L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > AUDI > RS2






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (07-09-2009)

AUDI
RS2
(1995 - 1996)

394 000 FF (01/07/1994)
13 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES AUDI RS2
MOTEUR
Type : 5 cylindres en ligne, 20 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : injection Bosch Motronic 2.3, turbocompresseur KKK K24 avec échangeur
Cylindrée (cm3) : 2226
Puissance maxi (cf DIN à tr/mn) : 315 à 6500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 410 à 3000
TRANSMISSION
traction intégrale permanente, diff. central Torsen, diff. Ar à blocage manuel
Boîte de vitesse (rapports) manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (304/299), étriers à 4 pistons + ABS
Pneus Av-Ar : 245/40 ZR 17 (Dunlop SP Sport 8000)
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 262
0-100 km/h : 5"4
CONSOMMATION
Mixte (L/100 km) : 14,3




De nombreux détails de style du RS2 sont propres à l'univers Porsche de l'époque. Ainsi on retrouve les rétroviseurs "obus", les étriers de freins rouges, les jantes et les boucliers intégrant les clignotants blancs.



Compteurs à fond blanc, manomètres sur la console, volant sport... le RS2 vous met dans l'ambiance : vous êtes bien dans une sportive et non dans un simple break !


Assemblé chez Porsche, l'habitacle du RS2 est spécifique, comme le prouvent les superbes baquets Recaro à l'avant.


Le 5 cylindres 2.2L Audi se trouve littéralement endiablé par les sorciers de Stuttgart ! Ainsi préparé, la mécanique de la RS2 n'est pas particulièrement civilisée....


Des jantes Porsche et des freins Porsche, Audi a profité au maximum du partenariat !


Ci-dessus, une Audi RS2 en plein effort par le magazine anglais EVO.

BIEN :-)
Présentation séduisante
Moteur performant et "de caractère" !
Comportement sécurisant
Collector abordable...
PAS BIEN :-(
... mais pas toujours en très bon état
Manque de souplesse à bas régime
Autonomie réduite
Poids élevé
Amortissement un peu trop souple

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (07/09/2009)

UN AVANT, ET UN APRES
Au début des années 90, Audi continue à chercher par tous les moyens à améliorer son image. Un défi lancé quelques années plus tôt avec l'introduction du Quattro en compétition notamment et qui repose donc sur une démonstration permanente d'un savoir-faire technique digne des meilleurs. Rejoindre le club très fermé des constructeurs de berlines sportives devient alors le cheval de bataille de la marque aux anneaux. C'est dans ce contexte que quelques ingénieurs éclairés vont avoir l'idée de se servir du break S2 Avant pour développer une sportive beaucoup plus méchante...

Texte : Christophe CAVIN
Photos : D.R.

Avec son Avant RS2, Audi a jeté un pavé dans la marre en proposant le premier "break de sport" de l'Histoire automobile. Un moyen de répondre à la BMW M3 e36 et Mercedes C36 AMG qui avaient la main mise sur le créneau des familiales sportives. Un partenariat fructueux avec Porsche va permettre à Audi de diaboliser complètement la mécanique de celle qui deviendra ensuite un véritable emblème pour la marque en tant que point de départ de la lignée des "RS" d'Ingoldstat.

PRESENTATION
Présentée au salon de Francfort en 1993, l'Audi Avant RS2 est un monstre qui se cache sous l'apparence presque banale d'un break Audi 80 (type B4) qui aurait subit un passage dans un atelier de tuning ! Il est vrai que certaines couleurs empruntées à Porsche renforcent cette impression... Pourtant, l'Audi RS2 - appellation que l'on peut décrypter comme S2 "R" (pour Rennsport) sur le logo - n'a rien d'ordinaire puisqu'elle pouvait se vanter jusque récemment de détenir le titre d'Audi de série la plus puissante et la plus rapide jamais fabriquée. En effet, Porsche a entrepris un véritable travail en profondeur pour faire d'un simple break une des sportives les plus extraordinaires de la marque. La question "la RS2 est-elle une Audi ou une Porsche ?" nous vient forcément à l'esprit tant cet engin est à la frontière des 2 mondes. L'Audi RS2 est donc née sur la base de l'Audi 80 Avant S2 en partenariat avec Porsche. Audi et Porsche ont vraiment travaillé ensemble sur ce projet. Audi donnait toutes les infos sur le modèle de base (Avant S2) et sur sa vision du modèle final et Porsche étudiait quel éléments pouvait rester ou devait être remplacés. Il ne va pas sans dire que l'usine Porsche rencontra bien des problèmes, mais ceux-ci furent tous élucidés. L'Audi S2 était déjà équipée de la transmission Quattro bien sûr et également de la boîte Audi à six rapport qui était utilisée sur les Porsche 968. Ces S2 sortaient de l'usine Audi à Salzgitter, sans pare-choc, sans les sièges et sans les rétros. Elles étaient transportées jusqu'à l'usine Porsche de Zuffenhausen où elles étaient démontées en partie et héritaient de nouveau pare-choc avant et arrière et de rétroviseurs de Porsche 993. Tout l'intérieur était modifié par Porsche: contre-porte, tachymètre gradué jusqu'à 300 Km/h, volant, et toutes les options que la S2 n'avait pas de base. Ensuite les jantes de 16" étaient remplacées par des modèles Porsche Cup en 17", les moyeux de roues étaient renforcés, les suspensions différentes (Bilstein), les freins avant et arrière étaient également remplacés par des disques de 300 mm ventilés lisses, et munis d'étriers de freins à 4 pistons opposés pour l'avant comme pour l'arrière provenant des Porsche 968 Club Sport. Au choix des coloris (certains issus de Porsche) : Indigo nacré, rouge Laser, bleu brillant vernis, noir volcan nacré, noir brillant vernis, argent polaire métallisé, bleu RS nacré, gris améthyste nacré, émeraude nacré, rubis nacré, ragusa metallisé.

MOTEUR
La base moteur revisitée par Porsche est le 5 cylindres en ligne 2,2L 20V apparu sur le coupé Audi Quattro. En remplaçant les arbres à cames, les injecteurs, le Turbocompresseur K24 par un K24 spécial et plus gros, la boîte à air, le boîtier de la gestion électronique, le corps d'admission situé après le papillon des gaz, un échangeur plus gros, une pression majorée de 0,8 bar à 1,4 en overboost, avec deux catalyseurs métalliques, un collecteur corrigé de ses défauts et un silencieux moins castrateur, le rendement passe à 143,2 CV par litre de cylindrée, ce qui nous donne 315 valeureux canassons au lieu des 230 de base ! Le résultat est admirable et lors de sa sortie en 1995, il n'avait rien d'aussi bestial ! Car le 5 cylindres 2,2 litres de 315 ch du RS2 est un moteur turbo ancienne génération. Comprenez par là que la souplesse n'est pas sa principale qualité... Loin d'être linéaire comme la plupart des moteurs modernes, certains y verront une qualité en terme de caractère puisque le "coup de pied au cul" si typique est ici particulièrement sensible ! En dessous de 3000 tr/mn, le 2.2L peut cependant paraître assez mou, surtout lorsque après avoir appuyé sur les gaz, il faut compter sur un temps de réponse du gros turbo KKK de 2 à 3s, ce qui est assez surprenant lors d'une manoeuvre de dépassement ou en virage. Mais passé ce délai, la cavalerie se déchaine et la voiture prend alors sa vitesse à la manière d'une fusée ! Cette contrainte peut se compenser en essayant d'embrayer à haut régime pour éviter le trou et obtenir toute la pêche dès le départ. La sonorité du moteur est agréable et jamais envahissante, ce qui mérite d'être souligné. Pour le situer en termes de performances, sachez que, malgré son poids respectable de 1650 kg, le break RS2 poussé à l'extrême passe la barre des 100 km/h en 5,3", atteint les 160 km/h en 13,1" et abat le kilomètre D.A. en 25". Enfin, sa vitesse maxi mesurée dépasse les 260 km/h, malgré le limitateur électronique... voilà de quoi venir chasser sur les terres des Porsche 993 Carrera et autres BMW M3 E36. La boîte à six vitesses est bien étagée, sauf le premier rapport qui tire un peu trop court. La commande est assez ferme et nécessite une bonne poigne. Soit-dit sans machisme particulier, c'est une voiture d'hommes ! Qu'on se le dise, conduire la RS2 en ville n'est pas une chose très passionnante. La RS2 est une voiture de sport, malgré ses faux airs de familiale, et se trouve a fortiori plus à son aise sur circuit et petites routes où elle est alors en mesure de tenir tête à tout ce qui roule.

SUR LA ROUTE
Sur le plan de la tenue de route, l'Avant RS2 mérite toujours amplement les éloges recues par la presse à sa sortie. Bien aidée par des freins Porsche aux performances surprenantes (disques ventilés de 304 et 299 mm respectivement à l'avant et l'arrière avec étriers 4 pistons), efficaces et endurants, la RS2 est une voiture qui peut s'autoriser quelques escapades sur circuit. L'ABS sait également rester discret et n'entre en fonction qu'à la limite du blocage, quand la pression sur la pédale devient trop forte. La suspension basse possède des amortisseurs typés sport et qui effectuent parfaitement leur rôle. De même, les roues 17" généreusement chaussées (245/40) autorisent une adhérence à toute épreuve. Le résultat des modifications apportées par Porsche au niveau du chassis est aussi remarquable que celui du travail effectué sur la mécanique. On obtient une réponse précise au moindre mouvement du volant, la stabilité en ligne est totale même à grande vitesse et dans les virages. Le comportement passe progressivement de sous-vireur à neutre puis légèrement survireur. Un mode d'emploi à assimiler mais qui permet une fois maitrisé une efficacité incroyable. En bonne sportive, le roulis est limité. La transmission intégrale garantit une efficacité et une sécurité optimales sur tous les revêtements, et dans toutes les conditions météo, tout en laissant au pilote la possibilité de s'amuser. Les sièges Recaro à réglage de hauteur et dossier électrique, maintiennent très bien le corps.

ACHETER UNE AUDI RS2 AVANT
L'Audi RS2 n'a pas de gros points faibles mais comme pour toutes les sportives, sa fiabilité dépend beaucoup de la manière dont elle a été conduite et entretenue. Parmi les points à surveiller, il est nécessaire de prendre un moment afin de vérifier l'état du châssis. Attention, si la voiture provient d'Allemagne, sachez que les allemands salent les routes avec des produits très corrosifs. Un autre point à vérifier est l'embrayage. Avec son couple "camionesque" et sa motricité sans faille, c'est l'embrayage qui fait office de fusible. La pédale de freins est, d'origine, spongieuse, et sa course est assez longue. Toutefois malgré ce petit défaut le freinage s'avère bon. La bête est lourde et sollicite beaucoup les disques avants. Il est donc recommandé de vérifier leur état. Le remplacement de la courroie de distribution est préconisé par Audi à 120.000Km, mais il est préférable de le faire avant. Le remplacement oblige à démonter toute la face avant de la RS2. Prévoyez donc un budget conséquent... Le cinq cylindres Audi a fait ses preuves, et il s'avère fiable jusqu'à des kilométrages relativement élevés à condition de lui mettre une huile de grande qualité, de la changer fréquemment (10.000 km maxi) et de respcter sa mise en température. En fonctionnement, le moteur est très silencieux et ne doit pas faire de bruit suspects, à part la soupape de décharge du turbo qui surprend au début. La RS2 supporte très mal l'essence de mauvaise qualité et cela traduit par une baisse de puissance et la sensation de la perte de l'effet turbo. Attention aux modifications du boîtier électronique, il faut impérativement qu'elles aient été faites par des pros. Le turbo est une pièce mécanique sensible, la vitesse de rotation de celui-ci est très élevée et sa lubrification est donc très importante. Un moteur turbo peut consommer un peu plus d'huile qu'un moteur normal. En effet, comme toute voiture turbocompressée, il est nécessaire d'atteindre la température de fonctionnement normale, éviter les coups d'accélérateur et les sur-régimes. L'huile moteur étant souvent celle qui lubrifie le turbo, elle n'est pas encore assez fluide pour être efficace. Le turbo peut alors s'user beaucoup plus rapidement. Suite à une conduite "sportive" ou sur autoroute, le moteur chauffe... et le turbo encore plus. Donc deux ou trois kilomètres avant l'arrivée, roulez plus calmement pour laisser la mécanique reprendre sa température normale. Le prix enfin est le dernier point à aborder... Par son tirage limité (108 exemplaires vendus neufs en France), ses performances hors du commun, son "air de break" et sa griffe prestigieuse, l'Audi RS2 n'a pas vraiment de côte officielle, et ses cours s'alignent sur la loi de l'offre et de la demande et varient donc beaucoup en fonction de l'état et du kilométrage. Comptez entre 15 et 20.000 euros pour une RS2 pas trop kilométrée, sachant qu'il est préférable de privilégier un modèle en parfait état mécanique compte tenu des coûts pratiqués par le réseau Audi. Quitte à y mettre un peu plus cher à l'achat, vous serez gagnant...

:: CONCLUSION
L'Avant RS2 est une automobile fascinante à plus d'un titre. Tout d'abord elle prouve que l'on peut disposer des performances et du comportement d'une vraie voiture de sport dans un break capable également d'emmener sa famille en vacances. De plus, son appartenance à la famille Porsche (par croisement) lui confère un charme et un exotisme irrésistible. Enfin, sa rareté et sa mécanique bouillante ne peuvent que séduire l'amateur de vraies automobiles sportives.

CE QU'EN DISAIT LA PRESSE :
"L'Audi Avant RS2 est une voiture envoûtante, bourrée de tonus, mais affligée de quelques solides défauts. Et le plus important de ceux-ci est peut-être bien de viser une clientèle bien aléatoire. Y'a-t-il même seulement en France une clientèle dans le segment des breaks de très Grand Tourisme ?"
L'AUTO JOURNAL - Août 1994 - ESSAI AUDI AVANT RS2.


Devis d'assurance pour une AUDI RS2

AVIS

Le RS2 est un break polyvalent, rare et performant qui ne paye pas de mine au première abord mais en étonne plus d'un en ordre de marche. Le véhicule est fiable pour peu que les révisions soient faites en temps et en heure et qu'il ne soit pas matraqué sur piste et/ou à froid. Ses lieux de prédilections dont les grandes voies type autoroute où nationale où il peut exprimer ses gênes porsche en toute sécurité et de manière confortable. Les points à surveiller lors de l'achat sont: les pièces d'origines intactes (certains pièces se trouvent difficilement)et les factures. La distribution peut être onéreuse (1300/1500 euros), garder un oeil sur l'état des durites, système de freinage et embrayage. A conseiller au amateurs de puissantes mécaniques qui souhaite préserver le confort de sa famille et rouler sans ostentations....
Lire tous les avis sur la AUDI RS2

Vous possédez une RS2 ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets AUDI sur le forum :
Forum
RECHERCHE