L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > LANCIA > FULVIA HF






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (16-08-2010)

LANCIA
FULVIA
HF
(1968 - 1973)

PRIX NEUF (1970) : 23 500 FF
COTE (2010) : 20 000 €

PUISSANCE FISCALE : 9 CV
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES LANCIA FULVIA HF
MOTEUR
Type: 4 cylindres en V à 13 °, 8 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: 2 carburateurs double corps Solex C42 DDHF
Cylindrée (cm3): 1584
Alésage x course (mm): 82 x 75
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn): 114 ch à 6200
Puissance spécifique (ch/L): 71,9
Couple maxi (Nm à tr/mn): 153 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 96,6
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (5)
POIDS

Données constructeur (kg): 850 / 925
Rapport poids/puissance (kg/ch): 7,4 / 8,1
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés (267) / disques
Pneus Av-Ar: 175 HR 13 / 175 SR 14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 180
400 m DA: ND
1000 m DA: 31" / 32"9
0 à 100 km/h: 9"
0 à 200 km/h: ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 11,7
fulvia 1.3 hf

fulvia hf 1600 groupe 4

catalogue fulvia hf

fulvia 1600

fulvia 1600 hf

fulvia av

interieur fulvia serie 2

tdb

v4 1600

hf

fulvia serie 2

BIEN :-)
Collector !
Mécanique de caractère
Châssis agile et plaisant
PAS BIEN :-(
Rare...
Cote en hausse (surtout Fanalone)
Consommation un peu élevée
Petit réservoir
Rareté des pièces (moteur)
Réglages fréquents et délicats

- Offre partenaire -

lancia fulvia hf

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (16/08/2010)

LA CONSECRATION
Comme le veut la tradition Lancia, en 1965 est présenté un coupé dérivant de la nouvelle berline Fulvia. Rapidement, Cesare Fiorio responsable de la Squadra Corse HF Lancia se montre très insistant auprès de sa direction pour exploiter les capacités du coupé Fulvia en rallye. C'est ainsi qu'apparaît dès 1966 la première Fulvia 1.2 HF pour la compétition puis, deux ans plus tard, la Fulvia 1.6 HF de série...

Texte : Aurélien RABBIA
Photos : D.R.

Lancia a toujours construit des voitures ayant une originalité technique comme la Lambda en 1922 avec sa carrosserie autoportante, sa suspension avant indépendante et son moteur un V4 ouvert à 13°, l'Aprilia en 1937 avec ses quatre roues indépendantes et sa culasse hémisphérique et l'Aurelia en 1950 commercialisé avec le premier V6 de série au monde ainsi qu'une révolutionnaire boite-pont (transaxle) due à Vittorio Jano permettant une meilleure répartition des masses. Afin de remplacer sa berline Appia, Lancia lance une innovante et discrète berline, la Fulvia. Les ingénieurs optent pour une traction avant, architecture encore peu courante à l'époque, avec le moteur en position longitudinale. Celui-ci a la même structure que celui de l'Appia puisqu'il s'agit d'un quatre cylindres en V monobloc ouvert de seulement 11° de 1091 cm3 (72x67 mm) de 58 ch. C'est alors qu'entre en scène le HF Squadra Corse (contraction de High Fidelity qui doit ses origines au Lancia HiFi Club fondé en 1960). Fondé en 1963 comme simple association de pilotes et de clients, il devient la branche sportive officielle de la marque en 1965. Le logo HF fait désormais partie intégrante du nom de la Fulvia et symbolise le caractère sportif des voitures de série. La consécration arrive avec le coupé Fulvia HF groupe 4 qui s'illustre en rallye avec un premier titre de champion d’Europe des voitures de tourisme (moins de 1300 cm3) pour Claudio Maglioli en 1967 suivi en 1969 par Harry Källström. En 1972, Lancia remporte le championnat international des marques avec le coupé Fulvia 1.6 HF qui, bientôt remplacé par la fabuleuse Stratos, ouvrira une longue saga de succès en Rallye pour la marque italienne.

DESIGN
Le coupé Lancia Fulvia est présenté au salon de Genève 1965. Produit dans l'usine de Chivasso, il reprend un grand nombre d'éléments de la berline pour des raisons de coût mais le châssis est raccourci avec un empattement plus court de quinze centimètres. Le dessin créé par Pietro Castagnero est à la fois plus fluide et plus élégant que celui de la berline. Le flancs sont marqués par un pli courant sur toute la longueur. Le capot est plat et orné d'une prise d'air qui lui confère une allure plus sportive. L'arrière est tronqué et souligné par une fine moulure chromée. Les pare-chocs sont dépourvus de butoirs, sauf pour les versions destinées aux USA. La version HF présentée en janvier 1966, surnommée "Fanalone", se distingue des autres par des grands phares Carello à iode de 170mm de diamètre, des passages de roues élargis pour accueillir des pneus de dimensions plus généreuses (175 x 13 montés sur des jantes de 6 pouces), de jantes en alliage léger, de pneumatiques taille basse. Pour réduire le poids les HF furent allégées en enlevant les pare-chocs, en remplaçant les vitres en verre pas du plexiglas et en l'équipant d'ouvrant en aluminium. L'intérieur reçoit un traitement plus sportif avec une compteur-tours, un manomètre de pression d'huile et le levier de vitesse passe au plancher. La HF est munie, en série, de sièges-baquet, qui maintiennent agréablement le corps lorsqu'on vire à très grande vitesse. Une version plus civilisée de la 1600 HF fut commercialisée sous le nom de Lusso. Elle était mieux équipée et plus confortable. Elle garde ses pare-chocs er se pare de chromes. Ses rivales de l'époque se nomment Alfa Romeo Alfetta 2000 GTV, Renault 12 Gordini, Datsun 240Z ou encore BMW 2002 TII.

MOTEUR
Le coupé Fulvia reprend le V4 à deux arbres à cames en tête entraînés par chaîne de la berline mais avec une cylindrée de 1216 cm3 et une puissance de 80 ch. Cette architecture se distingue par son faible angle d'ouverture qui lui permet de se doter d'une culasse unique (principe repris par VW sur son VR6). Portée à 1298 cm3, ce moteur est utilisé à partir de février 1967 sur le coupé Rallye 1.3 HF et développe 101 ch à 6400 tr/mn. Ce révélant toutefois trop juste, Cesare Fiorio, responsable de la filiale compétition Lancia, développe la Rallye HF en lui offrant un moteur 1600 de 115 ch à partir de 1968. Le bloc des HF est légèrement différents puisque l'angle d'ouverture passe de 11 à 13° pour le rigidifier, les pistons et arbres à cames changent, les soupapes sont plus grosses et il se voit doté de deux carburateur double corps et d'un radiateur d'huile. Sa cylindrée est maintenant de 1584 cm3 grâce à la course passant à 82 mm et l'alésage à 75 mm et développe une puissance de 114 ch DIN à 6000 tr/min et un couple de 153 Nm à 4500 tr/min. Positionné longitudinalement et incliné de 45° sur la droite ce moteur prend peu de place sous le capot. Ce bloc est rageur au delà de 4000 tr/min en restant très souple en dessous. La 1600 HF est la première version à recevoir une boite à 5 vitesses (1ère non synchronisée et 5ème en prise directe) ainsi qu'un différentiel autobloquant. Grâce à son poids limité à 850 kg soit 100 de moins qu'un Fulvia 1300 la 1600 HF a des performances très honorables avec une vitesse de pointe de 180 km/h, un 0 à 100 abattu en 9" environ. La version compétition client (la variante 1016) développe 132 ch à 6600 tr/min grâce à de nouveaux arbres à cames et des carburateurs plus gros. Elle reçoit en outre une boite plus courte et un cache culbuteur jaune et bleu.

CHASSIS
Côté trains roulants, on note sur la Fulvia 1.6 HF une barre anti-devers renforcée, des demi-arbres plus robuste et un freinage amélioré. Le train avant opte pour une moderne suspension à roues indépendante avec une double triangulation et un ressort à lames transversales garantissant un bon guidage et un bon placement en courbe à contrario du train arrière utilisant un pont rigide. Les nouvelles jantes en 14 pouces et le léger carrossage négatif améliorent encore la déjà très bonne tenue de route. Les quatre freins à disque et à double circuit comme sur la berline sont efficace et endurant. La direction est excellente à la fois directe, précise et consistante mais un peu lourde en ville. Petite et légère, la Lancia Fulvia 1.6 HF surprend toujours par son agilité quand on en prend le volant pour la première fois. On comprend instantanément que cette qualité ait pu contribuer à tant de succès en compétition. Très bien guidé, le train avant permet de placer la Fulvia sur la corde et d'enrouler les courbes avec une grande neutralité de comportement. Posée sur des suspensions plutôt fermes, surtout pour l'époque, la Fulvia se montre surprenament prévenante et efficace, ce qui procure un grand plaisir au volant car on s'attend plus souvent à batailler avec une direction au flou plus ou moins artistique sur une sportive de cet âge ! Ajoutons à celà une mécanique très attachante, qui n'exprime son caractère bien trempé qu'après 4000 tr/mn et vous obtenez un cocktail fort rafraichissant servi à bord de cette Lancia Fulvia HF.

EVOLUTION
L'arrivée de la 1600 HF se fait la même année que le rachat de Lancia par Fiat et donc de l'amélioration de la trésorerie. Cela permit à Lancia de se lancer sérieusement dans la compétition et de remporter le championnat du Monde des rallyes en 1972 ainsi que de nombreuses victoires en rallye jusqu'en 1974. Cependant Fiat rechercha la réduction des couts assez élevé de la production de ce coupé Fulvia, ce qui donna le restylage de 1970. Les modifications esthétiques furent peu nombreuses mais les Fulvia 1600 HF perdirent les ouvrants en aluminium. Cela s'accompagne d'une prise de poids et donc de performances en légère baisse. Les étriers de freins sont en revanche renforcés sur la série 2. On distingue le moteur 1600 série 2 à sonc ache-culbuteur entièrement jaune. Au coupé 1600 HF s'ajoute toujours la version 1600 HF Lusso (luxe) équipée de pare-chocs, d'une moulure en acier inox sur le pare-brise et d'appui-tête sur les sièges avant. Cette version est bien sûr un peu plus lourde que les autres. En 1972, en hommage à la victoire de Munari et mannucci au rallye Monte-Carlo, la gamme s'enrichit d'un modèle 1.3S Montecarlo avec le moteur 1298 cm3 de 90 ch. Au salon de Londres 1973 apparaît la Fulvia série 3 qui bénéficie de quelques retouches esthétiques et n'est plus disponible qu'ave cle 1.3 90 ch. Au salon de Turin 1974, Lancia présente une série numérotée "Fulvia Safari", construite à 900 exemplaires et inspirée de la Fulvia HF esthétiquement mais motorisée avec le 1300. En compétition la Fulvia est remplacée en 1975 par l'extraordinaire Lancia Stratos conçue spécifiquement pour la course et pour reprendre la victoire à la l'Alpine A110, principale rivale de Lancia. La fin de production du coupé Fulvia est décidée en 1976 après 11 années de succès commercial et sportif.

zagato sportFULVIA 1600 ZAGATO SPORT
Comme pour les modèles précédents, les Lancia Flavia et Flaminia, Lancia confia au carrossier Zagato la charge de réaliser la version Fulvia Sport. Dessinée par Ercole Spada la Lancia Fulvia Sport eu, comme toujours pour ces versions, une ligne exceptionnellement aérodynamique et très personnelle. Sa carrosserie allégée (- 45kg), digne des grands maitres carrossiers était tou en aluminium sur les 1200, ainsi que les premiers 1300, puis sur les versions suivantes 1300 et 1300s 1ère série, lancia se limita aux ouvrants pour des raisons de coûts. La partie mécanique et ses motorisations étaient identiques aux versions Coupé. Lancia prépara aussi une vingtaine de coupés Zagato Sport pour la course dénommés « competizione » mais leur coût important fût un réel frein à leur engagement en compétition. Le coupé Sport Zagato termine sa carrière avec le moteur 1600 des Fulvia HF, produit de 1971 à 1972. Produite à 800 exemplaires (type 818/750) sur la base de la deuxième série, les Zagato Fulvia Sport 1600 perdirent l'aluminium, même sur les parties mobiles, en faveur de l'acier plus économique et facile à produire.

CHRONOLOGIE LANCIA FULVIA HF
1965 : au Printemps, lancement du coupé Fulvia (1216 cm3, 80 ch DIN). A l'automne, lancement du coupé Fulvia Sport Zagato.
1966 : en Janvier, présentation du coupé Fulvia HF 1.2 88 ch.
1967 : en Mars, Coupé Fulvia Rallye 1.3 HF.
1968 : à l'Automne, Coupé Fulvia Rallye 1.6 HF.
1970 : Fulvia 1600 HF (série 2), double rangée de grilles d'aération inférieures, jantes alliage de 14'', équipement amélioré. Pare-chocs montés en série.
1971 : en Octobre, Fulvia Zagato 1600 Sport (moteur de 1600 HF).
1973 : en Janvier, fin de production du coupé Lancia Fulvia HF.

ACHETER UNE LANCIA FULVIA HF
La production des Lancia Fulvia HF prend fin en janvier 1973 afin de laisser place au nouveau coupé Beta. Sur environ 170000 coupés Fulvia produits, on dénombre seulement 1298 exemplaires de 1.6 HF "fanalone" (1ère série) et 3690 exemplaires de 1600 HF (2ème série). Plus rares, plus légères et performantes, les Fulvia HF Fanalone sont les plus recherchées par les collectionneurs. La cote peut monter jusqu'à 40.000€ pour un très bel exemplaire, soit le double d'une Fulvia 1600 HF série 2 dans un état de conservation identique ! Quelle que soit la version choisie, une Fulvia HF reste une voiture de connaisseurs pour sa rareté et son entretien qui doit être particulièrement méticuleux. Il faut avant tout privilégier un modèle complet vu la difficulté à trouver certaines pièces (notamment mécaniues) et conforme à l'origine pour conserver sa fiabilité et sa valeur. En parlant de fiabilité, le moteur à la réputation pointue ne pose pas de problème majeur si l'entretien est fait correctement (vidange tous les 5000 km) et si la voiture n'est pas régulièrement utilisée dans les encombrements (joint de culasse sensible à toute surchauffe) ou avec un niveau d'huile trop faible (à surveiller de près car la consommation est importante). Ces moteurs pointus à régler - il vous faudra trouver les bonens adresses par le biais des clubs lancia - ont la fâcheuse tendance à user rapidement leurs soupapes. Une carburation trop riche et un allumage mal réglé peuvent par ailleurs avoir raison des pistons. Même si la carrosserie craint la rouille, la plupart des Fulvia ont déjà été restaurées et ont donc en principe résolu ce problème ce qui leur permet d'affronter sereinement une seconde vie animée dans les rallye historiques (VHC).

PRODUCTION LANCIA FULVIA HF
Coupé Rallye 1.2 HF (1966-1967) : 435 exemplaires
Coupé Rallye 1.2 HF (1967-1969) : 882 ex.
Coupé Rallye 1.6 HF "Fanalone" (1969-1970) : 1258 ex (dont environ 20 Lusso).
Coupé 1600 HF et HF Lusso (1970-1973) : 3690 ex.
Coupé 1600 Sport Zagato (1971-1972) : 800 ex

:: CONCLUSION
Grâce à ses nombreuses victoires en rallye il se forgea une très forte aura autour du coupé Fulvia et de la Squadra Corse Lancia de Cesare Fiorio qui continua en compétition jusqu'au début de années 90 (Stratos, Rally 037, Beta Montecarlo Turbo, LC1 e LC2, Delta S4). Un moteur pointu et un excellent châssis en font une très bonne sportive mais seulement pour les connaisseurs. Effectivement le coupé Lancia Fulvia HF n'est pas le plus facile à collectionner avec ses réglages moteurs délicats et ses pièces difficiles à trouver. Par ailleurs, il est de plus en plus rare de le trouver à des prix raisonnables...

Nos plus vifs remerciements à la Squadra Fulvia ICC et le forum Italian Cars Club pour l'aide apportée à la réalisation de cet article.


Devis d'assurance pour une LANCIA FULVIA HF

AVIS

Vous possédez une FULVIA HF ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets LANCIA sur le forum :
Forum
RECHERCHE