L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PORSCHE > 911 (997) GT3






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (05-06-2006)

PORSCHE
911
(997) GT3
(2006 - )

112 212 Euros (01/06/2006)
33 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PORSCHE 911 (997) GT3
MOTEUR
Type: 6 cylindres à plat, 24 soupapes, 2 double arbres à cames en tête + calage variable Variocam
Position: longitudinal porte-à-faux AR
Alimentation: Injection électronique Bosch ME 7.8.
Cylindrée en cm3: 3 600
Alésage x course : 100 x 76,4
Puissance ch DIN à tr/mn: 415 à 7 600.
Puissance au litre en ch DIN : 115,27
Couple maxi en mkg à tr/mn: 41,3 à 5 500
Couple au litre en mkg : 11,47
TRANSMISSION
AR + autobloquant + TC
Boîte de vitesses (rapports): mécanique 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 395
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,36.
ROUES
Freins : 4 disques ventilés et perforés AV (Ø 350 mm) et AR (Ø 350 mm).
Pneus : Michelin Pilot Sport Cup AV 235/35 ZR 19 et AR 305/30 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 310
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 21
0 à 100 km/h : 4,3
0 à 160 km/h : 8,7
Consommation moyenne : 13 L/100 Km.


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de PORSCHE 911 (997) GT3 cliquez ici !


Un habitacle devenu presque trop luxueux ! La liste des options permet même d'opter pour un toit ouvrant... En revanche l'ergonomie est parfaite...


Un blason qui fait toujours rêver et non sans raison...


Les artifices aérodynamiques de la 997 GT3 sont efficaces avec un Cx de 0,29 contre 0,30 à la génération 996 !


La motricité et l'adhérence de la 997 GT3 sont époustoufflantes ! La 997 GT3 colle 7 dixièmes à la dernière Turbo et ses 480 ch ! N'est pas sportive qui veut...


Bien que de cylindrée identique aux 996 Carrera, le moteur de la GT3 ne partage aucune pièces et développe 415 ch à plus de 7000 tr/mn !


Largement dimensionnés de série, le client peut opter cependant pour des freins PCCB plus efficaces encore... Mais le prix l'est ausssi.


Pas donné à tout le monde comme situation... Hélas !


>> Download Free Wallpapers of PORSCHE 911 (997) GT3 , clic here !

BIEN :-)
" Gueule " d'enfer !
Lignée des GT3…
Performances pures
Châssis rigide et sportif
Mode " overboost " !
Freins indestructibles
Confort amélioré par rapport à une 996 GT3 RS
Aides à la conduite limitées et déconnectables
Finition/présentation intérieure
Quintessence du sport auto !
PAS BIEN :-(
Budget achat !
Quelques options à prix indécent !
Usage circuit impératif !
Confort tout de même ferme sur route
Pourquoi tant d'équipements ?
2 places seulement…
Dur de trouver des défauts !


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (05/06/2006)

LA REINE DES SORTIES CIRCUIT
IS BACK !

Avec le développement des ventes de Porsche 911 dans le monde entier, et les ambitions toujours grandissantes de Porsche pour son modèle fétiche, de nombreuses entraves au sport intégriste sont apparus sur la gamme 911 : TC, PSM, Tiptronic, 4 roues motrices… Alors pour continuer à affirmer la sportivité de ses modèles, Porsche a développé depuis plusieurs générations de 911 un label digne héritier des légendaires 911 2.7 RS : les GT3. La 996 GT3 avait déjà connu en son temps une évolution, puis une ultime version RS encore plus intégriste et adaptée aux sorties circuit. Avec la nouvelle gamme 997, Porsche a remis les pendules à l'heure pour mieux affirmer sa présence...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Carrera, RS et désormais GT3 sont des appellations qui éveillent immédiatement l'attention des amateurs de vraies voitures de sport. Par " vraies voitures de sport " on entend à la rédaction de L'Automobile Sportive des autos qui sont capables de tourner des heures entières sur circuit et repartir par la route sans avoir pour autant détruit le moteur, les freins et la transmission. Sans remonter jusqu'à la 911 2.7 RS, ou encore les 964 Carrera RS, c'est avec la Porsche 911 type 996 que s'est établit une certaine hiérarchie des différentes versions de 911. Cette hirarchie a été établie dans l'esprit des clients et dans les catalogues. Face en effet à une ambition croissante de Porsche dans ses ventes mondiales de 911, il fallait jongler habilement entre les aides à la conduite pour rassurer les nouveaux clients qui ne rouleront jamais sur circuit, et les clients qui n'achetaient pas une Porsche pour la frime ou le luxe, mais bien pour le sport auto ! Dur à accepter en effet pour les adhérents du Club Porsche de France de sentir leur roue arrière se freiner toute seule (satané PSM !) sur leur 996 Carrera dans Epoisses sur le circuit de Dijon-Prenois ! Qui est alors le maître à bord ? L'électronique ou le pilote ? Pour ces accrocs de la conduite maîtrisée et non surveillée, Porsche a donc répondu à leurs attentes à l'époque avec la version GT3. Plus sportive, allégée, un moteur qui monte plus dans les tours et un châssis optimisé ont eut vite fait de lui donner un véritable statut de star des sorties circuit. La 996 turbo étant plus dévolue à une utilisation de type Grand Tourisme, bien que ultra performante et efficace, la GT3 a su conquérir le cœur des porschistes. Une évolution a encore optimisé la 996 GT3 qui a terminé sa carrière en beauté avec la très intégriste et exigeante version GT3 RS. Amateurs de confort, s'abstenir ! Sur sa nouvelle gamme 997, Porsche poursuit son programme avec simultanément la nouvelle 997 GT3 et la nouvelle 997 Turbo. La première nommée, qui nous intéresse ici sera prochainement secondée par une version RS encore plus affûtée. Mais après avoir pu découvrir en détail cette nouvelle GT3, on peut s'interroger sur le niveau qu'offrira la future GT3 RS… Certainement une autre planète !...

DESIGN
La toute première 996 GT3 conservait son allure un peu gracile et élégante des 996 Carrera. Sur la 997, oubliez vite cette élégance de bon aloi, car Porsche a taillé un costume sur mesure pour sa nouvelle égérie. En effet, les ingénieurs de Zuffenhausen sont partis d'une coque de 997 Carrera 4 mais ont laissé en revanche les ailes " étroites " des versions deux roues motrices. Ce choix qui peut laisser perplexe au premier abord a permis ainsi de loger un réservoir d'essence plus gros (90 litres contre 64 litres pour une Carrera S) à la place du différentiel des versions intégrales. Sur cette coque sont venus se greffer bon nombre d'éléments qui trahissent rapidement les ambitions de l'engin ! Le bouclier avant au dessin tant agressif que suggestif est largement perforé (pas moins de sept orifices !) pour aérer freins et mécanique. Devant le capot avant se trouve une fente (comme sur les 996 GT2) qui permet d'évacuer l'air traversant le radiateur central afin que celui-ci passe sur l'auto et non plus sous l'auto. On le voir, aucun détail n'est présent pour des raisons esthétiques. C'est avant tout le fonctionnel et l'efficace qui ont dicté leur loi aux designers qui ont ensuite composé au mieux leurs crayons et CAO sur ordinateur pour conserver une véritable empreinte à votre rétine à la vue d'une GT3! D'ailleurs le Cx remarquable de 0,29 (contre 0,30 à la précédente génération) parle de lui-même. Les ailes ne sont donc pas plus larges que sur une Carrera S, mais les larges jantes au dessin typique " GT3 " participent à cette sensation de largeur de hanche accrue. Des hanches qui précèdent une croupe surplombée par un aileron plus copieux que sur les générations de 996, tout en s'offrant le luxe de générer plus d'appuis et moins de résistance à l'air. Petit luxe suprême, il est inclinable de 3 ou 6°! Le bouclier arrière est lui aussi très aéré pour permettre au flat 6 de respirer à sa guise, et on notera l'échappement central alors qu'il est double et de chaque côté sur la version Turbo. Une fois installé dans les sièges de cette GT3, vous aurez peut être du mal à en sortir si votre auto est équipée de l'option ClubSport avec les sièges baquets carbone (qui permettent un gain de 10 kilos chacun). Mais ce qui surprend le plus c'est la présentation très sport et luxe de la GT3. C'est évidemment très bien fini, et présenté de manière très racing (Alcantara, cuir, alu…), mais assez curieusement l'équipement est plutôt richement doté de série ou en option : climatisation, GPS, pack audio, phares au xénon, toit ouvrant, sièges sport adaptatifs… Et dans le cas où vous auriez la main lourde, surtout en France, on ne comprend plus très bien l'intérêt d'opter pour une GT3 " full option " et l'alourdir ainsi de divers équipements. Question de cohérence car dans ce cas, mieux vaudrait opter pour la Turbo ou une Carrera S. Quelques équipements sont tout de même propres à la GT3 comme la suppression des bacs de portières remplacés par des mousses anti-chocs. Mais où est donc passé le câble des antiques 964 RS qui faisait office de commande d'ouverture de portes, à l'instar d'une Ferrari F40… La position de conduite est excellente avec une ergonomie sans faille adaptée à la conduite sportive. En véritable sportive qui se respecte, le compte-tours domine le bloc d'instruments et la 997 enterre définitivement la planche de bord abandonnée après la génération 993 qui datait de… la première 911 des années 60 ! Faut bien évoluer avec le temps et lorsque c'est bien réalisé et justifié, il convient de l'applaudir des deux mains.

MOTEUR
Les ingénieurs motoristes de Porsche n'ont plus grand-chose à prouver après les diverses réalisations en course ou sur les modèles routiers. Si une Carrera S bénéficie d'une cylindrée de 3,8 litres pour plus de performances comparées aux Carrera " standard ", les motoristes sont repartis de la base du Flat 6 de 3,6 litres pour des raisons éligibilité dans certaines épreuves en compétition. Mais n'allez pas croire que votre " simple " 977 Carrera a donné son (votre ?!) moteur à la dernière GT3. Tout est nouveau ou presque à commencer par le niveau de performances atteint : 415 ch à 7600 tr/mn et 41, 3 mkg de couple à 5500 tr/mn. La première tâche des motoristes comme souvent sur les mécaniques de hautes performances est de réussir à concilier légèreté des pièces mobiles et résistances à l'effort de ces dernières. Le vilebrequin a donc été allégé de 600 grammes, les bielles sont en titane et de dimensions différentes pour mieux faire travailler le vilebrequin tandis que le piston a perdu environ 30 grammes. Cette légèreté optimisée de l'équipage mobile permet ainsi de réduire l'inertie d'action. Un régime maxi de 8000 tr/mn est donc envisageable ! Le haut moteur a également profité des attentions des ingénieurs avec un taux de compression supérieur (12,0:1), des culasses au refroidissement optimisé et un calage variable des arbres à cames différent. L'admission, la gestion moteur ainsi que l'échappement très sport et très expressif sont également au programme. L'échappement, comme toutes les GT et supersportives moderne a été doté d'un système de vannes qui s'ouvrent en grand dès 4000 tr/mn afin de pouvoir passer les normes de bruit. Malgré ce système relativement vicieux pour contourner la loi, il est surprenant d'avoir pu homologuer en bruit cette GT3 tant le son moteur est présent au-delà de 4000 tr/mn (comme sur une Ferrari F430 ou la dernière Viper d'ailleurs !) voire même dès 3000 tr/mn ! En effet, sur le tableau de bord vous avez un bouton avec l'inscription " sport ". Lorsque vous l'actionnez, votre GT3 vous gratifie d'un overboost de 14 ch et 2,5 mkg supplémentaires entre 3000 et 4250 tr/mn. L'effet est saisissant et permet d'avoir réellement la quintessence de la mécanique à un régime inférieur, toujours utile sur circuit dans les reprises en sortie de courbe. Pour résumer et faire simple s'il restait le moindre doute dans votre esprit, le moteur de la GT3 ne partage aucune pièce commune avec celui qui équipe les Carrera. Côté transmission, la GT3 est dotée d'une classique boîte mécanique à 6 rapports " bêtement " manuelle… Un choix qui peut étonner de la part d'un constructeur comme Porsche souvent à la pointe de la technique, mais qui justifie une absence de fiabilité suffisante sur les boîtes séquentielles et robotisées pour ses standards d'endurance et de qualité. Cette explication des dirigeants de Porsche est acceptable puisqu'il n'est pas rare de recevoir des témoignages de propriétaires de BMW M3 SMGII ou de Ferrari boîte F1 avec quelques soucis de boîtes et/ou de système hydraulique à remplacer prématurément. Et puis, la joie de maîtriser un levier de vitesses et un embrayage laisse toujours une appréhension d'usage et de maîtrise face aux boîtes robotisées, aussi perfectionnées soient-elles. Porsche annonce des performances canons pour sa GT3 version 997 avec 310 km/h en vitesse maxi (sic !), 4,3 secondes pour le 0 à 100 km/h et 21 secondes pour le kilomètre départ arrêté. Voilà qui met tout le monde d'accord. Certes, ces performances ne sont pas les plus affûtées du moment, mais avec un moteur atmosphérique de cette cylindrée (115 ch/litres tout de même !), rares sont les autos qui peuvent lutter à ce niveau…

CHASSIS
Pour obtenir le meilleur résultat côté châssis, il n'y a pas de secret. Il faut réussir à obtenir le plus léger avec le plus rigide possible. Le travail des ingénieurs a donc été payant sur la 997 GT3 avec une coque qui est plus rigide de 8% en torsion et 40% en flexion. Ce travail nécessaire permet ainsi de laisser les suspensions et les pneumatiques travailler plus efficacement. Les trains roulants notamment sont abaissés de 30 mm et ont été considérablement renforcés comme sur les modèles de compétition. A noter que divers réglages sont permis en fonction des roues retenues pour tourner sur circuit et du style de pilotage du pilote ! Barres anti-roulis et triangles sont aussi réglables pour modifier le carrossage. Une bonne chose pour les amateurs exigeants. Le système PASM est monté de série et offre 2 lois de programmes. Le programme standard est plus conçu pour un usage route et fait merveille. N'attendez pas toutefois un confort d'un pullman, mais en revanche côté tenue de route, difficile de faire mieux. Mais pour les sorties circuit, le mode " sport " permet de durcir considérablement le tarage des suspensions donnant presque l'impression d'avoir la possibilité de choisir entre deux suspensions tant la différence est flagrante. Ainsi dotée, la GT3 est totalement rivée au sol. Sur route ouverte, il est très difficile pour ne pas dire impossible de trouver ses limites. Ou alors il faut jouer avec le transfert des masses au freinage ou alors prendre un pari et disposer de toute la largeur de la chaussée. Les roues sont d'autant mieux plaquées au sol que le Traction Control est en série (le même système que sur la Carrera GT !) et doté de lois de programme suffisamment permissif pour jouer avec la GT3 sans pour autant se retrouver confus dans le fossé… Les larges pneus de 235/35 ZR 19 à l'avant et 305/30 ZR 19 à l'arrière déclarent rarement forfait et peuvent être remplacés par des gommes plus typées circuit, les trains roulant ayant été prévus à cet effet comme l'était la 996 GT3 RS. Sous ces gommes sont cachés quatre disques ventilés de 350 mm de diamètre complétés par un ABS. Pas de doute, la qualité des décélérations nous rappelle si besoin était de la spécialité de la maison Porsche. Cependant, il est possible encore de faire mieux avec l'option freins PCCB au tarif indécent de 8754,72 euros (!). Avec ses freins en composite, impossible alors de prendre le freinage en défaut car la plupart du temps vous n'oserez pas freiner aussi tard que le permet ce système et surtout de manière répétée. Comme toutes les Porsche modernes, il n'est pas utile de savoir piloter pour faire évoluer cette somptueuse sportive dans le trafic. En revanche, sur circuit, les capacités de cette GT3 sont telles qu'il faudra posséder tout de même quelques connaissances afin de pouvoir se jouer du léger sous-virage en entrée de courbe puis placer le nez à la corde en soulageant les freins et l'accélérateur pour remettre pleins gaz dès que le nez est placé sur la trajectoire. Du grand art pour connaisseur, à des vitesses déjà conséquentes… Porsche et circuit sont plus que jamais synonymes avec cette nouvelle GT3 !

:: CONCLUSION
Chez Porsche, la GT3 est désormais la sportive ultime du lot à tous les niveaux : moteur et châssis. La preuve ? La dernière 997 turbo présentée en même temps que la GT3 et pourtant forte de 480 ch se fait prendre 7 dixièmes de secondes au tour sur la très sélective boucle du Nürburgring avec Walter Röhrl au commandes ! Plus rigide, plus efficace encore mais plus civilisée que les 996 GT3, la génération 997 se permet le luxe d'obtenir l'efficacité de la très exigeante et éphémère 996 GT3 RS, avec les qualités de confort des Carrera ou presque ! Mais justement, pourquoi diable tant de confort et d'équipements sur une telle auto ? Tout simplement parce que la future GT3 RS est en préparation… Le sans faute donc pour la nouvelle GT3 avec juste un budget pas à la portée de tous. Le prix de l'exclusivité et de la légende...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"La nouvelle 997 GT3 est une véritable voiture de course de " route " qui ne peut être exploitée pleinement que sur circuit, mais elle offre un tel plaisir de conduite que, moi qui suis bien connu de ma passion des " vieilles " 911, je me suis demandé pour la première fois s'il n'y aurait pas moyen de prendre un crédit sur 20 ans pour m'offrir ma première Porsche neuve qui me fasse vraiment envie."
RS Magazine - Juin 2006 - Porsche 911 (997) GT3.

"La nouvelle GT3 offre des remises en vitesse sensiblement supérieures à celles de la précédente version, qui n'avait rien d'un poumon, doit-on le rappeler. L'efficacité générale est donc revue à la hausse, rien de surprenant. Plus étonnant en revanche : la nouvelle mouture pardonne davantage les erreurs. Porsche réussit en effet à concilier l'inconciliable en conjuguant une efficacité absolue et une relative facilité de conduite. Côté amortissement, il faudra néanmoins composer avec un réglage tendance ultra-ferme. Posrche reconduit mais adapte le système PASM inauguré par la série 997."
Sport Auto - Juin 2006 - Porsche 911 (997) GT3.

"Les freins céramiques PCCB sont tout simplement stupéfiants. Lorsque l'on écrase la pédale centrale, la stabilité de la GT3 est imperturbable. Au fur et à mesure que la confiance grandit, le sous-virage devient plus présent mais il n'impose pas de ralentir la cadence. Et rapidement, on arrive à en jouer. Il est possible d'entrer dans un virage semi-rapide sur un filet de gaz, et de sentir l'arrière orienter l'avant de la voiture vers la corde. Il suffit alors de lever simplement le pied, de réduire l'angle de braquage et on sort tout en glissade. Fantastique. Bien entendu, si on est pas adepte des équilibres pointus, on peut s'accommoder de la GT3 à sa façon."
Evo - Juin 2006 - Porsche 911 (997) GT3.


Devis d'assurance pour une PORSCHE 911 (997) GT3

AVIS

Propriétaire d'une RS 2008, j'ai eu un problème d'étanchéité de boîte à 5000km, Le volant moteur s'est dévissé à 9000km....
Lire tous les avis sur la PORSCHE 911 (997) GT3

Vous possédez une 911 (997) GT3 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets PORSCHE sur le forum :
Forum
RECHERCHE