L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MAZDA > RX-8 Performance






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (02-11-2005)

MAZDA
RX-8
Performance
(2003 - )

33 500 Euros (01/10/2005)
16 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MAZDA RX-8 Performance
MOTEUR
Type: rotatif, birotor atmosphérique
Position: AV
Alimentation: Injection électronique.
Cylindrée en cm3: 2 x 654 (soit 2616 cm3)
Alésage x course en mm : ND x ND
Puissance ch DIN à tr/mn: 231 à 8 200.
Puissance au litre en ch: 88,30
Couple maxi en Nm à tr/mn: 211 à 5 500
Couple au litre en Nm : 80,65
TRANSMISSION
AR + autobloquant Torsen
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 425
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,16
ROUES
Freins : 4 disques ventilés + ABS.
Pneus : 225/45 ZR 18.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 237
400 m DA en secondes: 15,6
1 000 m DA en secondes: 27,8
0 à 100 km/h : 6,8
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 14 L/100 Km.


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de MAZDA RX-8 Performance cliquez ici !


>> Download Free Wallpapers of MAZDA RX-8 Performance , clic here !


>> Download Free Wallpapers of MAZDA RX-8 Performance , clic here !


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de MAZDA RX-8 Performance cliquez ici !

BIEN :-)
Look et présentation !
Personnalité
Homogène et polyvalente
Moteur rotatif !
Performances
Châssis sportif
Prix
Autobloquant Torsen
Vraie sportive !
PAS BIEN :-(
Manque de couple en bas
Détails de finition
Direction assistée électrique…
Equipements embarqués " simples "
Consommation en usage quotidien

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (02/11/2005)

ESPRIT ROTOR !
Mazda est la marque en forme dans le groupe Ford. La latitude laissée aux dirigeants de Mazda par l'investisseur américain a permis à Mazda de renouer avec des produits originaux, innovants et de qualité. La Mazda RX-8 Performance réussi le tour de force de perpétuer cet héritage tout en cultivant une originalité de tous les instants. Un design soigné et futuriste n'est pas de trop en effet pour servir d'écrin à un moteur rotatif au mieux de sa forme...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Chez Mazda, l'originalité et l'innovation sont plus qu'une stratégie, c'est une culture d'entreprise. Aussi, c'est le dernier constructeur qui perpétue la technique du moteur rotatif. Mazda y a tellement cru, qu'après des années de persévérance, sans remonter à la Mazda Cosmo Sport, une victoire d'anthologie a été décrochée au 24 Heures du Mans en 1991. Et n'allez pas croire que la concurrence était absente. Au contraire, elle se nommait alors Sauber-Mercedes, Peugeot (avec la 905 fraîchement débarquée), Jaguar, Toyota et une cohorte de Porsche 962. Cette victoire eut un tel retentissement que la sonorité du moteur rotatif de la voiture de tête a marqué les esprits. Avec sa Mazda RX-8, présentée initialement sous la forme d'un concept car en 1999, le constructeur nippon perpétue la longue tradition des coupés à moteur rotatif, avec en prime quelques nouveautés, comme le concept des quatre portes !

DESIGN
La Mazda RX-8 affiche donc un design à la personnalité très forte, malgré quatre portes. Les deux portières arrière sont plus en réalité des demi portes et s'ouvrent inversement aux autres (on les appelaient autrefois des portes suicide). Outre sa ligne générale élancée et qui digère bien les quatre places, de nombreux détails viennent agrémenter cette silhouette originale. Nous sommes loin désormais du remake des Porsche 944 copiée par les Mazda RX-7 des années 80. Les feux avant, fins qui semblent plissés, les arches de roues marquées, les prises d'air béantes sont là pour marquer la sportivité de l'auto. L'intégration de la malle arrière et le dessin de la poupe de la Mazda sont une pure merveille d'équilibre et de bon goût ! Difficile en effet de ne pas tomber sous le charme de cette belle nipponne. Les plus perspicaces auront remarqué que la ligne porte en elle l'inspiration de la forme d'un rotor. L'habitacle offre lui aussi son lot d'originalité. Globalement la présentation est très réussie, innovante et fun. Cela change des intérieurs tristes de la concurrence. Si l'ensemble est bien assemblé, quelques matériaux sont déplacés (surtout certains plastiques) et des petites mesquineries apparaissent comme la poignée de l'original frein à main qui est en… plastique ! J'veux du cuir… Toutefois, il ne fait pas être trop sévère avec Mazda, car avec une étiquette affichée à 33 500 euros, on peut difficilement faire la fine bouche. L'équipement de série est très complet mais reste " basique ". Ne cherchez pas de nouvelles technologies à bord de la Mazda, contrairement à ce que son originalité peut laisser présager. Le régulateur de vitesse n'est même pas disponible en option. Mais qu'importe, car c'est surtout sur ses qualités sportives que la Mazda compte s'imposer. La position de conduite est parfaite et le petit levier de vitesses tombe bien en main. Le sièges mériteraient un peu plus de maintient latéral notamment sur circuit où les appuis sont plus pressants. Le compte tours est face à vos yeux, et le volant offre une bonne prise en main. Le programme s'annonce plutôt bien !

MOTEUR
Nous ne reviendrons pas en détail sur la technique du moteur rotatif qui a déjà été abordé dans notre dossier consacré à la Mazda RX-8 192 ch. Globalement, il est très difficile de comparer techniquement un moteur rotatif avec un moteur multicylindres traditionnel plus courant sous les capots de nos sportives. Tout est différent. Cela offre au moteur de la Mazda un caractère hors normes dans le monde de l'auto : 9000 tr/mn maximum ! Pour connaître de telles valeurs, il faut lorgner vers la Honda S2000, la Ferrari F430 et BMW avec sa M3. Si les dernières Mazda RX-7 étaient équipées de turbocompresseurs, il n'en est rien de la RX-8. Sans suralimentation, le birotor propose donc des caractéristiques très honorables avec 231 ch à … 8200 tr/mn (!) et 211 Nm à 5500 tr/mn. Rien qu'à la lecture de cette fiche technique, on devine tout de suite le caractère trempé de cette sportive pas comme les autres. Pour s'offrir des chronos, il faudra aller jouer du levier de vitesses et laisser s'exprimer dans les tours le moteur rotatif. Et le plus fort c'est que ça marche ! Dans tous les sens du terme, puisque la Mazda n'a besoin que de 6,8 secondes pour franchir 100 km/h et 27,8 secondes pour le kilomètre départ arrêté. Mais plus que ces chiffres, c'est surtout le caractère de cette brillante mécanique qui vous pousse à flirter avec les 9000 tr/mn. D'ailleurs, cette envie est tellement irrésistible qu'un bip sonore vous rappelle à l'ordre. C'est tellement grisant… Evidemment, les défauts de cette technique rotative sont connues bien qu'atténuées : consommation élevée et manque de souplesse (de couple) à bas régime. Un moteur aux deux visages donc mais qui marque les esprits en ces temps d'autos aseptisées et aux mécaniques linéaires, comme la pourtant très réussie VW Golf V GTI. Un choix osé que nous applaudissons des deux mains. Le seul réel inconvénient à nos yeux, est qu'il est difficile de ne pas aller titiller en permanence le rupteur, et là, votre permis risque gros…

CHASSIS
Nous avons déjà largement détaillé le châssis de la Mazda RX-8 LP 192 ch. Ce qu'il faut retenir dans les grandes lignes sur la fiche technique est le différentiel autobloquant Torsen, qui se fait de plus en plus rare malheureusement de nos jours, et la possibilité de déconnecter partiellement les assistances électroniques. Les très belles jantes sont chaussées de larges pneus en 225/45 autorisant ainsi un grip excellent. Les trains roulants sont étudiés en rapport avec la rigidité structurelle de la caisse pour offrir une tenue de route efficace et sportive. Si sur route ouverte, la Mazda fait belle figure, nous sommes partis sur le circuit d'Abbeville pour pouvoir tester notre japonaise dans ses retranchements. Les premiers tours de mise en jambe confirment les bonnes premières impressions. La Mazda RX-8 vire à plat, est rigide et freine bien malgré une attaque de pédale surprenante au départ et un pédalier un peu trop espacé pour le talon pointe. Le châssis est même tellement rigide que l'auto fait presque oublier son poids, tant elle est vive de comportement sans toutefois être inconfortable. Même à l'attaque sur circuit, elle conserve un compromis confort-efficacité remarquable. Son équilibre est total aidé en cela par une répartition des masses optimale. Il faut donc attaquer très fort pour que la Mazda perde de sa superbe. Mais pour réussir à la mettre en travers, il va falloir se " cracher dans les mains " et surtout ne pas freiner à l'entrée du virage, car même en position " Off ", le contrôle de stabilité se remet en action. Dommage pour les amateurs de drifts. Clairement, ainsi équipée, la Mazda doit se conduire proprement. Sans être violentée. Et c'est là qu'elle révèle tout son potentiel ! On tourne très vite et on prend beaucoup de plaisir à enrouler gentiment du train arrière pour sortir plus fort des courbes… Les freins sont non seulement efficaces et en plus endurants. Les qualités himalayennes du moteur rotatif participent activement à l'efficacité du comportement routier de l'auto. Indubitablement, Mazda a réussi là une vraie sportive qui a su nous convaincre des bienfaits des options retenus par les ingénieurs japonais. Seule la direction à assistance électrique nous a semblé gommer quelque peu le ressenti de la route. Sans ce dernier point et le contrôle de stabilité qui se remet en route en urgence, on serait dans le sans faute !

:: CONCLUSION
Voilà une sportive originale, rare et qui nous a surpris. Son moteur rotatif lui donne une âme à nulle autre pareil et participent à l'efficacité générale. A 9000 tr/mn, le petit moulin hurle comme une moto. Dantesque ! Mais le châssis n'est pas en reste avec une efficacité diabolique qui pousse le pilote à aller chercher ses propres limites. Le différentiel Torsen est là et c'est tant mieux, mais l'électronique veille tout de même en dernier recours. Dommage de ne pas être allé jusqu'au bout de la logique. Beaucoup de charme se dégage de cette Mazda pas comme les autres, et avec un prix canon de 33500 euros, il ne fait pas hésiter longtemps avant de rentrer dans le cercle très fermé des propriétaires de moteurs rotatifs...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"A la conduite, ce moteur tient ce qu'il promet : bousculer les habitudes. Ses montées en régime (rupteur à 9200 tr/mn) et son mugissement aigu l'apparente à une moto multicylindre. Plutôt creux à bas régime, il exige donc de " décaler " la plage d'utilisation vers le haut, moyennant quoi il s'avère agréable et délivre des performances tout à fait correctes. De quoi profiter d'un comportement de premier ordre, qui en remontre à des performances aussi récentes que la Chrysler Crossfire. La RX-8, très stable en grandes courbes du fait de son long empattement, est également agile. Elle donne constamment une impression de légèreté (c'est assez vrai surtout pour une quatre places) et se place avec précision, sans jamais " embarquer"."
LE MONITEUR AUTOMOBILE -2004 - Mazda RX-8 Performance.

"Atypique, la RX-8 l'est à plus d'un titre. D'abord, c'est l'une des plus belles autos actuelles. Ensuite, elle se distingue par sa carrosserie coupé… à 4 portes, celles de l'arrière s'ouvrant en l'occurrence en sens inverse de la marche. Sous le capot trône un moteur birotor, autre cas unique sur le marché. Ce bloc accepte des régimes de rotation hallucinants, qui concourent d'ailleurs fortement à l'agrément de conduite. L'équilibre du châssis, la rigueur de la suspension et la direction très directe participent également à l'efficacité de cette sportive endimanchée. Seule ombre au tableau : le peu de coffre moteur à bas régime. Mais on ne se lasse pas des vrombissements de la mécanique, qui peut atteindre 9000 tr/mn ! La musique qui s'en dégage est tout bonnement exceptionnelle."
AUTO PLUS - HS ESSAIS 2004 - Mazda RX-8 Performance.


Devis d'assurance pour une MAZDA RX-8 Performance

AVIS

bonjour possedant une rx8 231 je doit dire que c'est une très bonne voiture, sportive et civilisée. le chassis est monumentale et le moteur "renesis" fais des merveilles en haut et est assez souple dans les bas régimes! sinon pour parler de l'éléctronique, monsieur l'essayeur, l'esp est déconnectable a 100%, et oui faut lire le manuelle avant de faire un essai :p voila donc je recommande cette magnifique auto sans réel defaut mise a part une conso un peu élevée ( entre 12et 15l selon la conduite...
Lire tous les avis sur la MAZDA RX-8 Performance

Vous possédez une RX-8 Performance ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MAZDA sur le forum :
Forum
RECHERCHE