L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE







Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > COLLECTOR > LOTUS > EXIGE

LOTUS EXIGE (2000 - 2002)

lotus exige s1
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 01-05-2012

BORN TO RACE

Version civile de l'Elise Motorsport, l'Exige S1 va permettre à Lotus de faire son retour en compétition avec un modèle homologué en FIA-GT. Lotus propose donc à une poignée de clients de s'offrir une Elise "ready-to-race" clés en mains...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: Thomas POSLUSZNY

Après avoir combattu depuis 1994 les McLaren F1 GTR, Venturi 600LM, Ferrari F40 GTE dans le championnat BPR Global GT Series, avec son Esprit V8, Lotus se doit de mettre au point une toute nouvelle voiture pour le nouveau Championnat GT FIA. Porsche est le premier à s'adapter au nouveau règlement, comprenant les courses d’endurance, comme les 24 Heures du Mans, avec la 911 GT1 en 1996, bientôt rejointe par la Mercedes CLK-GTR en 1997. Racheté en 1996 par le groupe Proton, Lotus retrouve un nouveau souffle financier et peut mettre en route un projet sportif plus ambitieux. Accompagnant le lancement du dernier modèle, l'Elise S1, la division Lotus Motorsport met au point une voiture de course, l'Elise GT1 (Type-115), conçue pour le championnat GT et reposant sur le châssis du modèle de série. Par une interprétation toute particulière du règlement, Lotus parvient à engager 3 voitures d'usine tout en ayant produit qu'un seul exemplaire homologué route au lieu des 25 requis. Ces voitures motorisées par le V8 Chevrolet LT5 des Corvette C4 ZR-1 ne vont malheureusement jamais réussir à s'imposer face à l'armada Porsche ou Mercedes et Proton décide de fermer les robinets à la fin de la saison 1997.

En 1999, pensant avoir plus de chances dans la nouvelle classe N-GT ouverte aux plus petites écuries et aux voitures plus proches de la série, Lotus Motorsport revient avec une nouvelle proposition : l'Elise Motorsport. Il ne s'agit plus cette fois d'aller batailler avec les prototypes de GT1 mais au milieu de GT beaucoup plus ordinaires. Afin d'homologuer sa nouvelle voiture, Lotus va commercialiser en petite série un modèle très proche de la voiture de course et donner vie à l'Exige, première du nom.

lotus exige s1interieur lotus exige

CARACTERISTIQUES


LOTUS EXIGE
moteur lotus exige
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : longitudinal AR
Alimentation : Injection électronique
Cylindrée (cm3) : 1795
Alésage x course (mm) : 80 x 89.3
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 177 à 7800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 189 à 5600
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (5)
POIDS
Données constructeur (kg) : 759
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,3
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (282)
Pneus Av-Ar : 195/50 R16 - 225/45 R17 Yokohama A038R
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 209
400 m DA : 13"2
1000 m DA : 24"9
0 à 100 km/h : 4"9
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 9,5
PRIX NEUF (2000) : 33.000 £
COTE (2012) : €
PUISSANCE FISCALE : 10 CV



PRESENTATION

Le programme sportif de Lotus prévoit également un championnat de marque dans lequel pourront s'affronter de pilotes amateurs et professionnels. C'est dans le cadre de la première manche du Lotus Motorsport Elise race series qu'est officiellement présentée la Lotus Exige sur le circuit de Brandshatch le 9 avril 2000. Techniquement, l'Exige peut s'apparenter à une simple Elise à toit rigide, ce dernier étant coiffé d'une écope d'arrivée d'air pour le moteur. Néanmoins, en faisant le tour de l'auto, outre le bas de spoiler spécifique à l'avant, on remarque immanquablement le gros aileron en fibre de carbone similaire à celui des Esprit 350 Sport qui surplombe une face arrière entièrement redessinée. Toute la carrosserie est bien entendu en fibre de verre renforcée de plastique, comme l'Elise de série. Le large vitrage en polycarbonate du capot moteur permet d'admirer la mécanique, à la manière d'une Ferrari 360 Modena, le prestige du V8 en moins... La Lotus Exige S1 débute sa production en juillet 2000. La liste de options proposée est réduite, comme pour la radicale Elise 340R dont l'Exige reprend plusieurs éléments dont les sièges et les jantes allégés.

