L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CHEVROLET > CORVETTE C5






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

CHEVROLET CORVETTE C5 (1997 - 2004)

chevrolet corvette c5
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (26/04/2014)

IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE

La Chevrolet Corvette est la sportive la plus ancienne du monde. De dix ans plus ancienne que la Porsche 911, la légende américaine n’a pas toujours été bien vue des européens. Jugée archaïque par ses détracteurs, la cinquième génération de la Corvette progresse dans tous les domaines, montrant qu’elle n’a plus grand chose à envier aux sportives du Vieux Continent. Au programme : exclusivité, gros V8, comportement routier sérieux, fiabilité et gueule à tomber par terre. Que demander de plus ?

Texte: Maxime JOLY - Photos: Thomas POSLUSZNY

Après avoir fêté les 60 ans de la Corvette l’année dernière, nous entamons une rétrospective de la plus célèbre des sportives américaines. Après la C4 ZR-1, nous avons pu réunir la famille complète de la C5 dont la version "de base", déjà fort alléchante, vous est présentée ici…

corvette c5 arinterieur chevrolet corvette c5

CARACTERISTIQUES


CHEVROLET CORVETTE C5
moteur v8 corvette c5
MOTEUR
Type : 8 cylindres en V à 90°, 16 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : Injection indirecte
Cylindrée (cm3) : 5666
Alésage x course (mm) : 99 x 92
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 345 à 5400
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 483 à 4200
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6) ou auto (4)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (325) - disques pleins (305) + ABS
Pneus Av-Ar : 245/45 ZR 17 - 275/40 ZR18
POIDS
Donnée constructeur (kg) : 1482
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,3
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 272
1000 m DA : 25"1
0 - 100 km/h : 5"6
CONSOMMATION
Moyenne cycle mixte (L/100 km) : 13.1
PRIX NEUF (1997) : 385.000 FF
COTE (2014) : 22.000 €
PUISSANCE FISCALE : 26 CV


PRESENTATION

En 61 ans de carrière, une Corvette a toujours été une sportive reconnaissable entre toutes. La 5ème génération de la "vette", appelée C5, sortie 42 ans après la première ne déroge pas à la règle. Son long capot, sa poupe courte mais large, ses quatre feux arrière séparés, tout est là ! Cela n’empêche pas la ligne de s’être modernisée par rapport à la précédente génération. Les voies sont élargies et les porte-à-faux réduits. Il y a fort à parier que Chevrolet se soit inspiré des japonais, la C5 rappelant furieusement la Mazda RX-7 FD, vue des ¾ avant. Cette Corvette est d’ailleurs la dernière de la série à avoir encore les phares escamotables. Deux veilleuses ont été rajoutées à côté des clignotants. En outre, elle affiche un excellent Cx de seulement 0,29. Enfin, et ce depuis la C4, on retrouve les quatre sorties d’échappement centrales, installées pour laisser respirer le vaillant V8. Sur les 30.000 C5 produites par an à l'usine de Bowling Green dans le Kentucky, seules 1.000 étaient destinées à l’Europe dont moins de 10% finissaient en France. Les modèles européens sont reconnaissables à leurs gros feux anti-brouillards arrière que beaucoup de propriétaires ont purement et simplement retirés !

HABITACLE

Une Corvette, en coupé, cabriolet ou targa, c’est une stricte deux places. Pour la famille, il y a la Camaro. L’absence de banquette arrière bénéficie au coffre. A l’intérieur, pas de doute, on est bien dans une américaine. Il faut tout de même reconnaître que des progrès ont été faits depuis la C4. Etrangement, la présentation supérieure à ce qui s’est fait ensuite sur la Corvette C6. Mais ces efforts restent insuffisants face aux références européennes. En contrepartie, il n’y a rien à redire sur la dotation en équipements, là où une concurrente germanique vous obligera à vous plonger dans le catalogue d’options, au contenu aussi vertigineux que ses tarifs. Chaîne hi-fi de qualité, climatisation automatique séparée, rétroviseurs photochromatiques, régulateur de vitesse, sièges sport aux réglages électriques infinis, tout est fourni. Même l’affichage tête haute le sera à partir de 1999…

MOTEUR

Depuis la Corvette C3 de 1969, nous sommes habitués au V8 5.7 litres. La Corvette C4 et la ZR-1 y eurent droit ! Pourtant, en creusant un peu, on s’aperçoit rapidement que ces moteurs sont tous différents ! Cela mérite bien quelques explications.

L’histoire commença avec le L83, dérivé du V8 5.3 et développé pour la Corvette. En 1984, il fut repris tel quel sur la C4. Vint ensuite la ZR-1 et son moteur aux cotes similaire et pourtant, entièrement nouveau. Rappelez-vous, ce V8 à quatre arbres avait été développé par Lotus ! Il y eut aussi le LT1 lancé en 1992 puis le LT4 pour les dernières années de la C4. Pour la C5, General Motors produisit un tout nouveau bloc : le LS1. L’alésage des précédents V8 est conservé mais la course est réduite. En conséquence, la cylindrée passe de 5.733 cm3 à 5.666 cm3. Pour la première fois, le bloc Lotus de la ZR-1 mis à part, un bloc Chevrolet est entièrement en aluminium. Les motoristes ont travaillé la diminution des frictions internes pour une meilleure consommation. Les fondamentaux américains sont toujours présents avec l’arbre à came central et les 16 soupapes mais les nouveaux ne manquent pas. Les pipes d’admission individuelles sont en matériau synthétique tandis que le collecteur d’échappement est en acier et non plus en fonte. Le caractère moteur progresse avec un rupteur situé à 6.200 tr/min. Ce moteur fit le bonheur d’autres modèles du groupe, dans des versions plus ou moins remaniées, telles que sur les Camaro Z28 et Pontiac GTO.

L’accélérateur électronique ne pose pas de souci d’adaptation au conducteur. Le son ravira tous les amoureux des V8 américains. Si vous aimez les gros moteurs qui glougloutent et qui hurlent, l’écouter c’est l’adopter. Si vous l’essayez, ce sera pire. Ou mieux, selon de quel point de vue on se place. La configuration à deux soupapes favorise le couple en bas et croyez bien que ce mastodonte en a à revendre. 486 Nm, rien que ça. Les chevaux ne manquent pas non plus avec 344 qui ne demandent qu’à bondir de la pédale de droite. De quoi revendiquer 272 km/h en vitesse maximale, un 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et le mille mètre départ arrêté en 25 secondes. Des valeurs peu ordinaires en 1997, en dehors des classiques supercars intouchables par le commun des mortels et qui feront le bonheur des képis stationnés sur le bord de nos routes...

D’abord livrée avec la boîte automatique HydraMatic à quatre rapports, la Corvette C5 fut proposée en 1998 avec la boîte 6 manuelle d’origine Borg-Warner. Les deux derniers rapports sont rallongés à outrance afin d’obtenir une consommation imbattable sur autoroute. Cette transmission reste relativement peu répandue, même sur les modèles européens ! Dommage. Pour finir, une légère mise à jour mécanique fut développée en 2001. Des modifications sur les collecteurs d’échappement et d’admission permirent de passer à 350 ch. Mais c’est surtout le couple qui bénéficia de ce travail en passant la barre des 500 Nm.

SUR LA ROUTE

essai chevrolet corvette c5

Chevrolet est resté à la carrosserie en fibre de verre pour habiller sa Corvette. Sauf que cette fois, l’inédite cage du cockpit en aluminium permet de revendiquer une rigidité en hausse de 40% ! Combinée au V8 plus léger, le poids total de la voiture baisse de 35 kg, pour un total de 1.470 kg sur la balance. La conception repensée a autorisé les ingénieurs américains à revoir entièrement l’équilibre de la Corvette. Montée sur une architecture transaxle , améliorant la répartition des masses entre les deux essieux, elle se concrétise par le montage de la boîte à l’arrière, derrière le pont tandis que le moteur est en position centrale avant.

L’empattement a été rallongé de 21 cm pour agrandir l’espace à bord de la voiture et au bien-être du conducteur. Les longerons latéraux hydroformés sont chacun constitués d’une seule pièce d’acier tubulaire et reliés entre eux par des traverses auxquelles ils sont soudés, et non plus boulonnés comme c’était le cas auparavant. Quant aux suspensions, pas de nouveauté. On alterne avec du bon grâce aux quatre roues sont indépendantes et du vieux avec les lames transversales (en matériau composite tout de même). Dans les faits, le comportement routier ne souffre d’aucun reproche. Les pneus de 18" à l’arrière et les voies élargies y sont pour beaucoup. Mais pas seulement, les trains roulants modernes et l’autobloquant bien calibré finissent le boulot. La C5 est taillée pour les larges contrées américaines. Un terrain de jeu où elle est souveraine, de même que sur nos grands circuits. Sur routes de campagne, elle est naturellement plus à la peine. A partir de 1998, l’ESP aussi appelé Active Handling System arrive en option. Il ne deviendra obligatoire qu’en 2001, sous la forme d’une nouvelle version. La déconnexion de cette béquille électronique doit se faire en toute connaissance de cause. Attention aussi aux routes trop abîmées et en ville, la jupe du spoiler avant frotte pour ainsi dire partout même si elle est prévue pour frotter sans casser.

Montée d’origine avec le pack FE1, elle souffre d’un amortissement trop souple. Si vous recherchez de la sportivité, l’option Z51 est obligatoire. Elle regroupe les suspensions raffermies et barres antiroulis élargies auxquelles s’ajoute un radiateur de direction assistée. En option, il y avait les suspensions pilotées (F45) à l’efficacité limitée. En fonction du réglage choisi et des conditions de roulages, le calculateur ajuste l’amortissement. Trois modes de conduite sont au programme. Terminons par le freinage. Puissant, il met immédiatement en confiance. Un peu trop même compte tenu de son relatif manque d’endurance.

EVOLUTION

Lancée exclusivement en targa, la C5 fut complétée dès 1998 par le cabriolet avant d’être rejoint, plus tard, par un coupé. S'en suivirent plusieurs séries spéciales (voir encadrés ci-dessous). En 2000, Chevrolet proposa de nouvelles jantes et de nouveaux coloris. En 2001, c'est l'arrivée d'une Z06 encore plus sportive. Après une ultime série limitée "24 Hours of Le Mans Commemorative Edition" en hommage au doublé des C5-R sur l'épreuve d'endurance sarthoise, la production s'arrête en 2004 sur un total de 248.715 exemplaires.

corvette c5 indy 500 pace carCORVETTE INDY 500 PACE CAR REPLICA
1.163 exemplaires de la réplique de la Pace Car furent produits en 1998. Basée sur le cabriolet, cette version se caractérise par sa couleur Bleu Radar, son intérieur mélangeant le jaune et le noir et les jantes peintes en jaune.

CORVETTE C5 Z06
Une version plus sportive de la C5 fut commercialisée à partir de la fin de l’année 2001. Derrière l’insigne Z06 se cache un moteur revu pour délivrer plus de chevaux et un poids légèrement allégé. Extrêmement rare en France, il ne fut pas aisé d'en trouver une. Un modèle spécifique qui fera l'objet d'un dossier à part...

corvette c5 anniversaryCORVETTE C5 ANNIVERSARY
Pour l’année 2003, toutes les C5, Z06 comprises, arborent un logo 50th Anniversary. Malgré tout, Chevrolet sortit une série spéciale pour le 50ème anniversaire. La C5 Anniversary se distingue principalement par l’apparition du Magnetic Ride en remplacement de la suspension pilotée F45. Plus d’infos dans le dossier dédié.

ACHETER UNE CHEVROLET CORVETTE C5

Entretenir une Corvette se résume (presque) à aller à la pompe, faire sa vidange et changer ses pneus. C’est un peu caricatural mais pas tellement éloigné de la vérité. Pour peu que vous optiez pour une boite auto, vous n’aurez même pas à vous soucier de l’embrayage. Il n’est pas loin d’être plus compliqué d’acheter une Corvette que de l’entretenir. A moins d’en acheter une déjà immatriculée en France, il faut faire attention à ce que vous achetez. En réalité, c’est assez simple puisqu’il n’y a que deux cas de figure possible. Soit vous prenez un modèle européen et, dans ce cas, un COC (certificat de conformité) vous sera délivré par Chevrolet. Soit vous prenez un modèle américain et c’est alors directement RTI (réception à titre isolé). Pour la RTI, des personnes compétentes sauront vous guider. Une belle C5 française vaut rarement plus que 24.000 €. Les prix varient selon le kilométrage, la transmission et les différents packs montés sur la voiture.

CONCLUSION

:-)
Ligne unique
V8 américain
Boite 6 (manuelle) disponible
Comportement routier
Conception modernisée
Performances
Coûts d’entretien
Exotique mais fiable !
:-(
Beaucoup d’exemplaires en boîte auto
Amortissement sans le pack Z51
Endurance des freins
Finition moyenne
Gabarit imposant
Garde au sol
Bruits aérodynamiques

Vous rêvez d’une sportive exotique mais vous ne voulez pas des tracas qui vont d’ordinaire de pair avec ce genre de voiture ? La Corvette C5 est faite pour vous ! Performante et généreuse grâce à son V8 5.7L, elle offre un rapport puissance/coûts d’entretien imbattable. Avec une cote qui se stabilise et qui devrait monter d’ici quelques années, il est même possible que vous ne perdiez pas d’argent. Avouez que ce serait dommage de ne pas en profiter…

Nous remercions Gérard et Alec de corvettepassion.com

corvette_c5_01.jpg
corvette_c5_02.jpg
corvette_c5_03.jpg
corvette_c5_04.jpg
corvette_c5_05.jpg
corvette_c5_06.jpg

>Voir la galerie photos CHEVROLET CORVETTE C5



Devis d'assurance pour une CHEVROLET CORVETTE C5

AVIS

je suis proprio d'une c5 bva de 2000, depuis 2008. fiabilité exemplaire, aucun soucis électrique et tenue de route magnifié grâce à la pose de bilstein sport jaune. je n'ai pas eu besoin de mettre de leurres car je n'avais pas l'option d'origine ''magnetic ride''. il faut en effet virer les pneus rf d'origine pour remettre des normaux, on y gagne nettement en confort et surtout on ressent mieux les informations de la route. la conso est incroyablement basse bien qu'étant en bva. on la lance sur autoroute et grâce au couple, il suffit de maintenir l'élan avec un filet de gaz. résultat, conso de 7.5 à 8.5 litres sur autoroute (a6 pour être précis) aux vitesses légales avec de belles envolées en sortie de station plein gaz. niveau perf, terrible, le couple colle au siège, perfs supérieures à mon ancienne m3 e46, meme dans les tours, la vette décolle largement la bm. le freinage est au top. dommage que la finition soit digne des jouets playschool d'un enfant de 3 ans (le poste radio en est l'exemple). sono bose vraiment pas mal, il est possible de brancher avec la prise du chargeur cd, un module mp3 qui permet de lire les iphone et compagnie. head up display fiable aussi. la voiture s'améliore très très facilement grâce aux pièces vendues aux usa. on ne passe pas inaperçue avec un tel engin. ...
Lire tous les avis sur la CHEVROLET CORVETTE C5

Vous possédez une CORVETTE C5 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets CHEVROLET sur le forum :
Forum
RECHERCHE