L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > LOTUS > EUROPA SE






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (12-10-2008)

LOTUS
EUROPA
SE
(2008 - )

Env. 55 000 Euros (01/10/2008)
12 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES LOTUS EUROPA SE
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal central AR
Alimentation: Gestion intégrale électronique Bosch Motronic ME7.6.2 + turbocompresseur Borg Warner K04 ( 0,7 bars) + échangeur air/air
Cylindrée en cm3: 1 998
Alésage x course : 86 x 86
Puissance ch DIN à tr/mn: 222 à 5 7400.
Puissance au litre en ch DIN : 111,11
Couple maxi en Nm à tr/mn: 300 à 5 000
Couple au litre Nm : 150,15
TRANSMISSION
AR.
Boîte de vitesses (rapports): Mécanique à 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 995
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 4,48.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV (Ø 308 mm) avec étriers AP 4 pistons et 2 disques ventilés AR (Ø 308 mm) avec étriers Brembo 1 piston + ABS.
Pneus : Goodyear F1 GSD AV 195/45 R 17 et AR 235/40 R 18.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 235
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : 5"7
0 à 160 km/h : 13"
Consommation moyenne : 10-12 L/100 Km.


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de LOTUS EUROPA SE cliquez ici !


Un habitacle plus raffiné dans sa présentation. Mais une position de conduite toujours très sportive...


>> Download Free Wallpapers of LOTUS EUROPA SE , clic here !

BIEN :-)
Véritablement différente des Elise/Exige
Boîte 6
Performances en hausse
Châssis rigide
Comportement plus sportif
Moteur turbo très souple
Finition plus luxueuse
Ligne
Freinage renforcé
Pas d'électronique castratrice
Coffre pour les voyages à deux
Poids…
PAS BIEN :-(
…mais déjà presque la tonne !
Habitabilité
Encore exigeante au quotidien (accès à bord)
Réseau de distribution/réparation peu présent
Prix coquet
Encore des options


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (12/10/2008)

L'EUROPA SE... FACHE ?
Lotus a voulu être plus consensuel avec son Europa S afin de ratisser plus large et capter des clients jugeant le duo Elise et Exige trop radical. Mais à trop vouloir plaire au plus grand nombre, certains reprochaient à l'Europa S de céder à trop de concessions. Lotus a entendu le message et s'est penché sur la destinée de l'Europa, d'autant plus que l'arrivée imminente de l'Evora peut rebattre les cartes dans la gamme Lotus. Avec l'Europa SE, Lotus donne ainsi une regain de tonus, un châssis optimisé et une présentation revue. Est-ce pour autant suffisant ?...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Lotus ne cesse de nous étonner par ses bons choix et sa vigueur tant sportive que commerciale retrouvée. L'ADN de la marque initié et imposé avec tant de brio par la première Elise en 1997 s'est depuis décliné sur toute une gamme large et complète... passionnante en réalité. Elise et Exige sont donc les deux gammes phares chargées de faire autant le volume que l'image. Quelques exceptions viennent agrémenter avec un piment sans égal le catalogue comme la Lotus 2 Eleven dont la radicalité vient chasser sur les terres des "superlight" comme les Caterham, Donkervoort, les KTM ou les Ariel. Depuis 2006, Lotus tente d'élargir le cercle de ses initiés en proposant de pouvoir rouler au quotidien dans plus de confort, sans pour autant céder aux sirènes de la bourgeoisie. Une sorte de pari de l'impossible puisque l'Europa est basée sur la structure de l'Opel Speedster Turbo et son empattement allongé. Alors évidemment, bien que mieux présentée, l'Europa S n'est toujours pas la reine de l'accessibilité et de la polyvalence, même si elle se place tout de même un cran au-dessus du duo Elise/Exige en la matière. Seulement son châssis un peu plus "mou", et son moteur turbo d'origine Opel de 200 ch (seulement ?) est presque trop juste pour justifier sa différence. Et côté design, les avis sont très partagés, bien que nous soyons là sur un critère très subjectif donc difficile à prendre en compte. Mais Lotus a entendu la complainte de ses clients passionnés et a pris la mesure au salon de Genève en mars 2008 avec la nouvelle "gamme" Europa. Désormais le client peut opter soit pour l'Europa S, soit pour la toute dernière Europa SE. Attention, la vitesse supérieure est enclenchée !

DESIGN
Ne cherchez pas de refonte fondamentale du design de l'Europa S, car cela n'était pas le but de l'opération. Les hommes de Lotus ont avant tout chercher à gommer quelques aspects jugés trop doux et redonner un peu plus de pep's à une ligne qui ne demandait qu'à se faire remarquer. Légèrement plus basse, les nouvelles (grosses !) jantes sont plus larges et remplissent mieux les arches de roues. Résultat, alors que la version S semblait sous certains angles fluette, presque gracile, la version SE semble afficher une virilité toute retrouvée. Le modèle présenté à Genève arborait en outre une teinte Blanc Glacier du plus bel effet, également repris sur les grilles d'aération. La grande force de Lotus sur l'Europa est d'avoir réussi à la différencier réellement de l'Elise et l'Exige. La partie avant nous semble la plus réussie alors que la poupe est plus grossière, comme en panne d'inspiration. Question de goût toutefois. L'habitacle se veut encore plus soignée dans sa présentation et dans sa dotation en équipement de série. Heureusement, car l'addition avec un tarif à 41 500 euros HT (environ 50 000 euros TTC) est tout de même copieuse. L'intérieur adopte donc en plus de la climatisation de série, une sellerie cuir intégrale du plus bel effet. Même les tapis de sol sont assortis et de série. Le comble du luxe pour une Lotus ? Désormais depuis le millésime 2008, l'Europa est dotée d'un bouton de démarrage "START" et de nouveaux combinés d'instruments intégrant un ordinateur de bord. Seule fausse note à notre avis, c'est le pommeau de levier de vitesse en bois qui semble bien déplacé dans cet univers très sport et sombre. La position de conduite est excellente mais demande quelques contorsion pour y accéder ou s'en extraire. Les limites des souhaits de polyvalence de Lotus ?...

MOTEUR/CHASSIS
L'adoption de jantes plus grosses tant en diamètre qu'en largeur (chaussées de pneus Goodyear F1 GSD AV 195/45 R 17 et AR 235/40 R 18) a permis de placer des freins plus gros avec des disques de diamètres de 308 mm contre 288 auparavant. Mais surtout, les disques avant sont désormais pincés par des étriers AP Racing à 4 pistons, contre deux sur a S. Une donnée importante qui en dit long sur le choix du retour aux performances de la SE chez les "Europa". Avec 995 kilos à traîner, le pilote du "quotidien" va pouvoir retarder ses freinages à loisir... Côté suspensions, on retrouve les tics de la course avec une double triangulation avant et arrière. Pour les aides électroniques à la conduite, elles sont fort heureusement réduites au minimum vital. Sous le capot arrière, le moteur est en réalité celui de l'Europa S, d'origine Opel donc, qui est doté de l'option Kit 225 ch (environ 2100 euros en après-vente) disponible pour la version S. Il porte la puissance à 225 ch à 5 750 tr/mn et le couple à 300 Nm à 5 000 tr/mn. Pour arriver à ce résultat, ce kit comprend une nouvelle unité de calcul moteur (ECU), un jeu de bougies et quatres disques de freins ventilés-percés pour améliorer le mordant du freinage. La puissance du moteur passe de 200 à 225 chevaux et le couple est supérieur au couple initial tout au long de la courbe pour culminer à 300 Nm. Reprises et accélérations, déjà très bonnes, seront d'un niveau exceptionnel. Le 0 à 100 km/h est revendiqué à 5"7 et le 0 à 160 km/h en 14".

:: CONCLUSION
L'Europa SE se veut la Lotus la plus utile et conciliable avec une conduite quotidienne. Certes, elle est plus polyvalente et mieux finie que ses soeurs plus radicales, mais elle conserve quelques désagréments inhérents à ce type de véhicules. Très basse elle ne ménage pas votre souplesse naturelle. En revanche, en version SE, les quelques améliorations esthétiques, notamment par l'adoption de nouvelles jantes et teintes, un habitacle plus personnalisé et surtout des freins plus puissants avec une mécanique plus puncheuse redonne de l'intérêt à une auto qui était déjà bien sympathique. Ainsi gréée, pour celui qui ne fait que de la route et qu'occasionnellement du circuit, l'Europa SE peut représenter une alternative très séduisante, surtout que la concurrence est soit aussi chère ou plus, mais surtout généralement beaucoup plus lourde. Une donnée non négligeable actuellement pour les amateurs de véritables voitures de sport...


Devis d'assurance pour une LOTUS EUROPA SE

AVIS

Vous possédez une EUROPA SE ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets LOTUS sur le forum :
Forum
RECHERCHE