L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > SEAT > IBIZA (3) FR 1.8T 150 ch






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (12-03-2004)
SEAT
IBIZA
(3) FR 1.8T 150 ch

18 250 Euros (01/03/2004)
9 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES SEAT IBIZA FR
MOTEUR

Type: 4 cylindres en ligne, 20 soupapes
Position: Transversal AV
Alimentation: Injection électronique + Turbo
Cylindrée en cm3: 1 781
Puissance ch DIN à tr/mn: 150 à 5500
Puissance au litre en ch: 84,22
Couple maxi en Nm à tr/mn: 220 à 2 000
TRANSMISSION
AV, BVM 5
POIDS
Données constructeur en kg: 1 154
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,69
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 216
1 000 m DA : 29"1
0 à 100 km/h : 8"4


Pour sa nouvelle Ibiza, Seat a repris l'équilibre général qui faisait la force de la précédente génération. Un avant agressif et affiné et un arrière trapu symbolisant la puissance et le sport...


Seat s'est efforcé de doter son Ibiza FR d'une présentation spécifique avec parements en titane et des compteurs spécifiques. Le résultat final est heureux.


On prend les mêmes et on recommence... C'est le très connu 1,8 litres 20 soupapes turbo des Audi A4 et autres Golf IV GTI 1.8 T. Coupleux dès les plus bas régimes, il est agréable à l'usage mais trop linéaire pour enthousiasmer le sportif.


Sur route ouverte à allure raisonnable, l'Ibiza FR se révèle être un bon compagnon de route. Equilibrée et finalement confortable, elle est plaisante à mener.


Lorsque le rythme s'accélère, on a la sensation de conduire une Golf IV GTI : suspensions trop molles, moteur trop linéaire et ne montant pas assez dans les tours, et surtout absence de sensations. Efficace, mais avec édulcorants. Attendons donc la Cupra et ses 180 ch pour le sport pur et dur.

BIEN :-)
Performances
Design plaisant
Finition
Equipement
PAS BIEN :-(
Châssis trop confort
Manque de piquant
Moteur trop discret
Appellation partagée avec le diesel !!


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (12/03/2004)

UNE SPORTIVE BIEN ELEVEE
Seat, sous la directive du groupe VAG, doit s'établir comme concurrent direct d'Alfa Romeo et doit évoquer le sport. " Auto Emocion " clament haut et fort les publicités Seat très tendances et jeunes. En attendant de pouvoir prendre en main la nouvelle Ibiza Cupra et ses 180 ch, nous avons pu juger la première marche sportive dans la gamme : l'Ibiza FR…

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Qui aurait parié sur la marque Seat au cours des années 80 ? Les Marbella, et autres pales copies de Fiat n'avaient alors que leur tarif attrayant comme avantage client. Mais la première génération d'Ibiza, dessinée par Giugiaro et dont certains éléments avaient été étudiés par Porsche, amorce un changement brutal dans la stratégie produit. L'heure est donc à l'expansion et au développement de nouveaux produits. Ibiza, puis Toledo, constituent le plus gros de la gamme. Sous la houlette de VAG, Seat dispose des synergies de groupe et des nombreuses plates-formes et banques d'organe pour développer de nouveaux produits. De plus, le visionnaire et néanmoins mégalomane Ferdinand Piech décide de donner un positionnement sportif pour la marque de Martorell. Seat doit concurrencer Alfa Romeo, le message est clair. La deuxième génération d'Ibiza avait donné naissance aux Cupra (pour Cup Racing) avec des mécaniques enjouées et un look alléchant. Les finitions sportives de la gamme Seat (Top Sport ou Cupra) représentent jusqu'à plus de 25% de la production, confirmant ainsi le bien-fondé de la stratégie de la marque. Présentée et commercialisée depuis 2002, la dernière Ibiza, troisième du nom, ne possédait pas encore de descendante aux Cupra précédentes. Martorell, dans le cadre de son lancement produit a bien entendu privilégié les versions grand public et dévoile donc aujourd'hui les premières photos des Cupra 180 ch et des FR 150 ch. C'est cette dernière qu'il nous a été permis d'essayer.

CONCEPTION...
Puisque la stratégie de gamme sportive appliquée à la Leon s'est avéré efficace sur l'augmentation des ventes, Martorell a développé la même politique pour son Ibiza. Ainsi, le label FR pour " Formula Racing " est exploité pour bien rappeler à tous que la FR est une variante sportive. A la différence des modèles Cupra étudiés et développés chez Seat Sport, la FR a été conçue entièrement à Martorell par les ingénieurs de l'usine. Extérieurement le design plaisant et dynamique de la Seat Ibiza a été juste accentué sans être révolutionné, comme c'est le cas avec la Cupra à la bouche béante et au kit carrosserie digne de Fast and Furious. Les boucliers avant et arrière ont été légèrement redessinés, la calandre reçoit une grille en nid d'abeille, les optiques avant et arrière sont fumées et les jantes alu sont en 16 pouces de diamètre. Petit détail qui innove, les rétros sont peints de couleur titane. C'est la high-tech touch ?… Pour que les dessous de la belle soient à la hauteur de sa mécanique et de ses performances, Martorell a revu les trains roulants. Les tarages de ressorts ont été revus à la hausse (+25% à l'avant et +10% à l'arrière) et la grosseur des barres stabilisatrices a été augmentée de 5% pour diminuer le roulis. Pour les freins, les ingénieurs ont monté des disques ventilés à l'avant de 228 mm et de 232 mm à l'arrière. Il faut bien cela pour ralentir une sportive qui pèse déjà 1 154 kg. A quand des GTI vraiment légères et des clients pour les acheter ?…

AMBIANCE TITANE !
Difficile de se défaire de l'ambiance austère des intérieurs du groupe VAG. Seat n'échappe pas à la règle, même si, une fois n'est pas coutume, la Seat Ibiza FR innove tout de même avec un revêtement titane spécifique sur toute la planche de bord. L'effet est réussi, car cela donne une véritable touche sportive à l'habitacle. Le volant et le pommeau sont gainés de cuir, le titane s'est étalé (tout au moins son coloris…) sur les habillages de sièges et des contreforts des portes. Le combiné d'instruments dispose de compteurs spécifiques à l'Ibiza FR. Bonne nouvelle pour les amateurs d'équipements en série, car l'Ibiza FR est particulièrement bien dotée de série : ABS, répartiteur, Airbags " de partout ", vitres électriques, climatiseur, ordinateur de bord, radio CD, peinture métal. Restent dans la page des options du catalogue les phares au Xénon, le capteur de pluie et le contrôle de stabilité. Tout cet équipement se paie évidemment sur la balance comme nous l'avons mentionné plus haut.

MOTEUR !
Rien de bien nouveau sous le soleil serait-on tenté d'écrire. Les ingénieurs de Martorell ont puisé dans l'immense banque d'organe du groupe VAG et ont jeté leur dévolu sur le moteur 1,8 litres turbo de 150 ch qui avait été inauguré sous le capot de la précédente Audi A4 en 1995. Ce quatre cylindres turbocompressé a depuis été mangé à toutes les sauces sur diverses productions du groupe VAG. Ici, il demeure identique à la version d'origine et développe ainsi 150 ch à 5 500 tr/mn et 220 Nm de couple dès 2 000 tr/mn. Il est accompagné d'une boîte mécanique manuelle à 5 rapports. A l'heure où la boîte 6 se généralise, et que certaines boîtes auto offrent même 7 rapports, il est dommage que Seat ait pris le parti d'un choix technique des plus classiques.

SUR ROUTE…
Pour nous, rédacteurs de L'Automobile Sportive, c'est toujours excitant d'essayer et juger une nouvelle GTI. Pourquoi ? Simplement parce si nous succombons facilement au charme de bon nombre de GT performantes et prestigieuses, les GTI représentent finalement la première marche accessible au plus grand nombre pour entrer dans le sport automobile. Cette accessibilité à tous est pour nous importante pour ne pas marginaliser les autos de sport. Extérieurement, seules les jantes et les coquilles de rétros permettront à l'amateur averti de reconnaître une FR d'une Ibiza standard. Bien installé dans les sièges baquets, le compteur revêtu d'un traitement titane permet de faire oublier les commodos issus du groupe VAG et communs à toutes les marques. Au démarrage, le quatre cylindres émet un bruit très sympathique qui laisse présager un tempérament enjoué. Mais rapidement, à la mesure que l'allure s'accélère, le châssis encore trop souple se joint à l'absence de sensations mécaniques. Nous sommes très loin des vocalises du V6 de la Golf R32 ou de l'Audi TT V6 3.2 DSG. Le quatre cylindre est trop progressif et linéaire pour donner de vraies sensations. Coupleux dès les plus bas régime, ce " quatt'pattes " offre pourtant de bonnes performances avec 29,1 secondes au kilomètre DA et 8,4 secondes au 0 à 100 km/h. Le châssis met en lumière un potentiel supérieur, même si le choix d'un certain confort des suspensions peut lui être reprochée en conduite sportive. Elle nous a rappelé sur ce point les VW Golf IV GTI 1.8 T qui étaient dotées du même moteur. Un peu à l'image de la Mini Cooper, trop faiblement motorisée par rapport au potentiel de son châssis, la Seat Ibiza FR donne un goût de trop peu pour les sportifs fanatiques. Nous attendrons donc notre prise de contact prochaine avec l'Ibiza Cupra et ses 180 ch pour rassasier nos attentes très sportives. Cependant, il faut juger la Seat Ibiza FR pour ce qu'elle est : une sportive agréable à l'usage, efficace et facile pour les amateurs de sport désireux de ne pas aller trop loin toutefois.

:: CONCLUSION
Un prix canon, des performances honnêtes et un look sympa mais sans tomber dans les extrêmes, tel est le cocktail de cette nouvelle Seat Ibiza FR. Son châssis efficace mais trop typé confort met en lumière un potentiel encore inexploité que doit confirmer la prochaine Ibiza Cupra et ses 180 ch. Et si cette Ibiza FR était la vraie descendante de la Golf IV GTI 1.8 T qui possédait alors le même moteur ? Reste à savoir si l'acheteur de cette Ibiza FR accepte que son voisin achète une FR également mais avec un mazout sous le capot…

CE QU'EN PENSENT NOS CONFRERES :
"Dès le premier tour de clef, le 1.8 T s'ébroue dans un son grave plutôt plaisant. Hélas, cela ne dure pas : dès qu'il dépasse 2 000 tr/mn, sa tonalité devient de n'importe quel 4 cylindres. Cela dit, ce moteur confère à l'Ibiza FR une grande aisance sur la route. Très élastique, il se joue de toutes les situations, assurant de confortables reprises grâce à son couple élevé. Par contre, pour un véritable tempérament sportif, il faudra attendre les versions Cupra. Car la FR manque de caractère. Sur la route, son comportement se caractérise plus par sa nonchalance que par sa vivacité, aspect sans doute aggravé par l'inertie de la direction. En s'effondrant au-delà de 5 500 tr/mn, le moteur est quant à lui plutôt typé confort."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 12 février 2004.

"On en rêvait... Seat ne l'a pas fait. La marque espagnole allume avec une GTI sensuelle, à la fiche technique prometteuse et aux prétentions alléchantes, mais n'offre en réalité qu'une citadine véloce, certes, mais manquant cruellement de cohérence et dont le seul prix attractif ne peut suffir à lui attirer les faveurs des sportifs."
ECHAPPEMENT - Mars 2004.


Devis d'assurance pour une SEAT IBIZA (3) FR 1.8T 150 ch

AVIS

Vous possédez une IBIZA (3) FR 1.8T 150 ch ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets SEAT sur le forum :
Forum
RECHERCHE