L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > OPEL > CORSA (D) OPC Nürburgring Edition






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

OPEL CORSA (D) OPC Nürburgring Edition (2012 - )

opel corsa opc nurburgring
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 12-07-2012

CA S'CORSE !

Alors que la nouvelle Opel Astra OPC vient tout juste d’être dévoilée, nous avons pu essayer la Corsa OPC dans une déclinaison qui rend hommage au célèbre circuit du Nürburgring. Une carrosserie affirmée, plus de puissance, plus de couple, des suspensions revues et, surtout, un différentiel autobloquant mécanique sont au programme. L’ambition pour l'Opel Performance Center est claire : faire aussi bien que la Clio de Renault Sport !

Texte: Maxime JOLY - Photos: Cédric AUGUSTO

Créée en 1997, la branche sportive des Opel de route s’est penchée sur plusieurs modèles, de l'Astra (première OPC) à la berline Vectra, et en passant même par les monospaces Meriva et Zafira. Aujourd’hui, 3 modèles OPC sont au catalogue : l’Insignia V6 turbo, l’Astra GTC, la Corsa 192 ch . Cette dernière bénéficie désormais d'une ultime évolution commercialisée sous la forme du pack Nürburgring Edition ("NE" pour les intimes). La petite allemande rejoint le club – plus si fermé – des citadines de plus de 200 chevaux. C’est la Mini Cooper S JCW qui ouvrit le bal, avant d’être rejointe par la Clio 3 RS phase 2. Alfa Romeo nous avait fait languir une Mito GTA de 235 ch qui, malheureusement, en resta au stade de concept. Pourtant, même Citroën, d’ordinaire frileux, finit par se lâcher avec sa DS3-Racing. Il ne manquait plus parmi les grands constructeurs que le groupe VAG, juste le temps pour Audi de dévoiler son atypique A1 Quattro, en attendant la future VW Polo R et la Peugeot 208 GTI...

PRESENTATION

opel corsa opc neinterieur corsa opc nurburgring

Nous sommes d’éternels insatisfaits. Après avoir critiqué Peugeot pour ses 207 RC et 308 GTI trop sages, voilà que nous trouvons encore à redire à Opel d’oser proposer une excentrique Corsa OPC Nürburgring. Il faut dire que les allemands n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère en sortant la panoplie du parfait petit tuner. Entre le faux extracteur d’air, les ouïes latérales factices, les jupes dégoulinantes, le gros spoiler arrière et les deux sorties d’échappement, rien ne manque à l'appel. Secouez le tout et ajoutez les coloris Vert Sauterelle et Orange Sanguine pour obtenir une recette digne des plus mauvais chefs. La moutarde me monte au nez, comme dirait l’autre. Stop, ne tirons pas sur l’ambulance. Grâce à OPC, votre voisin ne vous confondra pas avec la ménagère de moins de 50 ans qui a troqué sa vieille guimbarde essence pour une toute nouvelle Corsa diesel non malussée et prochainement interdite de circulation en ville. De votre côté, avec les stickers latéraux représentant la Nordschleife, et les grosses jantes 18 pouces à 10 branches, vous envoyez un message fort : Le politiquement correct, ce n’est pas pour vous !

HABITACLE

interieur corsa opc nurburgringinterieur corsa opc nurburgring

Du moins à l’extérieur car, à l’intérieur de la bombinette Opel, toute l’excentricité affichée a rapidement disparu. Les signes sportifs sont aussi mal représentés dans l’habitacle que ne le sont certains partis politiques dans l’hémicycle. Certes, les sièges Recaro estampillés du tracé du circuit allemand ne passent pas inaperçus mais c’est un peu l’arbre qui cache la forêt. Car à part eux, il n’y a guère que les tapis de sol et les logos OPC dans le compte-tour, sur le méplat et le levier de vitesse. Limitée à 250 exemplaires en France, l'Opel Corsa OPC Nürburgring Edition est vendue sous la forme d'un kit optionnel. En plus des 23.750 € requis pour la Corsa OPC de 192 ch, il convient donc de rajouter 4.240 €. Juste de quoi arriver sous la barre symbolique des 28.000€. Si la présentation intérieure de la Corsa OPC n’est pas insurmontable pour son prix, elle est plus problématique sur la NE. Vous pourrez vous consoler en vous disant que la climatisation automatique, facturée 300 €, est aussi offerte dans ce nouveau pack.

CARACTERISTIQUES


OPEL CORSA (D) OPC Nürburgring Edition
moteur corsa opc ne
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position : transversal AV
Alimentation : Gestion intégrale + turbocompresseur Borg Warner (Ø 1,50 bars) + échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1598
Alésage x course (mm) : 79 x 81,5
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 210 à 5850
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 250 (280 avec overboost) de 2250 à 5850
TRANSMISSION
AV + autobloquant à 40% + ESP (déconnectable) + ASR
Boîte de vitesses (rapports) : Manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm): disques ventilés (308) + étriers flottants - disques pleins (264) + étriers flottants + ABS + AFU + CBC
Pneus Av-Ar : 235/35 VR 18 (Continental ContiSportContact)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1232
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 5,9
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 230
400 m DA : 15"1
1000 m DA : 27"3
0 à 100 km/h : 6"8
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km) : 7,6
Moyenne de l'essai (L/100 Km) : 11
CO2 (g/Km) : 178
PRIX NEUF (06/2012) : 27.990 €
PUISSANCE FISCALE : 13 CV

MOTEUR

C’est toujours le 1.6 Turbo Ecotec qui officie aux commandes de la GTI teutonne. La gestion du moteur, le système de suralimentation et l’échappement sport à contre-pression réduite contribuent à la hausse de puissance de 18 chevaux et du couple de 20 Nm. Avec 210 ch et 280 Nm (avec overboost) annoncés, les chiffres sont proches de ceux des Mini JCW et dépassent légèrement les caractéristiques de la Citroën DS3-R. Pourtant, par rapport au bloc germano-français, celui d’Opel accuse un déficit technologique. Il ne dispose ni du calage variable ni d’un turbo Twinscroll. De ce fait, il compte uniquement sur le souffle de son gros turbocompresseur Borg-Warner refroidi par eau et doté d’un échangeur air/air. Avec une pression qui varie de 1.3 à 1.5 bar, il lui faut le temps de monter en charge. Cela se traduit sur la Corsa OPC NE par un léger creux à l'enfoncement de la pédale mais une bouillonnante vitalité jusqu’à 6.500 tr/min. Un peu trop bouillonnant pour le train avant si l’on en croit les remontées de couple ressenties au volant. Malgré tout, il reste plus amusant que le THP, trop linéaire à notre goût.

Mais c’est sur le plan de l’efficience énergétique que le 1.6 turbo OPC paye son âge en buvant plus que de raison, rendant antinomique son appellation Ecotec. Nous n’avons pu passer sous les 11L/100 km de moyenne avec la Corsa NE durant notre essai, sans pour autant être particulièrement virulents. Nous avions été beaucoup plus méchants avec la DS3-R qui afficha un joli 10L. La française semble aussi légèrement plus performante avec de meilleurs chronos sur le 0 à 100 km/h et le 1000m départ-arrêté. La faute, sans doute, à une homologation de la Corsa OPC NE faite sur un indice d’octane supérieur à 100, indisponible en France, et réduisant la puissance annoncée de quelques chevaux lorsqu'elle carbure au simple SP98. Nous avons apprécié que les quatre premiers rapports n’aient pas été rallongés à outrance, quitte à se payer le malus résultant des 178g de CO2.

Par contre, la Corsa aurait justifié qu’OPC profite de son nouvel échappement pour transfigurer la voix du 4 pattes Opel. Vœu non exaucé tant la sonorité obtenue est toujours autant sans saveur. L’autre déception vient de la boîte mécanique à 6 rapports. Un levier au débattement trop important et un guidage approximatif, on attendait mieux sur une voiture orientée vers la piste.

SUR LA ROUTE

Le manque de motricité de la Corsa OPC était le motif de vives critiques. Opel aurait pu installer un autobloquant électronique. Cela ne leur convenait pas tant et si bien qu’ils sont allés chercher un autobloquant mécanique chez Drexler. Taré à 40% en accélération et à 10% en décélération, le résultat est sans appel : plus le moindre patinage des roues avant. Dans la catégorie, seule la Clio RS Cup propose aussi bien. Il y a pire comme référence. La vérité est que cette solution, certes coûteuse, est la plus sportive de toutes. Il aura fallu plusieurs années à Volkswagen pour être en mesure de dissocier son XDS de l’ESP afin de le rendre totalement déconnectable (cf. la Golf GTI Edition 35). Grâce au choix d’Opel, le pilote a toujours la possibilité de se priver des assistances.

essai opel corsa opc ne

Au-delà de ça, la Corsa se montre diablement efficace en sortie de virage en autorisant une réaccélération très tôt. Au chapitre nouveautés, les amortisseurs et ressorts font également peau neuve. Là aussi, Opel est allé se fournir chez les meilleurs avec un duo gagnant Bilstein / Eibach. Combinés à l’abaissement de l’assiette de 20 mm, ils ont permis de juguler la prise de roulis, autre caractéristique de la version 192 ch. Comme sur la Clio, cela n’est pas sans conséquence pour les occupants de la voiture. Si le conducteur et son co-pilote sont relativement épargnés, les vertèbres des passagers arrière sont mises à rude épreuve.

Le freinage n’est pas en reste avec la greffe d’un système d’étriers allégés de 30%, spécialement développé par Brembo. Les disques de 308 mm à l’avant pincés par de nouvelles plaquettes hautes performances, dont la surface de friction est supérieure de 10% aux garnitures d’une Corsa OPC classique, stoppent sans mal les 1307 kg de la voiture (conducteur inclus). Comme dans toute citadine qui se respecte, la direction électrique est assistée à outrance et peu communicative. Le correcteur d’assistance, qui s’adapte selon la vitesse, a beau limiter ce problème, il ne le corrige pas totalement et on perd beaucoup en feeling de conduite. En ville, les minuscules vitres arrière sont un handicap d'un autre ordre et mieux vaut faire preuve de vigilance quant à l’angle mort occasionné. Finissions sur une note sportive en dédicaçant ces dernières lignes aux amateurs de survirage. Vous en serez pour vos frais, la faute à un train arrière qui ne bouge pas d’un poil ! Un bon point pour la mise en confiance, un mauvais pour le plaisir de pilotage.

CONCLUSION

:-)
Collector
Performances
Autobloquant mécanique
Freinage amélioré
ESP déconnectable
Maintien des sièges
:-(
Sonorité quelconque
Consommation en conduite sportive
Guidage de la boîte
Remontées de couple
Suspensions fermes à l’arrière
Présentation intérieure
Visibilité / angle mort

L'Opel Corsa OPC manquait de rigueur face à une concurrence de plus en plus féroce. Avec la Nürburgring Edition, Opel s’est donné les moyens d’aller chasser sur les terres des meilleurs. Objectivement, les améliorations ajoutées une à une justifient donc pleinement l'intérêt du pack. Mais cette option facturée au prix fort ne devrait-elle pas être à considérer comme une remise à niveau indispensable ? Il est en effet dommage que le ticket d’entrée atteigne désormais la somme rondelette de 28.000 €. Cela n’a visiblement pas freiné les ventes de cette Opel Corsa NE puisque la production a été augmentée dernièrement…

corsa_opc_ne01.jpg
corsa_opc_ne02.jpg
corsa_opc_ne03.jpg
corsa_opc_ne04.jpg
corsa_opc_ne05.jpg
corsa_opc_ne06.jpg

>Voir la galerie photos OPEL CORSA OPC NURBURGRING



Devis d'assurance pour une OPEL CORSA (D) OPC Nürburgring Edition

AVIS

Vous possédez une CORSA (D) OPC Nürburgring Edition ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
vendez votre voiture
Forum
>Sujets OPEL sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE