L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE







Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ESSAI > PEUGEOT > 407-COUPE V6
::
ESSAI (27-03-2006)

PEUGEOT
407-COUPE
V6
(2006 - )

A partir de 36 200 Euros
14 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PEUGEOT 407-COUPE V6
MOTEUR
Type: 6 cylindres en V à 60°, 24 soupapes
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique Bosch ME 747
Cylindrée (cm3): 2 946
Alésage x course (mm): 87 x 82,6
Puissance maxi (ch à tr/mn): 211 à 6 200
Puissance spécifique (ch/L): 71,6
Couple maxi (Nm à tr/mn): 290 à 3 750
Couple spécifique (Nm/L): 98,4
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): 6 manuelle ou automatique
POIDS
Données constructeur (kg): 1 612
Rapport poids/puissance (kg/ch): 7,6
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés/pleins (330/290)
Pneus Av-Ar: 235/45 ZR 18
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 243
1 000 m DA: 29"
0 à 100 km/h: 8"4
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km): 10,2


Le profil du coupé Peugeot 407 élancé mais un peu déséquilibré par le nez proéminent. Quel que soit l'angle de vue, il trahit une inflation conséquente de ses dimensions et la félinité du coupé 406 laisse ici place à des formes plus imposantes, massives et moins "sensuelles".


Au final, la position de conduite de la grande Peugeot assure un grand confort et un excellent maintien.


L ’accès aux deux places arrière du coupé Peugeot est aisé mais l'espace progresse peu compte tenu des dimensions extérieures.


Essentiellement plus souple, car la puissance n'évolue pas, le V6 Peugeot et se montre désormais vraiment "juste" pour mouvoir sereinement les 1612 Kg...


Bardé d'électronique, le châssis de la Peugeot se montre comme attendu bien moins amusant et vivant que celui du coupé 406 mais terriblement efficace.


La polyvalence d’usage, ajoutée à des capacités dynamiques très élevées, situe le coupé Peugeot 407 dans l’esprit du Grand Tourisme contemporain, c'est à dire privilégiant le confort sur la performance.

BIEN :-)
Vrai coupé 4 places
Finition en hausse et présentation agréable
Equipement de série
Confort de GT
Comportement souverain (mais sous-vireur)
PAS BIEN :-(
Design moins prestigieux
Moteur dépassé
Performances décevantes
Poids !!!
Absence d'émotions...


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 27-03-2006

PATTES DE VELOURS...
Adieu 406, bonjour 407. Etant donné que chez Peugeot on a décidé de tout faire soi-même en matière de Design, le brillant dessin de Pininfarina qui aura compté pour beaucoup dans le succès du coupé 406 a finalement été classé affaire sans suite. Le nouveau porte-drapeau de Sochaux a-t-il néanmoins les moyens de rivaliser sur un créneau où luxe rime avec performances ?...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

Incontestablement, la Peugeot 406 coupé fût une véritable réussite commerciale, ayant largement dépassé les espérances du constructeur pour atteindre 109 000 exemplaires produits durant 9 années de carrière. Le coupé 407 ne sort plus des chaînes d'assemblage du carrossier italien Pininfarina, mais de l'usine PSA de Rennes-la-Janais. Car les prévisions de vente sont encore plus ambitieuses, grâce à des capacités de productions presque doublées. Toutefois, face aux ténors du marché tels que la BMW Série 3 coupé, la Mercedes CLK ou encore les Alfa Romeo GT et Brera V6, la Peugeot semble un peu mal armée, notamment au niveau des motorisations, même si elle disposera dès le départ d'un V6 essence et... d'un V6 HDI.

DESIGN
La longévité de son prédécesseur est le résultat d'une ligne intemporelle, d'un dessin magnifique qui aura tout juste été remodelé avant la retraite, histoire de préparer le terrain pour le successeur. Un restylage que nous qualifions volontiers de catastrophique tant il s'avérait aussi inutile que raté. La face avant de la berline 407, que reprend presque intégralement le coupé en y ajoutant simplement 3 petites ouïes d'aération de chaque côté du bouclier, ne fait d'ailleurs pas vraiment l'unanimité avec son porte-à-faux surdimensionné et sa grille de calandre étirée au maximum. La partie arrière est bien plus réussie avec un style assez massif mais élégant, qui rappelle quelques gros coupés d'outre-Atlantique. Avec ses 4m82 de long, le coupé 407 flirte d'ailleurs avec la catégorie supérieure, tels que le BMW série 6. Pour faire illusion sur ses vraies dimensions, la Peugeot monte des roues de 18 pouces de diamètre en série ou même 19 pouces en option sur cette version V6 ! Un artifice coûteux qui ne masque pas un certain manque de finesse dans le dessin. Le profil est élancé mais un peu déséquilibré par le nez proéminent. Quel que soit l'angle de vue, le coupé 407 trahit une inflation conséquente de sa taille et la félinité délicate du coupé 406 laisse ici place à des formes plus imposantes, massives et moins "sensuelles".

HABITACLE
3 niveau de finitions et équipements sont proposés : sport, sport Pack et Griffe. Autant de noms qui semblent aujourd'hui totalement incongrus à bord d'une voiture qui n'a pas réellement la fibre sportive ni les griffes très éguisées... Comme sur toutes les 407, l’architecture du poste de conduite autorise un parfait alignement entre le pédalier, le volant et le siège du conducteur. Les nombreux réglages disponibles permettent une installation optimale, y compris pour des personnes de grande taille. La position de conduite est abaissée de 20 mm et reculée de 9 mm par rapport à celle des autres 407. La sacro-sainte qualité perçue n'est pas un vain mot dans la Peugeot et de gros efforts ont été accomplis sur les choix de matériaux même si quelques résidus de plastique dur sont encore présents dans les endroits les moins visibles. Sur les deux finitions supérieures, le garnissage cuir des sièges est de série, avec en plus pour la "Griffe", des extensions sur la planche de bord. Les sièges avant sont à commandes électriques avec réglage de site et nappes chauffantes pour l'assise et le dossier. Très agréable, la position de conduite assure un grand confort et un excellent maintien. L'accès aux deux places arrière est aisé mais l'espace y progresse finalement peu compte tenu des nouvelles dimensions extérieures. Toutes les finitions de la Peugeot 407 coupé reçoivent un équipement conséquent, comprenant une climatisation bizone à régulation automatique, 7 airbags, un système audio de qualité et d'innombrables fonctionnalités électroniques optionnelles destinées à faciliter la conduite, comme l'aide au stationnement avant et arrière, les rétroviseurs à mémoire ou les feux à Xenon bidirectionnels, qui continuent à se répandre au sein de la gamme PSA.

MOTEUR
Sous le capot du coupé Peugeot 407, on retrouve, malheureusement sans surprise, le V6 français, à peine modifié depuis sa dernière évolution sous le capot du coupé 406 V6. D’une cylindrée de 2 946 cm3, il développe une puissance maximale de 211 ch à 6 000 tr/mn et un couple maximum de 290 Nm à 3 750 tr/mn. Les seules maigres évolutions concernent l'adoption pour les arbres à cames d'admission d'un système de distribution à calage variable en continu (VVT) variant de 0 à 40 degrés par rapport au calage du vilebrequin. Cette caractéristique rend essentiellement le moteur plus souple car la puissance n'évolue pas et se montre désormais vraiment "juste" pour mouvoir sereinement les 1612 Kg de ce pachyderme... On note enfin l'emploi d'une nouvelle ligne d'échappement dotée d'un silencieux bimode actif comme sur l'Audi TT V6. Ce système permet dans des conditions normales d'utilisation de ne laisser filtrer que les douces harmonies du V6 et de n'ouvrir (un peu) la voix qu'en cas de forte sollicitation. Quelle que soit la motorisation qui l'anime, le Coupé 407 reçoit une boîte de vitesses à six rapports, mécanique (ML6/C) ou automatique (Tiptronic Porsche). Nous aurions aimé une boîte plus précise et ferme, à l'image d'une série 3, mais Peugeot reste fidèle à ses vieux principes. Heureusement, l'étagement est bon et le couple présent à tous les régimes permet de mieux faire oublier les kilos à traîner. Pour répondre à d'ambitieux objectifs de confort et de vibrations, une suspension moteur spécifique dite "en croix" et à biellettes verticales actives a été développée. Le traitement rigoureux de l'insonorisation complété par du verre feuilleté sur les vitres latérales en finit d'annihiler totalement le peu de sensations qu'est capable de procurer le V6 dans un tel environnement. Des impressions confirmées par le chronomètre puisque les performances sont décevantes à l'image du 0 à 100 en 8"4, tout comme la consommation moyenne qui grimpe facilement au-dessus des 16L/100 km en ville.

CHASSIS
Bardé d'électronique, le châssis de la Peugeot se montre comme attendu bien moins amusant et vivant, comprenez plus sous-vireur et moins mobile, que celui du coupé 406 mais plus facile et rassurant (c'est la mode). Toutefois, compte tenu des contraintes imposées, les ingénieurs s'en sortent avec les honneurs car ils ont réussi à "effacer" les kilos de ce gros lion. Scotché au bitume sur jantes aluminium de 18 pouces de diamètre et 8 de large, chaussées par des pneumatiques de dimension 235/45 YR 1 (ou 235/40 ZR19 en option) le coupé 407 se montre impérial et conforme à son ambition de GT. La mise au point des systèmes de direction issus de 407 berline/SW est spécifique afin de proposer un centrage et une précision renforcés. L'assistance de direction est hydraulique et variable en "continu" sur le V6. Ce comportement sans faille et réellement plaisant est également dû à une suspension pilotée électroniquement (AMVAR) et indépendamment sur chacune des roues selon 9 lois, avec un changement possible toutes les 2,5 ms. Grâce à un bouton poussoir, il est toujours possible de passer en position "Sport ", qui oriente directement vers les l'amortissement le plus ferme. Le train avant sophistiqué assure la quasi-suppression des remontées de direction, favorisant également l'inscription en virage, ainsi qu'une moindre sensibilité au balourd de roue. Par rapport aux autres 407, la voie avant s'élargit de 19 mm sur le V6 grâce à un écuanteur de roue plus important. Pour contrôler la prise de roulis, le diamètre de la barre anti-dévers avant augmente de 0,5 mm (24,5 mm). Comme sur toutes les 407, le train arrière multibras intègre des combinés ressorts/amortisseurs inclinés et, de chaque côté, un bras longitudinal découplé du pivot afin de travailler intégralement en longitudinal et ainsi supprimer des efforts parasites générateurs de vibrations. La voie arrière du coupé 407 V6 s'élargit également (+ 45 mm) par l'adoption d'un moyeu plus large ainsi que par l'utilisation d'écuanteur de roue plus important. Pour contrôler la prise de roulis, le diamètre de la barre anti-dévers arrière des versions 3,0 l essence augmente de 0,8 mm (20,6 mm). La hauteur de caisse est abaissée par un raccourcissement des ressorts (- 10 mm à l'avant et - 23 mm à l'arrière) dont la tarage est plus ferme et les butées d'attaque sont plus courtes et plus denses. Le freinage est assuré par des disques avant ventilés de grand diamètre (330 mm pour une épaisseur de 30 mm) et des disques arrière de 290 mm pour une épaisseur de 12 mm qui sont rapidement mis à rude épreuve en usage sportif, ce qui confirme définitivement que là n'est pas la vocation de l'engin. L'ESP, fourni d'emblée sur tous les modèles finit par intervenir fréquemment pour contrer un sous-virage naturel. Il comprend les fonctions principales ABS, AFU (aide au freinage d'urgence), ASR (antipatinage) et CDS (contrôle de stabilité). A l'aise sur tous les terrains, le coupé 407 souffre principalement d'un poids trop élevé et d'une mécanique pas assez vigoureuse. Malheureusement sur ce dernier point, nos espoirs semblent vains...

:: CONCLUSION
Comme le confirme notre essai du coupé Peugeot 407 V6, la polyvalence d’usage, ajoutée à des capacités dynamiques très élevées, le situe dans l’esprit du Grand Tourisme contemporain, c'est à dire privilégiant le confort sur la performance. Faisant pattes de velours, le coupé du Lion se prive donc naturellement d'une certaine partie de la clientèle qui se tournera fatalement vers la production allemande...



Comparez les tarifs d'assurance pour une PEUGEOT 407-COUPE V6
AVIS
AVIS > AVIS PEUGEOT > AVIS 407-COUPE V6

on se demande pourquoi peugeot a abandonné le coupé 406 au profit du 407 à moitié raté. ce coupé lourdaud ne se vendra pas énormément. pour son prix et ses moteurs, beaucoup choisiront les coupés allemands.... lire la suite

Lire tous les avis sur les PEUGEOT 407-COUPE V6
Vous possédez une PEUGEOT 407-COUPE V6 ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des PEUGEOT 407-COUPE V6 ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur PEUGEOT :
Annonces
RECHERCHE


Liens
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter