L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE
> Election de L'Automobile Sportive 2014, cliquez ici pour voter !






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > PORSCHE > 944 2.5 / 2.7
::
GUIDE OCCASION (23-01-2009)

PORSCHE
944
2.5 / 2.7
(1981 - 1991)

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PORSCHE 944 2.5 / 2.7
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes 1 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique
Cylindrée en cm3: 2 479 / 2 681
Alésage x course en mm: 100 x 78,9 / 104 x 78,9
Puissance ch DIN à tr/mn: 163 à 5 800 / 165 à 5 800
Puissance au litre en ch: 64,5 / 61,5
Couple maxi en mkg à tr/mn: 19,9 à 3 000 / 22,9 à 4 200
TRANSMISSION
Aux roues AR
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle
POIDS
Données constructeur en kg: 1 210 / 1 250
Rapport poids/puissance en kg/ch: DIN 7,56 / 7,57
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 220 / 220
400 m DA en secondes: 15,9 / 15,5
1 000 m DA en secondes: 29,4 / 28,9
0 à 100 km/h : 8,5 / 8,3


Toute l'histoire des 944 est partie des 924 qui était prévue au départ pour être commercialisée sous le label Audi et Porsche, un peu à l'image des Porsche 914 et 914-6.


Lorsque Porsche dévoile sa Carrera GT basée sur une 924 au châssis élargi et aux ailes gonflées, l'idée de la commercialiser en version plus "civilisée" fait vite son chemin. La 944 va d'ailleurs s'inspirer très fortement de sa ligne.


Deux générations de planche de bord pour une même voiture. En fait la première est directement reprise de celle de la 924, tandis que la deuxième est celle inaugurée sur les Turbo et 944 S.


Comment obtenir une auto au comportement routier équilibré et ultra efficace ? Prenez les schémas d'implantation de la Porsche 944 et la solution vous sera apportée. Aux antipodes de l'architecture des 911 et de leur "sac à dos", la 944 et son système Transaxle est un modèle d'équilibre.


N'allez pas croire que les moteurs des 944 sont des dérivés d'Audi ! Que nenni, puisque c'est en réalité un demi-V8 de Porsche 928. Avec des arbres de contre-équilibrage, ces très gros quatre cylindres confèrent une onctuosité digne d'un 6 cylindres.


Si les premières générations eurent souvent droit aux jantes Fuchs, les suivantes connurent les jantes alu téléphone alors très en vogue chez Porsche...


En haut de la gamme 944 se plaçaient alors la très efficace turbo avec 220 puis 250 ch.

BIEN :-)
Physique athlétique
Gamme complète
Grand choix sur le marché
Freinage porsche
Efficacité de la tenue de route
PAS BIEN :-(
Image aupres des porschistes traditionnels
Fiabilité si absence d'entretien
Passé souvent flou
Détails de finitions
Sonorité moteur quelconque
Trouver un vrai spécialiste des 944 pour l'entretien


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 23-01-2009

UNE VRAIE PORSCHE !
Véritable succès commercial dans le prolongement de celui de la 924, la Porsche 944 n'en demeure pas moins une vraie Porsche à part entière dont les qualités avaient alors séduit de nombreux clients. Sa gamme vaste et complète, ainsi que sa grande diffusion, permet aujourd'hui aux passionnés de GT d'accéder au mythe Porsche pour un prix d'achat abordable et profiter pleinement de ses qualités. Requiem pour une vraie GT…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Avec la 924, Porsche a entretenu un véritable paradoxe auprès de sa clientèle. Sa genèse mouvementée avec le refus de VW de commercialiser ce modèle en raison de la crise du pétrole, son moteur d'origine Audi et sa ligne fluide mais trop discrète attirent les foudres des Porschistes purs et durs qui ne voient que par la 911. Mais les heures de la 911 sont alors comptées et l'avenir est destinées aux Porsche à moteur avant (924 et 928). Si l'on s'attarde sur les chiffres de ventes de la 924, avec plus de 140 000 exemplaires vendus à travers le monde, ils plaident en faveur de la stratégie d'Ernst Fuhrmann. Seulement, on le verra par la suite, il s'était trompé sur l'empreinte indélébile de la 911 sur le marché des voitures de sport qui sera et est resté toujours LA référence. Avec seulement 125 ch et même 95 pour les marchés US et Japonais en raison de la dépollution drastique, les 924 sont tout de même un peu justes en performances eu égard à leur blason. Pas trop chères certes, mais sans caractère trempé. Il y aura bien la 924 Turbo pour corriger le tir avec ses 170 ch (143 aux USA) puis les 924 S et leurs 165 ch, mais la concurrence est rude et la 911, certes plus chère, semble bien loin en performances, et son caractère est autrement plus trempé. En septembre 1979, à des fins d'homologation en compétition, Porsche construit 400 exemplaires de la 924 Carrera GT. C'est le déclic. La fine carrosserie de la 924 reçoit un kit carrosserie aux ailes bodybuildées du plus bel effet, le capot reçoit une prise d'air, le spoiler AV est redessiné et les jantes sont des Fuchs en 15". La mécanique n'est évidemment pas en reste avec son 2 litres turbocompressé développant 210 ch ! Lors de sa présentation, le public et les clients manifestent un certain intérêt pour ce modèle.

LA 944 ATMO
Les ventes de 924, malgré leur succès commercial, ne cessent de chuter et l'engagement aux 24 Heures du Mans des 924 GT Carrera ne donnent pas le coup de boost prévu sur les ventes de 924. Dès la fin des années 70, Porsche avait étudié la possibilité de monter un nouveau moteur dans la 924 : un quatre cylindres de 2,5 litres de cylindrée issu du V8 de la 928. La situation générale de Porsche n'est alors guère réjouissante et l'homme désigné pour remettre sur les voies du succès la marque de Stuttgart, est Peter Schutz. A son arrivée, il vit tout de suite l'intérêt du nouveau moteur qui serait monté dans une caisse de Carrera GT. La 944 va être le nouveau cheval de bataille de Stuttgart pour re-développer ses ventes. En 1981, Porsche produisit tous modèles confondus quelques 28 000 véhicules. Deux ans plus tard, se sont 26 500 Porsche 944 qui seront construites dont 16 618 pour les USA !! Reprenant l'aspect général de la 924 Carrera GT, la 944 possède des ailes arrière toujours élargies, mais mieux intégrées à la ligne générale. Il est toujours possible d'avoir des jantes Fuchs 15" mais en option, car des jantes alu ATS 15" sont montées en série. Les suspensions de type McPherson sont directement dérivées de celles de la 924 Turbo. L'intérieur est identique à celui de la 924, la structure de caisse étant la même, seules les garnitures changent. Et malheureusement le volant est toujours installé trop bas, venant frotter sur les cuisses du conducteur. Oublié le 2 litres d'origine Audi, place à un tout nouveau bloc, toujours 4 cylindres (sic !), mais avec une cylindrée de 2,5 litres. Véritable moteur Porsche (un demi-V8 de 928, excusez du peu !), il présente en outre l'attrait d'avoir des arbres d'équilibrages tournant à contre-sens offrant à l'usage, une souplesse remarquable pour un 4 cylindres valant celle de certains 6 cylindres concurrents. Avec une puissance de 163 ch à 5 800 tr/mn et 205 Nm de couple à 3 000 tr/mn, la 944 s'autorisait tout de même 220 km/h en pointe et 29 secondes au kilomètre D.A.. En juin 1981, la voiture est présenté au public, la production démarre en novembre et sa commercialisation a lieu fin 81. Dès le mois d'avril et mai 1982, les marchés américains et anglais reçoivent à leur tour la 944. A noter que les versions US, Canadiennes et Japonaises, en raison de normes antipollution draconiennes, ne développent plus que 143 ch à 5 500 tr/mn et 186 Nm de couple à 3 000 tr/mn. Ces premiers millésimes peuvent recevoir la direction assistée en option. Dès 1983, les 944 2,5 163 ch bénéficient en série des rétros électriques, et un toit ouvrant électrique targa (la partie ouvrante peut s'enlever) apparaît au tarif des options du catalogue Porsche. L'année suivante, la 50 000ème 944 sort des usines, démontrant ainsi l'attrait de ce véhicule auprès du public. Certes, cette clientèle n'est pas la clientèle traditionnelle de Porsche et de sa 911, mais la facilité de conduite de la 944, ses aspects plus pratiques et sa douceur de fonctionnement ont conquis de nombreux conducteurs, notamment aux USA. Dès le mois d'août 1984, la direction assistée est montée en série, améliorant ainsi encore plus le confort de conduite et les jantes alu 16" type Téléphone sont disponibles en option en plus des ATS de série et des Fuchs. Au mois d'août 1988, les 944 atmosphériques voient leur cylindrée passer à 2,7 litres. La puissance grimpe à 165 ch et le couple gagne 15 Nm supplémentaires. En juillet 1989, la production des 2,7 litres est arrêtée.

SUR LA ROUTE
Vous aimez les lignes sportives, une auto suffisamment puissante pour ne pas avoir l'air ridicule sur autoroute et vous souhaitez rouler différent sans trop casser votre tirelire ? Les 944 à moteur 2,5 et 2,7 litres atmosphériques 8 soupapes sont faites pour vous. Avec 220 km/h en pointe, et moins de 30 secondes au kilomètre D.A., ces GT n'ont rien de coupés sportifs mous et lymphatiques. Le quatre en ligne, doté d'arbres d'équilibrage tournant à contre-sens, donne une onctuosité et de la souplesse qui en surprendra plus d'un. Seule différence à l'intérieur une fois installé : l'ancienne ou la nouvelle planche de bord. Jusqu'en 1985, les 944 étaient dotées des mêmes planches de bord que les 924. Après, avec l'arrivée de la Turbo, elles vont profiter de la nouvelle planche de bord au dessin plus moderne. L'impression de qualité avec ce nouveau dessin est manifeste et vérifiable avec l'usure du temps, même si l'on peut regretter la fin des cadrans ronds séparés. De même, les nouvelles planches de bord ont recours à des plastiques de meilleure qualité que les précédentes. Fin d'une époque, les premières 944 bénéficiaient encore du dessin des sièges à petits carreaux noirs déjà vus dans les 928 et 911. Assis très bas, avec les jambes allongées, seule la faible hauteur du volant (non réglable !) vient perturber une position de conduite parfaite. Le court levier de vitesse vient compléter ce tableau idyllique et nous fait avantageusement oublier les longues tiges des leviers de certaines 911… Lorsque l'on met en route le quatre cylindres, on reste surpris par tant de … silence. Le moteur tourne rond et émet un bruit feutré. On est loin des vocalises enivrantes d'un flat six. En outre, aucune vibration ne vient perturber l'habitacle. Pourtant dès les premiers tours de roue, on apprécie sa douceur et sa souplesse de fonctionnement dont certains 6 cylindres français d'alors auraient pu s'inspirer. La boîte est d'un maniement précis et ferme, et on peut alors hausser le rythme dès que le moteur est en température. Si sur autoroute, la douceur et l'onctuosité du moteur permettent d'avoir un rythme soutenu, le poids de la voiture rapporté à la puissance du moteur l'empêche de jouer dans la catégorie des sportives. Ce manque de tonus moteur est d'autant plus flagrant en raison d'un châssis efficace. La 944 reprenait l'architecture de la 924. Le moteur à l'avant, la boîte derrière le tout relié par le système Transaxle assurant une rigidité optimale à l'ensemble. Cette disposition offrait alors à la voiture une répartition des masses idéale de 51%/49%. En totale opposition avec les 911, la tenue de route des 944 se révèle très équilibrée. Leur pilotage est ainsi plus accessible pour tous, collant bien avec le concept de l'auto : une GT fiable et sûre en toute circonstance, dont la grande diffusion assure en outre un prix de vente contenu pour attirer le plus grand nombre. Les premières 944 étaient montées d'origine en 185/70 VR 15. Déjà efficace, le comportement routier pouvait être sublimé par une option châssis sport (avec suspensions raffermies : amortisseurs plus durs et barres antiroulis AV/AR plus grosses) secondée par une monte pneumatique en 205/55 VR 16. Seulement, l'efficacité du châssis, avec ou sans options châssis sport, met en lumière une voiture sous-motorisée ! Et comme les freins sont eux-aussi généreusement pourvus avec 4 disques ventilés, on aimerait finalement un poil plus de puissance. A la lumière de cette prise en main, il nous paraît évident que les accros du sport et des sensations fortes devront passer leur chemin. Si votre objectif premier est de rouler pour pas trop cher et voyager loin et vite, les 944 2,5 et 2,7 litres sont les autos qu'il vous faut. Confortables, (presque) silencieuses et faciles à vivre avec un coffre réellement pratique et utile, vous pourrez accéder à la gamme Porsche sans difficulté. Seule gageure, trouver un modèle sain avec historique connu.

La Porsche 944 Rothmans est l'oeuvre de l'importateur Sonauto, qui crée une série limitée à 100 exemplaires mise en vente à partir du 1er mai 1984. Livrée uniquement en blanc alpin avec un stripping aux couleurs du cigarettier (bleu, or et rouge) parcourant toute la caisse, elle arbore un kit carrosserie imposant pour se démarquer. Avec ses deux jupes latérales ornées du nom de la marque et un diffuseur arrière rappelant celui de la 356 Carrera 2, la 944 Rothmans est équipée de jantes type téléphone en 15" de diamètre associées à des pneus plus larges, de barres anti-roulis et d’amortisseurs sport. Quelques équipements optionnels sont aussi offerts de série sur la Rothmans : projecteurs anti-brouillard, alarme et un essuie-glace arrière.

ACHETER UNE PORSCHE 944 D'OCCASION
Les 944 sont finalement victime de leur image. Injustement dénigrées par les vrais Porschistes, afficinados du flat six, les 944 ont donc attiré vers elles une autre clientèle. Les prix d'achat abordables en raison de ce déficit d'image et de l'abondance de la production ont ainsi permit au plus grand nombre d'accéder à la marque Porsche. Seulement, si nombreux étaient ceux à pouvoir acheter le modèle, peu nombreux étaient ensuite ceux qui purent l'entretenir dignement comme son blason le mérite. Voiture très fiable, hormis la distribution à surveiller (La distribution est le maillon faible de l'auto. Il conviendra de respecter les fréquences de remplacement, soit tous les 60 000 km avec la pompe à eau et les galets, et il faut faire vérifier la tension et l'état des courroies tous les 20 000 km. Lorsque la distribution est changée, il faut faire une vérification au bout de 5 000 km)et la crémaillère qui peut fuir au fil des kilomètres (Véritable maladie sur les 944, il n'est pas rare de voir sous son auto des tâches de liquide visqueux. Pas de panique, c'est la crémaillère de direction qui fuit. Fabriquée par ZF, ladite crémaillère peut soit être réparée, soit doit être à changer. Dans le deuxième cas prévoyez 1 500 € avec la main d'œuvre), les 944 sont aujourd'hui en pleine traversée du désert. Beaucoup d'autos ont un passé inconnu et leur entretien a souvent été négligé. Le châssis des 944, ont l'a vu, est terriblement efficace. Toutefois, il s'avère que sur des modèles au kilométrage élevé, la précision de conduite est moins bonne et que l'usure des pneumatiques est devenu irrégulière, malgré de nombreux réglages des trains. Il faut en fait changer les silent-blocs des triangles et des barres de suspension. Intervention bénigne et peu onéreuse qui vous évitera de changer de pneus trop souvent. Si l'habitacle est conforme à la marque, et la qualité de réalisation omniprésente, on notera la faiblesse de l'ouverture de la boîte à gants avec le support qui peut casser. Introuvable en France, il est désormais possible d'en trouver via internet aux USA. De même, les moquettes et garnitures intérieures ont tendances à s'user au fil du temps. Dotées d'un comportement routier très efficace et rassurant, de performances dignes des autres modèles de la marque et d'un physique athlétique, ces 944 ont tout pour séduire les passionnés à qui les 911 font peur. Et ce qui ne gâche rien, elles ont certains aspects pratiques comme un coffre logeable qui ne sont pas négligeables. A acheter, bien sûr, mais pas de précipitation et trouver la bonne pour éviter les frais… Enfin, la gamme 944 a été si complète que vous devriez trouver celle qui convient le plus à votre caractère, style de conduite et budget. La GT rapide, les pointues ou la GT Sport qui vient taquiner aujourd'hui encore tout ce qui roule vite. Vous trouverez des 944 atmo 2,5 ou 2,7 à partir de 4 000 euros sur le marché, mais mieux vaut prévoir 6 à 7 000 euros pour une en bel état et sans surprises.

:: CONCLUSION
En 1991, après 10 ans de production et 176 126 exemplaires vendus à travers le monde, les 944 voient leur production s'arrêter et laisser la place aux nouvelles 968, basées sur les 944. Mais, les goûts ont changé, et la 968, quoique très efficace, ne peut plus lutter face aux redoutables BMW M3 plus homogènes, moins chères et aussi performantes, disposant en plus d'un mélodieux six cylindres. Aujourd'hui il reste encore de nombreuses 944 sur les routes et sur le marché de l'occasion permettant ainsi à nombre de passionnés de franchir le pas et s'offrir leur première Porsche. Rassurante par son comportement routier facile à appréhender, la 944 est moins exigeante que sa sœur 911. A n'en pas douter une vraie Porsche, facile à vivre, mais il faut bien choisir…

PRODUCTION PORSCHE 944 2.5 et 2.7
1982 : 3 921 ex.
1983 : 24 633 ex.
1984 : 26 539 ex.
1985 : 23 720 ex.
1986 : 17 010 ex.
1987 : 10 589 ex.
1988 : 5 957 ex.
1989 : 5 421 ex.
1990 : - ex.
1991 : - ex.
TOTAL : 117 790 ex.

CHRONOLOGIE
1981 : En juin, la 944 2.5 atmosphérique de 163 ch est annoncée chez Porsche. La production démarre en novembre.
1982 : Lancement de la 944 en avril et mai sur les marchés américains et anglais.
1983 : Nouvelle option disponible avec le toit ouvrant électrique targa, et les rétros extérieurs sont désormais électriques.
1984 : La direction assistée est montée en série dès le mois d'août, tandis que l'option jantes alu type "Téléphone" est présente dans le catalogue.
1985 : En février, Porsche présente la 944 Turbo équipée d'un 4 cylindres de 2,5 litres 8 soupapes de 220 ch. Nouvelle planche de bord pour les 2.5 163 ch. Elles reprennent les formes ovales de la Turbo et de la S. Fermeture centralisée en option possible. Lancement européen et américain de la Turbo en juillet.
En septembre, au salon de Frankfort, Porsche présente une étude d'un moteur 16 soupapes.
1986 : La production des premières 944 S équipées du moteur 2,5 litres 16 soupapes de 190 ch démarre en août.
1987 : En août, toutes les atmosphériques possèdent la même puissance de 160 ch pour tous les marchés.
1988 : Série limitée sur base de la Turbo Cup baptisée Turbo S qui développe 250 ch. Cette série a été limitée à 1 635 exemplaires dont 94 pour le marché Français. Un kit Racing de 290 ch a été monté sur 37 Cup "route". En août, la cylindrée des atmosphériques passent à 2,7 litres et développe désormais 165 ch. Toujours en août, la 250 ch devient la Turbo standard uniquement disponible en concession.
1989 : En janvier, sont commercialisées les versions S2 avec le moteur de 3 litres de 211 ch. Arrêt des versions 2,7 atmosphériques de 165 ch en juillet, tandis qu'est produite la version cabriolet S2.
1990 : Arrêt de la commercialisation des Turbo en juillet aux Etats-Unis. Lancement en août des Cabriolets Turbo. Les Turbo et S2 reçoivent un nouvel aileron AR.
1991 : Arrêt des 944 et lancement de la 968, sa remplaçante.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Voiture de grand tourisme, au vrai sens du terme, proposée à un prix de base intéressant eu égard aux prestations, bien que l'on soit un peu irrité par certaines options la 944 symbolise la volonté de Porsche d'aller dans le sens de l'évolution automobile sans, pour autant, abandonner les critères qui ont fait sa réputation. Elle apporte en plus, le confort et une certaine économie de consommation, ce qui n'est pas négligeable dans nos conditions actuelles de circulation. Bien sûr, c'est une autre image qui touchera une clientèle nouvelle, c'est une autre page de l'histoire Porsche."
AUTOMOBILE MAGAZINE - Mai 1982.



Comparez les tarifs d'assurance pour une PORSCHE 944 2.5 / 2.7
AVIS
AVIS > AVIS PORSCHE > AVIS 944 2.5 / 2.7

heureux conducteur d une 944 2.7 je conseille ce vehicule aux amateurs de belle auto .certe pas un avion de chasse , mais qui ne laisse pas indifférent les automobiliste .un budget raisonnable mais difficile de trouver une bonne auto d, origine .pour le peut de 2.7 qui reste le prix ne devrais pas faire perdre d, argent au propriétaire. le regard u... lire la suite

Lire tous les avis sur les PORSCHE 944 2.5 / 2.7
Vous possédez une PORSCHE 944 2.5 / 2.7 ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des PORSCHE 944 2.5 / 2.7 ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur PORSCHE :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE