L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > OPEL > GT 1900






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (01-08-2005)

OPEL
GT
1900
(1968 - 1973)

A partir de 3 000 Euros
11 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES OPEL GT 1900
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne
Position : longitudinal AV
Alimentation : Carburateur Solex 32/32 TDID
Cylindrée (cm3) : 1897
Alésage x course (mm) : 93 x 69,8
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 90 à 5 100
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 149 à 2800
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (4)
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques-tambours
Pneus Av-Ar : 165 HR 13
POIDS
Données constructeur (kg) : 940
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 10,4
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 185
1 000 m DA : 31"7
0 à 100 km/h : 10"5
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 11,4


Mises côte à côte, on perçoit nettement les inspirations communes entre l'Opel GT et la Corvette Stingray. En revanche, sous le capot, c'ets une autre histoire...


Un premier prototype pour le salon de Francfort 1965 est présenté sous le nom de "Expérimental GT".


Le travail aérodynamique de l'Opel GT, réalisé en soufflerie, a en permis d'obtenir une ligne à la fois équilibrée et dynamique tout en préservant une habitabilité et un coffre décents.


Fabriquée en France, l'Opel GT doit sa carrosserie à CHAUSSON. Les contrôles, la peinture, le garnissage intérieur et la sellerie étaient confiés à BRISSEAUNNEAU & LOTZ.


L'habitacle est spartiate mais la position de conduite basse et les baquest au maintien ferme donnent tout de suite l'impression de piloter une grosse sportive.


Sous le capot plongeant de l'Opel GT, deux moteurs étaient proposés. Soit un 1100cm3 60ch DIN, sans grand caractère, soit un 1900cm3 de 90ch DIN et 149 Nm, emprunté à la Rekord 1900.


Les petites roues de 13" chaussées de modestes enveloppes en 165 mm de large n'ont rien de particulièrement idéal pour contenir le roulis.


Une photo d'époque qui sent bon les seventies et le glamour !


Les Opel GT/J, dotée du même 1900 cm3 se reconnaissaient à leur bandes décoratives latérales et leur équipement plus dépouillé.

BIEN :-)
Ligne sympathique
Rare et exotique
Comportement plaisant
Prix et entretien abordable
PAS BIEN :-(
Moteurs peu sportifs
Maintien des sièges
Corrosion
Peu de spécialistes du modèle


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/08/2005)

STARLETTE A L'AMERICAINE...
Dans les années 1960, Opel a une image de constructeur d'autos solides mais sans glamour. Sous l'impulsion de la maison mère Général Motors, la amrque au Blitz va donc développer une politique de gamme sportive : Coupés Kadett, Rekord et Commodore sont prévus, ainsi qu'un délicieux projet de petit coupé sport : l'Opel GT...

Texte: Sébastien DUPUIS / Pascal GRIMAULT - Photos: D.R.

Avec ses airs de bolide typiquement « années 60 », l'Opel GT ne manque pas de sex appeal. Et malgré des mécaniques modestes, elle proposait aussi un excellent rapport prix/plaisir. Ceci n'est pas le fruit du hasard, mais d'une intense reflexion menée chez Opel pour redorer le blason de la marque, rajeunir la clientèle et dynamiser l'image en profitant de l'engouement général pour les voitures de sport abordables. Ce pari, l'Opel GT l'a fort bien réussi et l'allemande distille aujourd'hui encore un doux parfum d'Amérique à tous ceux qui posent les yeux sur ses courbes sensuelles...

DESIGN
Elève du designer en chef de General Motors, Bill Mitchell, Clare McKigan est dépêché chez Opel en 1962 pour élaborer un prototype de salon destiné à promouvoir la nouvelle image d'Opel. Chuck Jordan, aussi connu pour être l'auteur de la Chevrolet Bel Air 57, la Chevrolet Camaro, et l'Opel Manta, est également affecté à ce projet. Le centre de style Opel réalise donc un premier prototype pour le salon de Francfort 1965, présenté sous le nom de "Expérimental GT". Il s'agit d'un châssis de Kadett doté d'un 1,9l de 90ch et d'une carrosserie qualifiée de "Coca Cola", en référence aux formes de la bouteille de cette fameuse boisson gazeuse, elle-même inspirée des courbes féminines. Le prototype enthousiasme les concessionnaires et les visiteurs, mais Opel n'est pas encore décidé à lancer la production. Il faudra attendre une étude de marché trés favorable et l'aval du département technique pour utiliser le châssis de la Kadett (et de nombreuses pièces de la Rekord) pour que la firme donne finalement son feu fert. En trois ans, les ingénieurs mettent au point le petit coupé baptisé tout simplement "Opel GT". Deux prototypes seront confrontés afin de tester l'incidence du positionnement du moteur. Les prototypes furent testé sur le Nürburgring par Hans Hermann, pilote chez Porsche, et il fut alors décidé de reculer l'implantation du moteur de 40 cm sur le châssis pour qu'il soit plus en phase avec le comportement sportif recherché.

En Septembre 1968, le modèle est lancé en deux versions (1,1l/60ch et 1,9l/90ch) et arbore une carrosserie respectant dans les grandes lignes celle du prototype. Une véritable marée humaine se presse sur le stand Opel pour admirer le nouveau coupé aux lignes basses et sensuelles, comme sculptées par le vent. C'était il y a presque 40 ans. Ce coupé réalisé à partir d'une base de Kadett était, c'est vrai, beau à couper le souffle. Avec son museau allongé, son capot à bossage, ses portières autoclaves, ses phares escamotables, elle fait immédiatement songer à une Chevrolet Corvette "C3" en réduction. Les deux voitures étant sorties la même année, ce n'est pas qu'une coïncidence.

Le travail aérodynamique réalisé en soufflerie sur l'Opel GT a permis d'obtenir une ligne à la fois équilibrée et dynamique tout en préservant une habitabilité et un coffre décents. Le choix des phares escamotables tient lui aussi à une raison plus technique qu'esthétique. Cette solution permettait d'obtenir la hauteur minimum légale imposée aux USA tout en ayant un capot très bas et plongeant, favorable à l'aérodynamique. La norme américaine imposait par ailleurs une mise en action en 3 secondes maximum. Clang ! Dans un bruit de tôle non feutré, le système de basculement mécanique pivote les deux projecteurs en une fraction de seconde sur un axe horizontal. Le principe, toujours appliqué sur la Jaguar XJ220 (!) se substitua au basculement vertical du prototype d'origine, utilisé sur la plupart des grandes GT à feux escamotables (Ferrari Testarossa, Porsche 928). Notre belle d'un jour prend alors soudainement un regard de batracien avec deux pupilles bien rondes.

Fabriquée en France, l'Opel GT doit sa robe d'acier au carrossier CHAUSSON, les contrôles, la peinture, le garnissage intérieur et la sellerie étant quant à eux sous-traités chez BRISSEAUNNEAU & LOTZ qui avait déjà fait preuve de son talent en transformant une Rekord 1700 coupé en cabriolet 4 places à capote électrique. Les usines de Rüsselsheim ne pouvait en effet pas satisfaire la forte demande, notamment des Etats-Unis qui absorbaient 70% de la production. Ensuite, les coupés GT étaient expédiées par chemin de fer aux usines OPEL de BOCHUM, en Allemagne de l'ouest, où elles recevaient la totalité des éléments mécaniques.

Un mot sur l'habitacle, spartiate mais offrant une position de conduite basse avec des baquets fermes et une série de cadrans pour surveiller la mécanique. Cela donne tout de suite l'impression de piloter une grosse sportive, surtout avec la vue sur le capot qui plonge en avant. Le petit volant à 3 branches en alu très "tulipé", avec sa jante garnie de cuir ajoute lui aussi son côté "made in usa" bien agréable.

OPEL GT AERO
Il n'existe au monde que deux véritables Opel Aéro fabriqués par Opel. Une Aéro Bleue et une Orange qui servirent de vitrine publicitaire à l'époque pour soutenir les ventes de la GT. La première Aéro Bleu fut fabriquée par le carrossier Michelotti. L'Aéro GT Orange fut fabriquée par le carrossier Fissore. A n'en pas douter, si Opel avait pris la décision de commercialiser ce petit targa, il aurait connu un succès au moins aussi fort que celui du coupé GT.

MOTEUR
Sous le capot plongeant du coupé GT, deux moteurs étaient proposés au lancement au lancement. Soit un 1100cm3 de 60ch, peu convaincant en performances, soit un 1900cm3 de 90ch emprunté à la Rekord 1900. En fait c'est seulement dans cette motorisation plus en adéquation avec les lignes très évocatrices qu'elle fut vendue en France et peu de temps après le lancement, Opel abandonna définitivement la 1100 en la remplaçant par une 1900 plus dépouillée, baptisée GT/J (pour junior).

L'Opel GT 1900 rencontra sur tous les marchés un succès véritablement phénoménal. Il est vrai qu'elle n'était pas partie sans biscuits, affichée à un prix hyper-compétitif et se révélant à l'usage, non seulement très robuste, mais aussi très économique grâce à sa mécanique moderne qui autorisait quand même 185km/h, une vitesse de pointe plutôt élevée en 1968 et qui avait encore du sens sur autoroute...

Certes, on aurait aimé trouver sous cette robe évocatrice d'Amérique un moteur plus costaud qu'un petit 4 cylindres. La Datsun 240Z en offrait deux de plus. On est effectivement en droit de regretter l'absence d'une mécanique plus téméraire, le 1.9 Opel n'ayant rien de spécialement sportif dans son tempérament avec le couple maxi de 149 Nm délivré à 2800 tr/mn seulement et une puissance atteinte au régime presque « diésélique » de 5100 tr/mn.

Mais, forte de son poids de 940 kg seulement et de son aérodynamique travaillée, l'Opel GT affichait à l'époque de bonnes performances, surtout pour son niveau de prix. En cinq ans de production, 103,463 unités auront été fabriquées, un chiffre exceptionnel pour une marque qui n'avait aucun passé en la matière. Preuve que la clientèle y trouvait son compte.

OPEL GT STEINMETZ
Pour combler le manque de puissance, certains eurent l'idée de monter quelques kits, par le biais des préparateurs, dont le plus célèbre est sans doute Steinmetz. Avec différents kits pour la GT, moteur et carrosserie étaient alors revus. Un kit turbo, qui coûtait à l'époque 3000DM, faisait grimper la puissance à 160ch et pouvait même aller jusqu'à 250ch en groupe 4 comem celle que pilota Jean Ragnotti. Plus raisonnablement, on avait aussi un moteur alimenté par deux gros Solex de 48 type DDH avec une culasse Crossflow qui donnait au moteur une puissance de 200ch à 7200tr/min. Le taux de compression grimpait alors à 10,5:1 contre 9,5 d'origine.

CHASSIS
A l'avant, on trouve des suspensions à roues indépendantes avec trapèzes transversaux. A l'arrière, un essieu rigide à voie et carrossage constant, avec jambes longitudinales, barre transversale, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs à gaz comprimé. Avec son moteur repositionné vers l'arrière, la GT offre une maniabilité bien supérieure à celle de la Kadette dont elle dérive et presque comparable à une voiture à moteur central.

Et c'est bien là que réside son principal atout. Largement à la hauteur de la puissance du moteur, le châssis de l'Opel GT permet de passer vite presque partout sans se faire peur et, surtout, s'offrir de merveilleuses sensations !

Pourtant, les petites roues de 13" chaussées de modestes enveloppes en 165 mm de large n'ont rien de particulièrement idéal pour contenir le roulis. Mais la dérive est progressive, très facile à maîtriser et parfaitement efficace. A l'inverse d'une Porsche 911 2.0 ou même d'une plus modeste 912 de l'époque, on ne se bat pas avec le volant pour enrouler une courbe à bonne allure et il ne faut pas un brevet de pilote pour commencer à prendre du plaisir en pilotage pur.

Pour un peu, on se croirait au volant d'une GT comme la Porsche 944. Comme quoi, l'Opel porte bien son nom. A partir de composants de grande série, les ingénieurs ont réussi à créer une authentique voiture de sport, exclusive et communicative.

gt2OPEL GT2
En 1975 fut construit le prototype GT2, futuriste pour l'époque, qui servit de base aux Manta et Ascona et dont on retrouve parfois des prospectus très rares. Les portes étaient coulissantes avec poignée insérée dans le rétroviseur. Il y avait 4 places et un hayon. Les instruments de bord étaient digitaux. La justification des portes coulissantes étaient de pouvoir garer 3 voitures sur 2 places. Il y eu aussi la GT/W (Wankel), dite Genève, avec le fameux moteur rotatif. Opel envisagea alors de produire une nouvelle « GT/2 », dessinée par Henry C Haga, qui connut un véritable succès et un triomphe au Salon International de l'Automobile, en septembre 1975.

ACHETER UNE OPEL GT 1900
Le total de production tous modèles confondus de l'Opel GT fait état de 103.373 exemplaires, dont plus de 70.000 sont partis aux Etats-Unis. Malgré ce volume de production très important, assez peu d'Opel GT 1900 circulent en France de nos jours, ce qui lui confère une certaine rareté. La cote du modèle conserve cependant une valeur de revente accessible et stable. Comptez entre 5.000 et 12.000 euros, réciproquement pour un modèle à restaurer et une auto restaurée ou en parfait état de conservation.

Parmi les précautions d'achat et d'entretien à retenir, citons la jonction des portières et du toit sur et sous le joint, c'est un endroit qui héberge facilement les moisissures. Les bouchons de plancher, facilement démontables, permettentde drainer l'eau qui pourrait se trouver à l'intérieur de la voiture. Les remplacer s'ils sont abîmés car ils assurent l'étanchéité et préviennent les risques de rouille. Vérifier l'état de la mousse d'isolation qui est un véritable nid à rouille si elle est humide. Enfin, les commande de chauffage se montrent fragiles. Inspecter s'il n'y a pas de début de cassure, ni de dysfonctionnement.

L'identification d'un coupé Opel GT passe par une reconnaissance des numéros de châssis : Distinguez les GT 1100 (produites seulement de septembre 1968 à 1969 et jamais importées officiellement) qui commencent par 931. Elles sont rares (3573 exemplaires) mais leur intérêt mécanique est très limité. Nous vous conseillons donc vivement d'opter pour une Opel GT 1900, bien plus homogène et plaisante. Le manuel d'atelier d'Opel donne les numéros suivants : GT-A (1100cm3) 931 588 603 à 932 279 710, GT-AL (1900cm3) 941 587 440 à 942 261 813, GT-J (1900cm3) 772 265 862 à 773 307 290 et 792 264 500 à 793 308 125. Notons que les GT/J (Mars 1971, août 1973) n'ont pas des numéros spécifiques. Sachant que la GT/J n'a pas été commercialisée en France, cela explique le peu de GT/AL de 1972 et 1973. Donc il vaut mieux regarder à deux fois si on veut acheter une Opel GT/J (vérifier la correspondance entre les n° de châssis et la carte grise ainsi que les équipements spécifiques à cette dernière)...

ELEKTRO GT
Dès 1971, Opel a attiré l'attention considérable dans le domaine de l'électromobilité. Le Dr Georg von Opel a en effet conçu l'Elektro GT et a battu avec elle une série de records du monde : 188 km/h pour la vitesse de pointe avec une autonomie de 44 km en maintenant une vitesse de 100 kilomètres par heure. La puissance du moteur électrique était de 120 ch et autorisait de sperformances intéressantes. Malheureusement, le poids élevé desbatteries modifiait le comportement de la voiture.

opel gt dieselOPEL GT... DIESEL !
Un Opel GT modifiée avec un 2.1 litres turbo-diesel de 95 ch et une carrosserie convertie en barquette avec un cockpit "bulle" pour le pilote fixa un certain nombre de records elle aussi. Au centre d'essai d'Opel à Dudenhofen, elle atteignit une vitesse de pointe de 197,5 km/h. Peu de temps après, l'Opel Rekord 2.1 D est devenue la première voiture de tourisme diesel Opel sur le marché.

:: CONCLUSION
Fait étonnant, rare même, c'est déjà de son vivant, qu'elle devint une voiture de légende. Aujourd'hui, elle jouit toujours d'un véritable culte auprès de nombreux collectionneurs européens réunis en clubs spécifiques dont le slogan publicitaire était "Seul le vol est plus beau". Séduisante par sa ligne et assez rare dans notre pays, l'Opel GT offre tout le charme des années 70 pour un budget d'entretien et d'achat réduits. Ses performances correctes et son châssis équilibré permettent de se faire plaisir sur petites routes, et c'est bien là l'essentiel à nos yeux pour qu'elle mérite encore toute notre attention.

PRODUCTION
GT 1100 (1968-1969) : 3.573 exemplaires
GT 1900 : 56.307 (1969-1970) + 43.493 ex (1971-1973)
TOTAL : 103.373 exemplaires


Devis d'assurance pour une OPEL GT 1900

AVIS

Propriétaire depuis 40 ans de ma gt.. une première voiture dont je n ai jamais pu me séparer...sympa ,belle et pas super compliquée à entretenir une super petite voiture.....
Lire tous les avis sur la OPEL GT 1900

Vous possédez une GT 1900 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets OPEL sur le forum :
Forum
RECHERCHE