header








stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !



Une Mercedes-Benz 300 SEL 6.8 AMG remportait en effet une surprenante victoire de catégorie aux 24 Heures de Spa 1971 en Belgique, terminant à la deuxième place du classement général. Développant une puissance de 428 ch (315 kW), cette berline était pilotée par Hans Heyer et Clemens Schickentanz.


L'arrivée de la "petite" Mercedes 190 en 1983 va boulverser le catalogue de la marque. AMG se penchera sur cette petite teigne en la dotant d'un 6 en ligne de 3,2 litres offrant des performances étonnantes pour l'époque.


Naissance de la Mercedes 300 E 6.0 AMG animée par un huit cylindres. Cet organe de 6 litres de cylindrée d'une puissance de 283 kW (385 ch) pour un couple de 566 Nm recourt à la distribution à quatre soupapes.


"Un homme, un moteur." Voilà la devise aujourd'hui d'AMG. Chaque moteur est assemblé intégralement à l'usine d'Affalterbach par le même technicien qui appose ensuite sa plaque sur le moteur.


La Mercedes C 36 AMG entre en scène avec un moteur six cylindres d'une puissance de 206 kW (280 ch) pour un couple de 385 Nm. Elle est le premier véhicule réalisé conjointement par Daimler-Benz et AMG dans le cadre du contrat de coopération passé entre les deux entreprises.


Animée par un moteur six cylindres, la Classe C Mercedes version AMG fait ses premiers tours de piste. Klaus Ludwig remporte haut la main le championnat DTM.


Les anciennes de compétition avaient largement leur place à Rétromobile à l'instar de cette Cooper.


AMG poursuivit son expansion en ouvrant une deuxième usine en 1985 et en engageant son 100ème travailleur. Les clients du monde entier commencèrent à affluer à Affalterbach.


Déjà 40 ans que les sorciers d'Affalterbach se chargent de faire rêver les passionnés et faire plaisir aux clients fortunés.


AMG innove avec le premier diesel sportif de son histoire sur les C30 CDI disponible en coupé sport, berline et break.



Pour accompagner au mieux ses clients, AMG conscient qu'on ne s'improvise pas pilote, prévoit des sessions d'apprentissage et de loisir dans l'AMG Academy. Attention, gommes à prévoir...



Outre la gamme "classique", AMG se fait fort de personnaliser les modèles existants ou de proposer à la vente des modèles encore plus exclusifs comme les Black Series, ici avec le SLK et son toit fice en carbone !


Mercedes-AMG est le seul constructeur au monde à posséder autant de variantes sportives dans sa gamme. Tout simplement impressionnant, car sauf pour les Classe A et B, tous les autres modèles possèdent leur(s) variante(s) AMG !


Même l'antique Classe G dont le poids des ans ne semble pas avoir de prise sur lui est dynamité par AMG. Imaginez un peu que désormais c'est le V8 5,5 litres compressé de 475 ch qui se charge de le propulser. Qui a dit voiture d'Emir ?...


REPORTAGE : L'HISTOIRE D'AMG, LA BRANCHE SPORTIVE DE MERCEDES-BENZ (11/11/2008) - 40 ANS DE SUCCES !

AMG STORY
Apparue voici 40 ans, la petite entreprise spécialisée dans le sport automobile et la personnalisation qu'est Mercedes-AMG GmbH compte aujourd'hui 750 travailleurs, qui produisent des voitures hautes performances exclusives. La gamme AMG est composée de 16 modèles différents. Sa clientèle provient de toutes les régions du monde. Aujourd'hui, le nom AMG est devenu une référence mondiale en matière de personnalisation de véhicules hautes performances…

Textes : Nicolas LISZEWSKI - photos : D.R.

L'entreprise a été fondée en 1967 par Hans Werner Aufrecht (A) et Erhard Melcher (M). La troisième lettre, le G, fait référence à la ville dans laquelle Hans Werner Aufrecht a vu le jour : Großaspach (G). Les deux fondateurs de l'entreprise se décrivaient comme des " spécialistes en ingénierie, conception et développement des moteurs de compétition ". AMG était implanté à l'origine dans un vieux moulin de Burgstall, près de Affalterbach.

1971 : la victoire de catégorie aux 24 Heures de Spa fut le déclic
A ses débuts, AMG se concentrait sur le développement de voitures de compétition basées sur la Mercedes-Benz 300 SE destinées aux courses de Voitures de Tourisme en Europe. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que AMG se fasse connaître. Une Mercedes-Benz 300 SEL 6.8 AMG remportait en effet une surprenante victoire de catégorie aux 24 Heures de Spa 1971 en Belgique, terminant à la deuxième place du classement général. Développant une puissance de 428 ch (315 kW), cette berline était pilotée par Hans Heyer et Clemens Schickentanz.

Cette victoire historique fut suivie d'innombrables succès dans une grande variété de compétitions, AMG remportant ainsi par exemple pas moins de cinq titres en DTM au classement par équipe. Bernd Schneider, Gary Paffet et Klaus Ludwig s'adjugèrent aussi au total huit titres Pilotes en DTM, tandis que Schneider fut aussi sacré en ITC (International Touring Car Championship). Au volant de la CLK-GTR du team de Affalterbach, Bernd Schneider remportait également le titre Pilotes à l'occasion de la première saison du Championnat FIA GT en 1997, un succès qui était réitéré par Klaus Ludwig et Ricardo Zonta l'année suivante grâce au titre Constructeurs pour le Team AMG Mercedes. Cette saison-là, la CLK-GTR a remporté les onze épreuves du championnat. Cette année, en DTM, Bernd Schneider, déjà détenteur d'un record du nombre de victoires dans la discipline, entend bien défendre son titre acquis en 2006 au volant de nouvelle Mercedes-Benz Classe C AMG.

Des avancées technologiques majeures qui dynamisent l'activité
La réussite de AMG allait dépasser largement le cadre du sport automobile. Dans les années 70, les automobilistes commencèrent à exprimer leur désir de personnaliser davantage leur voiture, une tendance que l'entreprise mit à profit pour développer ses activités. Le transfert des technologies du sport automobile vers la production de série faisait déjà intégralement partie de la philosophie de l'entreprise. La capacité de AMG à mettre à profit son expérience du sport automobile pour proposer des avancées technologiques majeures et des produits de qualité supérieure a permis à l'entreprise de rapidement se forger un nom et de s'assurer le respect de tous. AMG devint ainsi rapidement l'une des références dans le domaine de la personnalisation des voitures haut de gamme.

L'entreprise de 2 personnes devient une société de taille moyenne
A la fin des années 70, la demande croissante pour des modèles Mercedes-Benz optimisés et personnalisés entraîna une augmentation constante des commandes reçues par AMG. A l'étroit dans ses installations de Burgstall, l'entreprise déménagea à Affalterbach en 1978. Première entreprise spécialisée dans la personnalisation des Mercedes-Benz, AMG devint un modèle pour tout le secteur automobile. L'influence de l'entreprise s'afficha clairement au Salon de Francfort de 1981, où pas moins de 176 exposants présentaient des solutions de personnalisation et des accessoires pour la marque Mercedes-Benz. Le lancement de la Mercedes-Benz 190 en 1983 constitua un événement important dans l'histoire de AMG. Cette berline compacte devint rapidement le modèle préféré des spécialistes allemands du tuning et contribua à attirer un nouveau type de clientèle vers AMG.

1985 : AMG ouvre une deuxième usine et emploie désormais 100 personnes
AMG poursuivit son expansion en ouvrant une deuxième usine en 1985 et en engageant son 100ème travailleur. Les clients du monde entier commencèrent à affluer à Affalterbach. Parmi eux, des personnalités du monde du sport automobile, du cinéma, de la musique, du sport et des affaires, sans oublier évidemment des membres de familles royales. Parfois, les demandes très spécifiques de ces clients particulièrement exigeants donnèrent naissance à des projets exceptionnels - des défis relevés par AMG avec passion et savoir-faire.

Pionnier et créateur de tendances, AMG a toujours réussi à mettre à profit son immense expérience. Ignorant les modes passagères, l'entreprise a toujours voulu acquérir et préserver le statut de leader mondial dans son secteur sur le plan de la technologie, du design, des ventes et des bénéfices.

Accord de coopération avec Daimler-Benz AG en 1990
L'histoire d'AMG est également marquée par la signature en 1990 d'un accord de coopération avec Daimler-Benz AG. La demande et la renommée des produits AMG firent un bond en avant puisqu'ils pouvaient désormais être commercialisés et entretenus dans le réseau mondial formé par les points de vente et de service du constructeur ainsi que ceux de ses partenaires. Ce développement des activités de AMG entraîna l'ouverture d'une troisième usine en 1990. Le personnel de AMG franchit alors le cap des 400 travailleurs. En 1993, l'entreprise dévoila la Mercedes-Benz C 36 AMG, le premier modèle développé conjointement sur la base de cet accord de coopération. Cette même année, l'Office des Brevets attribua au nom AMG le statut de marque déposée.

Intégration au sein de DaimlerChrysler Group en 1999
Hans Werner Aufrecht céda le 1er janvier 1999 la majorité des parts de son entreprise en perpétuelle croissance à DaimlerChrysler AG. Le 1er janvier 2005, DaimlerChrysler se portait acquéreur de 100% des parts. La nouvelle entité, Mercedes-AMG GmbH, pouvait ainsi bénéficier davantage encore des ressources et de la renommée mondiale du groupe. En 1999, le département compétition était transféré à H.W.A. GmbH, l'entreprise du fondateur d'AMG, Hans Werner Aufrecht, dont les bâtiments sont situés à proximité de Mercedes-AMG GmbH. Environ 200 personnes travaillent aujourd'hui avec Mercedes-Benz Motorsport pour gérer l'engagement à long terme des deux entreprises dans le DTM, le Championnat allemand des Voitures de Tourisme.

Record de production battu en 2001: plus de 18 700 unités vendues
AMG enregistre des chiffres de production toujours plus importants. Ainsi, de 1993 à 1997, plus de 5000 exemplaires du modèle C 36 AMG ont été fabriqués. De son côté, la E 50 AMG a été produite à 3000 unités en l'espace d'un an seulement (de 1996 à 1997). Ce chiffre passe à 12 000 unités avec la version suivante, la E 55 AMG. Néanmoins, le plus beau record reste celui de l'année 2001 : l'an dernier, 18 700 véhicules AMG ont été livrés dans le monde entier, soit plus que les ventes réalisées au cours des années 1999 et 2000 réunies.

Implication en Formule 1 avec la première Official F1 Safety Car
Mercedes-AMG est particulièrement actif dans le domaine de la sécurité en Formule 1 et ce depuis plus de dix ans. Les Official F1 Safety Car et Official F1 Medical Car sont en effet basées respectivement sur les CLK 63 AMG et C 55 AMG Break. L'expérience acquise durant des décennies par AMG dans les courses pour Voitures de Tourisme et GT a joué un rôle majeur dans le développement de ces deux modèles AMG très spéciaux.

Ouverture du AMG PERFORMANCE STUDIO en 2006
L'inauguration du AMG PERFORMANCE STUDIO en 2006 célèbre le début d'une nouvelle initiative visant à attirer une clientèle aux attentes très spécifiques. Parallèlement aux modèles AMG à hautes performances, qui sont commercialisés par le réseau mondial de Mercedes-Benz, le PERFORMANCE STUDIO développe et conçoit des modèles AMG spéciaux en séries limitées exclusives. Baptisés Signature Series, Black Series et Editions, ces modèles exclusifs se distinguent, en fonction des versions, par leur dynamisme exceptionnel, leurs performances dignes d'une voiture de compétition, leur exclusivité technologique et visuelle ainsi que leurs équipements uniques. La dernière création du AMG PERFORMANCE STUDIO est la SLK 55 AMG Black Series, un pur-sang propulsé par un puissant V8 AMG de 5,5 litres développant 294 kW/400 ch et disposant de nombreux équipements issus de la compétition. En plus de concevoir des modèles AMG particulièrement dynamiques, le AMG PERFORMANCE STUDIO répond aux attentes individuelles des clients, une des grandes forces de Mercedes-AMG. Ces attentes spécifiques peuvent prendre la forme de modifications techniques particulières avec par exemple l'adoption de suspensions Sport AMG, de systèmes de freinage AMG hautes performances, de roues et jantes exclusives AMG, de différentiels autobloquants et d'équipements intérieurs personnalisés, mais il peut aussi s'agir de modèles tout à fait uniques.

AMG, la marque hautes performances du Mercedes Car Group
AMG. Dans le monde entier, ces trois lettres sont synonymes d'exclusivité et de dynamisme. Au cours des quatre dernières décennies, Mercedes-AMG GmbH a évolué, l'entreprise spécialisée dans la transformation des voitures haut de gamme devenant un véritable constructeur. Aujourd'hui, AMG est la marque hautes performances au sein du Mercedes Car Group. Mercedes-AMG GmbH est spécialisé dans les modèles hautes performances exclusifs. Répondant à chacune des attentes de sa clientèle, sa gamme intègre des berlines sportives, des SUV, des coupés, des cabriolets, des roadsters ainsi que des créations uniques. Particulièrement spécialisée, l'entreprise a la responsabilité générale de la conception du design, de l'aérodynamique, de l'intérieur ainsi que de la transmission, du moteur, des suspensions, des freins et des systèmes électroniques, s'occupant même d'obtenir l'homologation finale en vue de la production du modèle AMG. Mercedes-AMG GmbH est également en charge de toutes les activités relatives au marketing et à la commercialisation de ses produits.

Intégration aux phases initiales de stratégie et de production
Depuis son entrée dans le giron de DaimlerChrysler AG le 1er janvier 1999, Mercedes-AMG GmbH s'est assuré une participation active dès les phases initiales de conception et de stratégie, et peut également exploiter de manière optimale les ressources du Groupe. Les nouveaux modèles hautes performances de AMG sont intégrés aux projets dès le tout début de la conception et traversent les mêmes phases du processus de développement menant à la production en série que les autres modèles Mercedes-Benz. En plus de ses propres bancs d'essais haute technologie, Mercedes-AMG peut également avoir accès à toutes les installations de test de Mercedes Car Group. Par ailleurs, Mercedes-AMG possède son propre centre d'essais sur le circuit du Nürburgring. Les programmes de développement et d'essais intensifs spécifiques aux produits AMG peuvent ainsi être menés sur la célèbre 'Nordschleife', le circuit le plus exigeant du monde. Au terme de ce processus de développement, le produit final a l'assurance de toujours répondre aux exigences de AMG.

Au cours de leur développement et durant la production, tous les produits AMG doivent répondre aux mêmes normes très élevées de qualité, de sécurité et de respect de l'environnement que les autres modèles de la marque à l'étoile. Et chaque modèle AMG étant une authentique Mercedes-Benz, la couverture complète de service et de garantie Mercedes s'applique aux modèles portant le logo AMG.

750 travailleurs chez AMG à Affalterbach
La force du tandem Mercedes-AMG réside aussi dans la motivation particulière de ses travailleurs et l'intégration de toutes les fonctions au sein d'un organigramme très compact. La prise de décision est très rapide et Mercedes-AMG peut donc réagir rapidement et de manière flexible afin de répondre aux souhaits d'une clientèle très vaste, ce que démontre d'ailleurs la croissance rapide de la gamme. Mercedes-AMG propose également un catalogue complet d'accessoires et d'équipements en option pour quasiment tous les modèles Mercedes-Benz.

Aujourd'hui, quelque 750 personnes travaillent à Affalterbach dans les quartiers généraux de Mercedes-AMG GmbH. Le personnel est composé de spécialistes hautement qualifiés pour qui le respect des normes les plus élevées en matière de précision et de qualité du travail est le cœur même de leur intégrité professionnelle. Le personnel de Mercedes-AMG est motivé par la performance, un concept central pour AMG, à laquelle ils consacrent 100% de leur énergie au quotidien.

CHRONOLOGIE

1971 : naissance de la Mercedes 300 SEL 6.3 AMG d'une puissance de 206 kW (280 ch) pour un couple maxi de 542 Nm. Le modèle signé AMG présente un train de roulement optimisé et un système de freinage plus performant que la version de série.
1975 : A partir du milieu des années 70, AMG procède aux modifications suivantes sur de nombreux modèles Mercedes-Benz : implantation de moteurs AMG plus puissants, ajustement du train de roulement et des freins, montage de jantes alliage AMG chaussées de pneus larges.
1980 : lors du championnat européen de la catégorie tourisme, la Mercedes 450 SLC AMG arrive première sur le circuit du Nürburgring.
1982 : système vidéo embarqué pour la Classe S Mercedes-Benz.
1983 : naissance du modèle Mercedes 280 CE 5.0 AMG animé par un huit cylindres d'une puissance de 203 kW (276 ch) pour un couple maxi de 408 Nm.
1984 : introduction du modèle 500 SEC Mercedes-Benz AMG avec moteur 8 cylindres utilisant le tout nouveau principe de distribution à quatre soupapes et développant une puissance de 250 kW (340 ch) pour une vitesse maxi de 260 km/h.
Introduction du modèle Mercedes 300 E 5.0 AMG. Son moteur 8 cylindres mettant en œuvre la nouvelle technique de distribution à 4 soupapes affiche une puissance de 250 kW (340 ch) et une vitesse maxi de 280 km/h.
1985 : nouveaux catalyseurs métalliques pour une épuration plus efficace des gaz d'échappement.
1986 : la Mercedes 190 E 2.3-16 AMG remporte deux victoires dans la saison lors du Championnat allemand de voitures de tourisme (DTM).
Réalisation de la Mercedes 300 E 5.6 AMG dotée d'un moteur huit cylindres de 5,6 litres recourant à la distribution à quatre soupapes. Affichant une puissance de 265 kW (360 ch) pour un couple de 510 Nm, le nouveau modèle atteint sa vitesse maximale à 300 km/h. Pour la première fois, un véhicule réussit à marier un tempérament très athlétique à la convivialité typiquement Mercedes, tellement appréciable au quotidien. En Amérique, les admirateurs du nouveau bolide AMG le surnomme affectueusement " The Hammer ".
1987 : Naissance des modèles Mercedes-Benz 300 E AMG et 190 E AMG équipés d'un moteur six cylindres de 3,2 litres de cylindrées développant une puissance de 180 kW (245 ch).
1988 : quatre victoires en DTM pour la Mercedes 190 E 2.3-16 AMG. Cette année marque le début officiel du partenariat entre Mercedes-Benz et AMG dans le domaine du sport auto.
Naissance de la Mercedes 300 E 6.0 AMG animée par un huit cylindres. Cet organe de 6 litres de cylindrée d'une puissance de 283 kW (385 ch) pour un couple de 566 Nm recourt à la distribution à quatre soupapes.
1989 : l'écurie AMG rencontre un succès envié au Championnat allemand de voitures de tourisme ; Klaus Ludwig et Johnny Cecotto remportent sept victoires au volant du modèle 190 E 2.5-16 Evolution I.
La Mercedes 190 E 2.5-16 Evolution AMG fait son apparition. Elle est équipée d'un moteur quatre cylindres d'une puissance de 165 kW (225 ch) développant un couple de 240 Nm.
1990 : lever de rideau sur le modèle 190 E 2.5-16 Evolution II, plus puissant encore que son prédécesseur.
Naissance de la Mercedes 300 E-24 3.4 AMG avec moteur six cylindres de 200 kW (272 ch) délivrant un couple de 335 Nm
1991 : le duo AMG-Mercedes remporte la victoire au classement par équipe. Klaus Ludwig décroche la médaille. Mercedes-Benz arrive en première place au classement par marque. Le Championnat allemand de voitures de tourisme (DTM) connaît son heure de gloire : plus de 153 millions de spectateurs suivent les épreuves.
1992 : nouvelle victoire de l'écurie AMG-Mercedes. La marque Mercedes-Benz se positionne une fois de plus en tête du tableau. Klaus Ludwig remporte le titre de champion DTM au volant de la Mercedes 190 E 2.5-16 Evolution II revisitée par AMG. Ellen Lohr, qui conduit un véhicule AMG-Mercedes, est la première femme à obtenir une médaille en DTM. L'ancien champion du monde de Formule 1, Keke Rosberg, concourt lui aussi au volant d'une AMG-Mercedes.
1993 : Roland Asch obtient la deuxième place lors du Championnat allemand de voitures de tourisme au volant du modèle AMG-Mercedes 190 E. Le véhicule, qui court cette année-là sa dernière saison, a jusqu'alors déjà engrangé 50 victoires.
La Mercedes C 36 AMG entre en scène avec un moteur six cylindres d'une puissance de 206 kW (280 ch) pour un couple de 385 Nm. Elle est le premier véhicule réalisé conjointement par Daimler-Benz et AMG dans le cadre du contrat de coopération passé entre les deux entreprises.
1994 : Animée par un moteur six cylindres, la Classe C Mercedes version AMG fait ses premiers tours de piste. Klaus Ludwig remporte haut la main le championnat DTM.
1995 : AMG remporte pour la troisième fois le Championnat allemand de voitures de tourisme et s'attribue également la victoire lors de la première édition de la toute nouvelle série internationale ITC. Dans les deux cas, le champion a pour nom Bernd Schneider.
1996 : AMG et Bernd Schneider se classent seconds au Championnat International Tourisme (ITC).
Naissance de la Mercedes E 50 AMG avec moteur huit cylindres de 255 kW (347 ch) pour un couple maxi de 480 Nm.
1997 : le CLK-GTR Mercedes-Benz, revisité par AMG en l'espace de 128 jours seulement, remporte la toute première édition du championnat FIA-GT, avec Bernd Schneider aux commandes.
Naissance de la Mercedes C 43 AMG animée par un moteur huit cylindres développant 225 kW (306 ch) et 410 Nm. Le nouveau modèle est également proposé en version break.
Nouvelle berline E 55 AMG avec moteur huit cylindres de 260 kW (354 ch) pour un couple de 530 Nm (version break également disponible).
1998 : AMG domine tout le championnat FIA-GT. Au volant du CLK-GTR, Klaus Ludwig et Ricardo Zonta s'octroient systématiquement la victoire sur les onze épreuves que compte la compétition. Ils se classent premiers au tableau des pilotes tandis que le duo AMG-Mercedes devance tous les autres constructeurs.
Le CLK 55 AMG de Mercedes-Benz fait son apparition. Son moteur de 255 kW (347 ch) délivre un couple de 510 Nm. Le nouveau modèle est également proposé en version cabriolet.
Version routière du CLK-GTR Mercedes-Benz avec moteur douze cylindres de 6,9 litres développant une puissance de 440 kW (600 ch). Cette version limitée n'est produite qu'à 25 exemplaires.
1999 : réalisation du SL 73 AMG animé par un moteur V12 de 7,3 litres de cylindrées développant une puissance de 386 kW (525 ch) et un couple de 750 Nm.
Introduction du modèle SL 55 AMG avec moteur huit cylindres d'une puissance de 260 kW (354 ch) pour un couple maxi 530 Nm.
Naissance des modèles Mercedes-Benz S 55 AMG et G 55 AMG. Tous deux sont équipés d'un moteur huit cylindres d'une puissance de 260 kW (354 ch) ou 265 kW (360 ch) pour un couple de 525/530 kW .
Première apparition du modèle Mercedes-Benz ML 55 AMG dont le moteur huit cylindres développe une puissance de 255 kW (347 ch) et un couple de 510 Nm.
Présentation de la technologie multimédia " AMG Advanced Mobile Media System " sur la S 55 AMG qui est alors le premier véhicule au monde à proposer un système de sonorisation à six canaux avec effet surround.
2000 : au cours du Championnat DTM nouvelle formule de l'année 2000, AMG décroche la médaille grâce au CLK-DTM Mercedes-Benz et à son pilote, Bernd Schneider.
Mercedes-AMG développe avec DaimlerChrysler la Classe S à empattement allongé.
Réalisation par Mercedes-Benz et AMG du modèle CL 55 AMG doté d'un moteur huit cylindres affichant une puissance de 265 kW (360 ch) pour un couple de 530 Nm.
Naissance de la berline Mercedes E 55 AMG à transmission intégrale (également disponible en version break).
2001 : le succès de l'année passée se réitère. Bernd Schneider remporte le titre de champion au volant du CLK-DTM Mercedes-Benz. La première place au classement par marque revient à AMG.
les modèles Mercedes-Benz C 32 et SLK 32 AMG arrivent sur le marché. Ils sont équipés d'un moteur V6 à compresseur affichant une puissance de 260 kW (354 ch) et un couple de 440 Nm. La C 32 AMG est également proposée en version break ou coupé sport.
Naissance des modèles Mercedes-Benz S et CL 63 AMG équipés d'un moteur douze cylindres d'une puissance de 326 kW (444 ch) pour un couple de 620 Nm.
Le système multimédia haut de gamme " AMG Advanced Mobile Media " équipe la Classe S Mercedes-Benz à empattement allongé.
Naissance de la Mercedes-Benz SL 55 AMG avec moteur V8 à compresseur affichant une puissance de 368 kW (500 ch) et un couple de 700 Nm.
2002 : on retrouve sur les circuits DTM le nouveau CLK-DTM. Après avoir participé à plus de 201 Grands Prix de Formule 1, le pilote Jean Alesi a choisi d'intégrer l'écurie AMG-Mercedes.
Présentation des nouveaux véhicules Mercedes-Benz hautes performances CLK 55 AMG, E 55 AMG, C 30 CDI AMG, S 55 AMG et CL 55 AMG.
2003 : Lancement du CLK 55 AMG cabriolet, E 55 AMG station wagon, S 65 AMG et CL 65 AMG. Mercedes-Benz remporte 9 des 10 courses de DTM. Bernd Schneider gagne son 4e championnat de DTM. Mercedes-Benz gagne également le titre constructeur. AMG vend plus de 20,000 véhicules en 2003. Un nouveau record pour la marque.
2004 : Mercedes-AMG emploie désormais environ 650 employés. lancement des modèles C 55 AMG, G 55 AMG KOMPRESSOR, SL 65 AMG et SLK 55 AMG. Une Edition limitée de 100 CLK DTM AMG est produit. AMG démarre en DTM avec les nouvelles Classe C de tourisme.
2005 : Lancement du CLS 55 AMG. World premiere du ML 63 AMG, CLK DTM AMG cabriolet et Vision R 63 AMG au 61e IAA de Frankfurt/Main. Le double champion du monde de Formule 1, Mika Häkkinen, rejoint le team AMG-Mercedes DTM. Gary Paffet remporte le championnat; AMG-Mercedes remporte le titre constructeur.
2006 : C'est l'offensive Mercedes-AMG : présentation des nouvelles AMG : CL 63 AMG, S 63 AMG, E 63 AMG, CLS 63 AMG, CLK 63 AMG, S 65 AMG, SL 55 AMG, SL 65 AMG, R 63 AMG, et SLK 55 AMG Black Series. Ouverture officielle de l'AMG Performance Studio. AMG remporte de nouveaux les titres en DTM, Bernd Schneider remportant pour sa part son 5e titre.
2007 : AMG célèbre son 40e anniversary. Pour marquer le coup, AMG commercialise le CL 65 AMG “40th Anniversary.” Commercialisation des CL 65 AMG et du CLK 63 AMG Black Series. Mercedes-AMG emploie désormais 750 personnes. La nouvelle Classe C AMG-Mercedes est engagée en DTM.