L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 406 Coupé






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (30-12-2003)
PEUGEOT
406
Coupé

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
PEUGEOT 406 COUPE 2.0 / V6 194 ch / V6 210 ch
Moteur: 4 cyl. en ligne, 16 s, transversal AV / V6 24 s, transversal AV
Cylindrée en cm3: 1 998 / 2 946
Alésage x Course : 86 x 86 / 87 x 82,6
Puissance ch DIN à tr/mn: 135 à 5 500 / 194 à 5 500 / 210 à 6 000
Puissance/litre (en ch DIN) : 67,5 / 64,6 / 70
Couple maxi en mkg à tr/mn: 18,7 à 4 200 / 27,7 à 4 000 / 29,6 à 3 750
Transmission: AV, BM 5 rapports ou Auto
Poids (Données constructeur en kg): 1 340 / 1 458 / 1 485
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 9,7 / 7,5 / 7
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 203 / 235 / 235
1 000 m DA en secondes: 31,8 / 28,6 / 28,1
400 m DA en secondes : 17,3 / 15,6 / 15,6
0 à 100 km/h en secondes: 10,5 / 7,8 / 7


Peugeot a soigné la présentation de son coupé 406. Cependant, même un cuir coloré et des cerclages chromés de compteurs ne peuvent masquer une planche de bord intégralement reprise de la berline 406.


C'est bien évidemment au maestro du design automobile, Pininfarina, que Peugeot a fait appel. Avouez que le résultat obtenu est splendide ! A noter que les 406 Coupés sont assemblés en Italie à Turin.


Le Coupé 406 est une auto agréable à conduire grâce à son comportement très dynamique. Malheureusement, des moteurs un peu ternes, surtout sur les premiers millésimes viennent gâcher le plaisir...


C'est le traitement de la vitre de custode arrière qui est en réalité un clin d'oeil de Pininfarina au passé, et en particulier à la 504 coupé également dessinée à l'époque par le maître de Turin.


Récemment Peugeot a relooké son coupé 406 afin qu'il s'intègre mieux à la nouvelle gamme Peugeot. C'est surtout la face avant qui a été retravaillée avec quelques détails de finition.

BIEN :-)
Elégance folle
Tarifs en neuf et occasion
Comportement routier exceptionnel
Discrétion de bon aloi
Moteur V6 souple et élastique
PAS BIEN :-(
Kilométrages élevés
Quelques soucis de fiabilité
Moteurs peu sportifs
Pas de cabriolet…


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 30-12-2003

LE RETOUR DU LION !
Après une traversée du désert chez Peugeot sur les GT, et près de 15 ans après les 504 coupés et cabriolets, Peugeot fait de nouveau appel à Pininfarina pour étudier et dévoiler le costume du coupé 406. Très rapidement, le coupé 406 va devenir un best seller dans son segment de marché. Petit résumé sur ce modèle phare de Sochaux…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Après une très longue carrière de 14 années, les coupés et cabriolets 504, dont la coupe étaient assurée par Pininfarina, cédèrent leur place à… rien justement ! Le projet de 505 coupé et cabriolet, pourtant très attirant stylistiquement parlant n'avait pas été jugé rentable par les responsables de Peugeot à l'époque empêtrés avec l'échec de Peugeot aux USA, les difficultés financières, l'absorption de Chrysler-Simca Europe. Et surtout, la future Peugeot 205, vitale pour la survie du groupe PSA, mobilisait toutes les forces vives.

THE LION IS BACK
Bonne nouvelle ! Avec l'arrivée de la berline 406 qui succède à la 405 en 1995, un coupé est annoncé toujours griffé Pininfarina. Dans la presse spécialisée française, la curiosité et l'effervescence sont de mise et de nombreux dessins et clichés pirates circulent sur les pages de papier glacé. En octobre 1996, c'est la présentation officielle du coupé 406 au Mondial de Paris. D'emblée, les visiteurs sont séduits par l'élégance des lignes du coupé dessiné par le maître carrossier italien. On y trouve même un zeste de Ferrari 456 GT sur les vues de trois-quarts arrière. Ne reprenant aucun élément de carrosserie commun avec la berline, la planche de bord est malheureusement reprise à l'identique. Pardon, les compteurs sont cerclés d'un jonc chromé absent sur la berline. En revanche les sièges sont spécifiques et une très belle sellerie cuir peut être disponible en option. Côté partage avec la berline, toute la plate-forme est commune pour réduire les coûts, ainsi que les motorisations. Et comme souvent le coupé est plus long que la berline. Les excellent trains roulants de la berline, référence à sa sortie dans son segment, et notamment l'essieu arrière multi-bras qui donne toute la précision de conduite aux 406 sont intégralement repris. Pour finir sur le look du coupé, on notera la particularité des rétros extérieurs peints en gris anthracite. Pininfarina s'explique sur ce choix singulier : vus de profil, les rétros sont devenus presque invisibles avec les vitres teintées. Pourquoi pas…

DE LA OUATE
Le choix du caractère des motorisations de ces beaux coupés Sochaliens trouve sa justification dans les études marketing. Toutes les études de PSA dans ce domaine ont montré que les acheteurs potentiels de cette voiture étaient plutôt d'âge mûr et conduisaient jusqu'à présent des berlines haut de gamme, et notamment des Safrane, et autres 605. Rien de surprenant donc que dès le début de la vie du modèle soit offert deux motorisations : un deux litres de 135 ch et un tout nouveau V6 3 litres de 194 ch qui remplace au passage avantageusement tant chez Renault que chez PSA l'antique PRV. Le deux litres confère un caractère un peu mou au séduisant coupé, et le V6, malgré toute sa puissance et ses 27,7 mkg de couple procure plus d'onctuosité et de rondeurs que du sport et des sensations. On est donc plus dans une stratégie GT que coupé sport. Et si les sportifs que nous sommes, étions alors un peu sur notre faim, l'objectif de Peugeot était parfaitement rempli avec des carnets de commandes pleins à craquer et des délais de livraisons s'allongeant. Toute la presse loue alors le coupé 406, d'autant plus qu'il est proposé à un prix très compétitif. Inutile de préciser que ce modèle va faire oublier le cuisant échec de la 605 et de son lancement raté et tirer l'image de Peugeot vers le haut.

QUELQUES RETOUCHES.
Le succès du modèle est tel, que Peugeot ne juge pas utile de modifier grand chose, si ce n'est une légère augmentation des tarifs dès l'année 1998. Les deux finitions standard ou Pack (avec presque tout en série dont le cuir) demeurent inchangées et les deux motorisations peuvent bénéficier en option d'une boîte automatique à 4 rapports auto-adaptative avec grille en escalier comme sur les Mercedes. En 1999, le 50 000ème coupé 406 sort des chaînes d'assemblage de Pininfarina, preuve du succès de ce modèle en Europe. En mai de la même année, Peugeot change le 2 litres présent sur le coupé. C'est désormais le 2 litres de 138 ch des 206 S16 qui est monté. Le caractère de ce moteur nettement plus rageur que son prédécesseur modifie un peu le caractère du coupé 406 en 2 litres sans pour autant le transformer en bête de course, car n'oublions pas qu'il y a près de 1 400 kg à tirer. L'année suivante, le V6 est légèrement optimisé dans son rendement moteur et à cylindrée égale, il développe désormais 210 ch au lieu des 194 initiaux et le couple progresse pour se situer à 29,6 mkg dès 3 750 tr/mn au lieu de 27,7 à 4 000 auparavant. Les performances s'en ressentent peu, mais c'est surtout l'onctuosité et la souplesse d'utilisation qui y gagne. Autre élément important avec ces deux nouveaux moteurs : la baisse sensible des consommations jugées alors un peu élevée par la presse et les utilisateurs.

UN DIESEL ?!
Fin 2000, les ventes du coupé 406 s'essoufflent quelque peu. Il faut dire que la concurrence est active et fourbit ses armes. Peugeot, reconnut pour sa qualité de motoriste diesel, n'hésite pas à franchir le pas, et dès 2001, le coupé 406 est livrable en diesel avec le moteur 2.2 HDI de 136 ch qui équipe déjà les berlines 406 et 607. Sacrilège !! Dernières évolutions en date du coupé 406 : le deux litres quitte la scène sauf en boîte auto, et le 2,2 litres de 160 ch équipant déjà les berlines 406 a trouvé place sous le capot. De même de nouvelles jantes alu 16" sont enfin proposées, autrement plus convaincantes que celles montées jusqu'à présent.

SUR LA ROUTE
Les Peugeot 406 Coupés sont avant tout à considérer comme des GT et non des autos sportives. Cela est dommage, car la ligne et le châssis laissent espérer mieux, mais les mécaniques sont plus typées confort et couple que rage et montée dans les tours. Lors de la présentation des 406 Coupés en 1996, nous avions espéré alors trouver là une vraie alternative aux coupés BMW Série 3 E36. Las ! Les moteurs ne chantent pas assez et manque de puissance. La version deux litres est un peu à la peine, ce qu'a corrigé la version 2,2 litres essence, tandis que la version V6 est à nos yeux la seule réellement intéressante en raison de son agrément, du son (trop !) feutré de son moteur et de ses performances correctes. Toutefois les amateurs de sportives pures et dures se tourneront plus vers des coupés BMW ou les petites 206 RC que vers ces 406 Coupés qui sont de merveilleuses machines au long court…

ACHETER UN COUPE PEUGEOT 406
Si les modèles français sont moins concernés par les fléaux déjà évoqués dans de précédents dossiers sur des hauts de gamme allemands, il est toutefois inconcevable que des véhicules aussi récents que les 406 coupés ne possèdent pas leurs carnets d'entretien, livret de bord et les factures se rapportant à la vie dudit véhicule. Sans ces documents fournis par le vendeur, partez sans remords tant l'offre abonde sur le marché de l'occasion. Preuve du succès du coupé 406, certains spécialistes d'autos hauts de gamme se proposent de vous offrir un choix à des prix très concurrentiels sur des 406 coupés d'occasion. Toujours la même question. Pourquoi seraient-ils moins chers qu'en France où l'offre est abondante. Restons en France, vous n'achetez pas un véhicule produit à 100 exemplaires dans le monde, sachant que la loi française est très bien faite pour vous protéger et vous défendre en France, mais c'est déjà moins vrai avec des pays tiers. Surtout sur des véhicules âgés entre 6 mois et 4 ans, les réseaux automobiles sont très intéressants de leurs propositions de véhicules d'occasions. Une marque comme Peugeot propose en plus de nombreuses garanties sur leurs modèles et vous proposent même d'échanger votre dernier achat si vous n'en êtes pas satisfaits. A priori, c'est l'achat tranquille dans le réseau. Vous pouvez bénéficier en outre de la vente d'anciens véhicules de démonstration (dans le hall et/ou utilisés par les vendeurs et concessionnaires) ou de retours de loueurs à des prix attractifs avec peu de kilomètres et âgés de 6 mois. Les coupés 406 sont réputés fiables dans l'ensemble. Toutefois, certains désagréments gênants sont apparus au fil de leur utilisation. A noter pèle-mêle quelques dysfonctionnements enregistrés sur le système d'abaissement automatique des vitres à l'ouverture des portières, des modules de gestion moteur à reprogrammer pour supprimer certains à-coups, des parasites dans l'installation acoustique, faux contacts sur le faisceau électrique moteur sur les premières V6… Tous ces soucis doivent avoir été réglés e, après-vente par des rappels techniques initiés par Peugeot. Assurez-vous que cela a été fait. Plus embêtant : les succès enregistrés commercialement par Peugeot ces derniers temps ne leur permet plus de maîtriser pleinement la qualité. Ainsi sur les derniers coupés 406 il n'est pas rare de voir des disques de freins voilés, certaines durites qui lâchent… Normalement Peugeot rappelle également les véhicules concernés sans sourciller. Les coupés 406 sont souvent la propriété en première main de personnes ayant entre 35 et 60 ans. Ces véhicules ont donc été rarement soumis aux lois du tuning et très souvent sont dans un état strictement d'origine avec un entretien suivi. Evitez les 406 coupés originaires de Paris "intra-muros" qui ont souvent subit les affres de la circulation parisienne (pare-chocs abîmés, peinture et bas de caisse détériorés, feux cassés…). Comptez minimum 13 000 euros pour un coupé 2 litres et 18 000 euros pour un V6.

:: CONCLUSION
Voilà une auto qui nous réconcilie avec la production française. Bien finie, très belle, avec des motorisations puissantes, il ne manque plus à notre goût qu'une version affûtée, une sorte de M3 à la française. Il faut avouer que la participation de 406 coupés V6 en championnat "Silhouette" ne fait qu'alimenter notre désir…

CHRONOLOGIE
1983 : Arrêt des 504 coupés et cabriolets. Pas de remplaçants… Le projet 505 coupé & cabriolet est abandonné.
1995 : Commercialisation de la berline 406.
1996 : Présentation du coupé 406 au salon de Paris en octobre 1996. Il est proposé avec 2 motorisations : un 2 litres 4 cylindres de 135 ch et un tout nouveau V6 3 litres remplaçant l'antique PRV de 194 ch.
1997 : Commercialisation du coupé 406 en 2 litres et V6 avec possibilité de boîte auto dans les deux cas. 2 finitions : standard ou pack.
1999 : 50 000ème coupé 406 produit. En mai, nouveau moteur 2 litres de 138 ch.
2000 : Amélioration du rendement du V6 de 3 litres de cylindrée. Le moteur développe désormais 210 ch au lieu des 194 d'origine.
2001 : Présentation et commercialisation de la version 2.2 HDI développant 136 ch.
2002 : Présentation et commercialisation de la version 2.2 essence 160 ch en lieu et place de la 2 litres 137 ch. En revanche, la version boîte auto subsiste avec le 2 litres.
2003 : Facelift de la gamme Peugeot 406 Coupé avec intégration stylistique au reste de la gamme Peugeot, et notamment de la future 407.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Rouler avec le coupé 406 V6 est un plaisir qui augmente avec la vitesse. Ce comportement, qui autorise des placements ultra-rapides et d'une précision étonnante, fait regretter un manque de vitalité mécanique. Les qualités de ce moteur sont reconnues mais sa douceur le fait trop passer inaperçu. L'habitabilité est correcte pour la catégorie et le confort de bon niveau. Le freinage pourrait progresser avec un ABS au déclenchement plus tardif."
SPORT AUTO - FEVRIER 1998.

"Le bloc en alliage léger procure un gain de 21 kg. Il s'agit d'un longue course qui ne semble apporter que 2 ch supplémentaires. Dans les faits, les progrès se révèlent beaucoup plus spectaculaires qu'il n'y paraît. Très à l'aise sous le capot des 206 S16, ce (le 2 litres NDLR) 16 soupapes reste ici disponible et alerte. Il n'éprouve pas de difficulté à emmener les 1 400 kg de ce magnifique et confortable coupé, qui offre 4 vraies places."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - GUIDE D'ACHAT 2000/2001.

"Une telle unanimité est exceptionnelle. Tous ceux qui ont eu l'occasion de voir le coupé 406, aussi bien sur la moquette d'un salon que sur la route, s'extasient sur sa beauté. Pas la moindre note discordante. Lignes tendues, équilibre des volumes, capot plongeant se terminant par une calandre fendue en un rictus agressif, c'est le sans faute. Même les photographes vous diront que cette voiture accroche superbement la lumière. Bref pour paraphraser le grand Brassens, "Tout est bon chez elle, y a rien à jeter"."
L'AUTO-JOURNAL - JUILLET 1996.


Devis d'assurance pour une PEUGEOT 406 Coupé

AVIS

bonjour je possede actuellement une 406 coupe 2l annee 1998 je suis tres content du confort et agrement de conduite de la voiture, et lors des passages de vitesses je trouve que la reponse etre la boite de vitesse et le moteur ete nerveux et j adord sa, pour finir ligne bien fini et avec un peu moins de poids sa serais encore plus amusent...
Lire les avis sur la PEUGEOT 406 Coupé

Vous possédez une 406 Coupé ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE