stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > MATCH > MAZDA MX-5 2.0L vs TOYOTA GT86

MATCH : MAZDA MX-5 vs TOYOTA GT86

comparatif mazda mx5 2.0 nd toyota gt86
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 04-12-2015

VIRAGE, VIRAGE

Comparer un roadster à un coupé peut vous paraître étonnant car ils répondent à un cahier des charges différent. Mais en faisant abstraction de ce détail, ces deux – trois en incluant la Subaru BRZ – japonaises possèdent de nombreux points communs, à commencer par leur mécanique atmosphérique de deux litres, devenue si rare. Rien de tel pour dire stop à la course à la puissance acharnée et démontrer que le plaisir de conduite ne se mesure pas avec un chronomètre…

Texte : Maxime JOLY - Photos : Mathieu BERGER

La déclinaison coupé-cabriolet de la MX-5 (RC) n’est pour l’instant pas reconduite tandis que le concept Cabriolet de la Toyota GT86 n’a jamais dépassé le stade de l’étude. Ces deux-là ont suffisamment joué au chat et à la souris alors, laissons-les se battre !

PRESENTATION

comparatif toyota gt86 mazda mx5 2.0

La Miata est LE roadster universel. Lancée en 1989, il lui est arrivée au cours de son existence de recevoir plusieurs surnoms moqueurs. Pourtant, la MX-5 demeure une valeur sûre quand il s’agit de prendre du plaisir au volant, sans avoir besoin de saigner son compte en banque à chaque arsouille ni d’hypothéquer sa maison pour s’offrir la carte grise. En outre, c’est une formidable formation à la propulsion. Pour la quatrième génération qui nous intéresse ici, les designers de Mazda ont eu l’excellente (mais trop rare !) idée de réduire les dimensions par rapport à sa devancière. En repassant sous la barre des 4 mètres, elle se rapproche du gabarit des NA et NB. Le dessin moins arrondi est une autre réussite. L’intérieur du roadster MX-5 est conventionnel, sans fioritures mais l’essentiel est là, correctement assemblé et agréable à regarder. Le coffre est étonnamment volumineux mais l’espace à vivre manque de plus de rangements qui s’avèrent toujours pratiques. La suppression de la boîte à gants est une idée très discutable...

comparatif intérieur mazda mx-5 2.0 nd vs toyota gt86

Face à elle, une compatriote, ou plus exactement deux compatriotes. Nous avons choisi la Toyota GT86 mais sa jumelle de chez Subaru aurait parfaitement fait l’affaire. Descendante d’une lignée de sportives chez Toyota dont les AE86, MR et Supra sont les exemples les plus connus, la GT86 ne peut pour l’instant pas compter sur son arbre généalogique pour se faire un nom. Elle s’en est faite un toute seule. Et plutôt solide, d’ailleurs, en ayant reçu notamment le titre de sportive de l’année 2012. Notre modèle d’essai étant un exemplaire de presse, cela explique l’absence de l’aileron et de l’antenne radio en forme d’aileron de requin comme c’est désormais le cas. L’habitacle paraît plus fourni et moins dépouillé, définition GT oblige. Mais pas plus qualitatif. La guerre des prix fait rage avec le roadster plus cher de 660 € que le coupé, mais avec un écart de 1.700 € en sa faveur sur le malus écologique. De série, le GT86 arrive en France avec son plus haut niveau d'équipements. Il en va de même pour la Mazda MX-5 en finition Sélection, seule proposée avec le 2.0L, également très richement dotée d'origine puisque seule la peinture métalisée reste en option.

Egalité

MOTEUR

moteur 2.0 nd skyactiv-g mazda mx-5 vs 2.0 toyota gt86

Le quatre cylindres atmosphérique n’est pas mort et il faut aller au Japon pour en avoir le cœur net. Chez Mazda, on trouve un moteur récent mais déjà vu sur la ‘3’ sortie en 2014. Equipé de la technologie Skyactiv-G, le « 4 en ligne » n’a plus rien à voir avec le précédent bloc MZR puisqu’il dispose à présent d’une course supérieure à l’alésage. La puissance de 160 chevaux à 6.000 tr/min ne provoque pas sur le papier le grand frisson mais reste encore à voir ce que cela peut donner dans une carrosserie légère dépassant à peine la tonne.

Pour la Toyota, les présentations du « 4 à plat » ont déjà été faites il y a un moment. Les cotes carrées de 86 mm ont donné son nom au modèle et, malgré ses 200 chevaux perchés 1000 tours plus haut que sur la Mazda, le 2.0L à double-injection a toujours été critiqué pour son absence de caractère, pour ne pas dire carrément son manque de puissance. Je dois bien admettre que plus de trois ans après mon 1er essai, le moteur m’a déçu et le soufflé est retombé… à plat. J’en gardais un souvenir plus tranchant. Certes, son creux à la moitié du compte-tours a toujours été sa signature mais l’explosivité attendue à haut régime vire au pétard mouillé. Pied au plancher, sur la MX-5, le constat est meilleur. Ce n’est pas une fusée, soyons clairs, mais le moteur réagit mieux et se montre d’une souplesse formidable, tout en prenant ses 6.500 tours. C’est moins que sur la Toyota mais la plage d’utilisation paraît plus large. Son autre avantage est sa sonorité. Dommage pour la GT86 qu’un « quelconque » moteur en ligne fasse mieux qu'un original "boxer 4" mais il n’y a pas photo, ni vidéo. Le poids inférieur de la MX-5 aidant, les performances du roadster sont légèrement meilleures que celles du coupé avec le 0 à 100 km/h exécuté en 7,3 secondes contre 7,6 pour son adversaire. Histoire de noircir le tableau, l’amplificateur sonore dans la Toyota devient rapidement lassant.

Sur le registre de la consommation, c’est en revanche un match nul. Les deux tournent à un peu moins de 9 l/100 km sur notre trajet mêlant petite route, grand axe et ville. C’est plutôt bien mais pas beaucoup mieux que ce peut l’on peut avoir avec des GTI modernes gorgées de couple et de chevaux grâce au turbo. Malheureusement, le choix du moteur atmo se paye sur les émissions de CO2 avec 154g/km pour la MX-5 et 180g sur la GT86 en boîte manuelle, soit un malus respectif de 1600 et 3000 €. Le Stop&Start présent sur la Mazda mériterait d'être ajouté chez le spécialiste de l'hybride...

Avantage MAZDA

FICHES TECHNIQUES

logo mazda mx5 skyactiv-g 2.0logo toyota gt86

> MAZDA MX-5 2.0L Skyactiv-G
PRIX NEUF (2016) : 32.050 €
CO2 (g/km) : 154
9 CV FISCAUX
>1998 cm3
>160 ch à 6000 tr/mn
>200 Nm à 4600 tr/mn
>Freins AV-AR (mm) : disques ventilés (280) - disques pleins (280)
>Pneus AV-AR : 205/45 R17
>Poids : 1015 kg
>RPP (kg/ch) : 6,3
>0 à 100 km/h : 7"3
>Consommation moyenne de l'essai : 8.5 L/100 km
  > TOYOTA GT86
PRIX NEUF (2016) : 31.390 €
CO2 (g/km) : 180
12 CV FISCAUX
>1998 cm3
>200 ch à 7000 tr/mn
>205 Nm de 6400 à 6600 tr/mn
>Freins AV-AR (mm): Disques ventilés (294) - disques pleins (290)
>Pneus AV-AR : 215/45 R17
>Poids : 1239 kg
>RPP (kg/ch) : 6,2
>0 à 100 km/h : 7"6
>Consommation moyenne de l'essai : 9 L/100 km
> Fiche technique détaillée de la Mazda MX-5 ND 2.0L   > Fiche technique détaillée de la Toyota GT86

 

SUR LA ROUTE

essai mazda mx5 2.0 toyota gt86

C’est sur route, et de préférence surtout pas droite, que nos deux machines japonaises se savourent. Selon les mesures et les équipements choisis, c’est entre 150 et 200 kg qui séparent nos deux jouets et pour une fois, c’est le roadster qui est le plus léger des deux.

Honneur à l’ancienne pour commencer, la GT86 compense son manque de tonus mécanique par une schizophrénie sur la route. Les pneus Michelin Primacy HP sont les coupables présumés de cette tendance à la glisse avec pour but de se faire plaisir sans avoir à aller vite. Sur les parcours adéquats, le résultat est aussi génial qu’inefficace mais on se prend au jeu très facilement. En revanche, dès que ça s’arrête de tourner, on est vraiment dans une petite GT, avec les mauvais côtés que cela implique. Le constat est décidément très dur en 2016 mais c’est aussi la faute de la MX-5 qui lui met une vraie claque. D’abord, sa direction est quasiment parfaite et semble plus directe. Associée à la position de conduite plus basse, on se sent immédiatement au volant d’un kart. Le train avant suit la route et l’autobloquant, de série sur cette motorisation, aide à placer la voiture proprement là où on le lui demande. L’empattement court assure un comportement potentiellement tout aussi agile et les assistances sont naturellement toutes déconnectables pour s'adonner au drift sur circuit. Le freinage ne manque pas de mordant, bien au contraire, ni visiblement d’endurance.

essai mazda mx5 2.0 toyota gt86

Le maniement de la boîte (et même s’il n’y a rien à redire à ce sujet concernant la GT86) est un pur régal grâce à un débattement court et à un guidage absolument parfait. Les baquets Recaro fournis de série par Mazda sur le 2 litres maintiennent à la perfection les deux occupants mais les sièges de la Toyota ne sont, dans les faits, pas moins enveloppants. La prise de roulis de la Miata est également réduite par rapport à autrefois sans que le confort, avec les amortisseurs Bilstein, en soit réellement affecté. Question confort les deux nippones se valent, la Mazda ajoute une bonne maîtirse des remous d'air pour les virées cheveux au vent tandis qu'avec la Toyota, vous pourrez emmener les enfants en balade. Le point de la victoire sur route va toutefois à la Mazda pour la prime à la légèreté, les meilleures sensations à basse vitesse, sans rien perdre sur l’aspect joueur du véhicule.

Avantage MAZDA

LES NOTES

comparatif mazda mx-5 nd 2.0 ou toyota gt86

  Mazda MX-5 2.0L Skyactiv-G Toyota GT86
PRESENTATION 4 3
EQUIPEMENT 5 5
FINITION 3 3
POSITION DE CONDUITE 5 5
MOTEUR 3 2
BOITE 5 4
PERFORMANCES 3 3
CONSOMMATION 4 4
DIRECTION 4 4
FREINS 5 5
TENUE DE ROUTE 5 3
CONFORT 3 3
  49/60 44/60

Victoire : MAZDA MX-5

CONCLUSION

En signant une MX-5 proche de la perfection, Mazda a réalisé le coup parfait. Face à elle, la Toyota GT86 accuse déjà le poids des années et, si elle veut poursuivre sa carrière dignement, il lui faudra de nouveaux ingrédients, en particulier mécaniques. En attendant, le roadster a encore de beaux jours devant lui et c’est devenu tellement rare qu’il faut s’en réjouir…

Nos remerciements à Mathieu BERGER pour les photos de ce comparatif.


photos
mx-5nd_gt86_01.jpgmx-5nd_gt86_02.jpgmx-5nd_gt86_03.jpg
mx-5nd_gt86_04.jpgmx-5nd_gt86_05.jpgmx-5nd_gt86_06.jpg

>Voir la galerie photos comparatif MX-5 GT86