L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ESSAI > VOLKSWAGEN > GOLF (4) R32

VOLKSWAGEN GOLF (4) R32 (2002 - 2003)

vw golf 4 r32
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 02-03-2003

L'R ET LA MUSIQUE

La Golf IV n'a pas su ravir les amateurs de sportives. La VR6 avait ouvert la voie de la berline compacte sportivo-bourgeoise mais la V6 4Motion, tout comme la GTI, sont tombées dans le piège de l'embourgeoisement. Sans doute exaspéré des critiques à son encontre, Volkswagen réagit sur le tard avec une version bodybuildée, baptisée R32. Mieux vaut tard que jamais ne dit-on pas ?

Texte & photos : Nicolas LISZEWSKI

Après avoir marqué de son empreinte le monde des compactes sportives avec la première VW Golf GTI 1600 en 1975, VW n'a eut de cesse de développer son mythe et de l'entretenir. Pourtant en arrivant à la Golf 4, les amateurs de sport furent déçus avec avec une version 1.8 Turbo de 150 ch qui faisait moins bien que la célèbtre VR6 et ses 174 ch en 2 roues motrices. VW n'est pas resté sourd à l'attente des passionnés et a concocté une série limitée à 200 exemplaires motorisée par une VR6 de 3,2 litres atmo de 241 ch. Les perfs sont de retour et l'efficacité de mise. Enfin !

volkswagen golf 4 r32interieur golf 4 r32

CARACTERISTIQUES


VOLKSWAGEN GOLF (4) R32
vr6 golf r32
MOTEUR
Type : 6 cylindres en V à 15°, 24 soupapes, 2 arbres à cames en tête avec déphasage
Position : transversal AV
Alimentation : Injection électronique à gestion intégrale
Cylindrée (cm3) : 3 189
Alésage x course (mm) : 84 x 90,17
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 241 à 6250
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 320 de 2 800 à 3200
TRANSMISSION
Intégrale (coupleur piloté Haldex)
Boîte de vitesses (rapports): Boîte mécanique 6 rapports (ou DSG en option).
ROUES
Freins Av-Ar (Ømm): disques ventilés - disques pleins + ABS + étriers de freins 4 pistons
Pneus Av-Ar : 205/45 R 17
POIDS
Données constructeur (kg) : 1477
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,12.
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 230
400 m DA : 15"
1 000 m DA : 27"
0 à 100 km/h : 7"
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 11,5
PRIX NEUF (12/2002) : 35 640 €
17 CV FISCAUX



PRESENTATION

Extérieurement, impossible de ne pas remarquer la Golf R32. Cette Golf IV hors du commun utilise un kit carrosserie peu discret, tranchant littéralement avec la sobriété caractéristique des modèles de la marque depuis des années. L'ensemble de ce maquillage assez grossier n'est pas sans rappeller celui qui équipe beaucoup de TDI bricolées... Mais le logo apposé sur le hayon et la calandre permettra aux connaisseurs de saisir la nuance. Boucliers bas, ailes larges, jupes latérales, jantes à bâtons de 18", becquet arrière et clou du spectacle, une double sortie d'échappement chromée séparée ! Tape à l'oeil ? Oui, même "à la limite du raisonnable" dirions-nous, surtout comparé à la (trop?) sage Golf V6 4 Motion... Mais bon, voilà aussi le reflet d'une volonté de marquer les esprits. La R32, c'est pas une Golf de base ! Elle n'est par ailleurs disponible qu'en gris, noir ou bleu.

HABITACLE

Intérieurement, on retrouve cependant intact l'esprit VW que l'on connaît. Excepté les baquets cuir-Alcantara brodés d'un gros "R" et quelques touches de simili-alu, c'est un habitacle de Golf... au demeurant toujours aussi tristement "froid", mais remarquablement bien réalisé. En regardant d'un peu plus près l'instrumentation très pauvre, on découvre avec stupeur un compteur de vitesse gradué jusqu'à 300 Km/h ! Fichtre, ça promet !

MOTEUR

Effectivement, sous le capot, c'est digne d'un dopage à la créatine ! Fidèle au bloc apparu sur la Golf VR6, VW l'a fait évoluer en cylindrée pour atteindre ici 3189 cm3. Inauguré sur la grosse et lourde Phaeton, ce bloc adopte aussi une distribution variable à l'admission et à l'échappement. La culasse retravaillée permet également une meilleure combustion. Ce qui nous intéresse plus précisemment, c'est la puissance de 241 ch à 6250 tr/mn et le couple maxi de 320 Nm de 2800 tr/mn à 3200 tr/mn. Grâce à une gestion moteur modifiée dont une réponse très vive des injecteurs, le V6 de la Golf R32 présente une inertie réduite au maximum et un couple maxi disponible très tôt, un peu comme sur un TDI. Vive pour ne pas dire brutale, la mécanique de la VW Golf R32 est terriblement sensible aux mouvements de la pédale de droite et le caractère de la Golf R32 pourrait se résumer à l'expresion : "sévèrement burné" !! Quelques réactions désagréables dûes au manque de dosage de la pédale d'accélérateur, en ville notament, ne seront peut-être pas très appréciées, surtout par les passagers. Autre point qui ne se voit pas sur le papier, la sonorité de ce nouveau V6, dont la sortie d'échappement se veut volontairement bruyante et sportive même si l'ensemble n'a pas le timbre "naturellement" sportif d'un 6 cylindres Alfa ou Bmw M. Egalement "propre", puisqu'il respecte d'ores et déjà les futures normes Euro 4, le nouveau V6 Volkswagen est un moteur moderne et dynamique mais finalement pas véritablement passionnant. Ainsi équipée, malgré un poids coquet de 1477 Kg, le rapport poids/puissance tombe à 6,1 Kg/ch et donne donc à la R32 un potentiel d'authentique sportive. VW annonce pudiquement 241 Km/h en pointe. Vu le compteur gradué jusqu'à 300 et le très bon Cx de 0.31, mon petit doigt me dit qu'on aurait pu garder les manos de la V6 si tel était le cas. Alors soyons francs (comme VW sur les chiffres...), les 241 Km/h sont... dépassables. Bien aidée par sa transmission intégrale, son antipatinage et sa boîte 6 remarquablement bien étagée, la Golf R32 est la reine des départs arrêtés et compense sans problème son poids élevé. 0 à 100 Km/h en 7", 1000 m D.A. en 27", elle a du tonus a revendre. Imaginez le résultat avec 100 ou 200 kg de moins... Le Cx de 0.31 pourrait jouer en faveur d'une consommation maîtrisée, mais la Golf R32 est lourde et son gros V6 a de l'appétit, surtout en ville. Sa consommation peut toutefois se limiter à 11L de moyenne en usage raisonnable mais peut aussi dépasser allègrement les 16L/100 Km de moyenne si vous profitez pleinement de sa virulente cavalerie.

SUR LA ROUTE

essai circuit vw golf 4 r32

Sans jeu de mot, VW était attendu au tournant dans le domaine du comportement routier. Peu réputé pour la qualité de l'amortissement de ses sportives, caractérisé par un accord ressorts/amortisseurs souvent peu judicieux, VW a tenté pour une fois de redresser la barre. Reprenant les trains roulant de la V6, la R32 y substitue des ressorts courts H&R (-10 mm) et des amortisseurs Bilstein fortement tarés. Pour faire face aux nouvelles contraintes dynamiques, la barre antiroulis et les points d'ancrage de suspension ont été renforcés. La transmission Haldex, l'ESP de série et les excellents pneus Michelin chaussant les jantes de 18" complètent une partie châssis résolument tournée vers la sécurité. Avec elle c'est un peu ça passe ou... ça passe ! Bon, évidemment, la R32 n'est pas joueuse et on constate toujours le "style" VW dans le caractère sous-vireur de l'auto. L'extrême rigidité de l'ensemble profite donc à la tenue de route, la vivacité et la précision de conduite (sauf sur route bosselée) mais le plaisir de conduite n'atteint pas des sommets. Parfaitement bien étagée, la boîte 6 de la Golf permet des relances énergiques sur tous les rapports. L'ensemble moteur/boîte est quasi parfait, mise à part une certaine lourdeur de maniement du levier qui s'accorde mal avec la fougue débordante du V6. La transmission intégrale non permanente est identique à celle utilisée sur l'Audi S3. Les roues arrières n'entrent en motricité qu'en cas de patinage du train avant. Très directe, 2,6 tours de butée à butée, la direction est très bien (trop ?) isolée des remontées de couple et des secousses, la direction de la Golf R32 manque de "feeling" comme sur les autres modèles de la marque. Bonne surprise, les grandes roues n'ont pas pénalisé le diamètre de braquage. Le système de freinage de la Golf R32 a été surdimensionné puisqu'il est repris à la Passat W8 ! Ajoutez à cela 4 excellents pneus Michelin pilot sport particulièrement adhérents, un système d'aide au freinage d'urgence et vous obtenez des distances d'arrêt rassurantes en toutes circonstances. Avec ses réglages de châssis dignes du supertourisme, la R32 devient rapidement "tape-cul" et inconfortable sur routes départementales comme en ville. La position de conduite est bien étudiée, les baquets Konig maintiennent bien le corps mais sont exagéremment fermes. Pour ce qui est de l'équipement, la Golf R32 répond à la tendance actuelle et saura combler les amateurs de sportives sur-équipées par sa dotation de série (8 airbags, CD, clim, cuir, etc.) et sa liste d'options (GPS, radar de recul, téléphone, etc.). De quoi en faire une vraie voiture de PDG pressé... mais pas fragile des vertèbres !

C'est sur la tracé de Pouilly en Auxois, aux dévers assez marqués sur certains tronçons du circuit, que nous avons pu faire évoluer la Golf 4 R32 du jour, lors d'une sortie circuit. Après quelques tours pour se familiariser avec l'auto, François peut désormais hausser le rythme et nous livrer son sentiment sur la Golf R32. Pour être bon sur circuit, Enzo Ferrari avait pris pour maxime d'affirmer que les châssis évolués c'était pour ceux (comprenez les anglais) qui ne savaient pas faire de moteurs. Mais rapidement, le génie anglais avec des châssis évolués, BRM, Lotus et Cooper en tête fit mentir le commendatore qui avait pêché par orgueil. Ferrari travailla aussi ses châssis et revint au top de la compétition. Le châssis de la Golf est rigoureux, mêlant du sport et confort idéal pour enrouler sur route. Mais il n'est pas vraiment adapté à un usage circuit intensif. La Golf est un peu pénalisée par le temps de réaction de sa transmission sur le lent, mais permet d'enrouler vite dans les grandes courbes. En revanche, l'ESP n'est pas totalement déconnectable ce qui est dommage pour celui qui veut progresser sur circuit... En effet, avec le système Haldex, la transmission intégrale est non permanente et identique à celle utilisée sur l'Audi S3. Les roues arrières n'entrent en motricité qu'en cas de patinage du train avant. Les freins présentent une bonne attaque, même si j'émets quelques réserves sur sa résistance à l'échauffement, tandis que sa direction est précise et bien démultipliée, avec un feeling excellent. La position de conduite est très bonne grâce aux baquets dotés d'un très bon dessin, tandis que tout tombe sous la main. Cela permet ainsi au pilote de pouvoir être à l'aise dans les phases d'attaques. Sous le capot, le V6 de 3,2 litres développe ses 241 ch avec une sonorité envoûtante. Ses performances sont bien là même s'il faut aller le pousser dans les tours sur circuit par rapport à d'autres compactes sportives quatre cylindres suralimentées.

CONCLUSION

:-)
Moteur
Performances
Comportement très sûr
Position de conduite
Equipement de série
Présentation
Qualité intérieure
Freins sur route performants
Motricité sans faille
:-(
Inconfortable
ESP non déconnectable totalement
Pas de roue de secours
Poids élevé
Arrive un peu tard ?

Bonne nouvelle, la Golf R32 peut être qualifiée de sportive ! Elle arrive certes un peu tard et à priori en série limitée mais le résultat est à la hauteur des espérances car à vrai dire, on pensait ne plus jamais pouvoir réunir ces deux mots : Golf et Sport. La Volkswagen Golf R32 est en effet une sportive contemporaine ultra efficace, son V6 est une vraie brute mécanique et ses performances laissent pantois. Un peu dans l'esprit d'une "GT compacte", elle ouvre peut-être encore une nouvelle voie pour la voiture de sport. Volkswagen offre un joli bouquet final à sa Golf IV (juste avant la retraite) mais une fois encore le plaisir de conduire est un peu bridé. Allez, encore un effort et ce sera la bonne !

L'Automobile Sportive tient vivement à remercier David pour le prêt de sa très belle Golf R32.



Comparez les tarifs d'assurance pour une VOLKSWAGEN GOLF (4) R32
photos
vw_golf4_r32_01.jpgvw_golf4_r32_02.jpgvw_golf4_r32_03.jpg
vw_golf4_r32_04.jpgvw_golf4_r32_05.jpgvw_golf4_r32_06.jpg

>Voir toute la galerie photos VOLKSWAGEN GOLF 4 R32

AVIS
AVIS > AVIS VOLKSWAGEN > AVIS GOLF (4) R32

je viens d'acquérir une golf r32 il y a quelques semaines. je trouve ce véhicule très agréable à conduire, assez souple (en tout cas beaucoup plus que la subaru que j'ai possédé avant...). la boite de vitesse est très bien étagée, et le couple est au rendez-vous...en effet les reprises sont présentent dans tous les rapports. je pense que c'est un v... lire la suite

Lire tous les avis sur les VOLKSWAGEN GOLF (4) R32
Vous possédez une VOLKSWAGEN GOLF (4) R32 ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des VOLKSWAGEN GOLF (4) R32 ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur VOLKSWAGEN :
Annonces
RECHERCHE


Liens
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter