L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CITROEN > BX 19 GTI






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (14-03-2013)

CITROEN
BX
19 GTI
(1987 - 1992)

PRIX NEUF (1988) : 99 900 FF
COTE (2013) : 1 500 €
9 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CITROEN BX 19 GTI
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique Bosch Jetronic LE3
Cylindrée (cm3): 1905
Alésage x course (mm): 83 x 88
Puissance maxi (ch à tr/mn): 125 à 5500
Puissance spécifique (ch/L): 65,6
Couple maxi (Nm à tr/mn): 175 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 91,9
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (5)
POIDS
Données constructeur (kg): 1025
Rapport poids/puissance (kg/ch): 8,2
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés/disques pleins
Pneus Av-Ar: 185/60 R 14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 198
400 m DA: 16"4
1 000 m DA: 30"4
0 à 100 km/h: 8"9
0 à 200 km/h: ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 8,7
logo bx gti

bx gti phase 1

bx 19 gti

interieur bx gti

essai citroen bx gti

essai citroen bx gti

BIEN :-)
Authentique youngtimer !
Véritable sleeper
Performances
Entretien simple et peu coûteux
Tenue de route redoutable
Cote très basse
PAS BIEN :-(
Image...
Présentation peu spécifique
Finition
Volant monobranche
Moteur bruyant et pas démonstratif
Freinage
Version 4x4 sans grand intérêt
Disponibilité de certaines pièces


citroen bx 19 gti 1989

©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 14-03-2013

LA COUNTACH DES FAMILLES...
Contrairement à ce que peux laisser supposer sa réputation de voiture symbole du troisième âge, la Citroën BX a connu de multiples versions sportives. Elles n'ont certes pas toutes marqué l'histoire, mais il nous semble important d'entretenir leur mémoire, à commencer par celle qui incarne les années GTI : la bien nommée BX 19 GTI...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

Des BX sportives, il y en a déjà eu quelques-unes lorsqu'est présentée la BX 19 GTI en juillet 1986 au salon de Paris. Citroën débute timidement son entrée sur le segment des familiales sportives avec la BX 19 GT, en juillet 1984, soit presque 2 ans après le lancement commercial de la BX. Cette dernière ne marqua pas grand monde, car si elle s'avérait une routière émérite (et bien portée sur la boisson avec son 1.9 à carbu double corps…) elle manquait cruellement de gène sportifs. En mars 1985, alors que Peugeot continue à déballer sa gamme GTI, Citroën ose une étonnante BX Sport préparée par Danielson sur la base de la 19 GT. Légère et dotée de trains roulant particulièrement efficaces, cette BX là en fait voir de toutes les couleurs à plus grosses qu'elle avec ses 126 vaillants canassons. Des 2500 exemplaires prévus, Citroën en aura finalement produit plus de 7500 pour faire face à la demande mais se verra finalement contraint d'écouler les derniers stocks après la sortie de la BX GTI qui profite, elle, du restylage... Parallèlement, l'engagement en compétition, notamment au sein du groupe B du Championnat du monde des rallyes donne vie à l'improbable BX 4TC en novembre 1985. Pour la BX 19 GTI, Citroën est revenu à plus de raison et de sobriété... peut-être même un peu trop.

DESIGN
A première vue, chercher les points communs entre la Citroën BX et la Lamborghini Countach semble plutôt incongru. Et pourtant... la berline française partage avec la supercar italienne le talent de son dessinateur, Marcello Gandini ! Alors responsable du style à la Carrozzeria Bertone, c'est à lui qu'on doit ce dessin anguleux et aérodynamique, typique des années 70. Une vraie réussite puisque le succès aura été au rendez-vous avec une production de 2 337 016 d'exemplaires qui s'étire jusqu'en 1996 pour le break ! Trente ans plus tard, la BX est devenue une voiture de collection et retrouve d'ailleurs un certain charme. Arrivée à mi-carrière (du moins le croit-on), la BX subit un premier restylage en juillet 1986, réalisé chez Citroën par le designer Carl Olsen, à qui l'on doit également l'AX et la CX série 2. Les BX 19 GT et Sport disparaissent avec l'arrivée de la BX 19 GTI, nouveau haut de gamme qui entend concilier les prétentions sportives de la BX Sport à un confort accru. Au rang des modifications liées au restylage, les ailes avant et arrière sont élargies, les boucliers plus enveloppants sont teintés dans la masse, les clignotants deviennent blancs et non plus orange et sont alignés avec les phares. Point important mais invisible, tous les éléments en tôle de la carrosserie sont désormais traités contre la corrosion par galvanisation. La GTI se distingue extérieurement par un aileron et des des antibrouillards avant repris sur la BX Sport, d’enjoliveurs de roues spécifiques et de pneus plus larges en 185/60 R 14. En dehors de ces quelques détails, il est fortement possible de la confondre avec une banale TRD ! Le Cx est même un peu moins bon que la Sport, avec 0,34 au lieu de 0,32. Les jantes aluminium de la BX Sport seront proposées en option pour un supplément de 2600 FF. Enfin, des petits logo « GTI » prennent place sur les custodes et le hayon afin de pouvoir la différencier des autres modèles de la gamme BX, ce qui ne saute pas aux yeux dès le premier coup d'oeil avouons-le...

HABITACLE
A l’intérieur de la BX 19 GTI on retrouve la sellerie de la BX Sport en dehors des panneaux de portes et son bloc compteur caractéristique à aiguilles au lieu du fameux "rouleau" des premières BX qui est d'ailleurs abandonné sur toute la gamme à l'occasion du restylage de 1986. La planche de bord est également nouvelle, avec l'abandon des "satellites" du capitaine Kirk au profit de classiques commodos. En revanche, pour une raison inconnue, Citroën a préféré remettre le tragique volant monobranche des autres modèles au lieu du volant 3 branches de la Sport ! Mieux (un peu) insonorisée mais surtout mieux équipée (sièges en velours réglables en hauteur, lève-glace électriques à l'avant, rétroviseur passager électrique, accoudoir central arrière, verrouillage centralisé des portes, voyant de portes mal fermées, direction assistée, pré-équipement radio et montre à affichage numérique !), la Citroën BX GTI est donc une sérieuse prétendante sur le marché bouillonnant des familiales performantes. En option, Citroën proposait les sièges en cuir, le climatiseur, un toit ouvrant électrique, un ordinateur de bord et un pack Hi-Fi. De quoi transformer la BX GTI en vraie voiture de jeune cadre dynamique !

MOTEUR
L'arrivée de la 205 GTI 1.9 chez Peugeot en 1986 a amené avec elle le nouveau moteur XU9 1905 cm3 à injection électronique Bosch Jetronic que l'on va retrouver sous les capots des Peugeot 405 SRi et Citroën BX GTI. Par rapport à la 205 et contrairement à la 309 GTI, l'admission (collecteur + culasse) est cependant différente pour obtenir plus de couple, mais moins de puissance. La puissance du 4 cylindres en ligne à 8 soupapes de la BX GTI 8 soupapes ressort à 125 ch DIN à 5500 tr/mn pour un couple de 175 Nm à 4500 tr/mn. Le poids de la BX GTI en ordre de marche n'étant que de 1020 kg, elle offre ainsi un rapport poids puissance digne d'une petite sportive et meilleur que celui de la plupart de ses concurrentes. La souplesse du 1.9 Peugeot est par ailleurs servie par un bon étagement de boîte de vitesses qui lui confère des reprises de bon niveau. En outre, la vitesse maxi fleurte avec la barre symbolique des 200 Km/h. Bien sûr, il ne s'agit pas non plus d'aller chercher une BMW M5 e28 sur l'autoroute, mais on peut considérer que les performances de la BX GTI sont très bonnes pour l'époque.

BX GTI EXPORT
C'est un fait étonnant, mais pour les besoins de l'exportation la BX 19 GTI est devenue BX 16 GTI. En effet, elle troquait son gros 1.9 pour le plus petit et rageur 1.6 115 ch XU5JA de la 205 GTI ! Les performances étaient malgré tout en retrait

SUR LA ROUTE
Comme la BX Sport, la GTi reçoit des suspensions plus fermes que les autres BX de la gamme. Quatre freins à disque, une direction assistée par le système hydraulique cher à Citroën de série, un ABS performant en option pour 8900 francs de l'époque. La direction est souple et legère (trop) et la BX GTi reste une BX, donc une voiture qui tient très bien la route, grâce à la suspension hydropneumatique qui assure un bon comportement de l'auto même sur routes mauvaises, et également un confort réel (hormis le niveau sonore du moteur) mais n'offrant pas un comportement très sportif en courbe pour cause de sous-virage trop prononcé. Par ailleurs, le freinage, typiquement Citroën, manque cruellement de progressivité. L'ABS Teves proposé en option au début apporte un léger mieux en matière de sécurité mais se montre perfectible sur le mouillé ou route bosselée. La BX GTI est donc bel et bien une routière sportive plus qu'une adepte des circuits.

EVOLUTION
La BX GTI connaîtra quelques évolutions au cours de sa carrière relativement courte. En 1987, pour le millésime 1988, l'option ordinateur de bord disparaît. Le millésime 1988 voit aussi l'apparition de la BX GTI 16 Soupapes (voir notre dossier). Cette version dotée du moteur de la 405 Mi16 restera la plus puissante de la gamme avec son 1.9 XU9J4 de 160 ch DIN. Premier multisoupapes français, il permet à la BX "GTI 16 Soupapes" (ou 16V sur les marchés export) de passer de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et d'atteindre 218 km/h. Cette même année, Citroën enrichit encore son offre avec la sortie du break BX TRI doté du moteur de la BX 19 GTi. Début 1989, la GTI 8s est dotée en série de l'ABS comme la GTI 16s. En février, c'est la sortie de la BX 4x4 à 4 roues motrices permanentes qui fait l'actualité, en versions berline et break. Tout d'abord animée par le moteur de la 19 TRS, la gamme BX 4x4 est étendue à la GTI pour le millésime 1990 (voir encadré). Les BX du millésime 1990 sont facilement reconnaissables à leurs enjoliveurs redessinés et leurs feux arrières fumés. L'intérieur « chevrons » est remplacé par le garnissage « Kerkira/Caspienne ». Pour 1993, pour cause de pot catalytique obligatoire, la BX GTI 8 soupapes quitte le catalogue. La BX est progressivement remplacée par la Xantia à partir de mars 1993 et la production est arrêtée en décembre 1993 (1996 pour le break).

bx gti 4x4BX GTI 4x4
En adoptant la transmission intégrale et d'une transmission intégrale avec différentiel arrière de type Torsen de la Peugeot 405 Mi16x4, la BX GTi 4x4 apparaît en 1989. Elle possède un équipement supplémentaire par rapport à la BX GTi : Glaces teintées, témoin de verrouillage du différentiel central, ABS en série. Malheureusement, le poids grimpe à 1135 kg et les performances ne sont plus franchement dignes d'une GTI : vitesse maxi de 192 km/h, 0 à 100 km/h en 10", 1000 mètres départ arrété en 31"8...

A LIRE :
La Citroën BX de mon père
La Sport, la GTi, la 16 Soupapes, la 4x4, sans compter le break conçu ailleurs et la 4TC, formeront une famille que nous vous proposons de retrouver. Cet ouvrage via des documents, des photos et des témoignages, retrace la carrière de cette Citroën, y compris en compétition.
> Commander

:: CONCLUSION
Cachant trop bien son jeu, la Citroën BX GTi est un authentique Sleeper doublé d'un youngtimer décalé, signé d'un grand maître du design. Ce n'est certes pas un arme de séduction massive, mais il s'agit encore aujourd'hui d'une bonne familiale, saine, globalement fiable et plaisante à conduire. Vu les prix ridiculement bas auxquels on la trouve, que demander de plus ?

PRODUCTION CITROEN BX GTI
89.601 exemplaires de BX 1.9 injection auraient été fabriqués, mais ce chiffre comprend également les BX 1.9i et BX 1.9 Millésime.


Devis d'assurance pour une CITROEN BX 19 GTI

AVIS

Vous possédez une BX 19 GTI ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets CITROEN sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE