stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > MATCH > PEUGEOT 208 GTI PS vs RENAULT CLIO RS TROPHY

MATCH : 208 GTI bPS vs CLIO RS TROPHY

comparatif clio 4 rs trophy peugeot 208 gti peugeot sport
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/09/2015)

COMBAT DE COQS

Sans cesse opposées, Clio 4 RS et 208 GTI sont pourtant très différentes sur de nombreux points. C’est encore plus vrai lorsque l’on oppose leur version ultrasportive respective que sont les Trophy et GTI by Peugeot Sport. Tous justes disponibles à l’essai, nous avons choisi de les affronter pour juger sur route des qualités et des défauts de chacune…

Texte : Maxime JOLY - Photos : Thomas POSLUSZNY

Les comparatifs ne sont pas notre spécialité sur L’Automobile Sportive mais lorsqu'il s'agit d'opposer les modèles stars du marché on se motive plus facilement pour mettre en place la logistique nécessaire. Aujourd’hui, nous mettons face à face deux petites sportives, encore appelées aussi GTI. De surcrôit, il s'agit de deux françaises, ce qui nous amène donc un duel franco-français comme à la grande époque des R5 GT Turbo/205 GTI et R21 Turbo/405 Mi16, avec à chaque fois de grandes différences de philosophie entre les deux modèles. Forcément, ce genre de référence parle à beaucoup, nous les premiers (!) et l'on peut se réjouir de voir que, 30 ans après, nos constructeurs occupent toujours une place de choix sur ce marché des sportives populaires, comme vous allez pouvoir le constater…

PRESENTATION

renault clio 4 rs 220 trophylogo trophy clio

Dès le premier coup d’œil, tout les oppose. Du nombre de portes à leurs mensurations (3,96m de long pour la 208 GTI contre 4,09m pour la Clio 4 RS), le contraste ne s'arrête pas à leurs coloris respectif. La teinte bi-colore " Coupe Franche " de la Peugeot 208 GTI apparue sur la série 30ème Anniversaire ne fait clairement pas dans la discrétion. Disponible en option, elle tranche avec l’inédit et sobre " Givre Nacré verni mat " de la Clio 4 Trophy, nécessitant elle aussi un surcoût financier. A propos des finances, les deux bombinettes se font un marquage à la culotte puisque seuls 300 € les séparent au tarif catalogue. La Clio est légèrement moins chère mais fait face à un petit malus écologique de 150 € dont est exempte la 208.

peugeot 208 gti peugeot sportlogo gti 208

Outre sa peinture détonnante, les voies élargies à l’avant et à l’arrière, avec leurs élargisseurs d'ailes noirs, ainsi que les custodes Peugeot Sport et la double sortie d’échappement spécifique donnent aussi un peu plus d'exclusivité à la 208 GTI "by PS". Malgré ses boucliers et jantes spécifiques, la Clio 4 RS Trophy ne se démarque pas suffisamment du reste de la gamme à notre avis. La lame avant et  les sigles Trophy sur le jonc décoratif de portière passent eux aussi relativement inaperçu.

Même si notre cœur balance vers la 208 GTI pour sa carrosserie trois portes qui se fait de plus en plus rare, difficile de lui donner le point de la victoire car tout dépendra des besoins de chacun.

Egalité

HABITACLE

interieur clio rs trophy peugeot 208 gti

La différence de philosophie est également marquée dans les habitacles. Surpiqûres rouges, logo GTI sur le volant et surtout, vrais baquets, font que l’ambiance à bord de la 208 GTI est plus typée que dans la Clio 4 RS, presque austère en comparaison même si la tablette tactile "flottante" fait diversion sur la planche de bord avec le RS Monitor. Les quelques touches de rouge (sur le levier de vitesse par exemple) et les imitations de carbone ne convainquent pas. Le motif Renault Sport façon sticker en face du passager, le R.S. inscrit sur le volant et le nouveau dessin des sièges avec l’appuie-tête incorporé ne suffisent pas à lui donner un réel attrait. La qualité perçue globale plaide d'ailleurs aussi en faveur de la Peugeot.