En octobre 2000, afin de satisfaire à la demande des USA principalement, l'Exige S1 reçoit une climatisation en option, seule concession au confort dans cet environnement d'authentique voiture de course ! Vendue au tarif quasi dissuasif de £ 32.995, la Lotus Exige est une curiosité du catalogue qui ne trouve écho que chez les purs passionnés d'engins motorisés, et de préférence avec un compte en banque bien garni pour l'exploiter régulièrement sur circuit comme il se doit.

MOTEUR

Mécaniquement, la Lotus Exige dérive étroitement de la 340R. Ces 2 autos ont en commun leur moteur Rover K 1800 VHPD (pour Very High Performance Derivative) sortant pas loin de 100ch/l soit 177 cannassons à 7.800 tr/mn! Contrairement à certaines idées reçues, le VHPD n’est pas le moteur à calage variable (VVC) comme sur la 111S, bien qu'il en conserve la culasse. Pour obtenir de telles puissances le 1.8 Rover reçoit un plenum d’admission entièrement revu, un vilebrequin traité (nitro carburé), des pistons forgés et bien sûr des AAC retaillés. Le couple maxi de 189 Nm perché à 5600tr/min en dit long sur le caractère de la bestiole. Un vrai moteur de course ! En option, un kit d'upgrade de puissance à 190 ch était même disponible à l'usine pour les plus fanatiques. Il s'agit d'une variante mise au point par Lotus Motorsport en 1998 pour l'Elise Sport 190, variante réservée aux circuits.

Avec son étagement de boîte très serré, l'Exige bondit de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes dans un vacarme que ne renierait pas une Elise Motorsport ! Le valeureux Rover K transcendé par la préparation devient complètement frénétique et ne donne sa pleine mesure qu'à partir de 5.000 tr/mn. Le port du casque n'est pas loin d'être recommandé, surtout si la voiture est équipée de l'échappement sport comme notre modèle d'essai. La Lotus Exige est une diabolique machine à sensations. Son moteur pointu hurle sa joie jusqu'à près de 8000 tours et les changements de rapports s'enchaînent à la vitesse d'un zapping télé. Les synchros accrochent un peu mais avec l'habitude on arrive à oublier ce détail.

SUR LA ROUTE

essai lotus exige

La Lotus Exige reprend pour base le châssis en aluminium collé de l'Elise. Les modifications portent donc essentiellement sur la suspension, à double triangles superposés de longueurs différentes, avec des amortisseurs Bilstein mono-tube à gaz et des ressorts Eibach spécifiques. Le ratio de direction est également plus direct, avec 2.3 tours de butée à butée. Bien que l'Exige possède une ligne à tomber avec ses airs de mini Groupe C, les spoilers ne sont pas là pour faire joli. Ajoutant 35 et 45 kg d'appui sur l'avant et l'arrière respectivement à 160 km/h ils permettent de sentir la voiture littéralement aspirée au sol à mesure que la vitesse augmente. La première idée qui peut vous venir à l'esprit avec un tel rapport poids/puissance est sans doute qu'une béquille électronique ne serait pas superflue, au cas où... Mais l'Exige est capable de telles accélérations latérales avec son grip stupéfiant - merci les semi-slicks Yokohama - que ce serait vraiment ajouter du poids inutilement ! Par ailleurs, la vitesse de pointe est atteinte avec un peu moins d'entrain une fois passé les 170-180 km/h, confirmant bien que l'Exige est avant tout un outil dédié aux "track days" (journées circuit). Mettant encore plus en relief les qualités naturelles de l'Elise, on se délecte de sa précision et de sa réactivité à la moindre action au volant, de la simple correction de trajectoire au plus subtil lever de pied.

Même à de très faibles vitesses, l'Exige procure déjà un lot de sensation hors norme. La direction est tranchante, la première impression étant que l'auto se jette à la corde. Plus on force l'allure plus la direction se fait communicative, la route se fait sentir comme si la paume des mains était en contacte directe avec celle-ci. Bien que même les pilotes les moins aguerris pourront prendre beaucoup de plaisir avec, ce n'est véritablement qu'à ceux pouvant user, et abuser, de toutes ses capacités que l'Exige se donnera entièrement. L'impression de faire corps avec la machine prend un sens bien réel, d'autant plus que l'on prend place à bord de la même manière qu'on enfile un jean slim pour ne le quitter que difficilement en fin de journée. Ajoutons enfin que le plaisir sournois mais ô combien jubilatoire de venir titiller de grosses GT sur les freinages (indestructibles) ou en faisant l'extérieur en courbe ne fait qu'ajouter aux délices de la conduite d'une Lotus Exige... Un bon test pour évaluer le facteur de jouissance d'une voiture est sa capacité à déclencher chez le conducteur des éclats de rire spontanés lors d'un premier essai. L'Exige est de cette catégorie.

ACHETER UNE LOTUS EXIGE

lotus exige s1 logoBon nombre des clients Lotus avait déjà les yeux fixés sur la belle Elise S2 (année-modèle 2001) et ont considéré à tort que l'Exige était de technologie ancienne. Malgré une baisse significative de son prix (fin de carrière en 2002 à £ 29.995), les ventes de l'Exige S1 resteront toujours à un niveau très faible. En 2002, Lotus a commencé à renouer avec les problèmes financiers et l'Exige a été discrètement retirée du catalogue. Par conséquent, 10 ans plus tard, trouver une sportive à toit en dur plus exotique et radicale que cette Lotus Exige n'est pas une chose évidente. Elle constitue indubitablement un futur grand classique de Hethel. Conçue comme la version routière d'une voiture de course, l'Exige ne suscite rien d'autre que la conduite sportive. Dépouillée de toute considération pratique, elle se destine à un usage bien précis et fatalement restreint. Inutile donc d'envisager cet achat pour la petite promenade du dimanche... Il n'est pas possible de conduire une Exige avec modération, ni autre chose d'approchant cette idée, et même des voitures avec de faibles kilométrages peuvent avoir eu la vie dure.

A quoi faut-il faire attention à l'achat ? Fondamentalement, tout ! Acheter une sportive anglaise revient souvent à signer une sorte de contrat de mariage qui stipule clairement "pour le meilleur et pour le pire". L'Exige y ajoute les risques du métier. Les acheteurs de Lotus Exige sont un groupe singulier, des passionnés purs et durs, mais ils possèdent également du plomb dans les godasses, ce qui va de paire avec un style de conduite débridé. En fait, il faudrait même se méfier d'un vendeur qui prétendrait que sa voiture n'a jamais tourné sur piste ! Joint de culasse, joints de soupapes, parfois même la culasse elle-même, ainsi que les éléments de trains roulants (triangles, rotules, etc.) sont les parties les plus exposées au risque d'usure prématurée. La Lotus Exige peut se montrer capricieuse lors du démarrage du moteur à chaud, par exemple, après un ravitaillement. Cela est attribuable à deux problèmes connus. Le premier est un bouchon de vapeur empêchant le carburant d'arriver. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le meilleur remède est de monter le kit de 190 ch, chose que beaucoup d'acheteurs ont faite. Il comprend en outre un joint de culasse renforcé. L'autre cause plus commune est l'inflammation de faible qualité. Un changement de pièces (fils de bougies Magnecor) amène généralement une disparition du problème ainsi que des ratés d'allumage autour de 5000 tr/mn. Le liens avec la pédale d'accélérateur peut être problématique aussi et le régime de ralenti souvent détraqué. La peinture adhère relativement mal à la carrosserie composite et est sujette à des craquelures, fissures et autres les dommages même causés par de simples oiseaux. Le phénomène est évidemment amplifié par les impacts de gravillons, notamment fréquents sur circuit.

CONCLUSION

:-)
Sportivité sans compromis
Poids
Performances
Freinage
Comportement ultra réactif
Plaisir de conduire et de piloter !
:-(
Rare !
Mécanique éprouvante
Disparition du coffre

La Lotus Exige, dans sa configuration d'origine, est un pied de nez aux adeptes de grosses GT surpuissantes. Belle, rapide, charismatique, une décennie après, la petite anglaise est toujours dans le coup. A condition de se satisfaire d'un confort précaire, elle reste indéniablement une pièce de choix dans la saga des "châssis 111".



Comparez les tarifs d'assurance pour une LOTUS EXIGE
photos
lotus_exige_01.jpglotus_exige_02.jpglotus_exige_03.jpg
lotus_exige_04.jpglotus_exige_05.jpglotus_exige_06.jpg

>Voir toute la galerie photos LOTUS EXIGE S1

AVIS
AVIS > AVIS LOTUS > AVIS EXIGE
Vous possédez une LOTUS EXIGE ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des LOTUS EXIGE ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur LOTUS :
Annonces
RECHERCHE


Liens
Actualites
Actualites
Newsletter