. Une fois installé à bord, le toit surbaissé et l'espace plus confiné donne une intimité bien agréable qui rappelle un peu celle des anciennes Jaguar XJ ou de la nouvelle S-Type. A l'arrière, les deux places sont séparées par des rangements escamotables. Des monogrammes " AMG " et " V8 Kompressor " sont parsemés dans l'habitacle. Au chapitre des regrets, comme souvent chez les constructeurs allemands, les options sont encore trop nombreuses et regroupent certains équipements que nous aurions souhaité voir en série : Distronic (radar de régulation de distance), GPS avec DVD, Keyless-Go (démarrage sans clé), sièges multicontours et aérés confort, contrôle de pression des pneus, sonorisation Surround, Commande vocale, TV… Dès avril 2005, l'amateur exigeant et fortuné, pourra avoir recours au catalogue de personnalisation Designo.

MOTEUR
On ne présentera plus en détail la bouillante mécanique qui équipe le CLS 55 AMG. Ce moteur bien connu des passionnés de voitures de sport, est déjà présent sous le capot des CLK 55 AMG, E 55 AMG, S 55 AMG, CL et SL 55 AMG, G 55 AMG… Avec ses 5,5 litres de cylindrée, ce V8 est assemblé à la main à Affalterbach par un seul technicien qui appose ensuite sa plaque sur le cache moteur. Avec son compresseur, il permet ainsi sur le CLS de développer la puissance coquette de 476 ch et 700 Nm de couple. Situé à l'intérieur du V avec le refroidisseur d'air de suralimentation, ils garantissent un refroidissement particulièrement performant de l'air de suralimentation. Sur la gamme S (S, CL et SL) le V8 développe 500 ch, plus pour des raisons de positionnement marketing que pour des raisons techniques. Que resterait-il en effet à l'acheteur de Classe S55 AMG face à un acheteur de Classe E ou de CLS s'ils avaient la même puissance ?!… Comme sur le reste de la gamme AMG, le CLS 55 AMG Kompressor est équipé de série de la boîte automatique à 5 rapports Speedshift AMG. L'avantage de cette transmission est de pouvoir soit laisser la boîte en mode tout automatique de sélectionner manuellement les rapports. Pour ce dernier cas de figure, on peut actionner la boîte soit par le levier, soit par des touches de commande sur le volant sport. Avec moins de 5 secondes sur le 0 à 100 km/h et 16,1 secondes pour le 0 à 200 km/h, le CLS 55 AMG Kompressor affiche des performances équivalentes à la Classe E 55 AMG Kompressor déjà très impressionnante dans ce domaine. Limité électroniquement à 250 km/h, le CLS 55 AMG pourrait aller bien au-delà. Les accélérations s'annoncent dantesque, le tout dans un raffinement et une ambiance inhabituel pour une production du catalogue de Stuttgart.

CHASSIS
Constitué d'une coque autoporteuse, le châssis reçoit des suspensions spécifiques et des trains de roulement sport. Par rapport aux motorisations V6 essence et diesel, les CLS à motorisation V8 (CLS 500 et CLS 55 AMG) reçoivent les trains roulant du SL, plus sportif par définition, alors que les " petites " motorisations reçoivent les trains roulants de la Classe E. En complément de ces trains sport, le CLS 55 AMG reçoit de série l'Airmatic DC, la suspension pneumatique semi-active, avec un paramétrage revu par AMG. La suspension et l'amortissement sont donc nettement raffermi par rapport au CLS 500. Le train de roulement du CLS 55 AMG est de plus abaissé de 10 mm. Des barres antiroulis de forte section limitent la prise de roulis alors que l'Airmatic DC autorise une assiette et une hauteur de caisse constantes. La direction assistée paramétrique s'adapte en fonction de la vitesse d'évolution du véhicule. Bien dans la tradition maison, de nombreuses aides à la conduite, dont le BAS, l'ESP et l'ASR sont montés de série et permettent de corriger les éventuelles erreur du pilote. C'est donc l'électronique qui corrige tout écart de trajectoire (jusqu'au limites de la physique bien entendu) et qui permet de compenser l'absence d'autobloquant. Mais cela ne donnera pas le même effet qu'un autobloquant mécanique, surtout en sensations de conduite et ressenti de l'auto. Comme sur la gamme SL et sur les Classe E, le CLS est équipé de série du système de freinage SBC, une innovation Mercedes-Benz. Ce freinage sans lien mécanique entre la pédale et les étriers permet un freinage totalement autonome sur chaque roue. Freiner en courbe n'est donc plus risqué. L'autre grand avantage de ces freins est que le tout électronique permet d'insérer de nombreuses options de confort et sécurité. A noter que les disques sont pincés par des étriers à huit pistons peints en gris argent et griffés AMG ! Enfin, l'auto repose sur des jantes alu de 19 pouces de diamètre chaussées en 225/40 à l'avant et 285/35 à l'arrière. Avec de telles caractéristiques techniques, il y a fort à parier que le CLS 55 AMG sera aussi performant et efficace que la E 55 AMG Kompressor avec peut être un meilleur ressenti et feeling en raison de ses trains améliorés.

:: CONCLUSION
Certainement une des plus belles berlines de ces 20 dernières années qui invente un nouveau segment de marché : le coupé 4 portes. En y glissant le V8 5,5 AMG de 476 ch, Mercedes-Benz réalise une auto séduisante, au style incomparable et aux performances inavouables. Un collector avant l'heure qui fera certainement date dans l'histoire des modèles de Mercedes. C'est peut être la première qui réussira à faire oublier la mythique 500E encore si présente dans les esprits. Le CLS 55 AMG sera livrable en janvier 2005...


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ CLS (W219) 55 AMG

AVIS

Vous possédez une CLS (W219) 55 AMG ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Forum
RECHERCHE