L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > E (W211) 63 AMG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (25-12-2008)

MERCEDES-BENZ
E
(W211) 63 AMG
(2006 - 2009)

110 200 Euros (01/12/2008)
44 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ E (W211) 63 AMG
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes 2x2 arbre à cames en tête + calage variable de l'admission et l'échappement.
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion électronique intégrale Bosch ME 9.7.
Cylindrée (cm3): 6 209
Alésage x course (mm): 102,2 x 94,6
Puissance maxi (ch à tr/mn): 514 à 6 800
Puissance spécifique (ch/L): 82,78
Couple maxi (Nm à tr/mn): 630 à 5 200
Couple spécifique (Nm/L): 101,46
TRANSMISSION
AR + ESP + ASR
Boîte de vitesses (rapports): automatique 7 rapport AMG Speedshift Plus 7G-Tronic
POIDS
Données constructeur (kg): 1 840
Rapport poids/puissance (kg/ch): 3,57
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): 2 disques ventilés AV (Ø 360 mm) + étriers de freins fixes à 6 pistons et 2 disques ventilés AR (Ø 330 mm) + étriers fixes à 4 pistons + ABS + BAS + CBC.
Pneus Av-Ar: 245/40 R18 AV- 265/35 R18 AR
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 250
400 m DA: 13"8
1 000 m DA: 23"8
0 à 100 km/h: 5"0
0 à 200 km/h: 16"6
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 22,3/9,8/14,3 (urbain/route/mixte)


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de MERCEDES-BENZ E (W211) 63 AMG cliquez ici !


Intérieur daté, mais finition toujours exemplaire et équipement de série toujours très complet chez AMG. Remarquez à 110 200 euros on en attendai pas moins !


Commandes de la boîte 7G-Tronic Speedshift Plus avec palette aux volant.


E63 : Qui la connait aujourd'hui ? Eclipsée par le charismatique CLS 63 AMG, elle vous garantie de rouler dans une voiture de connaisseur sans que le grand public vous remarque. Un peu comme au temps de la 500E.


C'est dans le souci du détail que Mercedes-Benz a fait évoluer le style de sa berline "phare" au printemps 2006 : nouveaux feux arrière, boucliers avant et arrière redessinés et plus agressifs, nouvelles jantes de 18 pouces.


Attention, certainement l'un des V8 atmosphérique les plus forts en personnalité du moment : une âme, un son inoubliable et des performances à tous les étages, véritablement c'est une merveille !


Comment deviner que derrière ce profil ressemblant à un Taxi Parisien se cache une tueuse de GT ?...


Gros freins sur les quatre roues (ventilés et percés) avec en prime des matériaux composites à l'avant.


Performances exceptionnelles avec un 0 à 100 km/h effacé en 5"0 et le kilomètre DA en 23"8 !


L'équilibre dans les grandes courbes reste exceptionnel, aidé par une suspension active très finement calibrée et une rigidité de caisse énorme.


>> Download Free Wallpapers of MERCEDES-BENZ E (W211) 63 AMG , clic here !

BIEN :-)
Moteur d'exception !!!
Performances époustoufflantes
Style extérieur discret
Finition/présentation intérieure
Freinage
Détails de style en progrès
Voiture méconnue et rare
Chassis aux limites lointaines en courbe !

PAS BIEN :-(
Tarif...
Pas d'autobloquant de série !
Boite auto imposée aussi bonne soit-elle
Poids !!
Surcout pour le break
"surveillant" électronique pas totalement déconnectable


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 25-12-2008

LA BELLE INCONNUE ?
Le V8 6,2 litres AMG a été déployé sur toute la gamme Mercedes-Benz ou presque ! Dans cette effervescence tonique à coup de chevaux vapeurs et de tours minutes, la Classe E a troqué également son V8 compressé pour le V8 atmo. Mais entre les sorties simultanées du CLS 63 AMG, du CL 63 AMG et tout dernièrement du SL 63 AMG, qui s'est aperçu de cette nouvelle donne sous le capot du best seller de Stuttgart ? Pas grand monde, d'autant que la E63 AMG existe au catalogue depuis... 2006 ! Pourtant, bien qu'en fin de vie, elle distille une force contenue très attirante, le tout dans une robe discrète et classique...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Lors de son lancement en 2003, la Classe E55 AMG Kompressor avait remis la barre très haute en performances. Cela nous ramenait au temps où la 500E (W124) avait posé des jalons de la berline ultra-performante. Certes en face BMW disposait avec sa M5 d'une sacré référence, mais cela étonnait moins de la part de la marque à l'hélice dont la sportivité était plus affirmée et "traditionnelle". Et lorsque BMW misait sur son six en ligne élaboré et altier, Mercedes-Benz avait oublié de faire dans la dentelle en mettant au chausse-pied le gros V8 5 litres du SL500 sous le capot de sa berline W124. Depuis, de la W210 à W211, la Classe E badgée "AMG" n'a donc connu que des V8. Une sorte de marque de fabrique en quelque sorte. Au printemps 2006, la Classe E W211 a connu un petit lifting bienvenue pour remettre une ligne très classique au goût du jour et tenter de résister aux assauts de la BMW Série 5 et de l'Audi A6, ses plus sérieuses rivales. Mercedes-AMG a pour la première fois présenté la E 63 AMG au salon international de l’automobile de New York. Côté performances, l'occasion était trop belle pour ne pas opter pour le dernier V8 atmo d'AMG : le 6,2 litres. Les papas sportifs (au portefeuille tout de même bien garni) peuvent donc désormais goûter aux 514 ch du V8, mais surtout pouvoir titiller la zone rouge à 7 400 tr/mn ! Impensable avec l'ancien V8 5,5 litres... Et à ce jour la E 63 AMG représente la Classe E la plus puissante de tous les temps. Ne boudons donc pas notre plaisir.

DESIGN
La E55 AMG K était discrète, la E63 ne déroge pas à la tradition maison. Si vous êtes à la recherche d'une berline totalement déjantée, elle l'est... mais sous le capot uniquement. Pour le look, c'est du consensuel. Bon, autant l'avouer de suite, l'amateur éclairé de voitures de sport ne sera pas dupe et reconnaîtra au premier coup d'oeil la version de pointe de la gamme E. Pour le commun des mortels, il sera plus étonné de ne pas trouver sur le toit un luminaire de "Taxi" !... C'est donc dans le souci du détail que Mercedes-Benz a fait évoluer le style de sa berline "phare" au printemps 2006 : nouveaux feux arrière, boucliers avant et arrière redessinés et plus agressifs, nouvelles jantes de 18 pouces. On retrouve toujours le discret becquet apposé sur la malle arrière et les deux double sorties d'échappement qui annoncent la couleur. L'habitacle a également évolué par petites touches. Bonne nouvelle ! L'hideux volant de la précédente E55 K a enfin été remisé au placard pour un modèle déjà vu sur le CLS et sur les SL R230. Derrière le volant on trouve les palettes de changement de rapports pour piloter la boîte 7G-Tronic. Ne vous excitez pas trop dessus tout de même, on est toujours en présence d'une boîte auto avec convertisseur de couple. Le combiné d'instrument est lui aussi nouveau repris du CLK 63 AMG et du CLS 63 AMG. Sur le levier de boîte auto, le bouton "Start" permet de démarrer le big block tapis devant vos pieds. Finitions et présentations ne souffrent pas la critique à quelques détails près (certains plastiques de bas de planche de bord notamment), mais l'ensemble commence à dater quelque peu en matière de design. L'ergonomie reste en revanche toujours excellente et les multi-réglages des sièges permettent un compromis idéal entre sport et confort. L'équipement de série est déjà très complet (GPS Comand APS avec commande vocale, clim automatique électronique, démarrage sans clé, aide au stationnement, hi-fi surround Harman/Kardon...) et en phase avec ce qu'est en droit d'attendre le client de ce type d'auto même si certaines options subsistent toujours au catalogue. Une manie à Stuttgart alors que la E63 AMG est tout de même affichée à plus de 110 000 euros ! Du coup pour les sièges chauffants arrière, il faut remettre la main au porte-monnaie, de même que pour le toit ouvrant.

LE BREAK PAPAS SPORTIFSMercedes-Benz a l'art de décliner ses variantes les plus sportives y compris en break et ceux depuis les Classe E55 AMG W210 dans les années 90. Et c'est aussi une bonne manière de tenter le putsch face à Audi qui est le roi du break sportif ! Le break E63 AMG possède plus de coffre... arrière (!) que sa soeur à malle classique avec 690 dm3 contre 530. Son prix est aussi plus coquet avec 113 000 euros, soit 2800 euros de plus. Glups...

MOTEUR
Présenté en 2005 ce V8 bénéficie d'une technologie inspirée par la compétition. Les conduits d'admission et d'échappement verticaux, ainsi que la tubulure d'admission variable en magnésium avec double papillon des gaz intégré, permettent un remplissage optimal des cylindres. Le calage variable des arbres à cames, la distribution à quatre soupapes commandées par poussoirs, le carter-cylindres en aluminium de type " closed-deck " particulièrement rigide et les chemises de cylindres revêtues d'un matériau à faible coefficient de frottement (revêtement LDS) comptent au nombre des autres caractéristiques de ce V8. Fidèle à la philosophie de Mercedes-AMG, le nouveau bloc moteur est assemblé manuellement dans les ateliers d’AMG Moteur selon le principe d’"un monteur par moteur". Avec ses 6,2 litres de cylindrées, il ne lésine donc pas sur les moyens et affiche des chiffres qui font déjà palpiter sur le papier : 514 ch à 6 800 tr/mn et 630 Nm de couple à 5 200 tr/mn. Ce dernier est déjà disponible avec plus de 500 NM entre 2 000 et 6 250 tr/min. En complément, la boîte 7G-TRONIC Speedshift Plus AMG se charge d'orchestrer la symphonie des huit gamelles. Derrière ce nom barbare, il faut comprendre que Mercedes impose toujours la boîte auto, à 7 rapports, sur ses berlines de sport, toujours dotée d'un convertisseur de couple (seul le SL 63 AMG dispose à ce jour d'une boîte auto inédite sans convertisseur de couple). Dans les particularités, on notera une gestion optimisée avec un mode sport assez convaincant, et surtout une fonction double-débrayage qui donne un coup de gaz lors des rétrogradages. Terrible! Il est possible de piloter la boîte depuis les palettes situées derrière le volant. Mais en usage vraiment sportif, la boîte peine encore à tomber un rapport à la demande. Le chrono rougit devant les performances affichées avec certes une vitesse limitée à 250 km/h, mais un 0 à 100 km/h effacé en 5"0 et le kilomètre DA en 23"8 ! Voilà de quoi être dans l'échappée de tête de la catégorie. Mais au-delà de ces perfs pures presque théoriques car pas représentatives d'un usage courant, ce sont les reprises qui sont dantesques grâce au souffle inépuisable du V8 et des kick-down de la boîte auto. Imaginez un peu… après avoir pressé le gros bouton "start" pour réveiller le V8 qui se fait des vocalises à froid lors des démarrages, c'est dans un vacarme assourdissant finissant dans les aigus d'un gros bourdon que la E63 AMG vous catapulte lors de chaque relance… C'est bien simple, une fois la ligne droite en ligne de mire, vous pressez l'accélérateur au plancher et là c'est l'accès au monde des supercars ou presque. Plaqué dans le siège par la poussée dantesque, le tout ponctué des vocalises du V8 AMG, il vous faudra quelques relances régulières pour vous habituer à ces nouvelles sensations physiques. Le pire, c'est qu'avec la boîte auto, et le temps relativement court du convertisseur pour monter les rapports, on a l'impression d'une poussée infinie, mais très rapide puisque seulement après 16"6 depuis l'arrêt, vous êtes déjà à... 200 km/h ! Des instants magiques et inoubliables ! Pour les maniaques des chiffres, à l'ego blessé de se faire doubler sur autobahn allemand par des Porsche, sachez que contre une option payante, la bride électronique peut être portée à 300 km/h et non plus les 250 km/h.

CHASSIS
Comment concilier sport et le confort impératif "maison" qui sied aux productions de la firme étoilée ? En adoptant une suspension à amortissement piloté basée sur le système Airmatic DC. La suspension sport AMG possède le système d’amortissement adaptatif ADS II, ce qui permet au conducteur de choisir entre une conduite plus confortable ou très sportive. Les amortisseurs et les ressorts s’adaptent instantanément à la situation de conduite actuelle, mais ils peuvent également être modifiés manuellement en trois étapes par la simple pression d’un bouton. D’une largeur de 8,5 et 9,0 pouces, les jantes AMG brillantes, de couleur gris titane à cinq branches, en alliage léger de 18 pouces, sont équipées de pneus larges de taille 245/40 et 265/35. Le système de freinage AMG haute performance, équipé de quatre freins à disques perforés et ventilés à l’intérieur. Les freins avant qui subissent de fortes tensions sont équipés de matériaux composites innovants. A noter que depuis le face-lift, la Classe E W211 n'a plus le système de freinage SBC totalement électro-hydraulique sans liaison physique entre la pédale et le servofrein. Désormais, retour à un système plus classique mais toujours doté des raffinements de confort propre à la classe E. En prime, ABS, BAS, et CBC sont là pour vous aider à garder votre sang froid. La direction a été revue pour une meilleure réponse au volant. Malgré cet effort louable, le train avant reste toutefois assez lourd et pataud comparé à ses concurrentes directes les plus véloces (M5, RS6). N'imaginez pas pour autant que la E63 AMG est une enclume, bien au contraire, mais avec ses près de 2 tonnes sur la bascule, l'inertie du poids se sent tout de même au volant. Du coup, votre pilotage (sur circuit) devra être très fin et dicté par le tracé. Il ne faudra pas hésiter à laisser légèrement sous-virer l'avant pour une remise des gaz presque en ligne dans les courbes, faute de voir l'arrière-train se presser de venir aux avant-postes ! La motricité étant assez vite mise à mal (pack performance recommandé pour un usage piste occasionnel), cela n'arrange pas les affaires du conducteur. L'équilibre dans les grandes courbes reste exceptionnel, aidé par une suspension active très finement calibrée et une rigidité de caisse énorme. C'est avant tout dans les tourniquets, où, gabarit et poids obligent, une petite GTI bien affûtée viendra chatouiller la belle berline teutonne. Mais dès que la trajectoire s'élargit, le V8 AMG laisse exprimer tout son coffre... c'est à dire infini ou presque !

PACK PERFORMANCE (P30)
Pour les inconditionnels du sport efficace, AMG a prévu un pack performance (option P30) qui comprend les éléments suivants : Différentiel autobloquant à lamelles sur l’essieu arrière, jantes alliage AMG 18" à 5 branches en plusieurs parties (AV : pneus 245/40 R18 - AR : pneus 265/35 R18), train de roulement Performance AMG (réglage encore plus sportif du train de roulement sport AMG sur la base de la suspension AIRMATIC DC), volant sport ergonomique AMG en cuir / Alcantara (noir). Affichée à 7 200 euros l'option... Pas donné tout de même !

:: CONCLUSION
Eclipsée car en fin de vie, et vivant à l'ombre de la très charismatique CLS 63 AMG, la E63 AMG reste toutefois l'une des berlines à très hautes performances les plus captivantes du moment. Son nouveau coeur atmosphérique partagée avec ses autres soeurs AMG-Mercedes lui redonne encore un supplément d'âme tandis que ses performances sont d'un niveau que peu d'autos peuvent atteindre. Finition au top, mais présentation un peu datée, la Classe E63 AMG reste une valeur sûre que beaucoup n'ont pas encore découverte. Une bonne occasion pour l'acheteur disposé à mettre plus de 110 000 euros sur la table de pouvoir rouler presque incognito avec distinction et élégance dans un pétard sur roue capable de se muer de sage berline familiale en tueuse de GT. Le mythe 500E a une belle descendance...

AMG-MERCEDES : 40 ANS DE PASSION
Apparue voici 40 ans, la petite entreprise spécialisée dans le sport automobile et la personnalisation qu'est Mercedes-AMG GmbH compte aujourd'hui 750 travailleurs, qui produisent des voitures hautes performances exclusives. La gamme AMG est composée de 16 modèles différents. Sa clientèle provient de toutes les régions du monde. Aujourd'hui, le nom AMG est devenu une référence mondiale…
>Lire la suite du reportage sur l'histoire d'AMG-Mercedes, cliquez ici !

CE QU'EN PENSENT NOS CONFRERES :
"Bien équilibrés, très rigides, toutes trois combattent l'inertie générée par leur poids élevé différemment. [...] Contrairement aux berlines, les suspensions pilotées des E63 AMG et M5 ne peuvent venir à bout des mouvements de caisse, même en mode Sport raffermi. La M5 lutte toutefois plus valeureusement, au détriment du confort. Combiné à un train avant plus vif, le break BMW prend définitivement l'ascendant sur le Mercedes en terme d'agilité. Même classement concernant la motricité : en conduite musclée, la E63 AMG est clairement pénalisée par l'absence d'autobloquant alors que le break M5 dispose d'un différentiel à taux de blocage variable de série. La liste des options Mercedes peut toutefois réparer cette erreur avec le Pack Performance (7200 euros)."
Sport Auto - Août 2007 - Mercedes-Benz E63 AMG Break (match vs Audi RS4 et BMW M5 E60 Touring) - Julien Diez.


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ E (W211) 63 AMG

AVIS

Vous possédez une E (W211) 63 AMG ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE