L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CHEVROLET > CORVETTE C4






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

CHEVROLET CORVETTE C4 (1984 - 1996)

corvette c4
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (21/11/2002)

RETOUR VERS LE FUTUR

Lorsqu'en 1953, Chevrolet présente sa première Corvette, on était loin d'imaginer alors la longue et fructueuse carrière de la nouvelle GT de Détroit. L'escalade à la puissance et au design toujours plus agressif et exubérant était alors de mise pour la Corvette et les autres " Muscle Cars ". Au menu : Gros V8 débordant de chevaux et lignes agressives. Mais à la fin des années 70, les nouvelles normes antipollution sont draconiennes aux U.S.A. et les puissances chutent en même temps que les designs s'affadissent. Mais en 1984, est présentée la 4ème génération de Corvette au design novateur…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: Nicolas BEZILLE

Pour General Motors, la Corvette est bien plus qu'une voiture de sport. Elle est devenue au fil des décennies, l'emblème même de la GT "made in US", qui bien avant la Mustang de Ford, a fait comprendre à ses prétentieux européens que les Américains savaient eux aussi construire des voitures de sport. Certaines générations ont marqué encore plus que d'autre les esprits, mais le concept général est toujours resté identique : propulsion, un gros cube (presque toujours un V8 sauf les premières années) sous le capot à l'avant et une ligne agressive. Pourtant, à la fin des années 70, il paraît assez clair que l'actuelle Corvette, présentée et commercialisée initialement en 1968, est dépassée et se fait même rattraper par certaines de ses cousines comme la Camaro ou la Firebird. Chevrolet prend les choses en main, et la future Corvette C4, "4" pour 4ème génération de Corvette, a pour mission de faire date dans les esprits et s'inscrire dans une montée en gamme et en technologie.

chevrolet corvette c4 arinterieur corvette c4

CARACTERISTIQUES


CHEVROLET CORVETTE C4 L98 / LT1
v8 corvette c4
MOTEUR
Type : 8 cylindres en V à 90°, 16 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : Injection indirecte
Cylindrée (cm3) : 5733
Alésage x course (mm) : 101.6 x 88.4
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 245 à 4300 / 300 à 5000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 467 à 3200 / 450 à 3500
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6) ou auto (4)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (292) + ABS / disques ventilés (330-300)
Pneus Av-Ar : 255/45 ZR17 - 285/40 ZR17
POIDS
Donnée constructeur (kg) : 1496 / 1505
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,1 / 4,95
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 248 / 254
1000 m DA : NC / 26"6
0 - 100 km/h : 6"2 / 5"4
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 km) : 10.5
PRIX NEUF (1984) : NC
PUISSANCE FISCALE : 23 CV


PRESENTATION

sketche corvette c4Après plusieurs années d'études et de recherche, les hommes de la GM peuvent être fiers de leur travail. Par rapport à sa devancière, la nouvelle Corvette ne possède rien en commun. Tous les trains roulants sont revus et réétudiés avec un châssis qui adopte une structure de conception mono-poutre, et des suspensions en aluminium. La carrosserie est réalisée entièrement en fibres composites avec un dessin plus dynamique et très acéré. Clairement, c'est une impression de puissance et de vitesse qui se dégage de ce design, bien dans la lignée des célèbres StingRay. Comme sur la génération précédente, le T-Top est livré en série.

HABITACLE

L'intérieur n'est pas en reste en matière de tentative d'innovation. De très bons baquets réussis accueillent le pilote et son passager. L'équipement est complet, surtout au niveau de l'instrumentation. Hélas, GM a cédé comme beaucoup de constructeur au début des années 80 à la mode des tableaux de bords électroniques. Très futuristes d'aspect, mais peu valorisants, peu pratiques et surtout pas très lisibles, cette fausse bonne idée est la bête noire des premières générations de Corvette C4.

chevrolet corvette c4 cabrioletCORVETTE C4 CABRIOLET
M'événement de l'année 1986 est la commercialisation de la variante cabriolet. C'est ni plus ni moins qu'un coupé sans toit ni lunette arrière. Sa ligne est une réussite totale et fait l'unanimité.

MOTEUR

Tout est nouveau avons-nous écrit plus haut. Il faut rectifier ce propos qui n'est pas tout à fait exact. Tout est nouveau… sauf le moteur ! Le bloc L83 est repris tel quel. C'est donc toujours le V8 culbuté de 5,7 litres développant seulement 205 ch (un rendement pitoyable de 36 ch/litre !) et toujours alimenté par un système archaïque. Deux boîtes de vitesses sont proposées au client : une auto à 4 rapports ou une manuelle à 7 rapports (4 + 3 surmultipliés). La bonne aérodynamique de l'auto lui permet de franchir la barre des 200 km/h et elle abat le 0 à 100 km/h en 7 secondes. Malgré cet handicap moteur qui jure quelque peu dans cette vitrine de GM, la Corvette voit ses ventes progresser avec 51 547 exemplaires dès le premier millésime, sachant qu'il n'y a pas eu de millésime 1983 ni en C4, ni en ancienne génération. En 1985, GM corrige et améliore son enfant chérie, et le moteur L98 gagne 25 ch supplémentaires par l'adoption d'une injection électronique multipoint. Les performances progressent sensiblement avec notamment un 0 à 100 km/h en 6 secondes. Quelques détails sont corrigés, comme pour tout modèle après une année de production, mais les ventes chutent et la production s'établit à 39 729 exemplaires.

SUR LA ROUTE

essai chevrolet corvette c4 lt1

La Corvette C4 peut sembler relativement moderne de comportement, grâce à son bon équilibre des masses, son centre de gravité bas et sa suspension à 4 roue sindépendantes, même si l'arrière conserve des ressorts à lames. Mais en conduite dynamique, le train arrière à tendance à envoyer de sérieux "coups de raquette" lors des reprises d’adhérence parfois brutales sous l'effet du couple et des gommes larges. Le survirage auquel le V8 se prête toujours de bon coeur est donc à manier avec précaution, du moins sur route ouverte... Le manque de rigueur de l'amortissement, trop typé confort, est également assez vite pénalisant en conduite sportive, notamment sur petite route. La suspension pilotée à 3 modes proposée en option à partir 1990 améliore sensiblement la chose mais sans atteindre cependant les standards européens. Avec ses gros disques ventilés, la Corvette C4 se montre plutôt bonne freineuse, bien que l'endurance puisse montrer des signes de faiblesse sur circuit à cause du poids, rien de vraiment insurmontable. Conduire une Corvette C4 est donc une expérience de conduite assez brute, ce qui assure folklore et charme authentique de ce modèle très éloigné des sportives modernes sur-assistées. Néanmoins, si vous n'êtes pas du genre "burn à tous les virages", vous pourrez aussi très bien apprécier de rouler au couple en dégustant chaque glou-glou du V8, notamment avec la version cabriolet. Et glou, et glou fait le V8... mais la consommation se montre presque raisonnable finalement. Dans tous les cas, si le temps tourne à la pluie... restez plutôt au sec. L'antipatinage ASR monté à partir de 1992 est d'une efficacité limitée.

EVOLUTION

En 1986, les tarifs élevés permettent à GM d'introduire en série l'ABS et un troisième feu stop sur ses Corvette C4. La production se stabilise à 35 109 exemplaires sortis des chaînes de l'usine. Pour l'année 1987, le moteur gagne certes 10 petits chevaux pour s'établir à 240 ch, mais on reste toujours loin des valeurs revendiquées par les concurrentes allemandes ou italiennes. L'année suivante, GM ne modifie pas sa gamme Corvette. Le V8 grappille 5 ch de plus (245 ch maintenant), une version spéciale 35ème anniversaire est commercialisée uniquement en blanc et des nouvelles jantes alu 16" sont montées de série, tandis que le 17" fait maintenant partie des options. La production de 1988 est de 22 789 exemplaires tous modèles confondus.

v8 corvette c4 callawayCORVETTE C4 CALLAWAY BITURBO
Au cours de l'année 1987, Reeves Callaway, le célèbre préparateur sur Corvette développe un V8 Twin Turbo qui développe près de 400 ch. Les trains roulants sont évidemment revus en conséquence pour supporter ces nouvelles contraintes. Cette préparation sera disponible en option usine jusqu'en 1991, gage du sérieux de la réalisation de Reeves Callaway.

Pour 1989, GM prend l'évolution de la Corvette C4 très au sérieux. Le modèle standard avec son V8 5,7 litres de 245 ch dispose enfin d'une vraie boîte manuelle, à 6 rapports s'il vous plaît ! La suspension peut être équipée en option du contrôle électronique de et des jantes de 17" sont montées en série améliorant la tenue de route et également le look de l'auto. L'Airbag est généralisé sur toute la gamme et le V8 traditionnel gagne encore 5 ch pour développer 250 ch (ouf !).

v8 corvette zr-1CHEVROLET CORVETTE C4 ZR-1
La vraie nouveauté de la gamme Corvette C4 est la nouvelle Corvette ZR-1 qui apparaît en 1989. Contrairement à sa descendante de 2008, la C4 ZR-1 n'a pas existé comme un modèle à part entière. Il s'agissait d'une option, un "pack performance", proposé sur la base du coupé standard de la Corvette 4ème génération. GM qui finit par racheter Lotus en 1986, a décidé de confier au département Engineering anglais la mise au point d'un tout nouveau moteur. Entièrement en aluminium et coiffé par une culasse à 32 soupapes, ce nouveau V8 est baptisé LT5 et la puissance bondit à 375 ch ! Plus de 280 km/h en pointe, des accélérations démoniaques et un châssis revu sont au programme. Enfin on découvre une Corvette parfaitement capable de venir batailler avec ses rivales européennes et japonaises...
> Lire notre dossier sur la Corvette C4 ZR-1

corvette c4 mk21991 est le grand tournant pour la gamme Corvette C4. Après sept années sans le moindre effort opéré sur le style (hormis la ZR-1), toute la gamme Corvette est retouchée avec bonheur. L'arrière est maintenant identique à celui de la ZR-1, et l'avant s'est lui aussi arrondi. L'allure générale de la Corvette y gagne encore en agressivité mais également en élégance et fluidité.

En 1992, GM poursuit sur sa lancée. Après l'habitacle en 1990, le style extérieur en 1991, c'est désormais l'antique V8 en fonte culbuté qui fait ses adieux. Toujours en 5,7 litres, le nouveau V8 (dénommé LT1) développe enfin une puissance en rapport avec la cible et les concurrentes de l'engin : 300 ch. L'équipement dynamique est aussi bénéficiaire puisque l'anti-patinage et la suspension pilotée sont montés en série. La Corvette est encore plus belle, plus efficace, performante, en un mot : désirable. Cette même année, GM sort la millionième Corvette des chaînes de production ! L'année suivante, GM se penche sur le moteur de la ZR-1. Résultat : 405 ch, soit plus de 30 ch supplémentaires. Les performances sont donc en légère progression. Pour ses 40 ans, la Corvette se dote d'une série spéciale uniquement livrable en bordeaux métal.

Un nouvel intérieur vient équiper toutes les Corvette en 1994 et la ZR-1 reçoit des jantes alu de 17" au dessin actualisé. Mais les évolutions mécaniques pour cette année 1994 sont inexistantes. Plus de 200 modifications ont lieu sur le millésime 1995 (intérieur, freins, amortisseurs…), mais cela restent des retouches minimes, peu décelables au premier coup d'œil, surtout pour le profane. La ZR-1 tire sa révérence dans la discrétion la plus totale, car toutes les attentions sont tournées vers la future C5. Pour son chant du cygne, la Corvette C4 s'offre deux séries spéciales avec un nouveau moteur V8 (le LT4), toujours de 5,7 litres développant 330 ch. Une série spéciale sur base de cabriolet gris argent métal avec intérieur assorti (Collector Edition) et une sur base de coupé en livrée bleu avec une bande blanche centrale et jantes alu spécifiques. A noter que les Corvette standard pouvaient recevoir en option le moteur LT4. En 1997 les pleins phares sont tournés vers la nouvelle Corvette C5.

CHRONOLOGIE
1984
: Commercialisation de la nouvelle Corvette C4 ave cle V8 L83 (205 ch).
1985 : V8 L98, injection multipoints et nouvelle instrumentation.
1986 : 3ème feu stop et ABS montés en série. Commercialisation de la variante cabriolet.
1987 : Reeves Callaway donne à la Corvette un V8 twin turbo qui développe 400 ch avec des performances étonnantes. Quelques exemplaires produits.
1988 : Version spéciale 35ème Anniversaire toute de blanche vêtue. Nouveau design des jantes alu de série. Option Jantes alu 17" dispo.
1989 : Nouvelles jantes alu de 17 pouces et boîte manuelle 6 rapports.
1990 : Nouvel intérieur et Airbag en série.
1991 : Restylage de la Corvette avec un avant et arrière arrondis. Nouvelle option suspensions sport pilotées.
1992 : La millionième Corvette sort des chaînes de production. Nouveau moteur LT1.
1993 : Apparition du verrouillage à distance.
1994 : Injection séquentielle, double Airbag et nouvel intérieur.
1995 : Nombreuses retouches minimes.
1996 : Option moteur LT4 de 330 ch. Séries spéciales Collector Edition et Gran Sport
1997 : Commercialisation de la Cinquième génération de la Corvette : la C5. Certainement la plus aboutie des Corvette sur le plan moteur et dynamique.

ACHETER UNE CHEVROLET CORVETTE C4

corvette c4 pace carAujourd'hui la génération C4 encore très attirante et attractive à tout point de vue. La palette des prix en occasion est très variable puisque cela démarre en France à 10.000 € pour les moins chères (souvent des 204 ch des premiers millésimes avec beaucoup de miles au compteur) jusqu'à 30.000 € pour une très belle ZR-1 ou une Gran Sport si on en trouve. Entre ces deux extrêmes, tous les prix et tous les états sont possibles.

Si nous devions opter pour un modèle précis, nous recommanderions les Corvette LT1. D'abord, elles possèdent un moteur amélioré et enfin à la hauteur, ensuite tous leurs soucis de jeunesse ne sont plus que de lointains souvenirs, et surtout, ce sont les premières Corvette importées officiellement en France par la NAVY puis par GM France. Avant, les modèles ont été importés au coup par coup soit par des particuliers, soit par des professionnels. L'historique des modèles importés artisanalement est évidemment difficile à trouver ou vérifier. Une belle LT1 entretenue se vendra dans les 20.000 €. Et elle les vaut bien comme nous le dit quotidiennement une réclame de shampooing bien connue, car elle reste la plus homogène de la gamme. Fiable, performante, facile d'entretien, un V8 charmeur et sonore, un look yankee et un prix abordable lié à des historiques récents et fiables nous font pencher vers ce modèle. Coupé ou cabrio, à vous de voir… Un vrai conseil, n'achetez jamais de Corvette avec des papiers US dont le passage aux Mines vous incombrait. Ennuis en perspective. Vous voilà prévenus.

PRODUCTION CORVETTE C4 (dont ZR-1):
1984 : 51 547 ex.
1985 : 39 729 ex.
1986 : 35 109 ex.
1987 : 30 632 ex.
1988 : 22 789 ex.
1989 : 26 412 ex.
1990 : 23 646 ex. (3049 ex.)
1991 : 20 639 ex. (2044 ex.)
1992 : 20 479 ex. (502 ex.)
1993 : 21 590 ex. (448 ex.)
1994 : 23 330 ex. (448 ex.)

CONCLUSION

:-)
Ligne mythique
Implantation mécanique
Excellent rapport prix/plaisir
Fiabilité et disponibilité des pièces
Entretien simple (sauf ZR-1)
ZR-1 redoutable...
:-(
... mais fragile
Performances des premiers moteurs
Finition médiocre
Historiques souvent flous
Rare en bon état

Avec la Chevrolet Corvette C4, c'est l'assurance d'accéder au mythe américain pour un budget raisonnable. Si les performances ne sont pas renversantes sur cette génération, l'ambiance unique garantit à elle seule le dépaysement d'un tel achat plaisir.


Devis d'assurance pour une CHEVROLET CORVETTE C4

AVIS

Bjr il faut que je vous dise j'ai 73 ans et j'ai eu environ 15 autos(plus ou mois bonnes)mais deux m'ont profondément marqué ma NSU 1200TTS(la Porsche du pôvre!!!)90CV et 630KGS avec un couple court le 0-100 en 9sec en 1972!! mieux qu'une 911!!et une tenue de route fantastique(sur 3 roues dans les virages!!)je la garde dans mon coeur!!mais la Vette C4 c'est autre chose c' est une bête sauvage qu'il faut apprendre à maîtriser(small block:peutit moteur de 5,7L!!)avec un couple!!!j'en ai fait l'exp...
Lire les avis sur la CHEVROLET CORVETTE C4

Vous possédez une CORVETTE C4 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets CHEVROLET sur le forum :
Forum
RECHERCHE