L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > BMW > SÉRIE-3 (E46) 330 Ci








BMW SÉRIE-3 (E46) 330 Ci (2000 - 2006)

bmw 330 ci e46
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (15/12/2018)

Une classique moderne

Dernière génération de BMW Série 3 de l'ère "pré-Bangle", la E46 conserve une image forte tirée notamment par sa version de pointe la M3. Plus sage mais plus abordable, la 330 Ci située juste en-dessous jouit du même engouement pour les BMW classiques. Déjà une valeur-sûre en collection ?

Texte & photos : Sébastien DUPUIS

Présentée en 1997, la quatrième génération de série 3 (E46) est commercialisée en 1998 dans sa version berline et en avril 1999 pour les carrosseries Coupé (E46/2) et Touring (E46/3). Reprenant un grand nombre de solutions techniques de la précédente génération (E36), la gamme E46 conserve notamment les excellents 6 cylindres M52. Cependant, comme BMW ne se repose jamais sur ses lauriers de motoriste, en juin 2000 trois nouveaux 6 cylindres font leur apparition sur la base du nouveau bloc M54 : un 2.2 de 170 ch pour la 320 Ci, un 2.5 de 192 ch pour la 325 Ci et un 3.0 de 231 ch pour la 330 Ci qui remplace de ce fait la 328 Ci deux ans seulement après sa sortie. Ce nouveau moteur va permettre de réduire l'écart entre les versions sages du coupé e46 et la mythique M3...

PRESENTATION

bmw 330 ci e46 coupé profil

Tandis que le style extérieur de la berline Série 3 E46 a été supervisé par Chris Bangle, les coupés et cabriolets ont été confiés à Erik Goplen. Les différences esthétiques entre les deux carrosseries ne sont pas forcément visibles au premier coup d'oeil mais s'avèrent plus nombreuses qu'il n'y paraît. Ainsi, par rapport à la berline dont il dérive, le coupé Série 3 e46 est un plus long (4,49m, +2 cm), plus large (1,76m, +2 cm) et plus bas (1,37m, -4 cm). Ces quelques retouches des mensurations modifient très sensiblement les proportions et le rendu visuel, conférant au coupé une ligne plus dynamique et racée. Par ailleurs, les faces avant et arrière sont spécifiques, autant au niveau des optiques que des boucliers.

Pour le reste, le style des BMW Série 3 E46 s'inscrit dans la continuité de la E36, bien qu'il ne fit pas l'unanimité à sa sortie. Les formes sensiblement adoucies et arrondies, influence des années 90 oblige, n'étaient pas au goût de tous. Mais avec une bonne décennie de recul, on peut dire que Gloken a signé une ligne de "presque classique" en évitant de tomber dans les clichés du bio-design alors très en vogue. Bon nombre de modèles de cette période des 90's n'ont pas vieilli aussi sereinement. Quel que soit l'angle de vue, le dessin du coupé E46 reste fluide, élégante et sobre, surtout sur la phase 1 encore dotée de clignotants oranges en série (pack clignotants blanc on option) !

La "trois-trente" reçoit pour sa part quelques spécificités pour se disitinguer des versions inférieures : des jantes 17" (style 89) à triple-branches et une grille de bouclier avant et des fonds de projecteurs couleur titane. La double sortie d'échappement est aussi habillée d'une canule chromée issue du catalogue d'accessoires BMW.

pack m2 bmw e46Le Pack M Technic-II (M2)
Proposé avec l'arrivée des 330 Ci, le Pack Sport M II renforce le look sportif des coupés E46 en s'inspirant du kit carrosserie de la M3 e46. Ce Pack "M2" comprenait des jantes en alliage léger de 17" style 68M avec monte pneumatique légèrement élargie à l'arrière (245/40 R17) pour seule modification technique, un bouclier avant spécifique plus proéminent, des écrans de projecteurs et des entourages de vitres noirs, un bouclier arrière avec un pseudo diffuseur et un discret béquet de coffre. Dans l'habitacle, les conducteurs sportifs apprécieront les sièges Sport en tissu Alcantara, des inserts décoratifs "Alu Black Cube" imitant le carbone et un volant M multifonctions avec repose-pouces intégrés.

HABITACLE

intérieur bmw 330 ci e46

Dès qu'on pénètre dans l'habitacle du coupé e46 on apprécie sa luminosité grâce à de larges surfaces vitrées. Même en ayant choisi une harmonie intérieure en teintes sombres, comme en sont souvent pourvues les BMW, l'ambiance demeure agréable. Sérieux et sobre dans son design, le tableau de bord légèrement orienté vers le conducteur, selon la tradition, et la finition soignée sont une invitation à s'installer au volant. L'ambiance de ce cocon est résolument haut de gamme, avec une finition cossue, autant par le choix des matériaux que la précision des assemblages faisant référence à l'époque. Seul Audi avait élevé encore un cran au-dessus le niveau de qualité perçue dans le segment et on peut d'ailleurs regretter que BMW n'ait pas maintenu ce niveau par la suite (e90/e92).

A l'occasion des quelques retouches apportées courant 2000, dont profitent toutes les 330Ci, l'habitacle du coupé E46 a aussi gagné un nouveau volant à trois branches plus moderne et partiellement habillé des mêmes inserts décoratifs que le reste de l'habitacle (au choix gris "Titane", aluminium surfacé, bois véritable clair ou sombre et alu noir). L'ergonomie est également sans faille, on trouve rapidement une excellente position de conduite via les multiples réglages des sièges électriques ou du volant (hauteur et profondeur). Seul bémol, les sièges de série manquent de maintien latéral, surtout lorsqu'ils sont recouverts de cuir intégralement.

A l'intérieur, la 330 Ci se distingue des autres motorisations par ses entourages de compteurs chromés et... c'est tout ! Le reste de l'équipement de série est identique sur toutes les versions 6 cylindres. Les sièges électriques à mémoire sont offerts, ainsi que l'ordinateur de bord, la climatisation automatique, l'accoudoir central, de nombreux airbags (frontaux, latéraux et tête), l'antipatinage ASC et le contrôle de freinage en courbe (CBC), BMW ayant porté une attention particulière à la sécurité avec la génération E46. L'ESP (DSC) restait cependant en option les premières années, comme de nombreux autres équipements qu'on trouvait pourtant déjà dans la dotation standard chez la concurrence à ce niveau de gamme. Moyennant supplément donc, la liste des options permettait toutefois d'accéder au summum de la technologie et de la modernité pour enrichir son coupé 330 de phares au Xenon, du GPS intégré avec fonction TV, du téléphone mains libres, de l'aide au stationnement, de la HiFi Harman/Kardon, des sièges Sport au maintien renforcé, de la sellerie cuir, du régulateur de vitesses ou même de l'autoradio-CD (!)...

bmw 330 ci e46 cabriolet330 Ci CABRIOLET
Ajouté à la gamme en mars 2000, le Cabriolet E46 (E46/2C) reprend l'ensemble des motorisations du Coupé et notamment le 3.0i. Baptisé lui aussi 330 Ci, cela ne facilite d'ailleurs pas les recherches d'un véhicule d'occasion sur internet ! Cela dit, équipé de son hard-top optionnel, le Cabriolet 330 Ci devient une alternative franchement séduisante si vous êtes prêt à accepter une prise de poids qui frôle les 150 Kg... Cela se ressent évidemment un peu sur les performances, la consommation et le comportement. En contrepartie, vous pourrez beaucoup mieux profiter des vocalises du 6 en ligne !

MOTEUR

moteur 6 cylindres m54b30 bmw 330 ci e46 231 ch

Sous le capot des 330 Ci E46, on retrouve le 6 cylindres en ligne type M54B30, équipant de nombreux modèles BMW du Z3 3.0 à la série 6. Contrairement aux habitudes de la maison, ce 3.0 est un "longue course" puisque pour obtenir le petit supplément de cylindrée, les motoristes ont conservé l'alésage de l'ancien 2.8 et allongé la course des pistons de 5,6 mm, notamment en utilisant le vilebrequin forgé du 3.2L de la M3 E436 américaine. Piston, bielles et segments sont également spécifiques à ce M54. Le 3.0i BMW délivre ainsi 231 ch à 5900 tr/mn, soit près de 40 ch de plus que le 2.8 type M52 de la 328 Ci. De ce dernier, le M54 conserve le système d'admission variable en continu Double Vanos. BMW y ajoute un accélérateur électronique qui permet d'optimiser la consommation et un conduit d'admission de longueur variable pour favoriser le couple à bas régime ou à l'inverse, la puissance à haut régime.

Le nouveau 3.0 se montre en toute logique encore plussouple à bas régimes. Avec 300 Nm dès 3500 tr/mn, l'élasticité incomparable du 6 cylindres en ligne gagne encore en agrément avec un régime maxi fixé à 6500 tr/mn et une belle volonté à prendre ses tours. La sonorité grave à bas régime est bien travaillée et contribue à ce sentiment plaisant que l'on a de rouler avec un "gros moteur". Lorsque l'on joue de la godasse de plomb, le timbre du M54B30 évolue alors délicatement vers une sonorité plus métallique et sportive, mais jamais envahissante. Très bien insonorisé, l'habitacle douillet du coupé E46 atténue d'ailleurs les sensations et les impressions de vitesse s'en trouvent assez feutrées. Le niveau de performances réelles est pourtant déjà suffisant pour laisser son permis au bord de la route, en toute décontraction...

Livrée d'office avec une excellente boîte manuelle Getrag à 5 rapports, précise et très bien étagée, la 330 Ci pouvait également être équipée en option de la boîte automatique ZF Steptronic 5 rapports ou encore de la nouvelle boîte SMG-C robotisée. Avec un rapport de pont de 2.93 et un poids encore relativement raisonnable de 1430 Kg à vide, les reprises du coupé 330 Ci se montrent vigoureuses sur tous les rapports, à l'image du 80 à 120 donné pour 6"9 sur l'avant-dernier rapport. Les accélérations sont également de très bon niveau avec un 0 à 100 km/h en 6"5 et un 1000m DA en 26"8. Même si ces performances n'ont aujourd'hui plus rien d'exceptionnelles sur le papier, elles ne traduisent pas la facilité avec laquelle le 3.0 accepte de repartir à n'importe quel régime, sans jamais donner l'impression de forcer.

Cerise sur le L6, le coupé BMW était aussi l'un des plus sobres à l'époque en se contentant d'environ 9 litres de super sur route en conduite normale. Avec une autonomie d'au moins 600 km grâce au réservoir de 60 L il conforte son esprit Grand Tourisme.

SUR LA ROUTE

essai bmw 330 ci e46

Source d'un grand agrément de conduite, ce 6 cylindres plein à tous les étages va comme un gant au coupé bourgeois qu'est la E46. Bourgeois ? Oui, par nature et vocation la 330 Ci n'est pas une sportive mais un coupé rapide voué au Grand Tourisme, rôle qu'elle assume avec brio lorsqu'il s'agit d'aligner les kilomètres des heures durant. Le châssis très équilibré et neutre dans son comportement s'ajoute à l'insonorisation soignée pour préserver un confort optimal aux occupants. Pour envisager une conduite sportive, il aura fallu que BMW monte un autobloquant et non un simple antipatinage. Malheureusement, cet équipement ne sera pas plus proposé en option.

Mais n'allez pas non plus penser que la BMW 330 Ci fait preuve de nonchalance une fois sortie de l'autobahn. A la première occasion, sur un coin de route sinueuse, la belle bavaroise saura aussi vous faire apprécier la précision de ses trains roulants, sa direction idéalement assistée et très communciative ou encore son équilibre parfait. C'est sur ces derniers point qu'elle se distingue notamment d'un coupé Peugeot 406 V6 ou d'une Alfa Romeo GT qui, sans démériter, restent des tractions avec beaucoup de poids et de chevaux sur l'avant. La 330 Ci se révèle donc volontiers fripponne si on la bouscule, mais toujours avec retenue. Son amortissement, un peu souple, ne saura pas contenir les mouvements de caisse comme le fait la M3. Contrairement à sa mauvaise réputation, le freinage étonne encore par son mordant tout à fait d'actualité au premier abord, mais il ne supporte pas bien un traitement trop intensif ave cune tendance avérée à voiler les disques avant, pourtant agrandis sur cette motorisation.

EVOLUTION

bmw 330 ci e46 coupé arA l'occasion d'un restylage en février 2003, soit presque deux ans après les berlines et break e46, les coupé et cabriolet BMW 330 Ci gagnent une nouvelle boîte de vitesse ZF à 6 rapports. Il s'agit en fait d'une évolution de la BVM5 qui adopte une 6ème surmultipliée pour abaisser la consommation. Le maniement du levier se montre aussi un peu moins ferme mais reste très précis. Le rapport de pont et le moteur ne subissant aucun changement, les performances se montrent identiques. Esthétiquement, la 330 Ci "phase 2" est très reconnaissable avec de nouveaux phares effilés vers le haut sur les côtés (en amande), des boucliers avant et arrière redessinés et l'apparition de feux arrière à LED comme sur la M3. Les rappels de clignotant sont également modifiés et positionnés plus haut sur les ailes avant. Notons également que ce restylage restera marqué par l'arrivée pour la première fois de moteurs Diesel sous le capot d'un coupé BMW, la fin d'une époque approche...

ACHETER UNE BMW 330 Ci E46

Rivale des Alfa Romeo 156, Audi A4 (B5), Mercedes-Benz Classe C (W203) ou encore Saab 9-3 et Volvo C70, la BMW E46 a connu une carrière brillante à travers le monde. Par conséquent, elle n'est pas rare en occasion, y compris dans cette version haut de gamme 330 Ci Coupé ou Cabriolet. On peut constater que la BMW Série 3 e46 jouit toujours d'une cote d'amour importante et d'une bonne image, ce qui se traduit par une cote qui a très bien résisté aux nouvelles générations, notamment pour cette version 330 Ci. Comptez ainsi un minimum de 6000 € pour un modèle défraichi affichant environ 200.000 km à plus de 12 000 € pour un exemplaire en parfait état avec moins de 100 000 km au compteur, ce qui se trouve encore parfois. Les phase 2 sont un peu plus chères car plus récentes et mieux équipées tandis que le Pack M2 fait partie des options les plus recherchées. A l'inverse, les versions en boîte automatique ou SMG-C sont les moins demandées et permettront de négocier plus facilement le prix si leur fonctionnement aujourd'hui daté ne vous rebute pas.

Globalement fiable, la série 3 e46 fait toutefois l'objet de quelques problèmes désormais bien connus et documentés sur internet. Mécaniquement, tous les L6 M54 ont tendance à consommer de l'huile, parfois beaucoup. Le niveau est donc à surveiller régulièrement. On constate aussi un problème sur la régulation de ralenti (vanne DISA et/ou récupérateur de vapeurs d'huile) qui peut amener le moteur à caler facilement. La boîte manuelle est robuste mais la commande du levier peut parfois poser problème avec un guidage perturbé (impossibilité de mettre la 3ème par exemple). Il s'agit d'une bague de guidage à remplacer. Les pannes du système de commande de la boîte séquentielle SMG-C sont en revanche plus problématiques et BMW ne se prive pas pour faire tout changer lors des réparations... Concernant les fonction électriques, peu de dysfonctionnements à signaler en dehors de la résistance de soufflerie qui lâche presque systématiquement (vitesse de ventilation irrégulière ou nulle) et d'une faiblesse du thermostat d'eau (montée en température du moteur anormale). En juillet 2001 et mars 2002, BMW a procédé à un rappel des modèles essence fabriqués entre le 01/02/2001 et le 18/03/2001 concernant la défaillance d'un composant électronique du ventilateur servant à refroidir le condenseur de climatisation.

Même si le risque de corrosion est limité, pensez à bien inspecter le coffre (mauvaise étanchéité des feux) dans le bac de la roue de secours et au niveau du bac de batterie sous le cache en plastique. Plus sérieux, bien que le problème soit relativement isolé, on pourra rencontrer des déchirements au niveau des supports et attaches de pont lorsque la voiture a fait l'objet d'une conduite trop souvent brutale...

Quelques matériaux de l'habitacle ne vieillissent pas très bien, à l'image des peintures "soft touch" utilisées sur la console centrale ou du velours qui habille les joints de portes. Les cuirs sont épais et de bonne qualité mais le bourrelet du siège conducteur avec l'option sièges Sport est souvent soumis à une usure prématurée. C'est un bon indice sur le niveau d'attention des précédents propriétaires.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
BMW SÉRIE-3 (E46) 330 Ci


MOTEUR
Type : 6 cylindres en ligne, 24 soupapes
Position : longitudinal
Alimentation : Gestion Siemens MS 45, Injection indirecte + double calage variable Vanos
Cylindrée (cm3) : 2979
ésage x course (mm) : 84 x 89,6
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 231 à 5900
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 300 à 3500
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (5/6)
ROUES
Freins Av-Ar Ømm) : disques ventilés (326) - disques ventilés (320) + ABS
Pneus Av-Ar : 225/45 WR 17
POIDS
Donnée constructeur DIN (kg) : 1430
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,2
bmw 330 ci e46 phase 1
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 250
400m D.A : 15"3
1000m D.A : 26"8
0-100 km/h : 6"5
80 à 120 Km/H (4è) : 6"9
CONSOMMATION
Moyenne cycle mixte (L/100 km) : 9.1
PRIX NEUF (2001) : 255 000 FF
COTE (2018) : 10 000 €
PUISSANCE FISCALE : 15 CV

CONCLUSION

:-)
Design élégant
Finition
soignée
4 vraies places
Agrément moteur

Direction
Tenue de route

Confort
Un coupé 6 cylindres abordable...
:-(
... mais devient rare en bon état
Faiblesse des triangles
Tendance à voiler ses disques
Pas d'autobloquant
Fiabilité boîte SMG-C

Le coupé BMW 330 Ci E46 reste aujourd'hui encore un choix pertinent pour ceux qui considèrent que le plaisir de conduire commence avec 6 cylindres et des roues arrière motrices. BMW y ajoute une ligne élégante, une belle finition, un moteur puissant et sobre et un châssis très équilibré. Tout en restant dans une définition bien moins sportive que la M3, la 330 Ci excelle donc dans l'art du compromis pour offrir les prestations d'une vraie petite GT 4 places à moindre prix...

Comparez les tarifs des assurances pour une BMW SÉRIE-3 (E46) 330 Ci

PHOTOS


bmw_330_ci_e46_01.jpgbmw_330_ci_e46_04.jpgbmw_330_ci_e46_06.jpgbmw_330_ci_e46_07.jpgbmw_330_ci_e46_11.jpgbmw_330_ci_e46_12.jpgbmw_330_ci_e46_13.jpgbmw_330_ci_e46_14.jpgbmw_330_ci_e46_15.jpg
Voir toutes les photos de BMW 330CI E46

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager :)



Avis des propriétaires

Je suis à ma 2 ième 330 i Manuel et auto et une 330 ci Manuel . En conduite la boîte auto avec mode sport tire son épingle du jeu tant en ville que sur route. Sonorité voluptueuse à bas régime et ronronnement en montant dans les tours. Boîte Manuel ou auto les rapports sont bien paliers. Pour les boîtes manuel calage fréquent à cause du ralenti on doit constamment jouer avec l'accélérateur et l'embrayage . pour les reste que du plaisir . Consommation plus que raisonnable . Les problèmes connu mais facile à régler : rotules, valve disa, joint de cache culbuteur, pour boîte Manuel la 3 ieme et marche arrière accroche ou difficile à positionner , vase d'expansion fragile. Le défaut que j'ai constater sur les trois e46 330 : la climatisation s'allume automatiquement à chaque mis en marche du véhicule .

Lire tous les avis sur la BMW SÉRIE-3 (E46) 330 Ci

Vous possédez une SÉRIE-3 (E46) 330 Ci ? Publiez votre avis !


VOUS POURRIEZ AIMER


Forum
Les derniers sujets sur BMW :