L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE
> Election de L'Automobile Sportive 2014, cliquez ici pour voter !






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > BMW > Z3 Roadster
::
GUIDE OCCASION (01-01-2004)

BMW
Z3
Roadster
(1995 - 2002)

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Z3 1.8 / 1.9 / 2.0 / 2.2 / 2.8 / 3.0
MOTEUR
Type: 4 cyl. en ligne longitudinal, 8 s 1 ACT / 6 cylindres en ligne, 24 soupapes 2 ACT.
Position: AV.
Alimentation: Injection électronique.
Cylindrée en cm3: 1 796 / 1 895 / 1 991 / 2 171 / 2 793 / 2 979.
Alésage x course en mm: 84x81 / 85x83,5 / 80x66 / 80x72 / 84x84 / 89,6x84.
Puissance ch DIN à tr/mn: 115 à 5500 / 140 à 6000 / 150 à 5600 / 170 à 6250 / 192 à 5300 / 231 à 5900.
Puissance au litre en ch: 64 / 73,8 / 75,3 / 78,3 / 68,7 / 77,5.
Couple maxi en mkg à tr/mn: 17,1 à 3900 / 18,3 à 4300 / 19,4 à 3500 / 21,4 à 3500 / 28 à 3950 / 30,6 à 3500.
TRANSMISSION
Aux roues AR.
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle.
POIDS
Données constructeur en kg: 1235 / 1260 / 1345 / 1345 / 1335 / 1360.
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 10,7 / 9 / 8,9 7,9 / 6,9 / 5,8.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 194 / 205 / 210 / 224 / 218 / 240.
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 31,7 / 30,5 / 30,1 / 29,3 / 27,5 / 27.
0 à 100 km/h : 10,1 / 9,5 / 8,5 / 8 / 7 / 6,9.


Les Z3 souffrent surtout sur les premiers millésimes quatre cylindres d'une qualité d'assemblage et de matériaux décevante pour la marque. Le design de l'ensemble est toutefois très agréable, et les nombreuses options de l'époque permettaient alors de transfigurer l'aspect qualité perçue...


Tout d'abord motorisé avec des quatre cylindres, le roadster BMW Z3 a reçu par la suite des six en ligne chantant et efficaces, véritables marques de fabrique de BMW. Les hommes de Munich iront même jusqu'à glisser au chausse-pied le moteur de la M3 ! Chapeau...


Le Z3 est l'un des rares roadsters de la production mondial a être aussi beau capoté que découvert. A partir de 1999, BMW élargi tous ses Z3 sur la partie arrière (trains roulants + carrosserie) et les dotent de nouveaux feux.


Sur la route le Z3 distille un plaisir de conduite sans égal. A mener à la limite avec des connaissances de base, car le sport est son domaine, et le Z3 se révèle fort en caractère !

BIEN :-)
Performances (en 6 cylindres)
Look
Comportement sportif
Image
PAS BIEN :-(
Intéresse les voleurs
Finition
Usage exclusif
Délicate à mener très vite


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 01-01-2004

UNE PLACE AU SOLEIL…
Le succès grandissant du roadster Mazda MX-5 a donné des idées au constructeur munichois. Puisque les USA sont friands de ce type d'autos, c'est donc outre-Atlantique que seront fabriqués les roadsters Z3. Moins exclusif et plus abordable que le roadster BMW Z1, le Z3 va connaître une carrière riche en modèles et en succès…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

BMW avait déjà tâté le marché des roadsters, mais c'était à la fin des années 80 avec le roadster Z1. Très cher, exclusif, produit en quantité limitée, il ne possédait qu'une seule motorisation : le 6 cylindres de 2,5 litres qui équipait alors également les Série 3 et 5. Son style très particulier et réussi intégrait des portes escamotables ! Puis plus rien dans le catalogue de Munich à part les modèles traditionnels de la marque. Mais Mazda et son roadster MX-5 dont le succès ne se dément pas va donner des idées à BMW. Un nouveau roadster va être conçu et développé, en priorité pour le marché américain, très friand de ce concept d'auto.

UN LANCEMENT EN FANFARE !
Après quelques années d'étude, BMW va dévoiler son nouveau jouet à la fin 1995. Et coup de tonnerre pour son lancement, puisque pour le retour du plus célèbre agent secret de la planète, James Bond, le nouveau roadster Z3 lui sert de monture ! Shocking pour les fans de la série, mais coup de pub terrible pour BMW dans la promotion de son nouveau " mécano ". En effet, le Z3 est à l'image de la BMW Série 3 Compact E36. Les composants proviennent en partie des anciennes générations de BMW Série 3 E30 et E36. Ainsi tout le train arrière est le même que celui des Série 3 Compact, lui-même issu des série 3 E30. Rien de mieux pour réaliser des économies tout en créant un succès commercial. Deuxième nouveauté importante pour BMW avec ce roadster Z3, la fabrication est réalisée dans une usine de Caroline du Sud aux Etats-Unis.

T'AS LE LOOK…
L'un des points fort du roadster Z3 est sans conteste son style. Très musclé, avec une face avant typée BMW et des détails de style hérités des mythiques roadster BMW 507, l'équipe de design BMW a frappé un grand coup. Le marché américain, prioritaire, sera livré en premier et dès 1996 les acheteurs français pourront eux aussi se ruer en concession. " Se ruer " n'est pas trop fort puisque rapidement il faudra composer avec des délais de livraisons de 6 mois. Certes, nous sommes encore loin des 5 ans de délais exigés par Morgan, mais le succès est bien réel. L'habitacle enthousiasme moins que le style extérieur. Sans fioriture et originalité, le Z3 offre en outre une qualité de finition bien en deçà des standards habituels de la marque à l'hélice. La qualité d'assemblage et les plastiques retenus ne respirent en effet pas la qualité BMW.

MOTEURS !
Pour sa première année de commercialisation, seules les mécaniques 4 cylindres sont disponibles. C'est d'ailleurs le point fort de ce Z3, puisque cela permet de proposer un tarif serré pour une BMW. Le moteur d'entrée en gamme est le 1,8 litres de 115 ch qui est secondé par le 1,9 litres de 140 ch. Le différentiel de prix entre ces deux versions et l'agrément distillé incite en réalité à préférer le premier modèle, certes moins performant, mais plus homogène. Dès 1997, BMW commercialise ses variantes six cylindres. La différence de puissance a donné naissance à un nouveau train arrière élargi pour rendre la conduite plus sûre. Ainsi, l'amateur pourra opter pour le Z3 2,8 litres de 192 ch et le givré des sensations fortes pour le roadster BMW Z3 M avec le six cylindres de 321 ch des BMW M3 E36. La boîte reste en revanche à 5 rapports par rapports aux BMW M3 3.2 pour cause de manque de place. En novembre 1997 BMW fête le 100 000e roadster Z3 qui sort des chaînes de l'usine de Caroline du Sud aux Etats-Unis.

EVOLUTIONS.
En 1998, BMW innove en design avec la commercialisation du coupé Z3. Uniquement disponible avec les moteurs 6 cylindres, son style très personnel déchaîne les passions et ne laisse pas indifférent. L'année suivante, le Z3 connaît de profondes mutations. Toute la gamme reçoit désormais un train arrière élargi, comme sur le Z3 M. Cette modification a entraîné des feux arrière et une poupe redessinés dans un style plus moderne. Sous les capots bombés, BMW a supprimé le moteur 1,9 litres pour un 2 litres en 6 cylindres de 150 ch. L'agrément y gagne énormément, mais le tarif également. Début juillet 2000, BMW supprime le roadster Z3 M 3.2 de son catalogue. Mais deux nouvelles versions apparaissent : le Z3 2.2i de 170 ch et le Z3 3.0i de 231 ch qui remplace avantageusement le 2,8 litres de 192 ch.

FIN DE CARRIERE...
Après une courte pause, le roadster BMW Z3 M est réintégré au catalogue en 2001. Pourtant, il n'est pas identique à son prédécesseur. Son moteur est toujours un 3,2 litres, mais son bloc a été retravaillé pour atteindre 3 246 cm3 et non plus 3 201 cm3. La puissance évolue peu puisqu'elle gagne 4 ch (325 ch contre 321 ch), mais c'est surtout le couple qui progresse notablement. Les performances globales restent les mêmes d'une génération à l'autre. A la fin de l'année 2002, BMW dévoile le nouveau roadster Z4 et son style retravaillé et dynamique. Le Z3 vieillit alors très vite et à la fin de 2002, la fabrication des Z3 est arrêtée après un succès commercial sans précédent pour BMW avec un modèle de niche.

SUR LA ROUTE
Quelque soit le millésime ou la motorisation, la caractéristique principale du roadster BMW Z3 est sa joie de vivre sur la route. Autant les versions quatre cylindres peuvent être mises dans toutes les mains, autant avec des moteurs six cylindres mélodieux et joueurs, il faut déjà posséder plus de doigté et d'expérience pour espérer rester sur la route en conduite réellement sportive. Le train arrière, issu des série 3 E30 dont la puissance maximale enregistrée fut à peine plus de 220 ch avec les M3 E30, a en effet de la peine à passer au sol les fortes puissances des six en ligne moderne de Munich, et lors de courbes rapides, il ne faut surtout pas céder à l'appel de la pédale de frein lors des dérives de l'arrière. Les versions reliftées avec le train arrière élargi a amoindri cet effet, mais nous sommes encore très loin de l'homogénéité d'un Z4. Mais c'est justement tout ce qui fait sa sportivité et son caractère. En résumé, les Z3, surtout en six cylindres offre un caractère affirmé à la conduite, des moteurs mélodieux et souples, des boîtes à la commande parfaite et une bouille craquante.

ACHETER UN ROADSTER BMW Z3.
Avec la sortie du nouveau roadster BMW Z4, le marché de l'occasion commence à regorger de Z3 à vendre. C'est assurément une bonne nouvelle pour les amateurs de petits roadsters craquants et sympas, car évidemment les prix baissent. Il ne faut pas s'emballer trop vite sur cette baisse des prix car, le Z3 conserve une cote d'amour très forte auprès du public, et son blason bavarois lui autorise des prix toujours élevés. Ainsi, il faudra compter pas moins de 10 000 euros pour un bel exemplaire à moteur 4 cylindres, et 20 000 euros pour un équipé du six en ligne BMW. Les Z3 M, peu nombreux sur le marché de l'occasion commencent à partir de 20 000 euros. A noter que comparativement, un six cylindres est plus avantageux à l'achat qu'un quatre cylindres. C'est souvent le cas dans cette catégorie d'autos, puisque ceux qui les achètent d'occasion essaient de limiter les frais sur les autres budgets (assurance, entretien et consommation d'essence), maintenant ainsi une décote moins forte sur les motorisations 4 cylindres que sur les six et plus. Les moteurs 4 cylindres sont très fiables, à défaut de distiller un agrément de conduite élevé, tandis que les six cylindres ajoutent l'art et la manière à la fiabilité. Il faut faire vérifier les chaines de distribution tous les 120 000 km, voire même les changer (surtout sur les Z3 M). Quelques roadsters Z3, surtout en versions puissantes (M, 2.8i et 3.0i) ont connu quelques accrocs et sorties de routes. Bien vérifier que la caisse est bien alignée et n'a pas souffert. Les capotes vieillissent mal, la lunette AR devient terne avec le temps et la peinture noire vernie est particulièrement sensible aux éclats de gravillons. Sur les premiers millésimes en 4 cylindres, les plastiques intérieurs vieillissent très mal. Lors de l'achat vous aurez bien inspecté notamment l'état des pneumatiques qui sont les seuls éléments qui s'usent le plus rapidement surtout sur les versions puissantes. Tout modèle haut de gamme qui se respecte se doit d'avoir un carnet d'entretien à jour et tamponné. C'est d'autant plus impératif sur les Z3 que les modèles sont récents. Evitez à tout prix des autos qui ont connu plus de 2 propriétaires.

:: CONCLUSION
BMW a réussi un véritable coup de maître avec son roadster Z3. Un style très fort, une personnalité affirmée alliée à un comportement routier sportif, et des versions mythiques comme le Z3 M 3.2 expliquent le succès du cabriolet bavarois. Très nombreux sur le marché de l'occasion, essentiellement en 4 cylindres, le Z3 s'offre à tous les passionnés à des tarifs compétitifs. Fiables et encore récents, les mauvaises surprises doivent être limitées. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à franchir le pas du six cylindres qui change tout en matière d'agrément de conduite.

CHRONOLOGIE
1989 : Présentation et commercialisation du roadster BMW Z1.
1995 : Présentation du roadster BMW Z3 en décembre.
1996 : Commercialisation du roadster BMW Z3 en versions 1.8i et 1.9i.
1997 : Présentation à Francfort et commercialisation des roadsters Z3 2.8i et Z3 M 3.2.En novembre le 100 000e roadster Z3 sort des chaînes de l'usine de Caroline du Sud (U.S.A.).
1998 : Commercialisation en fin d'année d'une variante coupé uniquement avec moteur 6 cylindres.
1999 : Modifications notables sur la gamme Z3. Arrêt du moteur 1,9 litres, nouveau moteur 2 litres 6 cylindres de 150 ch et surtout les voies arrière sont élargies et la poupe dispose de feux redessinés.
2000 : Début juillet, disparition du roadster Z3 M. Commercialisation du roadster Z3 2,2 litres de 170 ch et 3 litres de 231 ch.
2001 : Réapparition au catalogue BMW du Z3 M mais avec une version retravaillée de son ancien bloc (3 246 cm3 et 325 ch).
2002 : Arrêt de production des BMW Z3.Présentation et commercialisation du nouveau roadster BMW Z4.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Direction précise, commande de boîte de vitesse à la fois rapide et précise, comportement agile, nouveau moteur 1,8 litre bien rempli et possédant un joli caractère : le Z3 fait la part belle aux sensations. Et malgré ses roues AR motrices, il affiche une tenue de route à la fois très sûre, très efficace et joueuse. Le freinage, assez puissant et facile à doser offre de belles décélérations. Côté confort, la suspension se montre assez réussie mais la capote, bien que doublée, s'avère quand même assez bruyante."
AUTOMOBILE MAGAZINE - HS 370 ESSAIS 1999-2000 - BMW Z3 1.8i 118 ch.

"Avec les 225/50 ZR 16 montés de série en France, les vitesses de passage en courbe sont impressionnantes. Mais cet équipement surdimensionné rend la conduite de cette version trop froidement rigoureuse. Comme celles de ses jumeaux, les prestations de ce roadster Z3 sont conformes à ce que l'on peut attendre. Ainsi, malgré ses 140 ch, ce 1,9 litres ne s'avèrent pas franchement plus foudroyant que le 1,8 litres, plus abordable."
LE MONITEUR AUTOMOBILE HS 400 ESSAIS - 1998 - BMW Z3 1.9i 140 ch.

"Le 6 cylindres 24 soupapes est une remarquable mécanique. Progressif dans ses montées en régime et doté d'une incroyable souplesse, il s'apprécie autant pour ses performances élevées que pour le formidable agrément de conduite qu'il procure. Quant aux qualités routières, si la tenue de route se révèle rassurante, le confort laisse parfois à désirer. Les suspensions un peu fermes deviennent vite " sautillantes " sur sol dégradé et l'insonorisation de la capote n'sont pas suffisante."
AUTO PLUS - HS 500 ESSAIS 1997 - BMW Z3 2.8i 192 ch.

"Ce n'est pas seulement sur le papier que le 6 cylindres M3 sont l'un des plus remarquables moteurs atmosphériques du monde. Seuls Ferrari et Honda possèdent des mécaniques de série développant, comme ce BMW, plus de 100 ch au litre de cylindrée. Mais aucun ne délivre son couple ! Sur la route aussi, il enthousiasme. Autant par sa souplesse et ses aptitudes urbaines, que par son énorme puissance. Cavalerie qui s'exprime encore mieux dans le roadster que dans le coupé/berline, plus lourd d'un quintal. Le plaisir que procure cet engin sur les routes de montagne est inouï. En sortie de virage, le mariage du moteur, de l'excellente boîte 5 et de l'autobloquant font merveille."
LE MONITEUR AUTOMOBILE HS 400 ESSAIS - 1998 - BMW Z3 M 3.2 321 ch.



Comparez les tarifs d'assurance pour une BMW Z3 Roadster
AVIS
AVIS > AVIS BMW > AVIS Z3 Roadster

bmw z3 roadster 2l8 de 1997, qualités : un pur bonheur rien que de la voir , ensuite on s'installe à l'intérieur, contact et enchantement ( raz du sol , assis sur les essieux et le son sourd et envoutant du 6 cylindres...) ,moteur fiable et à la fois souple et coupleux , la conduite : si vous avez le pied" légé" ( aucun problème ) , pour les spo... lire la suite

Lire tous les avis sur les BMW Z3 Roadster
Vous possédez une BMW Z3 Roadster ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des BMW Z3 Roadster ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur BMW :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE