L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 309 GTI 16






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (20-05-2006)

PEUGEOT
309
GTI 16
(1990 - 1993)

115 000 FF (01/12/1989)
10 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PEUGEOT 309 GTI 16
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position: transversal AV
Alimentation: Gestion électronique intégrale Bosch Motronic
Cylindrée en cm3: 1 905
Alésage x course : 83 x 88
Puissance ch DIN à tr/mn: 160 à 6500
Puissance au litre en ch: 83,9
Couple maxi en Nm à tr/mn: 177 à 5000
Couple au litre en Nm : 92,9
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports
POIDS
Données constructeur en kg: 975
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,1
ROUES
Freins AV/AR: disques ventilés / disques pleins
Pneus : 195/55 VR 15
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 217
400 m DA en secondes: 15,4
1 000 m DA en secondes: 28,3
0 à 100 km/h : 7"7
0 à 180 km/h : 28"7
CONSOMMATION ECE
90/120/Cycle urbain: 6,5/8/11,8 L/100 Km


Habitacle dépouillé et finition très moyenne caractérisent la 309, y compris après le restylage.


Les jantes de 15" sont identiques à celle des 205 et 309 GTI 130.


Sous le capot, le bouillant moteur de la 405 MI16 affiche une santé de fer !


Le chassis de la 309 GTI 16 est particulièrement sportif. Son comportement efficace réclame toutefois un pilotage très attentif...


Encensée par le magazine Echappement et élue "sportive de l'année", elle se fera aussi beaucoup critiquer pour ses choix de tenue de route, excessivement sportive.


La cote de la Peugeot 309 GTI 16 étant maintenant stabilisée, elle relève désormais d'une démarche d'achat collection, et non plus occasion...

BIEN :-)
Performances
Comportement efficace mais pointu
Rapport prix/performances
La dernière Peugeot vraiment sportive ? ...
PAS BIEN :-(
Ligne quelconque
Finition et matériaux
Moteur bruyant
Ne pardonne pas un entretien laxiste...

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (20/05/2006)

MI16 + GTI = GTI16
L'équation est simple, héritant du moteur de la 405 MI16, la 309 GTI est devenue GTI 16. A l'époque, elle avait tout d'une bombe. Sa présentation négligée et un prix de vente trop élevé ne lui auront cependant pas permis de marquer l'histoire comme elle le méritait. Pourtant, elle cette bombinette sochalienne a encore bien des arguments à faire valoir auprès des amateurs de petites sportives...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

Commercialisée à l'aube de la décennie 90 au début du déclin de la catégorie des GTI, la Peugeot 309 GTI16 a fait l'effet d'une bombe lors de sa sortie, bousculant la hiérarchie des "16S" initiée, une fois n'est pas coutume, par la VW Golf II GTI 16V. Encensée par le magazine Echappement et élue "sportive de l'année", elle se fera aussi beaucoup critiquer pour ses choix de tenue de route, excessivement sportive. Posée sur le châssis de la 205 GTI rallongé de 5 cm mais dopée par le moteur 16s de la 405 MI16, la recette de la 309 GTI16 a en effet tout de la potion magique explosive !

DESIGN
Côté présentation, la 309 demeurera longtemps parmi les pires réalisations de Sochaux et la GTI16 n'échappe pas à cette fatalité. Dommage pour la carrière d'une auto qui n'est pourtant autre qu'une grande Peugeot 205, avec toutes les qualités qu'on reconnaît au "sacré numéro". Extérieurement, la discrétion de la plus puissante des 309 laisse planer un doute au premier regard quant au pédigrée du pur-sang. Sans y prêter garde, on pourrait la confondre avec une simple SRD avec ses pare-chocs noirs en plastique dur... Heureusement, la couleur "bleu Miami", souvent choisie parmi un nuancier pour le moins restreint (noir, gris, bleu) redonne un peu de peps à cette sportive pas comme les autres. De toute évidence, chez Peugeot on a préféré travailler la performance plutôt que le look. Signes extérieurs de puissance : un bouclier doté de longues portées et d'antibrouillard et des rappels de clignotants sur les ailes av issu de sversions export. Pour l'équipement, la 309 GTi 16 reçoit en plus de la GTI, le pack électrique (vitres AV, verrouillage centralisé), le rétroviseur droit (obligatoire...), la peinture métallisée (noir, Gris Futura (clair), Gris Magnum (foncé), Bleu Miami). La moquette est bleue électrique, un nouveau symbole comme le rouge des 205. Il ne sert à rien d'épiloguer trop longtemps sur le style et la qualité très médiocre des matériaux, tout comme du design intérieur. Parlant de la planche de bord, certains essayeurs de l'époque l'avait qualifiée de "plus mal que si c'était pire...", c'est tout dire ! On apprécié en revanche les excellents sièges baquets piqués à la 405 MI16, très enveloppants et recouverts d'un épais velous dont aurait pu s'inspirer la 205.

MOTEUR
Profitant du (léger) restylage de la gamme 309 au millésime 1990, Peugeot a souhaité redonner un peu de piment à sa 309 GTI que certains trouvaient trop "gentille" avec le moteur 1.9i de la 205 GTI 130, notament face aux virulentes Opel Kadett GSI 16V et Renault 19 16S. Aussi, il a été relativement logique et facile de loger sous le capot le bloc XU9J4 de 160 ch de la 405 MI16, qui est une évolution du précédent. Ainsi armée, la petite berline Peugeot retrouve une santé exacerbée pour s'offrir des chronos "canons". Nettement plus à l'aise que sous le capot de la lourde 405 (200 Kg de moins), le 16 soupapes Peugeot retrouve du brio et accuse moins son manque de couple à bas régime lors des reprises. Il aime toujours autant fleurter avec la zone rouge et donne vraiment le meilleur de lui-même à partir de 4500 tr/mn, envahissant l'habitacle (c'est le mot !) par une sonorité rauque et sportive à souhait. Grâce à son poids plume (975 Kg), les performances de la 309 GTI 16 sont encore aujourd'hui très respectables, notamment les accélérations (1000m D.A, 0 à 100Km/H) qui sont favorisées par son faible poids et sa transmission idéalement étagée. La vitesse maxi, pénalisée par la boite courte et le Cx de 0,35 s'en tient à 217 km/h. En compensation, les reprises, pour peu qu'on soit sur le bon pignon, sont expéditives ! Sur l'exercice du 90 à 120, on tutoie une BMW M3 e30, une Mercedes 190 E 2.5-16 ou une Ford Sierra Cosworth, excusez quand même ! A partir de septembre 1992 les 309 GTI 1.9, ainsi que la 309 GTI 16 subissent la "catalysation" castratrice. La puissance tombe à 148 ch et le moteur perd toute sa fougue.

CHASSIS
Reprenant en grande partie les réglages de chassis de la 309 GTI, la GTI 16 se contente de pneus plus larges (195/55 VR15), d'une moins grande flexibilité à l'avant et d'une plus grosse barre antiroulis à l'arrière (+1 mm). La direction assistée reste précise et communicative, très peu perturbée par la motricité remarquable. Le freinage est également identique à la GTI 130, puissant et endurant juste ce qu'il faut. La motricité peut aussi être prise en défaut mais dans certaines conditions seulement. La faute en revient peut-être aux pneumatiques de dimensions spécifiques (des Goodyear à l'origine) dont la bande de roulement mesurait dans les fait moins de 1900 mm de large... Le survirage naturel en début de virage se contrôle aisément par l'accélérateur qu'il suffit d'enfoncer dans la seconde partie du virage pour reprendre le droit chemin. Cependant, attention aux décélérations en appui... comme sur toute Peugeot sportive qui se respecte, la vivacité du train arrière peut aussi se montrer piègeuse malgré le léger carrossage négatif utilisé sur les roues pour réduire ce phénomène. On note aussi des silent bloc plus durs et un amortissement renforcé en détente parmi les petites modifications. Des petites mises au point mais qui au final nous obligent à admirer les qualités dynamiques de la 309 GTI 16, résolument plus sportive que la GTI "normale". A tel point que certains iront jusqu'à dire que le moteur était presque trop puissant pour le châssis. En vérité, cette auto se pilote réellement et ne pardonne pas l'approximation d'une conduite trop rapide et mal maîtrisée.

ACHETER UNE PEUGEOT 309 GTI16
La Peugeot 309 GTI 16, en dépit de ses qualités sportives évidentes, n'aura pas connu une destinée aussi retentissante que sa petite soeur, la 205 GTI. Commercialisée de 1990 à 1993, uniquement en 3 portes, elle est aujourd'hui relativement rare dans les petites annonces. Peu appréciée par sa ligne un peu quelconque, elle n'aura trouvé preneur qu'auprès d'une petite population de passionnés avertis et férus de pilotage, avec pour conséquence une rallyfication massive ainsi qu'un véritable génocide en sorties de routes mal maitrisées... Avec les années et après une période de cote pas franchement soutenue durant laquelle la 309 GTI16 a aussi connu la maltratance d'un tuning ravageur, de bidouillages personnels et d'un entretien négligé, elle semble enfin sortir la tête de l'eau. Le bout du tunnel semble enfin arriver et la bombe Sochalienne retrouve de sa splendeur auprès de quelques amateurs collectionneurs. La belle est rare en bon état et pas trop kilométrée, à tel point que l'on se la dispute donc assez facilement à des prix allant de 2 à 4000 euros. Si les gros kilométrage ne sont pas vraiment à craindre, ilf aut savoir que la Peugeot présente rapidement une usure mécanique évidente de ses différents organes mécaniques, moteur (attention au collecteur, fuite d'huile sur cache-culbuteur et conso importante, joint de culasse) ou châssis (rotules de direction, silent blocs de suspension, roulements). A noter aussi que certaines pièces comme les baguettes de portes ne sont aujourd'hui plus disponibles chez Peugeot... Dans tous les cas, s'intéresser à cette sportive d'anthologie réclame patience et obstination, ainsi qu'une bonne dose de petits soins pour la garder aussi superbe qu'au premier jour.

:: CONCLUSION
Véritable sportive, la Peugeot 309 GTI16 se positionne parmi les compactes les plus performantes de sa génération et comme l'une des toutes meilleures sportives de Sochaux. Avec son moteur rageur, sa présentation dépouillée et son comportement routier très affûté, elle joue clairement la carte du sport ! Sa cote étant maintenant stabilisée, elle relève désormais d'une démarche d'achat collection, et non plus occasion...

Ce qu'ils en ont pensé :
"Même si le châssis avoue ses limites avec ce bouillant et sympathique moteur Peugeot, la 309 GTI 16 apparaît comme une sportive de caractère. Et en dépit de petites imperfections, la nouvelle 309 s'impose d'ores et déjà en tête de sa catégorie."
L'AUTO JOURNAL - Juillet 1989 - ESSAI 309 GTI 16.


Devis d'assurance pour une PEUGEOT 309 GTI 16

AVIS

en son temps j'ai roulé avec une 130 cv qui alliait le plaisir de la conduite et les obligations de la famille... J'ai eu la chance de trouver une 16S il y a deux en état d'origine, 190.000km mais exceptionnellement entretenue par le même propriétaire et qui ne s'en servait plus que pendant les vacances dans la résidence secondaire ... Si vous avez cette chance pensez à faire le plein d'accastillage dans les casses de la région sur les épaves de 309... poignets de porte, feux ... il resterait environ 400 16s dans le monde ... Peugeot ne refera pas de pièces !!! pour le reste trouvez un garage avec à la tête un patron passionné pour les GTI ... Ensuite ne poussez pas trop, elle ne demande que ça mais ce serait dommage de finir en épave ... ...
Lire tous les avis sur la PEUGEOT 309 GTI 16

Vous possédez une 309 GTI 16 ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Forum
RECHERCHE