L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > LOTUS > EXIGE






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (20-06-2005)

LOTUS
EXIGE
(2003 - )

46 294 Euros (01/06/2005)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES LOTUS EXIGE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal central AR
Alimentation: Gestion intégrale Lotus T4.
Cylindrée en cm3: 1 796
Alésage x course : 82 x 85
Puissance ch DIN à tr/mn: 192 à 7 800.
Puissance au litre en ch: 106,9
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 18,3 à 6 800
Couple au litre en Mkg : 10,18
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 6 manuelle.
POIDS
Données constructeur en kg: 908
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 4,72
ROUES
Freins : 4 disques ventilés et perforés (Æ 282 mm) + ABS.
Pneus : AV 195/50 R 16 et AR 225/45 R 17.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 229
400 m DA en secondes: 14,5
1 000 m DA en secondes: 26,1
0 à 100 km/h : 6,2
0 à 200 km/h : 25,4
Consommation moyenne : 12,6 L/100 Km.

>Téléchargez des photos de Lotus Exige GRATUITEMENT en cliquant ici ou sur la photo !!!!


L'habitacle de la Lotus Exige ne laisse planer aucun doute sur sa vocation : le sport pur et dur ! Mais c'est justement pour cela qu'on l'aime...


>Téléchargez des photos de Lotus Exige GRATUITEMENT en cliquant ici ou sur la photo !!!!

BIEN :-)
Look de course !!
Comportement typé circuit
Pneus performants
Performances
Freinage efficace
Ambiance !
Voiture idéale pour les sorties clubs piste
PAS BIEN :-(
Tarif !
Pas d'autobloquant ?!
Usage exclusif
Commande de boîte
Pas plus performante que l'Elise 111 R


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 20-06-2005

L'ESPRIT DE LA COURSE !
Depuis la première Lotus Elise, Lotus s'est souvenu de ses racines et de l'esprit insufflé par feu Colin Chapman : " the light is right ". Mais les amateurs de sensations fortes et de conduite sur circuits espéraient une auto plus radicale. Lotus les a entendu avec l'Exige. Une Lotus Elise " coursifiée ", rigidifiée et surtout à l'efficacité sur circuit incomparable. Pas question avec une Exige de vouloir être champion des burns au feu rouge, mais en revanche dans les lacets d'un circuit, elle est imbattable !...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Motorisée au départ avec des mécaniques Rover sur les Lotus Elise Mk1, le constructeur anglais s'est tourné par la suite vers d'autres fournisseurs de motorisations plus aptes à monter dans les tours et garantir une fiabilité assurée. Les premières Lotus Exige sont apparues avec la première génération de Lotus Elise. Déjà sur cette première génération l'objectif était clairement annoncé : rigidité, efficacité et sportivité. La nouvelle Lotus Elise s'est remarquée par son esthétisme plus agressive et actuelle. Autant l'ancienne Lotus Elise s'était fortement inspirée des lignes des sportives des années 60, autant la nouvelle adopte un look très moderne et beaucoup plus agressif. Plus réussi ? Difficile de comparer ces deux générations d'autos qui comportent chacune leurs amateurs. L'Exige est donc de retour profitant du moteur Toyota à la distribution variable. Avec une mécanique sportive, des trains roulants adaptés et un aérodynamisme étudié, la Lotus Exige est en passe de devenir une des coqueluches des amateurs de sorties circuit clubs.

DESIGN
La Lotus Exige est bien plus petite en réalité que sur photo. C'est au moment où il faut se glisser dans le siège baquet (des vrais sièges baquets de course sont disponibles en option) que l'on prend la mesure de son gabarit mesuré : moins de 3,80 mètres de long et moins d'1,2 mètres de hauteur ! A titre de comparaison, une Mercedes SLK 55 AMG mesure près de 4,1 mètres de longueur et plus d'1,2 mètres de hauteur. Bien que la surface de la carrosserie ne soit pas très étendue, les techniciens ont tout de même dicté aux designers de prévoir de larges aérations sur toutes les parties de la Lotus Exige.
Comparé à l'ancienne Lotus Exige S1, le design général de la Lotus Exige Mk2 est plus homogène et plus réussi. Les optiques avant offrent un dessin réussi qui amène plus d'agressivité. L'intégration des optiques rondes arrière dans le léger renfoncement de la poupe est une réussite totale. Avec ses ailes bien galbées, ses dimensions compactes et ses optiques réussies, la Lotus Elise mk2 est déjà en soi une auto craquante. Alors pour la viriliser encore et surtout la rendre plus efficace, les aérodynamiciens de chez Lotus se sont attachés à améliorer l'adhérence de la Lotus Exige en ajoutant des appendices aérodynamiques. Ainsi, l'aileron arrière, incliné à 11,5°, procure 41,2 kg d'appui à 160 km/h. La lèvre de spoiler améliore également l'appui du train avant à haute vitesse, tandis que la carrosserie totalement fermée est là pour rigidifié l'ensemble. Souvent, le défaut des autos sportives ultra légères, comme l'est l'Elise, est d'avoir une vivacité trop importante à haute vitesse. L'aérodynamique soignée de la Lotus Exige est prévue pour contrer cet effet.

HABITACLE
L'habitacle est toujours très dépouillé tant dans sa présentation que dans sa forme. Seule concession au confort, la climatisation, bien plus utile qu'elle n'y paraît pour le confort des pilotes. Ne cherchez pas de multiples rangements à bord, la Lotus Exige n'est pas prévue pour cela. La petite boule en alu du pommeau de vitesses est posée fièrement en bonne place et le volant 3 branches vous rappelle que les Airbags sont bons pour les voitures des familles. Etant donné le prix de l'auto, la finition est un peu décevante, surtout pour des autos construites à la main. La partie instrumentation notamment est des plus sommaires et aurait mérité mieux.

MOTEUR
Sur la première Lotus Exige, basée sur la Lotus Elise Mk1, les hommes de Lotus avaient développé le moteur Rover jusqu'à ses limites. Ainsi, c'était 179 ch qui officiaient alors sous le capot arrière. L'intérêt d'avoir opté pour le moteur Toyota 2ZZ-GE (celui qui équipe la Toyota Celica TS de même que la Corolla TS) est d'une part sa fiabilité plus grande mais surtout un caractère plus trempé, des rotations plus hautes, une puissance accrue et une boîte 6 vitesses (contre 5 pour la Lotus Exige Mk1). Cette mécanique présente en outre la caractéristique d'avoir une distribution variable, baptisée VVTL-i. Passé 6200 tr/mn, une grosse came prend alors le relais au-dessus de chaque paire de soupapes d'admission et d'échappement. Les reprises s'en trouvent améliorées et comme toutes les mécaniques atmosphériques puissantes et qui montent dans les tours, la sonorité du 1,8 litres Toyota vient vous prendre aux tripes. A noter que cette mécanique est une des plus performantes qui soit en puissance par litre de cylindrée avec un score très impressionnant de 106,9 ch/litres !
Les performances sont éloquentes avec 6,2 secondes au 0 à 100 km/h et autour de 26 secondes pour le kilomètre départ arrêté. Mais, nous l'avons déjà dit plus haut, ce n'est pas dans l'exercice des accélérations pures que la Lotus Exige se distingue mais plus dans sa proportion à rester sur la piste en courbe et à passer très vite. Pour profiter de toutes les qualités du moteur Toyota, il convient alors de rester dans les tours, soit au-dessus de 6200 tr/mn pour que la grosse came reste en action. Le caractère moteur est alors très présent et ennivrant. C'est la boîte mécanique à 6 rapports Toyota qui a été reprise. La commande de boîte est malheureusement accrocheuse en conduite intense, comme nous avions pu déjà le remarquer sur les premières Lotus Elise 120 ch.

CHASSIS
Le châssis est indéniablement la force des Lotus Elise et Exige. Avec en prime un poids contenu, même si sur notre Exige, un poids de 900 kg est tout de même décevant comparé aux 740 kg des premières Lotus Elise 120 ch. C'est le prix à payer des quelques équipements ajoutés (ABS, climatisation, vitres électriques, roues plus grosses, éléments de carrosserie supplémentaires…), mais qu'on se rassure le plaisir de conduite et surtout l'efficacité sont restés intacts. Pour ses trains roulants, les techniciens de Lotus ont repris des solutions hérités de la compétition : triangles superposés avec combinés ressorts-amortisseurs. Une barre antiroulis vient compléter la rigidité du train avant pour limiter la prise de roulis. En bout de moyeu, ce sont des larges jantes au dessin très " arachnidéen " chaussées de pneus en 195/50 R 16 à l'avant et 225/45 R 17 à l'arrière. A noter la monte de pneus Yokohama Advan A048 à gommes ultra tendres et aux sculptures très éparses et typées circuit. Inutile de dire que ces pneumatiques offrent une adhérence aussi efficace sur le sec qu'elle devient précaire, voire dangereuse, sur le mouillé.
Les freins sont généreusement dimensionnés avec des disques ventilés et perforés complété de l'ABS. Que cela soit avec la Lotus Elise " standard " ou avec l'Exige, l'agilité de ces autos reste sensationnelle et est certainement un des points forts des petites Lotus. Mais sur un circuit automobile, les limites d'une auto de série sont très rapidement atteintes. Même avec une Elise qui devient plus instables dans les grandes courbes et à haute vitesse en raison de son empattement réduit et de sa légèreté. Avec l'Exige ces défauts ont disparu. Les appendices aérodynamiques amènent un réel intérêt pour les appuis, tandis que l'extracteur arrière (commun à toutes les Elise) créé un effet de sol en améliorant la tenue de route. Enfin, avec ses pneus Yokohama diaboliques, l'adhérence dans les courbes est repoussée très loin, surtout comparée à une Elise 111R, dotée pourtant du même moteur. Le freinage est très puissant et endurant permettant ainsi d'aller chercher ses propres limites tour après tour à chaque point de freinage. Vous l'aurez compris, la Lotus Exige est une auto avant tout conçue pour aller sur circuit. Si vous n'êtes pas un amateur des sorties circuit, nous ne saurions que trop vous conseiller d'opter pour la Lotus Elise 111 R, plus homogène pour un usage " promenade " et circuit club. La Lotus Exge affiche un potentiel tel qu'il faudra posséder quelques notions de pilotage pour pouvoir la cravacher comme il faut !...

:: CONCLUSION
La Lotus Exige est une auto captivante et fascinante. Capable de performances élevées, c'est surtout sur circuit qu'elle se révèle au grand jour. Son adhérence est phénoménale et son efficacité et sportivité exacerbés. Ce n'est que dans cet usage exclusif que le surcoût demandé par Lotus entre une Elise 111 R et une Exige, dotées pourtant de la même mécanique, devient logique. Mais n'oubliez pas que le moteur Toyota 1,8 litres VVTL-i demande à être exploiter au-delà de 6200 tr/mn pour donner le meilleur de lui-même. Une caractéristique propre aux autos de compétition qui n'est pas l'idéal sur un usage routier...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Ailes bodybuildées, prise d'air dorsale, immense aileron en carbone, l'Exige s'emble s'être échappée des circuits… ou du tournage d'un remake de Mad Max ! La version coupé de l'Elise a également troqué son 1,8 litres Rover (177 ch) contre le bloc Toyota délivrant 192 ch à 7 800 tours/minutes. Seul regret : les performances n'augmentent pas par rapport à la 111 R. Mais ne jouons pas avec les dixièmes, la petite puce offre des sensations extrêmes et sautille de virage en virage avec une aisance remarquable. Moins facile à vivre que le roadster, l'Exige reste terriblement attachante et surtout unique en son genre."
SPORT AUTO - juin 2005 - Lotus Exige.

"L'Exige affiche à pneu de chose près les mêmes capacités (que l'Elise 111 R NDLR). Comprenez par là que les Yokohama du coupé conditionnent un comportement d'un tout autre tonneau. La différence la plus caractéristique apparaît dans le fameux gauche après les stands. Là où l'Elise prend un peu de roulis de l'arrière et semble susceptible de se décrocher à chaque instant, sa sœur s'inscrit avec une franchise incomparable puis affiche une inaltérable fidélité à sa trajectoire, tout cela 10 km/h plus vite ! Outre l'adhérence phénoménale des gommes tendres quasiment dépourvus de sculpture, cette efficacité est également le fruit de l'appui conséquent généré par le kit aérodynamique et une suspension ultra ferme donnant l'impression qu'une barre antiroulis a été ajoutée sur l'essieu postérieur."
ECHAPPEMENT - juin 2005 - Lotus Exige.


Devis d'assurance pour une LOTUS EXIGE

AVIS

j'ai acquis une lotus exige atmo 192 de 2005 il y a un bon mois. franchement cette voiture marche très fort, la sonorité et fantastique. bref la banane à chaque sortie, même en promenade a faible allure. c'est une conduite à droite et pas gênant du tout. sur circuit les performances sont là, et les sensations indescriptible!!! après une clio 2 rsph1, une clio 3 rsph2 et une mégane 3 rs, la boucle est bouclée je garde la lotus!...
Lire les avis sur la LOTUS EXIGE

Vous possédez une EXIGE ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets LOTUS sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE