L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > E (W211) 55 AMG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (11-07-2003)
MERCEDES-BENZ
E
(W211) 55 AMG
98 200 Euros (01/07/2003)
39 CV FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES BENZ E55 AMG
Moteur: V8 32 soupapes, longitudinal AV
Cylindrée en cm3: 5 439
Puissance ch DIN à tr/mn: 476 à 6 100
Puissance au litre en ch: 87,5
Couple maxi en Nm à tr/mn: 700 à 2 650
Transmission: AR, BVA 5 rapports
Poids (Données constructeur en kg): 1 835
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 3,85
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
400 m DA en secondes: 12,9
1 000 m DA en secondes: 22,7
0 à 100 km/h en secondes: 4,7


L'habitacle des Classe E est devenu plus charmeur et conserve fort heureusement sa qualité de finition hors pair. Equipement pléthorique avec une technologie embarquée présente et visible.


Le V8 cache en son sein un compresseur qui porte la puissance à 476 ch ! Un vrai monstre d'efficacité qui en plus sait chanter. La boîte auto à 5 rapports Mercedes est en revanche obligatoire.


A conduire, la classe E55 AMG Kompresseur est un véritable hymne à la vitesse. Aujourd'hui difficile en France, sauf sur circuit, nous vous recommandons vivement des WE en Allemagne dans des maisons d'hôtes. Vous profiterez du paysage et de votre missile à l'étoile…


Aucune faute de goût à l'extérieur. Les designers de Mercedes réalisent des lignes beaucoup plus fluides, tout en conservant l'élégance naturelle propre à la marque. Bien posée sur ses jantes de 18" AMG, on reconnaît également la E55 AMG Kompressor à ses doubles sorties d'échappement.

BIEN :-)
Ligne
Finition
Comportement
Performances
Suspensions
PAS BIEN :-(
Trop d'options
Diffusion limitée
12 points seulement sur le permis...


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 11-07-2003

MISSILE VON STUTTGART…
Depuis la 500E, Mercedes nous a habitué à garnir son catalogue d'une berline surpuissante. Le cahier des charges est toujours le même : un gros moteur, une boîte automatique, une tenue de route exceptionnelle et toujours la qualité et le luxe Mercedes. Avec sa nouvelle Classe E, Mercedes ne déroge pas à la règle à une exception près. On ne parle plus de performances, mais d'un missile !

Texte : Gabriel LESSARD - Photos : D.R.

Dans les années 70, certains ingénieurs de Stuttgart avaient eu la bonne idée de glisser sous le capot des berlines S un gros V8 de 6,9 litres surpuissant. Le cocktail était plutôt réussi, même s'il fallait une bonne dose de savoir-faire pour mener cette berline rapide à la baguette. A la fin des années 80, Mercedes a dévoilé un nouveau V8 de 5 litres avec 306 ch présent sous le capot du nouveau SL R129. Dix ans plus tard on le retrouve dans la Mercedes 500E (W124), popularisée par le film Taxi. Tout les dessous de la belle étaient alors spécifiques et avaient été assemblés et conçus à Stuttgart chez… Porsche. Les Performances étaient alors excellentes et elle a marqué les esprits au point d'être devenue une référence pour les amoureux de la marque à l'étoile. Sur la génération suivante, AMG étant devenu une filiale sportive de Mercedes-Benz, c'est dans leurs ateliers que sont conçus et développés les modèles sportifs. Les Classe E (W210) furent donc dotées d'un V8 5 litres (E50 AMG), puis 5,5 litres atmosphérique (E55 AMG). Avec cette nouvelle génération de Classe E, dénommée W211 chez Mercedes, AMG a affûté sa préparation, à tel point que la comparaison avec ses devancières n'est plus possible…

L'ELEGANCE MERCEDES
Depuis désormais plusieurs années, Mercedes nous a habitué progressivement à des carrosseries beaucoup plus fluides et élégantes que par le passé. La nouvelle Classe E, lancée en grande pompe et dévoilée dans le film MIB II, se révèle être un réel succès commercial. Son design n'y est certainement pas étranger. Lorsque AMG appose sa griffe, il n'y a pas de révolutions stylistique par rapport aux modèles standards. Seul l'initié repérera au premier coup d'œil les jantes larges spécifiques en 18", les ailes élargies et les boucliers très discrètement retravaillés. Mais à la différence de sa sœur le SL 55 AMG Kompressor, la E55 AMG Kompressor perpétue la tradition d'élégance propre à la marque. Côté look on est donc plus dans la tendance de la Jaguar S Type R que de la BMW M5.

FINITION MERCEDES…
Révolution progressive à l'extérieur donc chez Mercedes, mais également à l'intérieur. Les intérieurs austères mais irréprochables de la marque à l'étoile, sont devenus avec le temps beaucoup plus sexy. Les lignes sont plus douces et harmonieuses, en phase avec le design de l'auto, et la technologie embarquée est plus présente et visible. Chaque détail est traité avec soin, et les habitués de la marque ne seront pas dépaysés sur la qualité des matériaux toujours exceptionnelle. Les compteurs sont lisibles et toutes les informations importantes sont à " portée d'œil " immédiatement. Enfin, le fin du fin demeurent les sièges multi-contours, non seulement très confortables mais également efficace en conduite soutenue. Comme d'ordinaire chez Mercedes, les options sont nombreuses et diverses. Elles permettent entre-autre d'opter pour le système Distronic (radar de maintien de vitesse), du Parktronic (aide de parking), du toit panoramique et également de finitions Designo évoluées permettant de choisir des coloris et finitions à la carte…

MOTEUR !
La mécanique est évidemment le cœur de la bête. D'origine, le V8 5,5 litres Mercedes revu par AMG développe tout de même 354 ch sur les CLK, ML et les anciennes Classe E AMG. Mais là, le compresseur greffé au cœur du V8 met les watts et annonce 476 ch. Seulement ?! Oui, il est vrai que le SL 55 AMG Kompressor équipé du même moteur est désormais annoncé à 500 ch. Mais quelle importance, car dans un cas, comme dans l'autre la performance est bien là. Mais plus que la puissance maximale, c'est le couple atteint dès 2 700 tr/mn de 700 Nm (!) qui impressionne et en dit long sur les prestations de la Classe E. On imagine les contraintes supportées par la boîte automatique à 5 rapports imposée aux clients potentiels. Mais à l'usage, on s'aperçoit que la boîte auto convient bien à ce missile sur 4 roues, et elle se démarque ainsi nettement de la BMW M5, sa grande rivale. Il faut savoir que les moteurs AMG ne sont pas assemblés chez Mercedes, mais chez AMG et à l'instar d'Aston Martin, chaque moteur assemblé reçoit une plaque sur laquelle est gravée le nom du mécanicien qui l'a assemblé.

SUR LA ROUTE
Allez ne boudons pas notre plaisir et notre impatience de prendre les commandes de cet engin surpuissant, peu en phase avec la répression routière actuelle. Direction l'Allemagne et ses autoroutes libres sur certains tronçons. A allure soutenue, cela nous permet de nous familiariser avec l'auto. Dès les premiers kilomètres parcourus, le décor est planté. La suspension pneumatique Airmatic DC offre un compromis confort-sport excellent, la direction assistée paramétrique s'adapte à merveille aux conditions de circulation et le V8 compressé distille sa sonorité sans pareille, tantôt rauque et tantôt aigu suivant l'inclinaison de la pédale d'accélérateur. A chaque péage, nous profitons de l'accélération dantesque de cette berline. En moins de 5 secondes nous sommes déjà à 100 km/h, et au bout de 22 secondes et des poussières, vous avez déjà franchi un kilomètre !! Pour aller chercher cette diablesse, il n'y a guère que quelques très rares productions de Stuttgart turbocompressées, ou en Italie avec Lamborghini et Ferrari. Sur les petites routes, à l'attaque, nous ne pouvons qu'apprécier l'efficacité du freinage SBC, déjà monté sur le SL qui autorise des décélérations impressionnantes en toutes circonstances et même en courbe. Enfin le pannonceau " Welcome to Germany " ! Passé la frontière, plein gaz… En quelques secondes nous sommes déjà à 250 km/h, vitesse maximale limitée électroniquement. Le trafic alors très fluide (rare en Allemagne) nous permet ainsi de réaliser des moyennes indécentes, et la discipline légendaire des teutons et leur habitude des autos rapide nous permet de conduire des heures durant à un tel rythme en toute décontraction. Seule la contenance limitée du réservoir rapportée à la consommation déçoit un peu. Sur le chemin du retour, nous ne cessons de jouer avec les reprises et le kick-down de la boîte auto. Bon, il faut la rendre, et comme souvent, au fond de nous même, une petite voix nous dit : " même si c'est dans 15 ans, j'en aurai une… ".

:: CONCLUSION
Quelle auto ! Rapide, euh non très rapide, efficace, à la portée de n'importe quel conducteur habitué à rouler sport, belle à mourir et bien fini, cette nouvelle Classe E 55 AMG Kompressor se pose en référence en la matière. La vieillissante BMW M5 accuse trop le poids des ans pour être pleinement comparée à la dernière Mercedes. Nous attendons évidemment avec impatience la future M5 qui devrait être équipée d'un V10 atmo avec boîte mécanique pour juger. Mais il va falloir qu'à Mûnich les ingénieurs se surpassent, car la Classe E55 AMG Kompressor frappe très fort et rappelle en son temps feu la 500E, si présente dans nos esprits.


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ E (W211) 55 AMG

AVIS

a 61 ans je me suis offert un break e55 amg compresseur d'occasion.je l'ai achete en allemagne à duesseldorf à l'agence mercedes.celui ci à été débridé chez amg pour une vitesse maximum.lorsque je suis allé le chercher pour le ramener chez moi en belgique j'ai eu la chance d'avoir un morceau d'autoroute totalement libre et j'ai pu pousser la voiture le compteur a affiché318km/het elle accélérait encore!toutefois j'ai du lever le pied car je suis (trop)vite revenu sur d'autre voitures qui avaient...
Lire les avis sur la MERCEDES-BENZ E (W211) 55 AMG

Vous possédez une E (W211) 55 AMG ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE