L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MITSUBISHI > COLT CZT






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (05-09-2005)

MITSUBISHI
COLT
CZT
(2004 - )

17 890 Euros (01/09/2005)
9 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MITSUBISHI COLT CZT
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique indirecte + turbocompresseur Mitsubishi.
Cylindrée en cm3: 1 468
Alésage x course : 75,5 x 82
Puissance ch DIN à tr/mn: 150 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 102,17
Couple maxi en Nm à tr/mn: 210 à 3 500
Couple au litre en Nm : 143,05
TRANSMISSION
AV + ASR + ESP
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 070
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,13
ROUES
Freins : 2 disques AV ventilés (Æ 281 mm) + 2 disques pleins AR (Æ 250 mm) + ABS.
Pneus : Yokohama C.drive 205/45 R 16.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 210
400 m DA en secondes: 15,6
1 000 m DA en secondes: 28,6
0 à 100 km/h : 7,4
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 8 L/100 Km.

BIEN :-)
Présentation et finition
Moteur turbo
Performances
Habitabilité et modularité
Prix
Look sportif !...
PAS BIEN :-(
… mais trop typé monospace
Châssis imprévisible
Freinage
Direction

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (05/09/2005)

COLT ET RODEO !
Partageant sa plateforme et ses organes avec la smart Forfour Brabus, déjà essayée dans notre guide d'achat, la Mitsubishi Colt dévoile enfin sur la route sa Colt CZT, la sportive du lot. Mais lorsque la smart Forfour Brabus offre une bouillante mécanique de 177 ch, la Mitsubishi se contente de " seulement " 150 ch et surtout d'un châssis aux réglages différents. Si la smart se distingue par une rigueur de comportement impressionnante, la Mitsubishi Colt CZT joue en revanche dans la catégorie caractérielle...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Fabriqué en Hollande dans la même usine que la smart Forfour, les deux cousines partagent également leur plateforme et la plupart de leurs mécaniques. La Mitsubishi Colt fut présentée sous sa nouvelle mouture au Mondial de Paris en 2004. Disponible en 5 portes et en 3 portes, c'est dans cette dernière variante de carrosserie, appelée CZ3 dans le catalogue Mitsubishi qu'est concoctée la version sportive. A l'instar de la smart Forfour Brabus, la Mitsubishi Colt CZT reprend donc la même mécanique et la même plateforme. Mais le moteur de la Colt développe 27 ch de moins que la smart Brabus, cette dernière justifiant ainsi un peu mieux son tarif exorbitant. C'est donc dans la catégorie des " GTI 150 ch " que la Mitsubishi Colt CZT va jouer son rôle de troublions. Ses rivales directes s'appellent Seat Leon FR 150, Peugeot 206 S16 et Ford Fiesta ST 150, les Renault Clio RS, smart Brabus et autres consorts plus puissantes jouant dans une autre catégorie.

DESIGN
La mode est aux formes monospaces. C'est le règne de la " voiture œuf ". Concept certes intéressant pour ménager une habitabilité intéressante sur des dimensions extérieures encore compactes, mais qui n'a pas de rapport avec la notion de sport. En effet, une voiture sportive, pour privilégier son efficacité en matière de tenue de route doit offrir le centre de gravité le plus bas possible. Les autos " monospacisées " comme la nouvelle Seat Léon, la Honda Civic Type R ou encore notre Mitsubishi Colt CZT ont donc plus de difficultés à obtenir un centre de gravité très bas. Ce n'est certes pas rédhibitoire heureusement comme en atteste les qualités sportives et dynamiques reconnues de la Honda Civic Type R. La Mitsubishi Colt CZT affiche un look soigné rappelant ainsi la tradition des Colt Turbo des années 80 et 90 dont l'élégance des lignes et de la présentation étaient alors souvent mises en avant. Les blocs optiques sont dessinés avec soin et bien intégrés à la ligne. Tous les plastiques sont peints ton carrosserie et quelques détails sont intégrés intelligemment comme les feux anti-brouillards intégrés dans les pare-chocs avant. Ce dernier est largement aéré pour permettre l'arrivée d'air frais vers la mécanique turbocompressé. L'habitacle offre un espace intérieur assez vaste rapporté aux dimensions extérieures de la carrosserie. La présentation est assez gaie et la finition toujours de bonne facture. L'éclairage bleuté des commandes et instruments est en revanche assez osé. Du rouge aurait été plus cohérent à notre goût et surtout en harmonie avec la sellerie et les tapis de sol. Les sièges offrent un très bon niveau de confort et un bon maintien. On reste toutefois assis un peu haut encore, mais cela est malheureusement la mal moderne des automobiles d'aujourd'hui. Assis plus haut, le client lambda a la sensation d'une vision améliorée sur la route (il la domine des yeux !) et éprouve alors une sensation de sécurité accrue. La console centrale de la Mitsubishi Colt CZT a le mérite d'innover par ses boutons et son maintient, mais elle risque de ne pas s'attirer les faveurs de la clientèle. A noter le coffre de 268 dm3 qui banquette arrière rabattue peut aller jusqu'à 535 dm3. Toujours pratique pour les gros colis…

MOTEUR
Les observateurs les plus fins auront remarqué que le moteur de la Mitsubishi Colt CZT, le même que celui de la smart Forfour Brabus comme nous l'avons déjà rappelé, n'est pas le 1,5 litres qui est monté dans le reste de la gamme Mitsubishi Colt européenne (moteurs baptisés " Kölleda "). Le moteur 1,5 litres atmosphérique des Mitsubishi Colt possède une cylindrée de 1499 cm3 alors que celui de la Mitsubishi Colt CZT est de 1468 cm3. Il était en effet plus simple et surtout moins coûteux pour les techniciens de Mitsubishi de reprendre un moteur turbocompressé déjà existant dans la gamme Mitsubishi que d'adapter un turbocompresseur à un moteur atmosphérique. Si sur la smart Forfour Brabus cette vaillante mécanique développe 177 ch, c'est 150 ch à 6000 tr/mn et 210 Nm de couple à 3500 tr/mn qu'affiche fièrement la petite GTI nippone. C'est certes 27 ch de moins que la smart Brabus, sa cousine, mais les performances annoncées sont tout de même excellentes : 210 km/h en vitesse maximale, un 0 à 100 km/h franchit en 7,4 secondes et le kilomètre départ arrêté en 28,6 secondes. Des chiffres très flatteurs que peut d'autos actuelles peuvent prétendre. L'effet turbo n'est pas étranger à ces scores et le rapport cheval par litres de 102,17 ch/l est remarquable pour une si petite cylindrée. D'ailleurs entre 2500 tr/mn et 5000tr/mn, la Mitsubishi Colt CZT est une vraie catapulte rappelant ainsi sa cousine allemande. Par sa définition mécanique, la Mitsubishi Colt CZT rappelle un peu la période faste des GTI d'antan comme les Fiat Uno Turbo ie, Renault Supercinq GT Turbo et Ford Fiesta RS Turbo. On verra après que cet esprit se retrouve également, hélas, dans la partie châssis rappelant funestement les turbulentes Ford Fiesta RS Turbo et Fiat Uno Turbo ie. Une boîte mécanique à 5 rapports est montée sur la Mitsubishi Colt CZT.

CHASSIS
Le châssis est le point noir de cette Mitsubishi Colt qui justifie le titre de ce dossier. Pourtant, elle est équipée de suspensions avec le même schéma que ses rivales directes (système McPherson avant avec barre antiroulis à l'avant, et essieu de torsion à l'arrière). Mais on doit plus imputer le manque de rigueur de ses suspensions à un problème de mise au point. Toujours est-il que la Mitsubishi Colt CZT est bien loin de l'efficacité et de la rigidité de la smart Fourfour Brabus qui nous avait enthousiasmé à ce sujet. Elle nous rappelle plus le comportement routier rocambolesque de la Ford Fiesta RS Turbo ou de la Fiat Uno Turbo ie. La seule différence est qu'à l'époque, les châssis n'étaient alors pas encore contrariés par l'ESP castrateur. Dès que l'on jette la Mitsubishi en appui, l'auto perd de sa superbe, sautille sur l'asphalte défoncé et comble de surprise, au moment où la Mitsu se tortille, l'ESP vient lui mettre un coup de raquette pour essayer de la remettre en ligne. Terriblement surprenant et surtout dangereux ! Au moins, au temps des Fiesta et des Uno, le comportement faisait un peu ce qu'il voulait, mais pas d'ange gardien électronique pour venir y rajouter son grain de sel… Et le freinage n'est pas non plus à la fête en raison de son instabilité mis à mal par les suspensions et l'amortissement pas au point, et également par une endurance moyenne. Heureusement, en usage normal sur routes ouvertes aux allures autorisées, la Mitsubishi Colt CZT reste une GTI confortable et efficace. Mais dès que vous prend l'envie d'attaquer sur petites routes… gare à la sortie de piste ! Il est tout de même amusant de constater que Ford devient un leader en châssis, une nouvelle fois prouvé avec sa Ford Fiesta ST 150 et sa nouvelle Ford Focus 2.0 16V, Mitsubishi reprend les mauvaises habitudes des Ford sportives des années 80, modèles Cosworth exceptés.

:: CONCLUSION
Un bilan très en demi-teinte ressort de cette prise en main. D'une part la Mitsubishi Colt CZT offre pour un prix encore très raisonnable une présentation soignée, des performances canon avec un petit moteur réussi. Mais le revers de la médaille est un comportement routier sportif qui n'a rien d'actuel et que l'ESP non déconnectable vient aggraver avec ses coups de remises en ligne sans prévenir le conducteur. Grosses chaleurs assurées ! Une petite GTI agréable à l'œil, en usage quotidien et en ligne droite, mais qui laissera sur sa faim le sportif qui sommeille en vous. Mieux vaudra alors opter sans retenue pour la Ford Fiesta ST 150 qui s'impose décidément dans la catégorie des GTI 150 ch...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Le cas de la Mitsubishi est… différent (comparé à la Ford Fiesta ST150 NDLR). Plus habitable et fonctionnelle, mais aussi beaucoup plus chère, elle profite d'une meilleure finition et est capable de performances de haut niveau sans se montrer trop gourmande, mais son comportement en conduite soutenue manque considérablement de rigueur (de mise au point ?) pour en faire une véritable sportive. Nous, à la place de Bioman, on n'hésiterait pas !"
Le Moniteur Automobile - 28 juillet 2005 - Mitsubishi Colt CZT.


Devis d'assurance pour une MITSUBISHI COLT CZT

AVIS

Salut à tous! Possesseur d'une CZT, cette voiture m'apporte énormément de plaisir! Les soucis relevés comme l'instabilité au freinage à haute vitesse peut faire serrer les fesses, la voiture a tendance à dandiner de l'arrière. Idem pour le comportement routier et l'ESP. Pour ma part, tout est rentré dans l'ordre avec un kit frein EBC, disques et plaquettes (jaune avant et vert arrière) ainsi qu'un kit suspensions Bilstein fileté. En dehors des entretiens périodiques, cette voiture ne m'a coûté qu'une biellette de barre stabilisatrice et des plaquettes avant tout les 15000km (arrières 25000) Dans ma chance , cette voiture m'a été vendue avec un jeu de OZ ultraleggera en 17 pouces, les jantes d'origine étant montées en pneu hiver (la cata...) Je ne suis pas tendre avec ma voiture mais pas sauvage. Respect des temps de chauffe et temps de coupure après respectés préserveront votre turbo. Mécanique japonaise fiable et performante, le 1500 essence étant européen. ...
Lire tous les avis sur la MITSUBISHI COLT CZT

Vous possédez une COLT CZT ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MITSUBISHI sur le forum :
Forum
RECHERCHE