Avantage 208 GTI

MOTEUR

essai comparatif clio 4 rs peugeot 208 gti

La cylindrée des deux moteurs pourrait être le seul point commun que l’on puisse trouver si même ici chaque constructeur n'avait pas ses particularités. Peugeot et Renault ont misé sur un 1600 cm3. Celui de Peugeot est, en quelque sorte, une vieille connaissance puisqu’il s’agit d’une version modernisée du THP. De son côté, le bloc Renault-Nissan est encore jeune puisqu'après le Juke, la Clio 4 RS fut la première à en profiter. Aujourd’hui, il sert même de motorisation haut de gamme sur la nouvelle Renault Talisman, c'est dire sa polyvalence. Mais oubliez les idées reçues sur le THP car, s’il est toujours raillé sur les réseaux sociaux, il serait temps de changer de disque. Cette déclinaison 208 ch est tout simplement impressionnante ! C’est bien simple, si on ne vous prévient pas que c’est un 1.6L, il est impossible de le deviner. Souple comme un 2 litres, capable de bien reprendre à 1.800 tr/min et d’accrocher la zone rouge à plus de 6.000 tours sans faiblir, ce moteur se conduit comme un bloc atmosphérique de bonne cylindrée.

Le constat sur la Clio est tout autre. Les progrès lancés par Nismo sur le Juke Nismo RS et la nouvelle cartographie Renault Sport améliorent sensiblement le rendu mécanique, certes. Mais on a toujours la sensation d’avoir un petit moteur entre les mains malgré l'overboost sur les 4ème et 5ème rapports. Même s’il a gagné en caractère à haut régime, l’ascension semble se faire contre nature. Malgré une puissance inférieure sur le papier qui occulte en partie un couple pourtant plus important, l’agrément moteur de la 208 by PS est très supérieur à celui de la Clio Trophy.

Et la boîte EDC de la Clio n’est pas spécialement en cause. Les nouveaux réglages opérés font qu’elle est dans les standards de que ce qu’il se fait ailleurs, même si l'étagement est perfectible. Après, entre boîte mécanique et double embrayage, c’est une question de choix de la part de l’acheteur. Vous connaissez tous notre opinion sur le sujet. Les performances sont du même tonneau avec un 0 à 100 km/h légèrement à l'avantage de la 208 (d'un dixième de seconde !) et un 1.000 mètres départ-arrêté atteint en 26,5 secondes par nos deux boules de nerfs.

Enfin, la consommation mesurée est une autre victoire de la Peugeot avec une différence en conduite dynamique de l’ordre d’un litre aux 100 kilomètres. L’amplitude de consommation entre conduites sage et rapide est trop marquée sur la RS pour avoir une moyenne digne des rejets de CO2 annoncés…

Avantage 208 GTI

SUR LA ROUTE

essai 208 gti ps

Pas d’essai piste au programme pour ce match somme toute amical, simplement une comparaison sur route, à la fois en conduite coulée pour un trajet quotidien lambda, et en attaque sur petites routes. Sur le papier, la Peugeot Sport part avec une longueur d’avance grâce à ses voies élargies et surtout son autobloquant, inaugurés sur la 208 GTI 30ème anniversaire. Du côté de Renault Sport, le train avant de la Trophy subit de nouveaux réglages pour limiter le sous-virage qui pénalisait la Clio 4 RS 200, tout en voyant son amortissement raffermi.

Pas de grande différence à noter en ce qui concerne la direction de nos deux concurrentes. Les deux sont autant directes qu’elles sont artificielles. Au premier abord, l’assise dans la 208 paraît ferme, plus que dans la Clio. Après quelques kilomètres pourtant, le ressenti s’inverse. Le baquet de la Peugeot vous cale et s’avère plaisant. Quant aux suspensions, bien que fermes, elles ne sont jamais inconfortables, même sur routes dégradées et sur les dos d’ânes qui ont envahi nos villes...

essai 208 gti ps

A bord de la Clio, la moindre aspérité de la route vous fait comprendre que vous allez souffrir. Les sièges protègent moins bien des compressions rapides qui vous arrivent directement dans le bas du dos. Point fort de la Clio 4 RS 200, on pouvait s'attendre à retrouver sur la Trophy plus de confort que sur la GTI Peugeot Sport mais la de la suspension raffermie y est maintenant beaucoup moins conciliante.

Moins de confort pour plus de sport ? Pas vraiment. La Clio RS Trophy a beau avoir gagné en dynamisme et récupéré du train avant, il lui est impossible de rivaliser avec la 208 by PS. Sur les enchaînements serrés de nos lacets du Vexin et du 78, la sochalienne fait étalage de son brio. Là où la Renault finit par immanquablement s’écarter de sa trajectoire, la 208 reste droit dans ses baskets. Plus agile du fait de ses plus petites mensurations et de son poids inférieur, elle remporte avec panache le duel du plaisir de conduite et de l’efficacité. Seule petite ombre au tableau, les sièges de la GTI qui, de par leur largeur plus importante sont prévus pour tous les gabarits, présentent un moins bon maintien que ceux de la Trophy. On a du mal à croire qu'il y a moins de 10 ans, lorsque 207 RC et Clio 3 RS étaient opposées, le bilan était totalement à l’inverse de celui-ci. Les temps changent !

Avantage 208 GTI

LES CHIFFRES

logo peugeot sportlogo renault sport

> PEUGEOT 208 GTI by Peugeot Sport
PRIX NEUF (2015) : 29.200 €
12 CV FISCAUX
>1598 cm3
>208 ch à 6000 tr/mn
>300 Nm de 3000 à 4500 tr/mn
>Freins Av-Ar : Disques ventilés (323), étriers fixes 4 pistons - Disques pleins (249), étriers flottants
>Pneus : 205/40 ZR 18 Michelin Pilot Super Sport
>1185 kg
>0 à 100 km/h : 6"5
>1000m DA : 26"5
  > RENAULT Clio 4 RS Trophy
PRIX NEUF (2015) : 28.900 €
12 CV FISCAUX
>1618 cm3
>220 ch à 6050 tr/mn
>260 Nm de 2000 à 5700 (280 Nm avec overboost en 4 et 5ème)
>Freins Av-Ar : Disques ventilés (320mm), étriers flottants 1 piston - Disques ventilés (260mm), étriers flottants 1 piston
>Pneus : 205/40 ZR 18 Michelin Pilot Super Sport
>1204 kg
>0 à 100 km/h : 6"6
>1000m DA : 26"5
> Essai détaillé de la 208 GTI 30th   > Essai détaillé de la Clio RS 220 Trophy

LES NOTES

essai comparatif clio 4 rs peugeot 208 gti

MODELE PRESENTATION MOTEUR CHASSIS PERFS. BUDGET
Clio RS 220 Trophy 3 4 4 4 3
208 GTI by Peugeot Sport 4 5 5 4 3

Victoire 208 GTI

CONCLUSION

Le résultat final est sans appel. Equivalente en performances, la 208 GTI by Peugeot Sport surclasse la Clio RS Trophy dans sa mise au point. La Clio 4 RS perd même son seul attrait en devenant peu confortable pour une utilisation quotidienne. Du coup, quitte à rendre sa voiture presque inconfortable, pourquoi ne pas être allé au bout du concept Trophy ? Trop sèche pour rouler tous les jours, elle manque de sportivité dans ses autres choix techniques et ne distille pas assez de plaisir pour rivaliser avec une 208 qui a sorti les griffes…




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
RECHERCHE