L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLKSWAGEN > GOLF (5) GTI DSG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (30-05-2005)

VOLKSWAGEN
GOLF
(5) GTI DSG
(2005 - )

29 350 Euros (01/06/2005)
12 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES VOLKSWAGEN GOLF (5) GTI DSG
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique + turbocompresseur.
Cylindrée en cm3: 1 984
Alésage x course : 82,5 x 92,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 200 de 5 100 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 100,84
Couple maxi en Nm à tr/mn: 280 dès 1 800
Couple au litre en Nm : 66,17
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): DSG 6 vitesses robotisée.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 486
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,43
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés - disques (312-286)
Pneus Av-Ar: 225/45 ZR 17
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 235
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 27,6
0 à 100 km/h : 6,9
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 11 L/100 Km.


Le petit levier qui change tout ! La boîte DSG...

BIEN :-)
Look sportif
Performances
Rapidité de la boîte DSG
Equipement de série
Comportement routier efficace et sportif
Freins puissants et endurants
PAS BIEN :-(
Absence de sensations
Poids conséquent
Esprit GTI galvaudé ?


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 30-05-2005

PLAISIR EDULCORE !
Avec sa VW Golf V, Volkswagen a souhaité faire évoluer son best seller en douceur. Pris en étau par la peur du changement et le manque d'innovations, la Volkswagen Golf V a connu des débuts timides. Une version Golf Plus vient à point nommé pour booster ce démarrage en demi-teinte. Mais pour les sportifs passionnés que nous sommes, Volkswagen ne nous a pas oublié bien au contraire ! Après une Golf V GTI convaincante et charmeuse, Volkswagen l'équipe désormais de sa transmission robotisée DSG...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Depuis notre essai de la dernière Volkswagen Golf V GTI, avec son moteur 2 litres turbo de 200 ch, nous avions été séduits par les qualités de cette GTI qui méritait enfin son label. Il faut se rappeler que si la Volkswagen Golf IV GTI était une bonne GT, son comportement routier trop typé confort, et sa puissance modeste, ne lui permettait pas de reprendre pleinement le flambeau des Volkswagen Golf III VR6 et 16V. Désormais, les pendules ont été remises à l'heure et avec ses 200 ch, son moteur TFSI et un châssis sportif et efficace, la Volkswagen Golf V GTI s'est imposée comme une des références de sa catégorie par son homogénéité. Certes moins radicale qu'une Honda Civic Type R 2004, elle reste plus efficace qu'une Renault Mégane RS. C'est le monde à l'envers puisque Volkswagen maîtrise enfin l'amortissement de sa sportive fétiche et Renault qui loupe le coche ! Toujours est-il que cette Volkswagen Golf V GTI DSG éveille en nous des souvenirs encore chauds des premières Golf I GTI. La présentation se veut sportive avec des belles jantes de 17 pouces de série, un petit liseré rouge autour de la large calandre qui semble vouloir concurrencer Audi. L'équipement de série est très complet : 6 Airbags, ABS, aide au parking, Antibrouillards, antidémarrage, contrôle de roulis, clim auto, détecteur de pluie, correcteur d'assiette, radio, ordinateur de bord… Bien entendu, tout cela a une conséquence : le poids ! Près de 1,5 tonnes sur la bascule, cela commence à faire beaucoup pour une GTI…

UNE TECHNIQUE ISSUE DE LA COURSE !
C'est chez Audi dans le département course, que le système DSG a été développé et inauguré. Depuis déjà quelques temps, la marque aux anneaux utilise la boîte DSG sur le coupé TT V6 notamment, tandis que Volkswagen n'a pas hésité à piocher dans la banque d'organes Audi pour profiter de ce système pour sa Volkswagen Golf IV R32. Le grand avantage de ce système est de supprimer les à-coups d'interruption de charge qui existent lors du débrayage, et également de limiter le temps de passage des rapports. Techniquement, les ingénieurs d'Audi ont greffé sur une boîte séquentielle un bloc électro-hydraulique. Grossièrement, on pourrait décrire l'ensemble comme deux demi-boîtes autonomes avec double embrayage (une gérant les rapports pairs et l'autre les rapports impairs) sur lesquelles sera transmis le couple à tour de rôle selon que l'on monte ou descend les rapports. Il ne faut ainsi que 0,2 secondes à cette boîte DSG pour changer de rapports, le tout sans à-coups ! Sur la Volkswagen Golf V GTI, la boîte DSG n'est, à nos yeux, pas un réel avantage. Pourquoi ? Tout simplement parce que le moteur avec son injection directe et son turbocompresseur au caractère très (po)lissé est déjà avare en sensation. Avec la boîte DSG, c'est encore pire puisque la boîte elle-même ne génère plus aucun à-coup de transmission. Le mode séquentiel est le plus rigolo avec les rapports qui s'égrènent à la volée… mais sans à-coups ! Pour une sportive, l'avarice de sensations n'est pas un avantage. En revanche, l'homogénéité de la Volkswagen Golf V GTI est encore plus mis en exergue avec cette transmission. Seul le mode " automatique " n'est pas encore totalement satisfaisant.

:: CONCLUSION
Alors transcendée avec la boîte DSG la Volkswagen Golf V GTI ? Pas réellement car le moteur ayant déjà un caractère très neutre, malgré des performances réelles, la boîte DSG accentue au contraire cette sensation, ou plutôt absence de sensations ! Le surcoût de 1660 euros demandé pour une boîte DSG ne se justifie pas réellement pour l'amateur de voitures de sport, en revanche les amoureux de technique et de l'esprit homogène des Grand Tourisme peuvent y trouver leur compte...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Cette boîte est étonnante lorsqu'elle égrène ses six rapports à la vitesse de l'éclair. Elle s'apprécie davantage en mode manuel en actionnant un levier de type séquentiel, qu'en mode automatique, où sa gestion manque de finesse. Malgré cette critique, cette Golf offre un réel plaisir de conduite. D'autant qu'à l'agrément mécanique s'ajoute une tenue de route très efficace, précise et communicative, ainsi que des suspensions, certes fermes, mais pas inconfortables. Sérieuse, rigoureuse, sans défaut majeur, la Golf GTI affiche une homogénéité supérieure à celle de la Mégane RS Coupé (29 700 euros), mieux équipée mais moins confortable, ou celle de l'Astra Turbo 200 ch (26 830 euros en cinq portes finition Cosmo), moins sûre de comportement."
L'AUTOMOBILE MAGAZINE - juin 2005 - VW Golf 5 GTI DSG.


Devis d'assurance pour une VOLKSWAGEN GOLF (5) GTI DSG

AVIS

le bruit je kif. pas fan de tuning je la trouve assez sobre par rapport aux concurrentes du marche par contre le moteur ne pousse pas assez et les sensations quand on veut s'amuser terni par la boite dsg on ne sent rien il faut regarder le compteur mais bon j'aime bien ma caisse quand même ...
Lire les avis sur la VOLKSWAGEN GOLF (5) GTI DSG

Vous possédez une GOLF (5) GTI DSG ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets VOLKSWAGEN sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE