header


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLKSWAGEN > GOLF (1) GTI 1.6






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (10-08-2009)

VOLKSWAGEN
GOLF
(1) GTI 1.6
(1976 - 1984)

32.260 FF (1976)
9/8 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES VOLKSWAGEN GOLF (1) GTI 1.6 1600
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 1 arbres à cames en tête
Position : transversal AV
Alimentation : Injection Bosch K-Jetronic
Cylindrée (cm3) : 1588
Alésage x course (en mm) : 79,5 x 80
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 110 à 6100
Couple maxi (mkg à tr/mn) : 14 à 5000
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (4/5)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (239 mm) - tambours (180)
Pneus Av/Ar : 175/70 R13
POIDS
Données constructeur (kg) : 810
Rapport poids/puissance (kg/ch DIN) : 7,3
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 185
400 m DA : 16"8
1 000 m DA : 31"5
0 à 100 km/h : 9"5
CONSOMMATION
Mmoyenne (L/100 km) : 8,1


GTI : Ces logos ont longtemps fait fantasmer les jeunes (et les moins jeunes), au point de devenir un sigle mythique !


C'est le tout premier millésime de la VW Golf I GTI, avec ses petits pare-chocs et petits feux AR.


La personnalisation se poursuit dans l'habitacle avec la fameuse balle de golf en guise de pommeau de levier de vitesses et les sièges sport revêtus d’un tissu à carreaux de style écossais. La légende GTI est en marche.


En 1981 la Golf GTI reçoit une nouvelle planche de bord, un nouveau volant et une sellerie arc-en-ciel qui remplace les fameux carreaux écossais.


C'est sur petit route sinueuse que la Golf GTI se déguste le mieux, faisant preuve d'un beau caractère mécanique et d'un châssis très vif. Seul le freinage apparait un peu léger...


Depuis plus de 250.000 km cette Golf GTI 1600 donne du plaisir à son (ses) conducteurs : un rapport prix/plaisir très enviable !


Rta 731.1 VW Golf GTI 74-84
- ETAI

BIEN :-)
LA Golf GTI !
Moteur volontaire
Qualité de fabrication, fiabilité
Cote encore raisonnable
La plus sportive de la lignée ?
PAS BIEN :-(
Performances modestes
Freinage "léger"
Souvent très kilométrées
Prix des pièces VAG


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 10-08-2009

IL ETAIT UNE FOIS...
Si on vous dit GTI, vous pensez instinctivement à VW Golf. Mais aujourd'hui, la dénomination GTI est galvaudée par la marque de Wolfsburg et s'est transformée en finition, comme l'est Ghia chez Ford. Si aujourd'hui une TDI peut s'appeler GTI dans la gamme Golf, cela n'a pas toujours été ainsi. Magnéto Serge !

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Nous sommes à la fin des années 60 et il paraît évident aux gens de chez VW que la relève doit arriver et doit en plus chambouler la gamme vieillissante et déséquilibrée de l'époque. En effet, toute la pérennité de VW repose sur la vieille Cox', car les autres modèles du constructeur allemand ne parviennent pas à percer. Et aussi mythique soit la Cox' aujourd'hui, au début des années 70, elle correspond tout de même à un modèle conçu avant la guerre ! L'arme fatale sera la Golf. Le 2 mars 1974 débute la production de la Golf I, dessinée par Guigiaro, chez VW disponible en variante 3 et 5 portes. C'est au cours de l'année 1975 que les ingénieurs de VW, face au comportement particulièrement rigide de la coque autoporteuse de la Golf ont l'idée d'une version sport.

PRESENTATION
Le 11 septembre 1975, le salon de l’Automobile de Francfort ouvre ses porte avec une attraction majeure sur le stand Volkswagen : la Golf GTI. « La Volkswagen la plus rapide de tous les temps », voici le message véhiculé par la publicité et il ne s’agit pas de paroles en l’air. Pourtant, les premières estimations de production sont de 5000 exemplaires, non pas par an, mais au total. Chez VW, on ne se doute pas encore que le projet de Golf "Sport" va devenir un best seller, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, ni qu'elle va faire tant d'émules chez les concurrents au point de véritablement révolutionner la culture automobile pour les quinze années qui suivront. Les premières études sont d'abord réalisées sous le sceau du secret ou tout du moins officieusement puisque les ingénieurs passionnés travaillant sur ce projet le font sur leur temps libre au domicile personnel d'Anton Konrad, directeur de presse ! le premier prototype est un Scirocco doté d'un 1,5L à carburateur double corps délivrant 100 ch. Le prototype ne trouve pourtant pas d'écho avorable auprès de la direction, poussant la petite équipe à reprendre ses travaux sur la base du « châssis expérimental » qui sera officilisé projet Golf Sport en 1975. Ne trouvant pas satisfaction sur le plan mécanique, les ingénieurs vont jeter leur dévolu sur le 1600 cm3 doté d'une injection Bosch K-Jetronic qui équipe l'Audi 80 GTE. Au passage, le petit 1600 cm3 gagne 10 ch sous le capot de la Golf qui ne pèse que 780 kg ! C'est une greffe osée pour l'époque puisque l'on considérait encore que la puissance limite admissible sur une traction avant était de 100 ch. Après avoir rationalisé le produit "Golf Sport" et convaincu les commerciaux de Wolfgsburg du bien-fondé du projet, le Comité de la stratégie produitfinit par accepter le projet. La mise en production est enfin décidée et le département des ventes, soucieux de la démarquer du reste de la gamme, la baptise "GTI" : "G" pour Grand, "T" pour Tourisme et "I" pour Injection. Le chef designer Herbert Schäfer est alors chargé de différencier la Golf "GTI" de ses rivales par quelques détails qui feront date : bordures rouges sur la grille de calandre, spoiler avant plus imposant, élargisseurs d'ailes en plastique noir, contour noir mat du pare-brise, ciel de pavillon noir. La personnalisation se poursuit dans l'habitacle avec la fameuse balle de golf en guise de pommeau de levier de vitesses et les sièges sport revêtus d’un tissu à carreaux de style écossais. La légende GTI est en marche et va cannibaliser progressivement les petits coupés sportifs peu habitables, peu pratiques et dotés de performances égales voire inférieures à celles de la Golf GTI. Sans parler des différences de prix à l'avantage de la Golf qui est lancée à 32.000 Francs de l'époque en 1976, soit environ 16000 euros d'aujourd'hui en monnaie constante.

MOTEUR
Basée sur la Golf I standard, les ingénieurs lui greffent un 1600 cm3 aux cotes hyper carrées et une injection Bosch K-Jetronic lui permettant de développer 110 ch à 6100 tr/mn. Avec une boîte de vitesse à 4 rapports, cette "super" Golf pointe le bout de son capot à 185 km/h, malgré une aérodynamique peu favorable. La direction de VW ayant avalisé un tel projet, c'est au salon de Francfort en septembre 1975 qu'est présentée la Golf I GTI. Elle fera l'effet d'une bombe ! Si l'on compare la VW Golf I GTI 1600 face à ses rivales en 1976 elle se retrouve nettement au-dessus du lot. Les Ford Escort RS 2000 MKII, les Innocenti de Tomaso, les Autobianchi A112 Abarth et les Renault 5 Alpine sont certes toutes attachantes et performantes, mais aucune d'entre-elles ne possèdent la force de la Golf : l'homogénéité. Fiable, habitable, performante, pratique, la Golf GTI devient la coqueluche à la mode. Surtout, elle enterre les coupés qui sont moins pratiques et aussi performants voire moins dans certains cas. Le seul reproche qu'on peut lui faire est un freinage peu endurant et une boîte à 4 rapports seulement. Dès 1978, la GTI reçoit un radiateur d'huile et un embrayage plus gros. L'année suivante, VW tient compte des rares critiques émises par la presse et installe une boîte 5 vitesses. Cette modification fait en outre tomber la puissance fiscale de 9 à 8 CV. Toujours pour ce millésime, la garantie anticorrosion devient disponible et les (tout) petits pare-chocs sont remplacés par des modèles plus gros. A noter que la variante à coffre (4 portes) baptisée Jetta bénéficiera de la mécanique de la GTI et prendra l'appellation de GLi.

EVOLUTIONS
En 1981 les feux arrière deviennent plus gros, le pare-brise est désormais feuilleté, les phares à iode apparaissent et la planche de bord, le volant et le pommeau de levier de vitesse sont redessinés. C'est cette même année, que VAG France présente et commercialise à son initiative une GTI améliorée : la GTI 16S Oettinger. Partant du moteur 1600 cm3, Oettinger le coiffe d'une culasse à 16 soupapes et obtient ainsi 136 ch et 197 km/h. La voiture est en outre équipée d'un kit carrosserie du plus bel effet, bien dans le ton de l'époque. Le millésime 1983 est l'occasion pour VW de monter un moteur 1800 cm3 qui développe 112 ch (voir notre dossier complet sur la Golf GTI 1800). Plus que la puissance c'est le couple qui y gagne puisqu'il passe de 14 mkg à 4 000 tr/mn à 15,6 mkg à 3500 tr/mn. Plus coupleux mais aussi moins pointu et donc moins sportif. C'est déjà pour les puristes une source d'insatisfaction. La vitesse quant à elle n'évolue que très peu puisqu'elle passe à 186 km/h. Nouveauté pour la Golf GTI, elle devient disponible en variante 5 portes ce qui n'était pas possible jusqu'à présent. 1984 est l'année du crépuscule pour les Golf I GTI qui deviennent disponibles en deux finitions : GTI Plus avec un équipement toutes options et la Rabbit GTI à la finition simplifiée. Mais la relève est impérative car une redoutable concurrente a sorti ses griffes et fait mouche : la Peugeot 205 GTI 1.6L de 105 ch.

LE VIRUS GOLF GTI
Eric, membre du forum de L'Automobile Sportive, est un passionné d'automobiles anciennes et sportives avec une grosse préférence pour les... anciennes sportives ! Son ancienne, sportive justement, est une Golf GTI mkI 1600 sortie des chaînes VW à Wolfsburg un beau jour d'août 1981. Elle entre dans la famille en 1984 comme voiture principale de son père. En 2003, Eric débute la conduite accompagnée dessus, avec un plaisir non dissimulé. 255.000 km (d’origine) plus tard, elle roule toujours brillament, désormais comme voiture du Week End. Pourtant, elle a eu "chaud" un jour d'hiver 2007, une plaque de verglas ayant failli mettre un terme à cette belle union. Mais c'était sans compter sur l'aide du papa et une passion sans limite qui permet au bout de 6 mois de travaux de remettre cette GTI sur roues pour continuer l'aventure que nous leur souhaitons encore longue. Depuis peu, Eric lui a offert 4 jantes alu Seral, les mêmes que portait la première Golf GTI du papa... Vous avez dit Golf GTI Story ?

ACHETER UNE VOLKSWAGEN GOLF (1) GTI 1.6
Il faut se faire une raison, les GTI charismatiques sont amenées à prendre de la valeur sur le marché de la collection. Pour preuve les VW Golf GTI 1600 Mk1 état concours qui peuvent atteindre les 6000 euros. Du haut de sa trentaine bien mâture, "LA" GTI commence à se tailler une place de choix parmi les youngtimers privilégiées des collectionneurs débutants ou confirmés. Car elle ne manque pas d'atouts. En plus d'une image d'icône inimitable, la VW Golf GTI est une sportive très robuste et certaines roulent encore quotidiennement. Elles sont par ailleurs simples d'entretien et globalement peu coûteuses, même si certaines pièces VW sont très chères. Pour autant, il ne faut pas se jeter sur la première venue. En évitant les GTI massacrées par le tuning, on pourra espérer dénicher un exemplaire sain (historique limpide obligatoire) autour de 3000 à 4000 €, avec éventuellement quelques travaux à prévoir et souvent des kilométrages élevés. Prévoir, outre une réfection moteur si besoin est, une inspection minutieuse de la caisse qui reste sensible à la corrosion. Dans l'ensemble, la VW Golf GTI réservera peu de mauvaises surprises, simplement quelques caprices légitimes eu égard à son âge.

QUELQUES INDISPENSABLES :

:: CONCLUSION
Au grand désespoir des amoureux de la Golf GTI "série 1" ou originale, ses descendantes entâmeront une course à l'embourgeoisement, et en contrepartie à la puissance pour tenter de compenser, délaissant du même coup la légèreté et les sensations de la première génération. Les collectionneurs, eux, ne s'y trompent pas car aujourd'hui la Golf I GTI conserve toutes leurs faveurs, avec en prime le privilège de rouler avec l'instigatrice d'un vrai phénomène de mode pour toute une génération !

PRODUCTION VW GOLF GTI mk1
TOTAL (1976 et 1983) : 461.690 exemplaires.

LES GRANDES DATES DE LA VW GOLF GTI
1976: Débuts de la Golf GTI 1ère génération avec moteur 81 kW
1977: Nouveaux pistons et culasse revue pour l'essence sans plomb
1978: En mars, toit ouvrant en option. Nouveau radiateur d'huile. En septembre, remodelage des pare-chocs en plastique.
1979: En juillet, boîte de vitesses à 5 rapports (puissance fiscale 8 CV).
1980: La Golf GTI 1600 Mk1 évolue en douceur avec quelques nouveaux détails : nouveaux sièges avec des tissus « arc en ciel », feux arrière plus grands, nouveau tableau de bord et volant à quatre branches contre trois auparavant.
1981: Quelques évolutions de détails (pare-brise feuilleté, phares à iode, essuie-glace avec lave-glace arrière. VAG France commercialise la série spéciale GTI 16S Oettinger. Version 5 portes disponible sur les marchés Allemand et Belge.
1983: La Golf GTI développe désormais 112 ch avec un moteur 1800 cm3.
1984: Lancement du modèle spécial « GTI Plus »
1985: Débuts de la Golf GTI 2ème génération (Golf II GTI 8s)

Article réalisé avec l'aimable collaboration du webmaster de Passiongolfgti.com.


Devis d'assurance pour une VOLKSWAGEN GOLF (1) GTI 1.6

AVIS

j ai une golf serie 1 de 83 avec dessus vun 1660 et une bte5 c une balle c ma 7 eme et c est celle qui a le plus de peche et de pointe elle en veut toujours c une balle et c est vrai que le moteur et plus nerveu que les 1800,cc j ai enlevé la rupture et mtnt je pousse la 3 eme a 150 et il ya pas mal de voituren récente qui restent derrierau demarrage .cett voiture c mon bijou pour la vie c trop cannon de conduire une gti 1 slt ...
lire cet avis sur la VOLKSWAGEN GOLF (1) GTI 1.6

Vous possédez une GOLF (1) GTI 1.6 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets VOLKSWAGEN sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE