L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE
> Election de L'Automobile Sportive 2014, cliquez ici pour voter !






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > PEUGEOT > 306 S16
::
GUIDE OCCASION (16-02-2004)

PEUGEOT
306
S16
(1993 - 2001)

128 426 FF (01/01/2000)
11 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PEUGEOT 306 S16 150 ch / 167 ch
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16soupapes / 4 cyl. en ligne, 16s
Position: transversal AV
Cylindrée en cm3: 1 998 / 1 998
Puissance ch DIN à tr/mn: 150 ch à 6500 / 167 ch à 6500
Rapport ch DIN/litre : 75,07 / 83,58.
Couple maxi en mkg à tr/mn: 19 à 3500 / 20 à 5500
TRANSMISSION
AV, BVM 5 / AV, BVM 6
POIDS
Données constructeur en kg: 1160 / 1215
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,73/ 6,94
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 215 / 220
1 000 m DA en secondes: 29,8 / 28,7
CONSOMMATION
Ville/route/mixte: 13.6/7.1/9.4 L/100km


Clairement, la planche de bord est le point le moins réussi sur les 306 S16. La finition est discutable de même que l'ergonomie sans parler du dessin général.


Sur les phase 2 en version Premium, outre une présentation plus cossue, l'équipement de série est riche et généreux. A noter le pommeau qui arbore fièrement ses 6 rapports...


Sur les Premières 306 S16, les jantes de 15 pouces étaient de série.


Il faudra attendre la deuxième mouture et les 167 ch du deux litres 16 soupapes pour obtenir enfin un moteur digne du châssis exceptionnel de la 306 S16. Il est en outre servi par une boîte mécanique à 6 rapports.


C'est sur les lacets de montagne que la Peugeot 306 S16 éclate au grand jour. Son châssis est une valeur sûre et fut en son temps longtemps cité en référence dans la presse...


Avec sa direction très précise, son train avant incisif et son train arrière autodirectionnel, la Peugeot 306 S16 est un régal à mener de courbes en courbes.


La phase 2 conservait les même jantes de 15 pouces que la Phase 1 167 ch, mais avait surtout un design rafraîchi au goût du jour.

> BIBLIOTHEQUE :

Peugeot 306 S16
(1994) Revue technique automobile

BIEN :-)
Châssis !
Performances en 167 ch
Fiabilité
Budget
Ligne phase 2
PAS BIEN :-(
Finition
Moteur S16 150 ch terne
Beaucoup de kilomètres

 


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 16-02-2004

L'AUTRE SACRE NUMERO !
Avec la 205 GTI 1.9, Peugeot avait marqué de son sceau sa stratégie haut de gamme sportive et charismatique. Pari réussi et dans la foulée, celle qui aurait dû s'appeler Talbot, la 309, hérite elle aussi de la bouillante mécanique de 130 ch. Mais la course à l'armement amène le 2 litres 16 soupapes de 163 ch sous la capot de la 309 GTI16, véritable icône dans le milieu des GTI sportives. C'est pour la remplacer que Peugeot dévoile sa 306 S16…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Puisque la stratégie GTI avait bien fonctionné sur la 205, le sacré numéro de Peugeot, le constructeur sochalien duplique la même stratégie avec sa compacte, la Peugeot 309. Ainsi, Peugeot nous fait une petite entrée en matière avec la 309 GTI dotée du même moteur que la 205 GTI 1.9 et ses 130 ch. Mais à la fin des années 90, une sportive compacte et performante se doit de posséder une culasse multisoupapes. Peugeot installe donc le 1.9 litres 16 soupapes de 160 ch de la 405 MI16 sous le capot de la 309. Ainsi est commercialisée la Peugeot 309 GTI16, véritable référence dans son segment de marché et sportive à souhait. Rétive aux limites de son comportement, cette diablesse pêchait essentiellement par un physique quelconque et une finition médiocre. Heureusement que son caractère et sa sportivité prenait le dessus…

UN LANCEMENT PLUS CONVENTIONNEL…
La genèse de la Peugeot 309 avait été difficile, puisque prévue au départ pour être commercialisée sous la marque Talbot. Mais finalement, les grèves à répétition, les errements de marketing et les ventes en chute libre ont condamné la marque Talbot et la 309 qui sera donc commercialisée sous la marque Peugeot pour remplacer la 305. Avec la nouvelle Peugeot 306, Peugeot adopte une stratégie commerciale inédite. Pour capter et ratisser au plus large, en conservant l'esprit de la 205, sans l'enterrer définitivement, Peugeot a donc l'idée d'une structure de gamme en Y pour récupérer les clients 205 sans les décevoirs. La 106 doit aller débusquer les propriétaires du modèle mythique vers le bas de gamme et les petits gabarits (pour l'auto), tandis que la 306 va essayer d'attirer les clients 205 haut de gamme. Pari réussi ? Oui et non, car si au départ les résultats se sont avérés positifs, il fallait tout de même à Peugeot 2 modèles différents pour vendre plus d'autos que Renault et sa Clio. Depuis, la 206 a remis les pendules à l'heure...

CONCEPTION…
Pour le design des Peugeot 306, Peugeot n'a pas voulu retomber dans les travers de la 309. Les designers ont donc eu pour consigne de prendre le best-seller de la marque, la Peugeot 205, comme modèle, en la réactualisant bien-entendu. La 306 ressemble donc à une grosse 205, avec des feux avant plus étirés et surtout des cotes extérieures plus conséquentes. L'ensemble est très réussi, et le design de la Peugeot 306 est l'un de ses points forts qui contribuera à son succès commercial. Sur les Peugeot 306 S16, est montée en série la direction assistée. Très précise, elle contribue à améliorer encore la précision du placement de l'auto dans les courbes. Elle est en outre parfaitement secondée par un train arrière autodirectionnel qui engage les roues arrière dans l'axe de la route et réduit ainsi la tendance au sous-virage. D'où l'amélioration sensible de la précision des trajectoires, de l'adhérence des trains, de la motricité, de la stabilité et du confort de conduite. A noter que les Peugeot 306 S16 ne seront livrables uniquement en 3 portes et seront baptisées "GTI" en Belgique.

MOTEUR
Puisque la Peugeot 309 GTI16 avait marqué les esprits et l'asphalte de sa bouillante mécanique, Peugeot opte alors pour la même mécanique. Toutefois, les normes anti-pollution sont passées par-là, et les catalyseurs sont de mise. Et comme pour de nombreux moteurs atmosphériques multi-soupapes, le passage au catalyseur laisse quelques traces. Ainsi, si sur le papier le deux litres 16 soupapes développe 150 ch, la conduite révèle un moteur pointu, peu agréable à l'usage. L'excellent châssis n'arrange pas les choses, puisqu'il fait encore plus regretter l'absence de moteur performant. Heureusement, Peugeot a entendu le message des journalistes et des passionnés avec la phase 2. En effet, à l'instar de sa cousine Citroën ZX 16V, Peugeot opte pour un deux litres toujours à 16 soupapes mais passablement revu. C'est désormais 167 (vrais) chevaux qui piaffent sous son capot et il est commandé par une inédite boîte 6 rapports qui équipera ensuite la Berlinette Hommell. Entre la phase 1 et la phase 2, c'est en quelque sorte Dr Jeckyl et Mr Hyde...

SUR LA ROUTE
Les Peugeot 306 S16 offrent deux visages. La S16 de 150 ch amène un goût de trop peu, car le châssis met réellement en lumière les lacunes du moteur. Soyons toutefois francs et honnêtes : malgré les critiques formulées à l'encontre de ce deux litres, il ne faudrait pas s'imaginer que les premières Peugeot 306 S16 soient des boulets. Au contraire, mais le moteur ne tient pas la comparaison avec l'excellent châssis. Heureusement, lorsque Peugeot monte le 2 litres 16 soupapes de 167 ch avec la boîte 6, l'auto est transfigurée ! Le moteur tourne vite et sonne la charge à chaque accélération. Il est réellement sportif et vivant. Avec ce moteur, on perçoit mieux les possibilités du châssis si efficace de la Peugeot. Un des points réellement impressionnants est l'adhérence et la qualité du train avant. En fait, si les premières 306 S16 de 150 ch sont plus des GT que des GTI, alors que les 306 S16 de 167 ch sont de réelles sportives pures et dures. A consommer sans modération…

EVOLUTION
Peugeot commercialise dès février 1993 sa gamme 306. Initialement disponible en variante 5 portes, il faudra attendre l'automne pour pouvoir toucher les premières Peugeot 306 3 portes. A noter, qu'au contraire de la Peugeot 306 XSI, la 306 S16 n'est disponible qu'en 3. Dès le millésime suivant, Peugeot étoffe sa gamme 306 avec un cabriolet, et également une berline 4 portes avec malle arrière. Heureusement, cette dernière version n'est pas vendue en variante XSI, ni même S16. Détails plus importants : le hayon reçoit enfin une poignée (cela peut vous permettre d'identifier le bon millésime d'une auto...) et le Lion sur la calandre gagne en surface pour mieux s'affirmer. Après avoir sorti ses griffes durant des années, il bombe désormais le torse... Comme souvent, plus le modèle vieilli, plus la concurrence est active et le constructeur doit réagir. La première réaction de Peugeot est d'enrichir l'équipement de série sur toutes les 306, et notamment sur la S16 avec entre autre l'Airbag conducteur enfin de série. Juste avant le facelift de toute la gamme Peugeot 306, la S16 hérite d'un moteur remanié en même temps que sa cousine la Citroën ZX 16V. Avec 167 ch, il fait vite oublier son prédécesseur qui accusait le coup du catalyseur. Et grande nouveauté pour la Peugeot, elle profite d'une inédite boîte 6 vitesses mécanique que n'aura jamais la Citroën ZX 16V. La deuxième réaction de Peugeot pour redonner un coup de fouet à ses ventes de 306 intervient en 1997 avec un facelift complet sur tout l'extérieure de l'auto. Ainsi, la face avant est revue avec des phares englobants les clignotants, la calandre est épurée, et les feux arrière sont également modifiés. L'habitacle ne subit pas de grands changements mais constate la qualité des matériaux employés progresser, ce qui n'était pas du luxe. A partir de 1998, Peugeot innove encore et prend un pari sur sa gamme 306 S16 en optant pour une structure de gamme en Y. Deux finitions sur la S16 sont ainsi proposées : Confort ou Premium. La première joue la carte de l'allègemente et du sport sans compromis. Dans la tendance actuelle du tout équipé, c'est plutôt osé, mais cela marche et c'est même payant tant sur les performances que sur les tarifs affichés avec près de 3500 euros de moins que la Premium. Cette dernière offre en revanche tout l'équipement presque de série qu'attend le consommateur moderne d'une automobile récente. La fin de vie de la 306 S16 approche, mais Peugeot enrichit encore son équipement en 2000 d'Airbags latéraux de série, et d'un répartiteur de freinage. En 2001, c'est fini ! La Peugeot 307 remplace la Peugeot 306, mais la variante S16 n'a à ce jour toujours pas été remplacée... Peut-être avec la 307 CC WRC ?!

ACHETER UNE PEUGEOT 306 S16.
Comme toujours, les sportives ne souffrent pas l'à-peu-près en terme d'entretien. Toutefois, bonne nouvelle, les 306 sportives sont fiables. C'est davantage la finition intérieure qui peut vous lâcher. Alors obtenir le carnet d'entretien serait une bonne chose, mais un bon dossier de factures et un sondage auprès du vendeur peuvent suffire. Attention toutefois à vérifier les remplacements de distribution et de joint de culasse. En l'absence de réels spécialistes reconnus ou désignés pour les Peugeot 306 S16 en occasion (elles ont désormais déserté le réseau Peugeot), il vous faut vous tourner vers la jungle des petites annonces. Et là, prudence… Comptez à partir de 6 500 euros pour les premières S16 de 150 ch, et 8 500 euros pour les S16 de 167 ch. Les Peugeot 306 S16 sont des sportives réellement agréables à l'usage. Très fiables au quotidien, elles ne devraient pas vous laisser sur le bord de la route. Pensez à la distribution (on l'a dit plus haut), indispensable sur des sportives, et vérifiez le joint de culasse. N'hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre réparateur agréé Peugeot le plus proche dans le cas des dernières 306 S16, pour vérifier s'il n'y a pas de campagnes techniques (modifications après les chaînes de montage) à effectuer. Ne lésinez pas sur la qualité des pneumatiques montés et sur l'efficacité des amortisseurs pour conserver l'équilibre exceptionnel des Peugeot 306 S16. Si le temps des Peugeot rouillant comme de la dentelle est désormais lointain, il n'est pas rare de constater des peintures qui craquellent sur les boucliers avant et arrière. De même, certaines Peugeot 306 avec peinture non métallisée ayant toujours couchées dehors peuvent se ternir. Un bon coup de polish et le tour sera joué. L'autre avantage des Peugeot 306 S16 est que le coût d'entretien est raisonnable (environ 200 euros minimum par révision) et les points après-vente Peugeot sont partout sur le territoire.

:: CONCLUSION
Il a fallu certes deux phases à Peugeot pour offrir aux sportifs et passionnés d'autos sympas une Peugeot 306 S16 excitante. Mais il est difficile de reprocher à Peugeot d'avoir rencontré en même temps, comme la plupart des autres constructeurs à devoir gérer de pair le passage au multisoupapes et au catalyseur. Mais, avec la 306 S16 phase 2 et son deux litres de 167 ch, plein et poumoné, Peugeot a remis la barre très haut et s'est replacé dans le cœur des sportifs. Une GTI ancienne mode en quelque sorte, mais que c'est bon ! Surtout aux prix du marché actuel...

CHRONOLOGIE
1993 : Le 18 février, commercialisation des Peugeot 306 5 portes. A l'automne, commercialisation des 3 portes et des versions S16 de 150 ch.
1994 : A l'automne, commercialisation des berlines 4 portes et des cabriolets dessinés par Pininfarina.Nouvelles calandres avec un lion qui gagne en surface. Le hayon reçoit enfin une poignée.
1995 : Equipement enrichi sur les Peugeot 306 S16 avec notamment l'Airbag conducteur de série (enfin !). Hard-top disponible en fin d'année pour les cabriolets en option.
1996 : Au printemps, la 306 S16 reçoit un moteur modifié avec désormais 167 (vrais) chevaux, accompagné d'une boîte manuelle 6 vitesses. Répétiteurs latéraux sur toute la gamme.
1997 : En avril, la gamme 306 est redessinée notamment au niveau des boucliers et de la face, avec des feux encore plus en amande, monoblocs et englobant les clignotants. L'équipement est enrichi sur la 306 S16.
1998 : La Peugeot 306 S16 est proposée en deux niveaux de finition : Confort et Premium. La Premium est full options, tandis que la Confort hérite d'une finition simplifiée et équipement allégé. Elle est surtout, à l'époque, affichée à 3500 euros de moins que la Premium.
2000 : Equipement enrichi avec des Airbags latéraux et un répartiteur de freinage montés en série.
2001 : La 307 arrive et pousse la 306 vers la sortie de chaîne. Les 306 sportives n'existent plus, c'est la 307 XSI qui prend le relais.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Ce tour de force marketing permet à la 306 S16 de ne coûter que 137 000 F, ce qui n'est pas très élevé compte tenu de ses excellentes performances et de sa tenue de route royale. Les relances, principalement, profitent de l'étagement rapproché des six vitesses. " Il en reste toujours sous le pied ", comme disent les pilotes ! La S16 fait également preuve d'une redoutable efficacité en conduite sportive : précise, agile, se plaçant au volant et au pied lorsqu'elle est menée à un rythme soutenu, elle exacerbe les sensations."
AUTO PLUS - HS 500 ESSAIS 1999 - Peugeot 306 S16 167 ch.

"Il n'en reste pas moins vrai que la S16 traîne en accélérations. Ca c'est objectif. Et pour ce qui concerne du subjectif, c'est carrément la catastrophe : le 16 soupapes PSA ne procure effectivement aucune sensation. D'où une grande part de sa mauvaise réputation. Mais, sur le terrain, en Peugeot qui se respecte, la S16 possède de quoi larguer ses rivales les plus performantes, moins bien loties du côté des liaisons au sol. La S16 est la nouvelle référence en matière de comportement routier. Mieux chaussée que la XSI, déjà remarquablement efficace, elle reçoit en outre des tarages de suspension plus sportifs. Contrairement à la 309 assez pointue, la 306 reste toujours facile à maîtriser. Elle se montre aussi davantage grand public que sa cousine ZX. Inattaquable !"
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 1996 - Peugeot 306 S16 150 ch.



Comparez les tarifs d'assurance pour une PEUGEOT 306 S16
AVIS
AVIS > AVIS PEUGEOT > AVIS 306 S16

j'ai une 306 s16 le man boite 5 moteur xuj4 personnellement cette auto est un bijoux de plaisir et la boite 6 que j 'ai essayé c'est de la dob..en perf à par si vous modifiez l'arbre primaire et tous ce qui suit .la conso et la 18 à 20 litres suivant la "spéciale" en tapant les 7500 voir 7800 trm '(suivant cartographie )mais en roulant cool 7 à 8... lire la suite

Lire tous les avis sur les PEUGEOT 306 S16
Vous possédez une PEUGEOT 306 S16 ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des PEUGEOT 306 S16 ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur PEUGEOT :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE