L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 206 S16






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (01-05-2000)
PEUGEOT
206
S16
PRIX NEUF (2001) : 16.602 €
COTE (2013) : 3.000 €
8 CV FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PEUGEOT 206 S16
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne 16 soupapes
Alimentation : injection électronique indirecte
Cylindrée : 1997 cm3
Alésage x Course (mm) : 85 x 88
Puissance : 137 ch à 6000 tr/mn
Couple : 190 Nm à 4100 tr/mn
Transmission : AV BVM5
CHASSIS
Poids : 1050 Kg
Pneumatiques Av-Ar : 185/55 VR 15
Freins Av-Ar : disques ventilés - disques pleins
PERFORMANCES
Vitesse maxi (KM/H) : 210
0-100 km/h : 8"1
1000m D.A : 29"4
80 à 120 KM/H (4è/5è) : 7"9/10"5
CONSOMMATION
Mixte (L/100 km) : 7.9
206 s16 avant

compteur 206 s16

essai peugeot 206 s16 ph1

essai peugeot 206 s16

BIEN :-)
Moteur agréable et coupleux
Comportement précis et vif
Rapport prix/prestations
PAS BIEN :-(
Présentation trop peu spécifique
Moteur pas assez démonstratif
Train arrière instable, notamment au freinage jusqu'en 2003
Etagement et maniement de boîte
Version vite oubliée après la RC...


peugeot 206 s16

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/05/2000)

PETITE BOURGEOISE DEVERGONDEE
Finie l'ère des GTi tape-cul, bruyantes et dépouillées ! Aujourd'hui les petites sportives soignent aussi leur confort et leurs équipements. C'est le cas de la Peugeot 206 S16 qui, tout en conservant le caractère joueur de ses ainées, s'avère encore plus polyvalente et agréable au quotidien...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

PRESENTATION
La 206 S16 se distingue extérieurement de la XS par ses jantes alliage spécifiques (modèle "foudre) en 15" et ses rétroviseurs peints en noir laqué. Leur équipement commun comprend, des boucliers plus proéminents, des antibrouillards, une sortie d'échappement chromée et des ailes avant élargies. Certains regretteront la trop grande sobriété de la 206 S16, surtout lorsqu'on se souvient amèrement de la défunte 205 GTI dont la présentation était bien plus évocatrice de sport. Mais d'autres apprécieront justement cette grande discrétion de la S16, capable de se noyer dans la masse du trafic sans attirer les regards malveillants... En revanche la qualité des matériaux et la finition dans l'habitacle mériteraient un sérieux effort de la part de Peugeot. Les plastiques sont très "plastoc" et le cuir de basse qualité fait plus penser à du mauvais Skaï tout droit sorti d'une auto des années 70. En revanche, les Sochaliens n'ont pour une fois pas été trop pingres concernant l'équipement de série, qui comprend la majorité des raffinements disponibles sur la gamme 206, dont la climatisation automatique.

MOTEUR
La Peugeot 206 S16 utilise le 2 litres, déjà vu sous le capot de la 406, dont on apprécie la souplesse mais pas la sonorité très quelconque. Il est vrai qu'on aurait souhaité avoir une mécanique un tantinet plus hargneuse et plus apte à la conduite sportive. Cependant, face au chronomètre, la S16 fait tomber les a priori. En effet, en dépit d'une puissance très ordinaire (137ch), la 206 S16 se révèle plutôt performante, à défaut d'être démonstrative. En accélération comme en reprises, la Peugeot défend honorablement son titre de sportive. Elle tient d'ailleurs le rythme de quelques sportives armées de plus de chevaux grâce à sa bonne motricité et son chassis efficace. La 206 S16 est ainsi capable de satisfaire un grand nombre de conducteurs et de procurer un plaisir de conduite réel. En revanche, la boîte de vitesses n'est pas des plus agréables, ni idéalement étagée. Les rapports pourraient être plus rapprochés pour une sportive. Les consommations restent assez raisonnables pour la puissance, il sera possible de se tenir à 8L/100km en usage "normal".

SUR LA ROUTE
Le caractère vif et précis du train avant, dans la tradition de Sochaux, contribue largement au comportement sportif de la 206 S16. Cette vivacité peut cependant paraître excessive sur la S16 dans certaines conditions. Accentué par un freinage arrière "volontairement" déséquilibré, le comportement de la 206 S16 est particulièrement sensible aux freinages en appui et surprend son conducteur. Très survireuse, elle exige des notions de pilotage pour passer les courbes très rapidement sans risquer de dérobade incontrôlée du train arrière. A noter que les mauvais pneus d'origine n'arrangent rien... Pour le reste, la puissance et l'endurance du freinage sont satisfaisantes, même si les distances d'arrêt sont plutôt moyennes pour une sportive. Le tarage des amortisseurs est sportif et se montre efficace et assez confortable. La position de conduite est bien étudiée tout comme l'ergonomie des commandes, les sièges baquets offrent un maintien impeccable et sont plutôt confortables. Les ajustements et les bruits parasites sont également moins bien maîtrisés que sur une Clio, qui n'est pourtant pas la référence dans ce domaine. La S16 soigne aussi son pilote avec une panoplie d'équipement de confort très agréable au quotidien. Le niveau sonore est bien maîtrisé, sauf les bruits aérodynamiques sur autoroute. La discrétion de la mécanique gomme un peu les sensations.

206 gtPEUGEOT 206 GT
Produite à 4000 exemplaires en 1999 pour l'homologation en WRC de la 206 (2500 exemplaires requis), uniquement en gris métallisé, la 206 GT repose sur la S16. Les boucliers ont été remplacés par des éléments plus proéminents qui lui permettent de dépasser les 4 mètres de longueur minimale imposée en WRC. A noter cependant que les ailes avant sont celles des 206 normale et non celles élargies de la 206 S16. En conséquence, les passages de roues sont agrandis à l'aide de petits élargisseurs pour héberger des jantes 16" chaussées en 195/45. Chaque exemplaire possède une petite plaque numérotée sur le montant de porte. Au final, la 206 GT présente un intérêt très limité (hors collection) puisqu'elle est moins performante que la 206 S16 (0 à 100 km/h en 8"9) en raison de son poids supplémentaire et d'une aérodynamique moins favorable, pour un surcoût de 14.000 Francs...

:: CONCLUSION
La Peugeot 206 S16 se montre à l'aise partout et c'est là sa principale qualité. A défaut d'être une sportive pure et dure, elle ajoute aux performances et au plaisir de conduire, une souplesse et un confort appréciables au quotidien. De plus, le prix demandé est vraiment attractif et positionne idéalement la 206 S16 face à ses concurrentes.

EVOLUTIONS DE LA PEUGEOT 206 S16
1999 : lancement de la 206 S16, 2.0 137 ch.
2001 : modifications du moteur EW10J4 pour la norme antipollution Euro 4 (type RFR remplacé par type RFN : 138 ch et 2 sondes lambda au lieu d’une). La monte pneumatique passe de 185/55 à 195/55 toujours en 15" (roues 16 pouces de la 206 GT disponibles en option). En fin d’année, le faisceau électrique multiplexé accompagne une légère amélioration de la finition intérieure et de nouveaux appuie-têtes ajourés.
2002 : fonds de compteurs blancs repris des 206 GT et 206 CC. Nouveau réglage du train arrière et roues de 16 pouces en série pour l=rendre le comportement plus stable.
2003 : en avril, restylage : grille de spoiler en nid d’abeilles, feux arrière, peinture intégrale y compris des rétroviseurs. La 206 RC représente désormais le sport au sein de la gamme 206, la S16 apparaît en conséquence réellement assagie avec un ESP en série.
2006 : arrêt de la production des 206 S16.


Devis d'assurance pour une PEUGEOT 206 S16

AVIS

J'ai acheter une première s16 de 2003 avec toit ouvrant totalisant 100 000 km et revendue a 125 000 km. Je n'ai rencontrer aucun problème à part la ligne d'échappement qui rouillait, j'ai du changer le silencieux et l'intermédiaire. C'est une très bonne sportive avec un très bon comportement routier, ce qui fait que j'en ai racheter une un an après, une 2002 avec 80 000 dont je me sers tous les jours...
Lire tous les avis sur la PEUGEOT 206 S16

Vous possédez une 206 S16 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Forum
RECHERCHE