L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > RENAULT > R19 16S
::
GUIDE OCCASION (01-08-2002)
RENAULT
R19
16S
107 500 FF (1990)
9 CV
FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES RENAULT 19 16S (1990-1995)
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne 16s
Cylindrée: 1764 cm3
Puissance: 137 ch à 6500 tr/mn
Couple: 16,4 Mkg à 4250 tr/mn
Transmission: AV BVM5
Poids: 1100 Kg (3p)
Pneumatiques: 195/50 R15
PERFORMANCES
Vitesse maxi: 215 KM/H
0 à 100 KM/H: 8s4
1000m D.A: 29s6
80 à 120 KM/H (4/5è): 9s5/13s5
CONSOMMATION
Moyenne: 9.9 L/100KM

La finition a fait d'énormes progrès avec la 19. Nul ne s'en plaindra !


La version Chamade aura bien du mal à s'imposer en France à cause de sa ligne.


Le 1.8L 16 soupapes de la 19 offre tout juste la puissance suffisante pour une sportive de 1100 Kg.


Disponible également en cabriolet et en 4 portes la Renault 19 16s a de quoi toucher une clientèle plus large et moins "sportive" dans l'âme.


Excellente petite routière, la renault 19 16S pêche juste par un moteur un peu creux à bas régime, mais quelle tenue de route !


Sa bonne fiabilité générale et un budget d'utilisation mesuré, rendent la Renault 19 16s accessible au plus grand nombre.

> BIBLIOTHEQUE

Revue technique Renault 19 16S/16V
ETAI

BIEN :-(
Comportement
Confort
Présentation
Freinage (sans ABS)
PAS BIEN :-)
Beaucoup d'options
Moteur sans punch à bas régimes
Reprises décevantes
Version catalysée


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 01-08-2002

LA BELLE PROMISE...
Après avoir réussi à faire monter l'attention sur sa nouvelle sportive pendant des mois, Renault dévoile enfin son bébé à la presse en 1990. La R19 dans sa définition sportive a l'honneur de s'équiper du tout nouveau moteur multisoupapes, premier du genre pour la marque française. Malheureusement, l'absence de turbo va longtemps faire grogner les inconditionnels des années 80. Qu'importe, la R19 16S possède d'autres qualités...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

DESIGN
La R19 est apparue en 1988, pour remplacer 2 voitures, la R9 et R11. En fait, le concept de la R19 était en prolongation avec ces deux devancières, puisqu'elle allait se décomposer en plusieurs familles, 3/5 portes ou chamade. Ensuite le cabriolet fera son apparition, mais la famille ne s'aggrandira jamais d'un break. Cette intention de Renault, de développer plusieurs carrosseries pour une seule voiture, sera repris par celle qui lui succèdera, c'est à dire la Renault Mégane. Pour séduire une nouvelle clientèle sur le marché des GTi familales qu'il a abandonné depuis l'arrêt des R18 turbo et R11 turbo, Renault a conçu sur la base de sa 19, un modèle qui se démarque du lot par son homogénéité plus que par ses performances... Exit le turbo, place au moteur atmosphérique multisoupapes. La Renault 19 16s apparaît donc en 1990 après moultes retards (une spécialité maison...) est va ainsi se démarquer de ses rivales par son choix de carrosseries : 3 portes, 4 portes et cabriolet. La présentation de ce modèle est bien évidemment spécifique et comprend entre autres des boucliers sports, une originale sortie d'échappement ovale, des juppes latérales, un bequet de coffre et des sièges type baquet. Très sobre le kit carrosserie de la 19 16s permet néanmoins de la distinguer de ses soeurs au premier coup d'oeil. Voilà donc de quoi aller conquérir le marché des berlines compactes sportives, très prisé en Europe. N'oublions pas non plus qu'à cette époque là, la référence en Europe s'appelle Golf II GTI 16s et a fait sa place chez les sportives multisoupapes depuis 4 ans. Encore une fois, tout le monde va suivre la mode du 16s (ou 16v) et Renault n'y resistera pas non plus. Pour se faire rapidement une place au soleil et ratrapper son retard sur ses petits copains, Renault lance son modèle sportif à un prix d'appel particulièrement alléchant. Pour 107 500 FF en 1990, la belle française fait cependant l'impasse sur un grand nombre d'équipements comme les jantes alliages, pourtant généralisées sur ce type de véhicules. La 19 sera restylée en 1992, avec une calandre et des phares redessinés, ainsi qu'un intérieur inédit (nouvelle planche de bord et sièges). Enfin, après s'être vendue à près de 3 000 000 d'exemplaires, toutes carrosseries confondues, elle va laisser sa place en novembre 1995 à la mégane et une nouvelle fois Renault va se retrouver sans compacte sportive...

MOTEUR
Depuis avril 1990, la R19 dispose d'une nouvelle motorisation (F7P) qu'elle a eu l'honneur d'étréner. Ce moteur est dérivé du bloc Energy 1.7L, déjà bien éprouvé chez Renault. Pour cette version il passe à 1764 cm3 et développe, grâce à sa culasse 16 soupapes, 137ch CEE. Plus écologique et plus économiques, les moteurs multisoupapes sont aussi plus fiables et moins couteux à fabriquer que les modèles turbocompressés. Cependant le niveau de sophistication de cette mécanique est déjà étonnant. Ainsi, la culasse en alliage léger est du type hémisphérique et reçoit des poussoirs hydrauliques afin de limiter l'usure et le bruit et de supprimer l'entretien. Les soupapes d'échappement sont refoidies au sodium. Les pistons sont d'un dessin très particulier avec des juppes ajourées alors que les segments sont d'une épaisseur réduite. Enfin, un gicleur d'huile logé à la base des chemises refroidit les fonds de pistons. Comme sur toute mécanique moderne, allumage et injection sont entièrement cartographiques et couplés. Handicapée par un creux dans sa courbe de couple entre 3500 et 4500 tr/mn, la R19 16S est peu à l'aise en bas du compte-tours et se prête mieux à une conduite en limite de zone rouge.

CHASSIS
Pour ce qui est de l'agrément de conduite, elle craint peu de concurrentes de l'époque. Mais autant dire tout de suite qu'au niveau des sensations la Renault 19 16S n'impressione pas autant qu'une Peugeot 309 GTI 16, plus puissante et plus légère. Avec 100kg de plus et 20ch de moins tous pleins faits, la 19 affiche logiquement une moins bonne santé. Malgré tout, les chiffres relevés par les différents essais réalisés à l'époque indiquent des chronos très acceptables en accélération mais nettement moins bons en reprises. Les relances ne se font correctement qu'en jouant de la boîte et en allant chercher la puissance dans les tours. Heureusement, ce manque de couple offre l'avantage de contribuer à l'excellente motricité. C'est assurément le point fort de la renault 19 16s. Equipée à l'avant de classiques Pseudo mc-Pherson triangulés et à l'arrière de l'essieu maison à 4 barres la 19 16s impressionne en matière de comportement routier et d'efficacité. Elle possède même un confort de suspension très appréciable au quotidien et relativement nouveau dans la catégorie des "GTI". Son train avant remarquable en motricité est un modèle de précision. Gràce à ses trains roulants revus (géométrie spécifique, suspension raffermie, ressorts, barres antiroulis), l'éfficacité de la Renault est diabolique. A tel point que l'arrière en vient à "lever la patte". La mise en appui est aisée et l'arrière suit avec une incroyable fidélité. Pour corriger un excès d'optimisme en virage il suffit de lever légèrement le pied et tout revient dans l'ordre. L'adhérence latérale est absolument bluffante et on regrette de ne pas en avoir plus sous la pédale de droite. Facile à conduire et très efficace, la renault se joue des enchainements de virages rapides. Le manque de couple à bas régime du moteur permet d'attaquer plus nerveusement dans les virages et de passer aussi rapidement qu'avec la 309 tout en étant plus "tolérante". Les 4 freins à disques (ventilés à l'avant) se montrent suffisamment efficaces et endurant pour un usage sportif. L'ABS, disponible en option sur les premières séries ne semble pas du tout indispensable. Offrant un maintien latéral très correct les sièges avant de la Renault 19 16s sont bien dessinés et plutôt confortables. Il seront d'ailleur réutilisés sur la Clio Williams. A noter également que l'insonorisation de la 19 16s se montre fort acceptable. Enfin, si la liste des équipements disponibles était bien courte, celle des options avait de quoi faire grimper le prix en flêche !

ACHETER UNE RENAULT 19 16s / 16v
Sa bonne fiabilité générale et un budget d'utilisation mesuré la rendent accessible au plus grand nombre. Sa diffusion de 1990 à 1995 permet de trouver encore quelques beaux modèles "d'origine" à des prix allant de 3000 à 7000 euros. Les versions Chamade étant moins appréciées, il vous sera possible d'en dénicher à des prix défiant toute concurrence ! A l'inverse, les cours du cabriolet 16s ne sont pas encore au plus bas et les voitures souvent fatiguées se négocient largement au-dessus de leur valeur réelle. Le meilleur compromis pour goûter à l'agrément de cette berline sportive semble donc être d'acheter une voiture pas trop kilométrée et à l'historique connu. En étudiant attentivement les factures, vous éviterez les déconvenues mécaniques rapidement coûteuses. L'ensemble des pièces est facile à trouver et bon marché, hormis le moteur en lui-même dont la fiabilité est assez variable. Méfiance aux alentours de 180 000 Kms, le 1,8 16s Renault peut se montrer "rincé" si l'entretien n'a pas été très scrupuleux. Nos versions préférées sont celles d'après restylage, les "16v", mieux finies et équipées, et surtout pas encore trop kilométrées...

:: CONCLUSION
En dépit d'un moteur un peu "creux", la Renault 19 16S est une familiale compacte sportive globalement intéressante. Cette réussite est le fruit d'un compromis idéal confort/tenue de route, par son amortissement bien choisi, un train avant rigoureux et une direction précise. Ajoutez à celà une fabrication et une finition en net progrès chez Renault et vous obtenenez une familiale de caractère, plutôt séduisante en occasion.



Comparez les tarifs d'assurance pour une RENAULT R19 16S
AVIS
AVIS > AVIS RENAULT > AVIS R19 16S

bonjours a tous,je viens de découvrir une renault 19 16 s de 1990 et seulement deux propriétaires de 90 a 96 une femme qui l avait acheté neuve et pendant 19 ans le meme propriétaire inutile de dire qu il l a bichonné et toutes les factures d entretien ainsi que celle de la personne precédente.ayant un peu pris de l age j ai connu et eu enormément ... lire la suite

Lire tous les avis sur les RENAULT R19 16S
Vous possédez une RENAULT R19 16S ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des RENAULT R19 16S ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur RENAULT :


Actualites


Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !


Annonces


Actualites


Liens
Newsletter


RECHERCHE

Comparatif
Maserati

> Les V8 Maserati