L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > SMART > FORFOUR Brabus






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (19-05-2005)

SMART
FORFOUR
Brabus
(2005 - )

25 900 Euros (01/05/2005)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES SMART FORFOUR Brabus
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Gestion électronique intérale Bosch MPI + turbocompresseur Mitsubishi Heavy Duty + échangeur air/air.
Cylindrée en cm3: 1 468
Alésage x course : 75,5 x 82
Puissance ch DIN à tr/mn: 177 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 120,57
Couple maxi en mkg à tr/mn: 23,4 à 3 500
Couple au litre en mkg : 15,94
TRANSMISSION
AV+ASR+ESP
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 090
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,15
ROUES

Freins : AV 2 disques ventilés (Æ 281 mm) et AR 2 disques pleins (Æ 250 mm) + ABS + EBD.
Pneus : AV 205/40 ZR 17 et AR 225/35 ZR 17 Michelin Pilot Sport.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 221
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : 6,9
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : ND L/100 Km.


La planche de bord reste originale et très smart. Plastiques de qualité divers mais finition soignée avec cuir et alu Brabus !


Notez les appuie-têtes siglés Brabus...


Ce bloc en fonte est plein de ressource et offre un rapport cheval/litre de 120 !! Avec ses 177 ch, il répond tout le temps présent...


La Forfour Brabus affiche un physique qui en jette ! Ses très belles jantes Brabus de 17 pouces n'y sont pas étrangères...


Véritablement soudée au sol, la Forfour Brabus affiche un châssis en béton armé !


Avec plus de 220 km/h la Forfour Brabus vient châtouiller des valeurs établies dans les catégories supérieures...

BIEN :-)
Esthétique décalée
Châssis hyper rigide et efficace
Performances !
Moteur plein et souple
Equipement complet
Caractère explosif !
Freins puissants et endurants
Poids contenu
PAS BIEN :-(
Tarif Brabus !
Jante de volant trop épaisse
ESP non déconnectable
Certains détails de finition intérieure

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (19/05/2005)

APPELEZ-LA " GTI " !
Depuis les roadster et roadster coupé smart, la jeune marque du groupe DaimlerChrysler poursuit son déploiement de gamme malgré quelques remaniements internes annoncés par la marque. Pour sa Forfour, smart vient de la coiffer, comme de coutume chez smart, d'une version tonique Brabus. Avec 177 ch et plus de 220 km/h en vitesse maxi, la smart Forfour Brabus s'impose comme une pièce de choix parmi les petites GTI compactes avec une esthétique à part. Mais côté tarifs, c'est comme toujours signé Brabus !...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

La première smart City Coupé avait été livrée à l'été 1998. Il faut bien le reconnaître, le pari était risqué et sortir un modèle aussi original, atypique et décalé, n'avait rien d'une simple promenade de santé pour smart. Pourtant, c'est justement son originalité qui lui a permis de se forger une image en si peu de temps. Jusqu'en 2003, smart était enfermé dans la monoculture avec sa City Coupé devenue depuis Fortwo (en coupé ou cabriolet). Il y eut certes bien la smart Crossblade dont la caractère exclusif ne pouvait que la confiner à un rôle de véhicule ludique et image mais à un tarif très… smart ! Mais depuis 2003, l'heure de l'élargissement de la gamme a démarré chez smart avec les smart roadster et roadster coupé, puis depuis 2004 avec la smart Forfour. Une première pour le petit constructeur allemand de se lancer dans un segment de marché hyper concurrencé. Pour chapeauter sa gamme Forfour, c'est de nouveau le préparateur allemand et partenaire de smart, Brabus, qui s'est chargé de remettre des watts dans la petite voiture allemande. Mais à l'inverse du roadster smart Brabus sur lequel le gain en performance était négligeable, la Forfour Brabus affiche un rapport cheval/litre très flatteur de 120 ch/litres pour une puissance maximale de 177 ch à 6000 tr/mn. Le tout sur les roues avant. De quoi venir bousculer les ténors de la catégorie comme les Peugeot 206 RC, Renault Clio RS en même VW Golf MkV GTI.

DESIGN
Chez smart, l'originalité du design est à la fois une force et également un impératif pour se démarquer et exister. Mais si les smart Fortwo et smart roadster avaient illustré cette stratégie avec merveille, la Forfour, en raison des codes et contraintes d'un segment comme celui des Renault Clio et Peugeot 206, a limité son originalité. Pas totalement tout de même puisque l'on retrouve les codes stylistiques smart avec des panneaux en plastique (appelés body panels) et surtout la cellule Tridion constituée de 3 métaux différents. Avec ses passages de roues marqués, sa double sortie d'échappement et ses très belles jantes Brabus de 17 pouces, la smart Forfour Brabus affiche la couleur : c'est une sportive ! On retrouve toujours les doubles optiques avant et le chapelet de petits feux arrière. Seul réel regret pour une auto sportive, pas de version trois portes est programmée à ce jour. A l'ouverture des portes, leur légèreté nous rappelle que " le plastique c'est fantastique ! ". Les bonnes vieilles habitudes maisons perdurent avec la smart Forfour Brabus. Un mélange de plastiques bon marchés et d'accessoires traités luxueusement. Une sorte de doctor Jeckill et Mister Hyde. Le dessin de la planche de bord conserve une originalité contenue qui est à l'image de l'extérieur. De nombreuses touches de cuir et d'aluminium parsèment l'habitacle avec bonheur. C'est la " Brabus Touch " ! Sur chaque appuie-tête, le logo Brabus est brodé. L'équipement de série est pléthorique avec le cuir, la climatisation automatique, le toit panoramique vitré… Heureusement que l'offre est complète car à plus de 28 000 euros le morceau, on tousse un peu. Il n'y a guère à ce niveau de prix que la Mini Cooper S JCW 210 qui lui résiste… Comme sur les smart roadster et les smart Fortwo, deux compteurs ronds séparés sont posés devant les yeux du conducteur, et en décalé sur la droite, telles des pièces rapportées, des manomètres supplémentaires sont disposés sur la planche de bord. Le volant, s'il offre un dessin sympathique et sportif, possède toutefois une jante trop épaisse avec des bourrelets proéminents qui pénalise la prise en main. " Petites mimines " s'abstenir…

MOTEUR
Pour rouler des mécaniques, smart et Mitsubishi, pour leurs Forfour et Colt, se sont réparti les rôles. Smart fournit les moteurs diesel et Mitsubishi les moteurs essence. C'est donc le moteur essence Mitsubishi à bloc fonte que Brabus a récupéré. S'il fait à l'origine 1,5 litres, Brabus l'a retravaillé en réduisant la course et en augmentant l'alésage. Cela donne donc une cylindrée de 1468 cm3. Brabus a réutilisé le turbocompresseur Mitsubishi de la Colt (soufflant à 1 bar au lieu de 0,9 bars) avec un échangeur air/air. La gestion moteur est spécifique à la smart Brabus (Bosch MPI). Pour animer ce bouillant moteur, une classique boîte 5 rapports a été retenues, mais avec des rapports de première et secondes très courts (plus courts que celui de la Mitsubishi Colt). Le résultat côté performances est assez bluffant ! Plus de 220 km/h en vitesse maximale, et le 0 à 100 km/h abattu en 6,7 secondes ! Pour mémoire, une Porsche 944 Turbo ou même une Porsche Carrera 3.2 avaient besoin de 6 secondes… Cela illustre les performances exceptionnelles de la smart Forfour Brabus. Si l'on reste dans le même créneau, la Peugeot 206 RC revendique sur la même épreuve 7,4 secondes, la Renault Clio RS secondes et la VW Golf MkV GTI 7,1 secondes. Les reprises sont également canons et la Forfour Brabus semble pousser à tout moment. La vigueur de sa mécanique et son poids contenu à 1090 kg y sont certainement pour quelque chose. Petit détail qui n'est pas des moindres, surtout de nos jours, le moteur est très joliment présenté avec un cache arbre à cames rouge vif et griffé " Brabus ". Seul regret de cette mécanique tonitruante, une sonorité sympathique au démarrage mais qui devient vite quelconque à pleine charge…

CHASSIS
Sur la smart Forfour Brabus, les solutions employées pour les liaisons au sol sont classiques pour les trains et originales pour les roues. En effet, l'avant requiert un système traditionnel McPherson (triangles) avec barre antiroulis. L'essieu arrière est déformable et constitué de ressorts et amortisseurs séparés. Les roues sont en revanche très généreusement dimensionnées avec du 17 pouces de diamètre en 205/40 à l'avant et en … 225/35 à l'arrière ! Une monte plus large derrière que devant sur une traction avant, voilà qui n'est pas habituel. Côté freins, Brabus a posé de généreux disques avant ventilés et pleins derrière. Avec en plus l'ABS et l'EBD, la smart Fourfour Brabus affiche en toute circonstance une efficacité et une endurance de freinage. La direction est assistée et à crémaillère. Une fois bien calé dans le siège tendu de cuir et siglé Brabus, l'envie d'aller voir ce dont est capable cette bombinette puissante et tentante. Le temps de laisser monter en température tous les indicateurs permet de dévoiler un tempérament très souple et facile à allures autorisées. Puis progressivement, le temps de cerner l'auto, le rythme s'accélère. Et-là, surprise ! Quel châssis rigide ! Si le confort est très ferme, l'efficacité de l'auto est diabolique. Elle vire à plat dans les courbes, freine très fort et se place un peu à la manière d'une Peugeot 206 RC. Un train arrière légèrement mobile permet de réaccélérer dans la courbe après avoir inscrit le train avant dans la corde. Et il tient bien ce train avant. Il convient certes de doser tout de même l'accélérateur tant les couple généreux de 23 mkg et les rapports de boîtes courts sur les 2 premiers rapports peuvent vite faire patiner les roues. Mais rapporté au couple et à la puissance, les roues avant tirent leur épingle du jeu. La smart Forfour Brabus rappelle ainsi les GTI de la belle époque mais avec beaucoup plus de puissance et quelques garde-fous électroniques (ESP et ASR). Les enchaînements dans les petits virages sont un régal à prendre et on peut passer très très vite ! Une vraie teigne mais qui ne vous prend pas en traite et reste toujours prévenante. Presque facile… Bien entendu, avec une telle monte pneumatique, l'auto a tendance à suivre les déformations de la route, mais cela reste dans la norme comme pour toutes les autos aussi généreusement chaussées... Assurément, smart et Brabus avec leur Forfour viennent de poser un jalon dans le segment des GTI " méchantes ". Dommage que le tarif soit si dissuasif, car commencer avec des sportives par une Brabus permettrait réellement de se faire beaucoup de plaisir. Mais à quel prix !...

:: CONCLUSION
Elle surprend son monde la smart Forfour Brabus. Certes, sa fiche technique présageait de bonnes performances, mais sur la route, la Forfour Brabus affiche non seulement l'art mais aussi la manière ! Un châssis en béton armé, un moteur plein et vigoureux à tous les étages et une présentation sportive et exclusive, il ne nous en fallait pas plus pour nous convaincre. Hélas, son prix reste très dissuasif selon les habitudes de Bottrop, et seule une carrosserie 5 portes est disponible. Dommage car on frisait le sans faute. Dites M'sieur smart, à quand un moteur de Forfour Brabus dans un roadster smart ?...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"L'autre GTI. La première smart réellement puissante et performante s'inscrit sans conteste comme une authentique sportive. Elle a le potentiel pour se mesurer aux ténors que sont la Peugeot 206 RC et la Renault Clio RS. Si la Forfour Brabus représente donc l'autre GTI sur laquelle il faut désormais compter, elle demeure également l'autre GTI… avec un ESP non déconnectable !"
ECHAPPEMENT - mai 2005 - Smart Forfour Brabus.

"En effet, dès que l'on fouette les chevaux, il faut tenir les rênes fermement. S'ils sont inférieurs à ceux de l'arrière, les pneus avant ne sont pas très performants et ont tendance à suivre les imperfections de la route. Ca surprend un peu au début, quoique on s'y attendait. En fait, la surprise est plutôt bonne car les réactions ne prennent jamais de proportions scabreuses. Mais mieux vaut accélérer les roues droites, comme on l'apprend à l'école de pilotage. Sinon, c'est la surveillance électronique qui s'en mêle et cela n'apporte rien au plaisir. Au contraire, si l'on prend soin de s'appliquer, le train avant efficace et les freins puissants -quatre disques ventilés- se montrent tout à fait de taille à supporter ce moteur tonitruant. Car, ne l'oublions pas : 120 ch/l !"
SPORT AUTO - avril 2005 - Smart Forfour Brabus.

"Aucun rappel de direction, juste un petit appel vers les bords de route. Mais d'une part, cela ne surprend pas si l'on a pas pris le soin de consulter la fiche technique ; ou, tout simplement, si l'on sait ce que l'on a dans les mains. Et d'autre part, cela n'a rien de scabreux, car il suffit de tenir le volant et de décider où l'on veut aller. Alors on y va très vite, car avec ses 1090 kg à vide, la Forfour Brabus affiche un rapport poids/puissance de super GTI, le turbo en sus. Mais elle sait aussi freiner fort et longtemps, avec ses gros étriers et disques avant"
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 10 mars 2005 - Smart Forfour Brabus.


Devis d'assurance pour une SMART FORFOUR Brabus

AVIS

aie aie aie! je l'ai essayé cette petite merveille, et je n'ai qu'un seul mot qui me vient à la bouche: "fusée!" certes les performances ne sont pas d'anthologie, mais la petite taille de la voiture, la tenue route vraiment etonnante et les reprises plus qu'excellentes procure réellement des sensations. 9/10 dans sa catégorie....
Lire tous les avis sur la SMART FORFOUR Brabus

Vous possédez une FORFOUR Brabus ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets SMART sur le forum :
Forum
RECHERCHE