L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CORVETTE > C6 Z06






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (20-03-2006)

CORVETTE
C6
Z06
(2006 - )

82 450 euros (2006)
90 690 euros (2009)
44 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CORVETTE C6 Z06
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 16 soupapes, 1 arbre à cames central
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique
Cylindrée en cm3: 7011
Alésage x course : 104,8 x 101,6
Puissance ch DIN à tr/mn: 512 à 6300
Puissance au litre en ch DIN : 73,02
Couple maxi en Nm à tr/mn: 637 à 4800
Couple au litre en mkg : 90,8
TRANSMISSION
AR + ESP (déconnectable)+ autobloquant.
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports
POIDS
Données constructeur en kg: 1 418
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 2,76
ROUES
Freins : 4 disques ventilés (340 mm AR et 355 mm AV)+ ABS.
Pneus : AV 275/35 ZR18 et AR 325/30 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 320
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : 3,9
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 14,7 L/100 Km
CO2 : 350g/km

En raison d'une mécanique plus performante, la Corvette Z06 est dotée de multiples prises d'air.


L'habitacle offre toujours aux occupants une ambiance confinée qui concourrent à l'ambiance sportive.


Malgré la perte de quelques équipement liés au confort afin de traquer les kilos superflus, la C6 Z06 conserve un équipement de série assez complet.


Comme de nombreuses générations de Corvette, les quatre phares ronds ornent toujours la poupe...


N'allez pas vous méprendre. Bien qu'américain et avec seulement 16 soupapes, ce V8 LS7 offre des matériaux nobles et une technologie de pointe. 512 ch et près de 65 mkg de couple !…


Avec 320 km/h en vitesse maxi et moins de 4 secondes au 0 à 100 km/h, la Corvette est en grande forme.


Dans cette version Z06, la Corvette devient une véritable bête de circuit !


-> Toutes les photos en fonds d'écran de la Chevrolet Corvette C6 Z06, cliquez ici !

BIEN :-)
Prix canon !
Performances
Look amélioré
Châssis
V8 big bloc
Pour purs et durs uniquement !
Contrôle de traction progressif

PAS BIEN :-(
Consommation
Image ?
Habitacle sans charme et mal fini
Conduite virile sans concession


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 20-03-2006

SPECIAL PERFORMANCES
Dans la lignée des Corvette les plus sportives, pour ne pas dire racing, Chevrolet vient de dévoiler son nouveau fer de lance pour son label de voitures de sport. Déjà la Corvette C6 " standard " avait fixé de nouvelles références pour la voiture de sport américaine, mais la Corvette C6 Z06, en reprenant l'appellation d'une option apparue en 1963, vient de mettre la barre encore plus haut avec une définition résolument sportive. Avec son gros V8 big bloc de 7 litres et ses 512 ch, la Corvette ne risque pas de manquer de souffle...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Attaqué de toute part par la concurrence, et avec une situation financière globale précaire et incertaine, General Motors par la voix de son président Bob Lutz fait face. Même la Chevrolet Corvette, l'une des icônes de la voiture de sport américaine avec la Ford Mustang, est mise à contribution pour valoriser son passé et briller au firmament de la voiture de sport. Bob Lutz ne s'en cache pas et capitalise sur les victoires de la Corvette C6-R d'usine aux dernières 24 Heures du Mans tout en rappelant le patrimoine de la Corvette. La Corvette C4 avait eut le droit à sa version ZR1, mise au point par Lotus. Mais c'est sur les Corvette des années 60 qu'il faut remonter pour découvrir les raisons de l'appellation de la nouvelle Corvette C6 Z06. En 1963, Chevrolet proposa à sa clientèle sur sa Corvette un pack " Special Performance " optionnel qui permettait d'adapter la Corvette pour une utilisation circuit. Une option très onéreuse à l'époque (1 820 dollars alors qu'une Corvette était vendue… 4 000 dollars !) qui abouti à des ventes très confidentielles avec moins de 200 exemplaires équipés du précieux pack. Ensuite, c'est seulement sur la Corvette C5 que cette appellation va ressurgir pour désigner la variante la plus puissante. Mais la Corvette C5 Z06 ne sera jamais importée officiellement en France par General Motors France. La saga des Corvette radicales se poursuit donc avec la génération C6 et une commercialisation plus officielle. Les Porsche 911 GT3 et Ferrari Challenge Stradale n'ont plus qu'à bien se tenir……

DESIGN
La Chevrolet Corvette C6 Z06 réconcilie les nostalgiques de Corvette de caractère des années 60 et 70. Une des générations de Corvette les plus abouties, la C5, offrait un design " japanisé " qui la rendait assez fade. Un comble pour une auto en provenance du pays de l'oncle Sam ! Avec ses dimensions plus compactes (elle est plus courte de 12,5 cm qu'une Corvette C5), son arrière trapu et de ses hanches élargies la Corvette C6 nous ramène aux belles époques, là où les carrosseries devaient avant tout évoquer et suggérer la vitesse et le sport, avant même d'être aérodynamiques. Aujourd'hui, fort heureusement, les designers ont la capacité de mêler adroitement style et efficacité aérodynamique. On retrouve donc cette ligne agressive qui fait déjà le succès de la C6 " standard " sur la version Z06. Tous les petits appendices et détails sont toujours présents pour notre plus grand plaisir : optiques avant sous verre, quatre feux ronds sur la poupe, bulle arrière… Mais la Z06 possède quelques détails supplémentaires pour permettre l'amélioration des performances. La carrosserie est notamment plus aérée pour améliorer le refroidissement des freins et de la mécanique avec une prise d'air sur le museau juste avant le capot avant, et des prises d'airs additionnelles devant les passages de roue arrière. On notera également un bouclier avant au dessin optimisé, plus agressif et surtout des aérations plus béantes. Ainsi parée de son costume de sprinteuse, la Corvette C6 Z06 devient terriblement aguicheuse, sans pour autant verser dans le mauvais goût. Petite déception, Chevrolet n'a pas souhaité manifestement renouveler un système de capot entier basculant vers l'avant comme sur les Corvette C4. Si la Z06 conserve le principe cher à Corvette depuis ses débuts d'une carrosserie en fibre de verre, quelques exceptions spécifiques à cette version apparaissent : le toit est désormais fixe pour préserver une rigidité optimale et les ailes avant sont en carbone ! On devine de suite à ce genre de détails que Chevrolet n'a négligé aucun détail et toute son équipe technique a privilégié la chasse au kilo et la rigidité maximum, gage d'une efficacité accrue en tenue de route. Verdict plus bas volant en main… L'habitacle reste inchangé dans les grandes lignes par rapport à la C6 standard ou à la version cabriolet. Toutefois, certains " gadgets " ont disparu sur l'autel de l'allègement (comme le réglage électrique des sièges baquet). Heureusement la position de conduite reste idéale grâce à une multitude de réglage possible ce qui fait que chaque conducteur devrait trouver sa position idoine. Le gros tunnel central sépare les occupants conférant ainsi un confinement intimiste accentué par la hauteur de caisse et la faible hauteur de garde au toit. A n'en pas douter, l'ambiance est sportive et on n'osera pas trop faire la fine bouche sur la qualité des matériaux employés et la finition comparée à certaines rivales plus huppées (Porsche, Ferrari, Aston-Martin, Maserati, Mercedes-Benz, Audi…) car avec un prix " canon " de moins de 83 000 euros et de telles performances et prestations, la Corvette C6 Z06 est l'affaire du moment. Malgré la réduction de certains équipements intérieurs, le minimum vital que tout un chacun est en droit d'attendre sur une automobile moderne est présent.

MOTEUR
On connaissait déjà la Dodge Viper et son V10 à la cylindrée digne d'un camion, mais désormais en Europe, il faudra également compter sur la Chevrolet Corvette Z06. Avec son gros V8 LS7 de 7 011 cm3 (!), inutile de préciser que la Corvette offre un caractère bien tranché. A côté d'elle, les CLK DTM 63 AMG avec leur " petit " V8 de 6,2 litres semblent bien timides. Pour les distraits qui n'auraient pas encore lu les dossiers sur les autres modèles de Corvette C6, il faut tout de même se rappeler que les versions standard de 404 ch possèdent des V8 LS2 de 6 litres de cylindrée. C'est en partant de ce moteur que les motoristes de Chevrolet ont élaboré leur " big bloc " de capacité gargantuesque. L'alésage gagne +3,2 mm et la course +9,6 mm. En cas de casse, les pistons pourront presque servir de guéridon dans votre entrée… Evidemment, avec de telles valeurs, les pistons et le vilebrequin sont en aluminium forgé comme en compétition. Les mauvaises langues en seront pour leur frais car ce V8 offre bon nombre de matériaux nobles pour un moteur. Fini les blocs en fonte avec un bloc totalement coulé en aluminium comme sur le LS2, et des soupapes en titane à l'admission et refroidies au sodium pour celles d'échappement. Bon d'accord ces dernières ne sont qu'au nombre de … 16 pour un V8. Mais leur diamètre est conséquent pour ne pas dire imposant et le simple arbre à came central est spécifique avec des levées et ouvertures plus grandes. Autre équipement technique raffiné, les ressorts de soupapes, les bielles et les tiges de culbuteur sont également en titane. Résultat, des gains de poids énormes tout en conservant une résistance satisfaisante pour la longévité du moteur. Petit détail qui trahit le souci des circuits automobile pour la Corvette, ce moteur LS7 est doté d'un carter sec pour optimiser la lubrification mais surtout pour éviter tout risque de déjaugeage. En effet, avec jusqu'à 1G d'accélération latérale revendiquée (qui s'affiche même sur le tableau de bord avec l'affichage tête haute), il serait dommage de déjauger et casser une mécanique si performante. Avec de telles caractéristiques on pourrait s'attendre à des puissances délirantes, mais Chevrolet s'en tient à 512 ch à 6 300 tr/mn. Une puissance déjà très respectable pour assurer de très hautes performances à la Corvette Z06 (320 km/h en pointe et le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes seulement !), mais qui symbolise bien la philosophie américaine avec 73,02 ch/litre de cylindrée alors que ses rivales européennes directes flirtent avec les 100 ch/litre voire même sont au-dessus. Les poussées sont très impressionnantes et le couple de 64,9 mkg à 4 800 tr/mn autorise des reprises canons sans être obligé de jouer du levier. La boîte Tremec 6 vitesses est mécanique mais pas très rapide en maniement (boîte à l'arrière, mais l'embrayage est accolé au moteur). Le son du moteur est moins marquant qu'espéré, mais on reste tout de même sous le charme. Pas de doute, un gros moteur avec de la cylindrée, c'est tout de même le pied et nettement plus polyvalent à l'usage qu'un plus petit moteur pointu et rageur dans les tours. Question de philosophie…

CHASSIS
Une belle ligne et un moteur performant. Voilà déjà qui fait plaisir à voir et à entendre. Mais puisque l'objectif premier de cette Corvette " super sport " est d'aller se défouler sur circuit, les dessous de la belle sont-ils à la hauteur ? Avant de vous détailler le travail des hommes de Chevrolet, nous répondons " oui " de suite et vous allez comprendre pourquoi. A l'instar de Porsche et Ferrari pour leurs versions racing (GT3 et Stradale), Chevrolet a retravaillé en profondeur toute la partie châssis de la structure jusqu'aux trains roulants. La Z06 reprend exactement la même structure que ses sœurs mais au lieu de recourir à l'acier, c'est l'aluminium qui a été retenu. Certaines pièces sont même en magnésium. D'emblée, on comprend que le gain de poids est prioritaire en conservant une rigidité maximale. Près de 60 kg ont été ainsi gagnés sur le châssis ce qui laisse de la marge sur l'augmentation de taille et performances d'autres organes comme les freins et les roues. La répartition des masses a été également une préoccupation essentielle avec le déplacement de certains organes et accessoires comme la batterie qui a changé de place. Résultat, une répartition des masses 51%/49% entre les roues avant et arrière. Pour une meilleure assise, la Z06 est plus large de 8 cm que la version standard imposant du coup aux ingénieurs de revoir les triangles de suspension. Si le diamètre des jantes reste inchangé, elles sont chaussées de très larges pneus de 275/35 à l'avant et de 325/30 derrière ! Les freins sont bien évidemment revus à la hausse avec à l'avant 355 mm de diamètre et 340 mm à l'arrière. Mais plus important encore, les étriers (six pistons à l'avant et quatre pistons à l'arrière) sont totalement en aluminium et fixes et non plus flottants. Sur le papier tout cela est bien beau, mais sur circuit est-ce que cela donne les résultats escomptés ? Honnêtement, cette Corvette est bluffante ! Très saine dans ses réactions, elle téléphone ses réactions et se révèle facile à placer pour une auto de tout de même plus de 500 ch. Elle accepte sans broncher de jouer avec le transfert de charge avant-arrière, et les premiers tours sont ponctués par un excès de… prudence ! La marge est vraiment très loin avant de toucher les limites. En plus nous n'avons pas déconnecté le contrôle de stabilité dans un premier temps. Il agit tellement finement que l'on se rend à peine compte de son action, trop concentré à trouver la trajectoire idéale. Que les fanatiques du tout mécanique se rassurent, ce contrôle électronique dispose de plusieurs stades dont la désactivation totale. Dans ce dernier cas, malgré le différentiel arrière (possédant son propre système de refroidissement comme sur les autos de course !), la Corvette est nettement plus joueuse. Mais les freins puissants et endurants, peuvent autoriser un pilotage vraiment actif et il faudra disposer de compétences avérées pour aller faire des temps. Dans les grandes courbes, sa stabilité est exemplaire, comme rivée sur des rails. Nous sommes bien loin des Corvette des années 70 capables de rodéos d'anthologie. Et si vous aviez encore un doute, c'est avec Jan Magnussen au volant que nous avons pu voir le potentiel réel de la Corvette Z06. Le tour du célèbre Nürburgring est expédié en 7 minutes et 43 secondes, soit seulement 7 de plus qu'une… Porsche Carrera GT ! Pas de doute, à moins de 83 000 euros, la Corvette Z06 s'annonce comme l'une des meilleures affaires parmi les GT " circuit " actuelles…

:: CONCLUSION
Nous avions déjà été séduits par la Corvette C6 à l'homogénéité et l'efficacité avérée. Avec la Z06, commercialisée enfin en Europe, la Corvette vient de franchir une nouvelle étape et est capable désormais d'aller taquiner sur circuit les Ferrari Stradale et les Porsche 911 GT3. Un juste retour de l'investissement en compétition et des nombreux titres glanés par la Corvette aux 24 Heures du Mans. Cerise sur le gâteau comme seuls les américains savent le faire, la Corvette est au prix d'une Porsche Cayman S… largement de quoi réfléchir avant de se laisser séduire par la petite égérie de Stuttgart...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"La Z06 n'en demeure pas moins très saine et son contrôle de traction s'avère remarquablement progressif quand on attaque fort. Elle ne brille pas par sa sophistication mais accepte d'être cravachée en toute sérénité, y compris sur nos petites routes. Cependant, comme toute automobile revendiquant de telles performances, il faut l'avoir bien jaugée avant de pouvoir exploiter son potentiel. Cette Corvette est de plus étonnamment facile à vivre grâce à une suspension assez civilisée, un bon coffre et un habitacle confortable."
EVO - décembre 2005 - Chevrolet Corvette C6 Z06.

"Mais j'en vois dans le fond qui ricanent, genre " il est gentil le garçon, mais comment tout cela tient par terre ? " Allons, allons, point de persiflage, la Corvette Z06 -à l'instar des dernières générations de Corvette- n'a plus rien d'un cheval fou. En matière d'efficacité, elle est au niveau des meilleures, et, si l'exploitation du potentiel de sa mécanique réclame un minimum de doigté, il n'y a rien de scandaleux sachant que l'on a entre les mains un engin dépassant tout de même les 500 ch ! Mais plus de paroles, le verdict de la piste vient confirmer les belles dispositions de la Corvette Z06."
L'Auto-Journal - Hors Série Spécial Haut de Gamme 2006 - Chevrolet Corvette C6 Z06.


Devis d'assurance pour une CORVETTE C6 Z06

AVIS

J'ai acheté ma C6 Z06 en mai 2016 et je suis comblé ! J'ai eu par le passé un Z3M Coupé et une M3 e92 (V8) et je retrouve les même sensations avec beaucoup plus de violence.... Evidemment il ne faut pas mettre cette puissance et surtout ce couple entre toutes les mains (surtout les jeunes fougueux), surtout d'un néophyte de propulsion musclées. On dira ce que l'on voudra mais c'est plutôt bien fini (évidemment ceux qui ne regardent que la formule moléculaire des plastiques de planche de bord c...
Lire les avis sur la CORVETTE C6 Z06

Vous possédez une C6 Z06 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets CORVETTE sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE