L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > CLK (W209) 63 AMG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (04-11-2007)

MERCEDES-BENZ
CLK
(W209) 63 AMG
(2006 - )

100 000 Euros (01/10/2007)
40 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ CLK (W209) 63 AMG
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 24 soupapes 2x2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion intégrale Bosch ME 9.7
Cylindrée (cm3): 6 208
Alésage x course (mm): 102,2 x 94,6
Puissance maxi (ch à tr/mn): 481 à 6 800
Puissance spécifique (ch/L): 77,48
Couple maxi (mkg à tr/mn): 64,2 à 5 000
Couple spécifique (mkg/L): 10,34
TRANSMISSION
AR + ESP non déconnectable + ASR
Boîte de vitesses (rapports): 7G-Tronic automatique
POIDS
Données constructeur (kg): 1 755
Rapport poids/puissance (kg/ch): 3,64
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): 2 Disques ventilés AV (ø 390 mm) + 2 disques ventilés AR (ø 330 mm)+ ABS + BAS
Pneus Av-Ar: AV 225/40 ZR 18 et AR 255/35 ZR 18
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 250
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 4,6
0 à 200 km/h: ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 15


Le V8 AMG est une pièce de choix dans la production actuelle. Superbe !


Généreusement chaussé, le CLK 63 AMG hérite de freins surpuissants obligatoires pour ralentir les 1,8 tonnes de l'auto.


Vitesse auto-limitée à 250 km/h et 4,6 secondes pour le 0 à 100 km/h !


Difficile de prendre ce bolide en défaut, d'autant que l'électronique veille...

BIEN :-)
Comportement routier équilibré
Finition/présentation
Ligne
Moteur fabuleux !!
Performances !!
Equipement de série
Facile à conduire
Palettes de boîte au volant plus pratiques
Haut niveau de sécurité
Polyvalence du concept
Rapport prix/prestations
Confort préservé
PAS BIEN :-(
Poids
Boîte auto imposée
ESP non déconnectable
Accès aux places arrière
Trop d'électronique dans la conduite ?
Tarif pas à la portée de tous…
Instrumentation pauvre
Positionnement marketing ?

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (04/11/2007)

LA MEILLEURE OFFRE DU MOMENT ?
Depuis 2006, le CLK ensorcelé par AMG a profité du nouveau V8 6,2 litres atmosphérique. Un choix technique qui permet à cet élégant et discret coupé d'être motorisé par un chef d'œuvre mécanique et de lui offrir encore plus d'âme. Mais en passant de 367 à 481 ch, le CLK 63 AMG affiché à 100 000 euros se présente donc comme l'affaire du moment surtout comparé à la concurrence directe. C'est rare qu'à Stuttgart les autos soient bon marché, mais malheureusement le CLK connaît une carrière très discrète. Vous avez dit injuste ?...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Lorsque la nouvelle génération de CLK W209 avait été dévoilée en 2002, le style mis en avant affichait clairement un retour à la tendance plus bourgeoise que sportive dans la coupe. Le CLK W208 avait donc vécu, et Mercedes-Benz a souhaité un retour au style des anciens coupés CE W124. Un choix en effet logique eut égard de l'image et la clientèle du constructeur à l'étoile. Honda avait bien fait ce choix également du retour en arrière avec son coupé Prelude. Il faut reconnaître que le résultat est à la hauteur des espérances avec une ligne très élégante et aboutie, mariant discrétion et bon goût. AMG s'était chargé de viriliser quelque peu la ligne et avait opté pour le V8 5,5 litres atmosphérique de 367 ch. Ainsi gréé, ce coupé bourgeois se muait en sportive habillée d'un smoking, capable de rouler confortablement au quotidien et d'un seul coup d'accélérateur se catapulter parmi les meilleures sportives de la planète en performances pures. Mais cela ne semblait pas suffisant. Mercedes-Benz a donc opéré un léger face-lift sur son coupé fétiche, et AMG a troqué l'ancien V8 contre le nouveau inauguré sur les CL 63 AMG et S 63 AMG. Résultat ? 481 ch sur les seules roues arrière et une personnalité à se damner… Mais qui le sait ?

DESIGN
Les modifications esthétiques opérées sur le CLK 63 AMG restent discrètes. Le bouclier avant reprend le dessin des modèles SL 65 AMG, les jantes optent pour le dessin des autres AMG motorisées par ce V8 6,2 litres. Pour ceux qui confondraient ce coupé sportif avec ses congénères " cédéhi ", d'autres indices vous aident à ne pas vexer l'heureux propriétaire d'un tel bolide : becquet arrière sur la malle de coffre, deux double sorties d'échappement et bas de caisse personnalisés. Souvent vendues en gris argent ou en noir, les CLK 63 AMG conservent donc leur silhouette élégante, mais leurs attributs sportifs ajoutent un aspect plus puissant. Racé en quelque sorte. L'habitacle reste fidèle aux autres modèles de la gamme même si tout est mieux présenté, fini et richement doté. Le cuir est tendu et plus souple, les logos AMG sont disséminés des sièges aux compteurs (dont la richesse est bien peu évocatrice sur un modèle de ce rang) sans oublier les seuils de portes. Reprenant la finition Avantgarde les placages sont façon alu. Seule déception, que le volant conserve un dessin identique aux autres modèles et sans sigle AMG… Dans les bonnes nouvelles, les boutons peu pratiques et intuitifs pour commander les rapports de la boîte automatique sont remplacés par des palettes à l'image des boîtes F1 ou Cambiocorsa chez leurs rivales italiennes. A noter que les deux places arrière sont réelles et même des adultes pas trop costauds peuvent s'y installer. C'est plus l'accès auxdites places qui est compliqué.

CHEVEUX AU VENT...
Le CLK 63 AMG est toujours disponible comme son prédécesseur en variante cabriolet quatre places. Il se positionne ainsi en rivale directe de la BMW M3 cabriolet, mais à un tarif nettement supérieur, et face à l'Audi S4 cabriolet, mais avec des performances d'un autre niveau. Au programme, toujours une ligne discrète et élégante, une capote en toile de qualité et le V8 6,2 litres atmosphérique qui ne cesse de vous flatter les tympans, surtout décapoté...

MOTEUR
Chez AMG on ne fait pas dans la dentelle. Lorsque le "tuteur" Mercedes-Benz laisse un peu les coudées franches les ingénieurs motoristes d'Affalterbach peuvent enfin revenir à leurs premiers amours. Pour avoir de la puissance et du confort de conduite, rien ne vaut en effet une cylindrée copieuse. Ici, c'est la tendance "big bloc" façon Muscle cars américains de la belle époque avec un V8 de 6,2 litres. Pas moins ! Ses cotes ont de quoi laisser perplexe et abasourdi tant on devine le diamètre de chaque piston. Pas de doute, à chaque mouvement c'est le tonnerre qui se déchaîne... Si on avait pu craindre un caractère à l'américaine, comprenez très coupleux mais ne prenant pas de tours, il n'en est rien ici avec un régime maxi à près de 8 000 tr/mn, ce qui est une réelle prouesse pour une mécanique de cette cylindrée. On devine le travail d'allègement et de matériaux renforcés pour l'équipage mobile qui doit subir d'énormes contraintes. Stuttgart annonce 481 ch à 6800 tr/mn et un couple de 64,2 mkg à 5000 tr/mn. C'est bien simple lorsque l'on essaie de positionner le CLK 63 AMG, côté carrosserie on est plus dans la catégorie BMW M3, future Audi S5, mais côté chiffres purs, c'est avant tout des GT de première classe comme les 911 Turbo ou les Maserati Grantourismo qu'il faut aller chercher. Les performances sont époustouflantes avec un 0 à 100 km/h en 4,6 secondes et une vitesse de pointe toujours auto-limitée à 250 km/h. Mais plus que les accélérations pures, ce sont les reprises qui donnent le plus de frissons. Après un petit cruising tranquille et la boîte auto 7G-Tronic en mode "drive" qui s'est alors calé sur un rapport long, on écrase sans retenue la pédale des gaz pour s'offrir un kick-down d'anthologie. Après une très court temps de réponse pour laisser le convertisseur encaisser le couple maxi, le V8 se met à tonner grave au départ et de plus en plus aigu à mesure que les tours moteurs augmentent. Plaqué dans le siège, les mains bien cramponnées au volant, on a le cerveau qui a déconnecté de la réalité. Le roi du bitume à cet instant précis, c'est vous ! Si vous êtes un accroc de la commande manuelle des vitesses, de nouvelles palettes plus pratiques et ergonomiques sont situées derrière le volant permettant de piloter la boîte. Si le compromis est excellent, on reste loin de l'agrément sportif d'une boîte F1 Ferrari ou d'une boîte mécanique.

CHASSIS
AMG et Mercedes-Benz ont poussé encore plus loin l'optimisation du châssis du CLK 63 AMG. Alors que sur la C63 AMG l'option fermeté et efficacité a ét éprivilégiée, le CLK 63 AMG a conservé un compromis sport/confort qui convient bien à l'état d'esprit qui se dégage de cet élégant coupé. Très équilibré, il sera rare (et déraisonnable) d'atteindre les limites de ce châssis sur route ouverte tant l'équilibre ne peut être pris en défaut. Et si jamais vous souhaitiez faire el zouave, le gendarme électronique veille ! Avec son ESP non déconnectable (il reste en veille), l'ASR, le BAS, l'ABS et tout le toutim, il n'est pas possible de faire grand chose car tout est là pour vous remettre sur le droit chemin. Un choix discutable pour une voiture de sport mais pas totalement dénué de sens tant on se retrouve vite à des allures inavouables... sans s'en rendre compte ! Les sensations de vitesses sont un peu gommées en effet rapprochant ainsi de l'esprit GT. Le poids de près de 1,8 tonnes n'ajoute pas à la vivacité de l'ensemble, même si les trains roulants généreusement chaussées font très bonne impression. Plus une adepte tout de même des courbes rapides que des petites routes de Corse. Pour ralentir la bête, des freins à disques copieux pincés par des étriers virils et puissants.

:: CONCLUSION
Une ligne toujours aussi séduisante, une discrétion qui fait sa force et sa polyvalence, une présentation et finition intérieure de haute volée cachent avec distinction cette supercar qui sommeille en elle. Avec ce V8 6,2 litres de 481 ch, le CLK 63 AMG vient de pénétrer d'un autre monde en matière de performances et de noblesse. Malheureusement son positionnement ambigu (plus chère qu'une M3, aussi performante et moins chère qu'une 911 Turbo) le CLK 63 AMG se présente donc comme une affaire à condition de le savoir et de l'envisager dans sa "shopping list" au moment de l'achat...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Moins radical qu'une BMW M3 pour une homogénéité comparable, le CLK 63 AMG comblera certainement ceux pour qui sport et confort ne sont pas des valeurs antinomiques. Des clients séduits par la soudaineté avec laquelle le V8 atmosphérique est capable de répliquer à toute sollicitation musclée, et peu regardante envers cet excès d'automatismes concernant à la fois la transmission et le contrôle de trajectoire ESP."
Motorsport - Juin/Juillet 2006 - Mercedes-Benz CLK 63 AMG - Jorge Clavell.


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ CLK (W209) 63 AMG

AVIS

véhiculé REELEMENT exceptionnel , bonne habitabilité , encombrement réduit , praticité évidente ( vaste coffre n sièges ar rabattables ) , relative discrétion , facilite de conduite ( a allure modérée) et , soudaineté , violence et caractère du moteur envoûtants, tenue de route et freins étonnants : rapport qualité , prix , agrément , praticité rare ( même un m6 plus encombrant et a la technologie rébarbative et répute moins fiable ) Au passif : la motricité ( pas d autobloquant), la bva lente en manuel , la capacite du réservoir indécente en égard a la motorisition ( 300 km d autonomie... )et l esp tre, trop intrusive .. LE CLK 6.3 ? .UN PLAISIR RARE .....
Lire tous les avis sur la MERCEDES-BENZ CLK (W209) 63 AMG

Vous possédez une CLK (W209) 63 AMG ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Forum
RECHERCHE