L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE
> Election de L'Automobile Sportive 2014, cliquez ici pour voter !






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RETRO > BMW > 2002 tii (E10)
::
RETRO (14-08-2006)

BMW
2002
tii (E10)
(1971 - 1976)

24 200 FF (1971)
11 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BMW 2002 tii (E10)
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection indirecte Kügelfischer.
Cylindrée en cm3: 1 990
Alésage x course : 89 x 80
Puissance ch DIN à tr/mn: 130 à 5 800.
Puissance au litre en ch DIN : 65,32
Couple maxi en mkg à tr/mn: 18,1 à 4 500
Couple au litre en mkg : 9,09
TRANSMISSION
AR (+ pont autobloquant en option)
Boîte de vitesses (rapports): Boîte mécanique 4 rapports (5 rapports en option).
POIDS
Données constructeur en kg: 990
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,61.
ROUES
Freins : 2 disques AV (Ø - mm) et 2 tambours AR (Ø - mm).
Pneus : AV et AR 165/65 HR 13.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 186
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 30,7
0 à 100 km/h : 9,4
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 11 L/100 Km.

Michelotti a su graver de son empreinte le style BMW pour plusieurs décennies, à tel point que c'est seulement le controversé Chris Bangle qui bousculera les traditions établies...


Pas de doute nous sommes bien dans une allemande des années 60-70 ! C'est noir mais rigoureux et bien fini. L'ergonomie est par ailleurs excellente.


L'angle de la vitre de custode va devenir avec le temps une obsession répétitive pour tous les modèles de Münich.


"2002 tii", deux "i" qui signifient que nous sommes en présence du modèle de pointe, hors version turbo, et qu'une injection Kügelfischer se charge de l'alimentation du quatre cylindres de 130 ch.


Un profil d'une pureté étonnante aujourd'hui encore... sans parler de cette teinte "Inka", alors très en vogue dans les années 70 !


Le double haricot qui orne les calandres BMW depuis des décennies.


Les performances de la BMW 2002 tii sont toujours d'actualité avec moins de 10 secondes au 0 à 100 km/h et 186 km/h en vitesse maxi !


En bonne propulsion, la BMW 2002 tii devra être pilotée avec doigté lorsque la chaussée sera glissante. En revanche, sur le sec, c'est le plaisir total ! Surtout si l'auto a en option le pont autobloquant et la boîte 5...


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de BMW 2002 tii (E10) cliquez ici !

BIEN :-)
Ligne sportive et élégante
Fiabilité générale
Performances
Moteur !
Caractère sportif
Finition
Politique " oldies " chez BMW
Clubs dynamiques
Prix d'achat

PAS BIEN :-(
Tenue de route sur le mouillé
Habitacle austère
Souvent en mauvaise état
Corrosion
Souvent bricolée
Prix des pièces


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 14-08-2006

ORANGE MECANIQUE
Dans les années 60, BMW est au bord de la banqueroute ! Il fallait reconnaître que la cohérence de la gamme alors existante n'existait pas et que le public ne manifestait pas un intérêt particulier pour la marque à l'hélice. Par un coup de génie et une politique commerciale et sportive admirablement orchestrée, BMW va pouvoir se sortir de cette mauvaise passe et jeter les bases de ses multiples succès rencontrés depuis les années 70. Le mythe BMW était né, la série " 02 " et particulièrement la version 2002 tii ayant largement contribué à ce succès...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Au début des années 60, la Bayerische Motoren Werke (comprenez BMW) est dans une impasse. Son image est devenue plus floue dans l'esprit du grand public en raison notamment d'une gamme bancale et sans cohérence. Entre les petites 700 et les grosses V8 hors du coup, BMW a du mal en effet à asseoir durablement son image et se positionner. La crise est bien là et comme souvent chez les constructeurs, c'est un coup de génie sur une seule gamme qui va sauver l'entreprise détenue encore aujourd'hui en partie par la famille Quandt. Un dessin confié à un designer Italien au talent confirmé, Michelotti, des mécaniques pétillantes et performantes et c'est toute la gamme des séries 02 (Le terme "02" est dû au simple fait que la carrosserie ne comportait que 2 portes, ce suffixe avait pour but de distinguer la gamme des 2/4 portes à cylindrée égale : la 2000 E8 et la 2002 E10 par exemple) qui va non seulement sauver l'entreprise de la faillite, mais en plus donner un véritable essor à la marque à l'hélice puisque quelques années plus tard, le service Motorsport verra le jour avec l'arrivée imminente de la BMW 2002 Turbo et les multiples engagements avec succès en compétition. L'histoire des séries 02 était en marche et la série 3 E21 prendra la suite de cette " succes story " jusqu'à la série 3 actuelle que nous connaissons. Afin de célébrer cette gamme qui fit autant que la 205 dans l'histoire de Peugeot, nous nous attardons donc sur la 2002 tii, version la plus sportive de la gamme exceptée de la rare 2002 turbo.

DESIGN
C'est Michelotti, le designer italien qui va dessiner la série 02 et laisser une empreinte dans la gamme BMW pendant plus de 30 ans ! Depuis la berline 1500 jusqu'à la 2002 tii, Michelotti va instaurer quelques standards : une proue inclinée dans le sens inverse des règles évidentes pour les lois de l'aérodynamique avec l'intégration du double haricot, des phares ronds enchâssés dans la calandre et un angle déterminant pour la vitre de custode. Ces caractéristiques stylistiques se retrouveront sur le reste de la gamme ainsi que sur les série 3 E21 et E30. Autre détail de style qui frappe sur la 2002 tii, c'est la ceinture de caisse marquée par un pli accentué par un jonc chromé. Cela donnerait presque l'impression que la caisse est en deux partie… Pour une ancienne, la 2002 tii se distingue par une surface vitrée généreuse qui permet d'offrir beaucoup de luminosité dans un habitacle qui en a bien besoin. En effet, l'austérité typiquement allemande a de quoi mettre le moral en berne. Bon austère, mais bien fini et surtout chaque chose à sa place. L'ergonomie ne souffre pas la critique et toutes les commandes (fermes !) semblent idéalement placées. Comme beaucoup de voitures anciennes, la 2002 tii regorge de petits détails croustillants comme la molette qui fait entrebâiller (lentement) le déflecteur. De même les feux arrière des premiers modèles jusqu'au millésime 1974 sont ronds et en forme de réacteurs. Seules les versions Touring garderont ces feux jusqu'à l'extinction du modèle. Le profil dessiné par Michelotti conserve aujourd'hui encore sa pureté et son équilibre.

MOTEUR
Si aujourd'hui les moteurs six cylindres en ligne ont établit la réputation de motoriste de BMW, il n'en était pas de même à l'époque puisque c'étaient surtout les quatre cylindres qui ont fait la force de la marque à l'hélice. Evolution logique des mécaniques 1500 après être passé au 1600 cm3, c'est donc un 2 litres qui équipe la version de pointe de la série 02. C'est ainsi que son appellation est trouvé avec la cylindrée pour les deux premiers chiffres et la série 02 pour les deux derniers : 2002 ! Déjà à la pointe de la technique en matière de moteur dans les années 60, BMW n'a pas hésité à utiliser un arbre à cames en tête, une chaîne de distribution et surtout l'injection Kügelfischer qui justifie le petit " i " supplémentaire apposé sur la malle arrière. Performant ce bloc deux litres puisqu'il affiche 130 ch DIN à 5 800 tr/mn et 18,1 mkg de couple à 4 500 tr/mn. Cela permet ainsi à la 2002 tii d'affirmer encore un rythme en phase avec les automobiles modernes : 186 km/h en vitesse maxi, moins de 10 secondes pour l'exercice du 0 à 100 km/h et un peu plus de 30 secondes au kilomètre départ arrêté. Les systèmes d'injection de l'époque ne faisaient pas descendre les consommations pour autant avec une moyenne de 11 litres au cent constatées par les utilisateurs de 2002 tii. Si les mécaniques modernes BMW se distinguent aujourd'hui d'une empreinte sonore très marquée, le quatre cylindres de la 2002 tii est moins démonstratif, notamment au ralenti où il faut tendre l'oreille pour l'entendre. En revanche, dès que l'aiguille du compte-tours flirte avec la zone rouge, sa musicalité est nettement plus marquée et sympathique. Côté boîte, BMW avait monté de série une boîte mécanique à quatre rapports dont le maniement est assez ferme. Bien évidemment, avec quatre rapports seulement, le niveau sonore dans l'habitacle sur autoroute peut vite se révéler fatiguant. Mais après tout, on ne demande pas à une auto ancienne d'être à la fête sur autoroute. C'est sur le réseau secondaire qu'une ancienne se déguste… A noter qu'en option le client pouvait opter pour une boîte mécanique 5 rapports avec première inversée en bas à gauche.

CHASSIS
La BMW série 02 est dérivée de la berline 1500 E8 présentée en 1961. C'est donc fort logiquement qu'elle reprend la même structure monocoque sur laquelle sont greffés les éléments mécaniques et de suspensions. Toutefois, La '02 reprend la structure de la berline E8 mais l'empattement s'en trouve réduit ainsi que la taille même de l'auto, plus compacte, plus légère et surtout plus agile. Des suspensions relativement modernes pour l'époque puisque l'arrière possède des roues indépendantes alors que beaucoup de rivales de l'époque avaient encore un essieu arrière rigide. A l'avant, des jambes élastiques sur ressorts hélicoïdaux complétées d'éléments en caoutchouc et triangles transversaux permettent ainsi de procurer une très bonne adhérence et précision du train avant. Toutefois, la direction à vis et galets (pas encore de crémaillère pas si répandue à l'époque) marque un petit flou en son point milieu. Pas inquiétant, mais une habitude à prendre. L'essieu arrière est composé de leviers longitudinaux et obliques, de ressorts hélicoïdaux et d'amortisseurs télescopiques. Aussi bien à l'avant qu'à l'arrière des barres antiroulis sont installées gages d'une tenue de route plus sportive et efficace. Le freinage est constitué d'un double circuit (ce qui n'était pas le cas sur les premières années des séries 02) avec des freins à disques avant et des classiques tambours arrière. Ce n'est déjà pas la spécialité des BMW sportives contemporaines, et déjà à l'époque BMW avait fait la fine bouche sur le freinage alors qu'une Renault 8 Gordini pourtant plus ancienne était dotée de quatre freins à disques ! Pas de surprise donc sur un freinage d'époque et peu performant. En utilisation intensive, mieux vaut anticiper… Avec ses pneus de 165/65 HR 13 de série, la 2002 tii accroche la route sur le sec et permet de tirer le meilleur parti de sa mécanique brillante ! Bien évidemment, les amateurs de la série 02 auront à cœur de dénicher l'oiseau rare équipé en option de la boîte 5 vitesses sport avec grille inversée et du pont autobloquant. Avec ces deux accessoires indispensables aux yeux des sportifs intégristes, pilotage garanti ! L'aisance de cette 2002 tii, alliée à la vigueur de sa mécanique, surprend même le conducteur d'auto récente. Facile la 2002 tii ? Oui, jusqu'aux limites, car après il faudra auparavant avoir assimilé la méthode de pilotage des propulsions pour ne pas se faire surprendre, notamment sur le mouillé. En effet, les propulsions à l'ancienne, dépourvues de toute aide à la conduite ont une fâcheuse tendance à avoir le coffre qui veut passer devant ! Mais une fois assimilée la méthode, quel plaisir !

ACHETER UNE BMW 2002 tii (E10)
La BMW 2002 tii peut s'avérer être la bonne affaire du moment pour rouler passion, ancienne et performante. Plutôt rare en bon état, elle affiche une fiabilité propre aux allemandes si l'entretien a été régulier ainsi que les règles d'usage respectées. Pour un modèle en très bon état, il ne faudra pas hésiter à débourser 6000 euros pour l'oiseau rare. Un prix nécessaire car le prix d'une remise en état peut vite faire chauffer votre carte bleue. Lorsque vous irez inspecter quelques exemplaires qui ont retenu votre attention, il faudra vérifier la concordance entre les numéros de châssis et moteur. Bien que très fiables (certains blocs font 300 à 400 000 km), il n'est pas rare de voir des blocs BMW changés.Imaginez alors espérer acheter une 2002 tii, et en réalité le moteur est un 2002. Les moteurs remplacés en échange standart étaient frappés de deux "X" à la place du numéro du moteur, numéro qui est identique à celui de la caisse (aussi appelé matching numbers). L'entretien du moteur est plutôt simple avec une vidange tous les 5000 km avec pour les modèles jusqu'à 1971 des filtres à huiles qui sont logés dans une cartouche à l'accès contraignant. Ce dernier peut donc avoir été volontairement oublié dans le cycle de révision. La chaîne de distribution est à remplacer tous les 100 000 km selon la préconisation BMW. Les vis platinées fatiguent après 15 000 km, tandis que l'injection Kügelfischer ne supporte pas bien les longues périodes d'inactivité. Ne soyez pas inquiets si le moteur consomme un peu d'huile (environ 2 litres/1000 km), c'est normal. La boîte de vitesse est à vidanger tous les 30 000 km. A vérifier l'état du synchro de seconde qui fatigue souvent plus tôt que les autres. Comme toute ancienne qui se respecte, une inspection de la carrosserie sera inévitable pour traquer toute trace de corrosion dans les endroits les plus sensibles : bouts d'ailes avant au niveau des clignotants, bas de caisse, tour des ailes arrière, supports des amortisseurs dans le coffre, supports de la traverse arrière. Dotée d'un comportement routier très rigoureux et sportif, cette propulsion ne supporte pas l'à peu près sur la qualité de l'amortissement. Si les amortisseurs sont usés, mieux vaut les remplacer pour éviter toute mauvaise surprise au détour d'un virage. Le pont ne doit pas trop ronfler, sinon c'est le signal d'un vieillissement prématuré. Tous les 60 000 km les roulements de roue doivent logiquement être graissés abondemment et remplacés en cas de grognements. L'intérieur vieilli plutôt bien mais il n'est pas rare de constater des tissus déchirés et usés sur les sièges ainsi que le tableau de bord qui se fend au dessus du tachymètre. Aucun souci majeur à signaler côté électricité. Nous sommes loin de la fantaisie des Alfa contemporaines… Si vous trouvez un exemplaire qui aura reçu toutes ces attentions (décrites précédemment), il ne faut pas hésiter et foncer !

RESTAURATION EN LIVE !
BMW a compris depuis quelques années déjà l'importance d'entretenir son patrimoine historique. Alors en prévision du salon Technica Classica d'Essen, et également pour fêter dignement les 40 ans de la série 02, le constructeur bavarois s'est mis en tête de reconstruire en direct une 2002 tii ! Ils sont repartis d'une auto d'origine à restaurer puis un mécano l'a intégralement restaurée à l'aide de plus de 4000 références de pièces neuves sous les yeux d'un public ébahi. En effet, l'atelier est situé au siège à Münich et il est intégralement vitré. Les passionnés de la marque ont donc pu suivre étape après étape cette remise à la vie de ce très bel exemplaire 2002 tii qui illustre ce dossier. Prochain chantier après ce premier essai transformé : une berline 528 (E12). Vivement demain alors...

:: CONCLUSION
Cette 2002 tii est un jalon important dans l'histoire de BMW. Véritable succès à l'époque qui permit au groupe de se renflouer et se relancer, elle jeta les bases des BMW modernes tant dans le style, que le caractère et l'image. Aujourd'hui encore, il reste en filigrane des restes de l'ADN de la 2002 dans la gamme BMW. Rien que pour le style, il aura fallu attendre l'arrivée controversée de Chris Bangle aux commandes du design BMW pour abandonner l'héritage Michelotti ! Performante, fiable si entretenue, pas trop chère et élégante, tel est le cocktail de cette étonnante BMW qui fut l'égérie de toute une génération de jeunes cadres forcément dynamiques...

Nous tenons à remercier vivement tous les membres du site 6enligne.net, pour leur aide à la réalisation de ce dossier. Leur érudition sur les modèles de la marque à l'hélice et leur gentillesse est un régal pour les amateurs de BMW. Un site à consulter d'urgence !

PRODUCTION
BMW 2002 305 917 ex.
BMW 2002 ti 16 448 ex.
BMW 2002 Cabriolet 4 075 ex.
BMW 2002 tii 38 703 ex.
BMW 2002 Turbo 1 672 ex.
TOTAL BMW 2002 : 366 815 ex.

CHRONOLOGIE
1961 : Présentation de la berline 1500 de 80 ch et 150 km/h.
1966 : En mars, présentation au salon de Genève de la BMW 1600 Jubilé de 85 ch et 160 km/h. Cette auto célèbre les 50 ans de la marque.
1967 : Présentation de la 1600 ti, 105 ch et 170 km/h.
Commercialisation de la version cabriolet 1600, et également de la version 2002 avec un moteur 2 litres de 100 ch et 170 km/h.
Quelques modifications de détails et présentation interviennent dans la gamme "02" : circuit électrique 12V, tableau de bord noir (au lieu du gris), grille de calandre partiellement noire, volant trois branches sur certaines versions, compte-tours et monogramme du modèle avec écusson " BMW ".
1968 : En septembre, BMW monte un freinage à double circuit sur la série " 02 ".
La 1600 ti est remplacée par la 2002 ti : 2 carbus Solex, 120 ch et 185 km/h. Boîte de vitesses à 5 rapports et autobloquant en option sur la 2002 ti.
1969 : Nouvelle série 2002 tii avec injection indirecte Kügelfischer et 130 ch, 186 km/h.
1970 : Il devient possible d'opter pour la boîte automatique sur la gamme " 02 ".
1971 : La version 1600 devient 1602.
Commercialisation de la 1802 de 90 ch et 165 km/h.
Commercialisation de la version cabriolet avec arceau et moteur de 2002.
Présentation de la version Touring qui comporte au catalogue la 1600, 2002 et 2002 tii.
Quelques modifications interviennent sur la gamme " 02 " : Pare-chocs et bas de caisse garnis d'un joint en caoutchouc.
1972 : En fin d'année, la Touring 1600 est retirée du catalogue.
1973 : Création du département Motorsport.
A l'automne, BMW dévoile la 2002 Turbo avec ses 170 ch, son turbocompresseur KKK et 211 km/h. Sa présentation est spécifique et sportive et son caractère affirmé.
1974 : Facelift de la gamme " 02 " : calandre intégralement noire, feux arrière trapézoïdaux et non plus ronds, écusson " BMW " sur la malle, jantes plus larges sans enjoliveurs, volant quatre branches avec moyeu central rembourré, instrumentation sur fond en faux bois, sièges avant avec appui-têtes, pare-brise Triplex, toit ouvrant électrique ou manuel en option….
A partir d'avril, option Luxe disponible sur toute la gamme (dégivrage arrière, moquette de coffre, accoudoir central arrière, sellerie velours, bandeaux bois sur tableau de bord et contre-portes).
La version Touring bénéficie de toutes les modifications précédentes sauf pour ses feux arrière qui restent ronds.
1975 : Nouvelle version 1502 dotée d'un moteur 1600 cm3 dégonflé à 75 ch et de petites jantes.
Fin des versions Touring.
1976 : Présentation de la nouvelle série 3 E21.
Tous les modèles " 02 " cessent leurs commercialisations sauf la 1502.
1977 : Arrêt de la production des 1502.



Comparez les tarifs d'assurance pour une BMW 2002 tii (E10)
AVIS
AVIS > AVIS BMW > AVIS 2002 tii (E10)
Vous possédez une BMW 2002 tii (E10) ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des BMW 2002 tii (E10) ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur BMW :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE