L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > AUDI > 100 S Coupé






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (02-01-2013)

AUDI
100
S Coupé
(1970 - 1976)

PRIX NEUF (1970) : 32.700 FF
COTE (2012): 8.000 €
PUISSANCE FISCALE : 9 CV

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES AUDI 100 S Coupé
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
Position: longitudinal en porte-à-faux AV
Alimentation: 2 carburateurs 32 TDID Solex Compound avec 2ème phase à commande mécanique
Cylindrée (cm3): 1871
Alésage x course (mm): 84,0 x 84,4
Puissance maxi (ch à tr/mn): 115 à 5500
Puissance spécifique (ch/L): 61,5
Couple maxi (Nm à tr/mn): 159 à 4000
Couple spécifique (Nm/L): 85
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (4)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg): 1100
Rapport poids/puissance (kg/ch): 9,6
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés (291) - tambours (200)
Pneus Av-Ar: 185/70 HR 14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 185
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 10"
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km): 7,1
audi 100s ar

audi 100 s custode

audi 100s av

brochure audi 100 s

interieur audi 100 s

coffre audi 100s

moteur audi 100 s coupé

chassis audi 100s

essai audi 100s coupé

BIEN :-)
Ligne élégante
Qualité de fabrication
Mécanique fiable
PAS BIEN :-(
Plus bourgeoise que sportive
Pièces coûteuses
Corrosion
Déficit d'image

- Offre partenaire -

audi 100 s coupé

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (02/01/2013)

L'ERE S D'AUDI
Pionnier de plusieurs générations de coupés, l'Audi 100 Coupé S pose dès 1969 les bases de la philosophie sportive de la marque aux anneaux. Avec un S comme Sport, mais indissociable d'un certain niveau de confort...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

Quand Volkswagen rachète Auto Union, dont Audi fait partie, à Mercedes Benz en 1965, la motivation première semble être d'augmenter les capacités de production pour faire face au succès colossal de la Coccinelle. L'usine Auto Union à Ingolstadt, construite sous le contrôle de Mercedes, est ainsi rapidement convertie à cette tâche. Mais le patron de Volkswagen, Heinrich Nordhoff, n'a pas seulement racheté des usines. Parmi les employés qui travaillent maintenant pour lui, il y a un certain Ludwig Kraus. Kraus sait très bien que la demande pour la fameuse Beetle ne sera pas éternelle et il se met donc en tête de développer une nouvelle voiture en secret, à l'encontre des instructions de Volkswagen. Son prototype achevé, il est présenté à la direction de Volkswagen qui se décide finalement à lancer la production tant le projet semble bien conçu ! Le 26 Novembre 1968, cette nouvelle voiture est présentée à la presse internationale : l'Audi 100 (type C1). Une voiture spacieuse, de cylindrée moyenne, dont la ligne élégante et l'équipement recherché la distinguent du reste de la gamme. Cette Audi 100 brille par son confort et ses moteurs relativement puissants. Tout porte à voir en elle une rivale des productions de Munich. Les stylistes d'Audi ont d'ailleurs dans l'idée de proposer un coupé pour mieux affirmer les qualités de leur voiture...

DESIGN
Le coupé Audi 100 S est révélé au salon de Francfort en septembre 1969 et entre en production en octobre 1970. Construit sur la plateforme de la berline 100, son empattement a toutefois été raccourci à 2,56 m (-11,5 cm) et la carrosserie est presque entièrement redessinée. Le style, moderne, évoque celui du coupé Fiat Dino de Bertone ou encore celui de l'Aston Martin DBS, avec un arrière de type "Fast back", de larges surfaces vitrées et des ouïes d’aération sur les panneaux de custode. Le prototype de l'Audi 100 Coupé S utilisait les phares rectangulaires de l'Audi 100 mais ils furent finalement remplacés par des phares ronds jumelés. Le capot plongeant et le pare-brise agrandi et plus incliné accentuent l'effet de dynamisme du profil. La partie avant de la coque jusqu'au bord inférieur du pare-brise est pourtant identique à celle de l'Audi 100, les portières aussi. Cette ligne italianisante, à la fois sportive et élégante préserve également de la place pour 4 personnes et un coffre à bagages de volume respectable. Un mot enfin sur la palettes de couleurs, toutes plus 70's que les autres, qui tranchent sévèrement avec le gris, le noir et le blanc de 99% des Audi actuelles.

HABITACLE
Offrant quatre vraies places, l’habitacle de l'Audi 100 S Coupé se révèle comme l’un des plus spacieux de sa catégorie et offre un confort très soigné. Les garnitures ont été complétées par des accoudoirs et celles des portières par des pochettes de rangement. Le réglage en hauteur de la colonne de direction (sur 40 mm) permet d'adapter le volant exactement à la taille du conducteur. Le moelleux des sièges mixtes velours et simili-cuir, avec appuie-tête en série à l'avant, se conjugue à la souplesse de la suspension pour poser les bases d'une certaine idée du grand Tourisme façon Audi. De même, la marque se distingue déjà par le soin apporté à la finition et les équipements. Les teintes de l'habillage intérieur s'harmonisent avec celle de la carrosserie. Sur le tableau de bord du Coupé 100S, l'instrumentation de la berline n'a pas été reprise. Un compte-tours de mêmes dimensions que le tachymètre s'ajoute à l'équipement de série. La console centrale abrite des instruments complémentaires (ampèremètre, horloge), entre le levier de vitesses au plancher - contrairement à la berline où il est placé sur la colonne de direction - et la planche de bord. Un emplacement est même prévu pour le montage d'un autoradio.

MOTEUR
Sous le capot de l'Audi Coupé 100 S prend place le quatre cylindres de 1,8 litre refroidi par eau qui équipe la Super 90. Le bloc en fonte a été réalésé à 1,9L (1870 cm3) grâce à une nouvelle technique de fonderie qui permet de porter l'alésage de 81,5 mm à 84 mm sans qu'il soit nécessaire de réduire l'épaisseur des parois. La culasse à 8 soupapes est en aluminium. Avec l'ajout d'un second carburateur Solex, un nouveau dessin des collecteurs d'admission et d'échappement et l'élévation des régimes de rotation, la puissance passe de 90 ch à 115 ch DIN. Grâce à ce moteur, le Coupé Audi 100 S restera la version la plus puissante de la firme jusqu’à l’apparition du 5 cylindres en 1976. La boîte manuelle maison à 4 rapports et synchronisation Porsche équipe le Coupé pour transmettre la puissance aux roues avant. En effet, pas question encore de quattro sur cette Audi ! Seul le rapport de pont est plus direct comparé aux autres modèles. L'ensemble permet à l'Audi 100 S d'atteindre 185 km/h et le 0 à 100 km/h en 11 secondes. Des performances qui la situent plutôt bien face à ses rivales de l'époques que sont les coupés Peugeot 504, Alfa Romeo GTV, BMW 2002 TI, coupé Lancia Flavia 2000, Renault 17 TS/Gordini ou Opel Rekord. En revanche, la sonorité du moteur, bien contenue, est assez quelconque et le 1900 Audi n'affiche pas de hargne particulière en haut du compte-tours. En clair, il n'incite pas vraiment à conduire le couteau entre les dents...

CHASSIS
Malgré des performances correctes pour l'époque, l'Audi 100 S n'offre pas non plus un châssis particulièrement incisif. Cela répond d'un choix du constructeur plus que d'un problème de savoir-faire. En effet, des modifications fondamentales ne s'imposaient pas aux trains roulants que le Coupé 100 S partage avec la berline Audi 100. Des milliers de kilomètres ont d'ailleurs été parcourus avec des voitures d'essais, sur toutes les routes possibles, depuis le célèbre Nürburgring (déjà !) jusqu'à la piste en "planche à laver". On note donc des modifications mineures, dont un élargissement des voies sur le coupé. Des pneumatiques à carcasse radiale en 185/70 HR 14 sont montés sur des jantes de 5 pouces. Les bras de suspension avant et la biellette diagonale qui stabilise le train arrière ont été renforcés. La suspension est également revue, tout en cherchant à préserver un maximum de confort. En conséquence de quoi, le roulis apparaît trop important en conduite soutenue, de même que le sous-virage généré par le moteur en porte-à-faux avant pénalise l'agilité en courbe. Le freinage à double circuit a été doté à l'avant de disques "in-board", situés en sortie de boîte pour réduire le plus possible les masses non suspendues des roues motrices. Ces disques sont solidaires des flasques de différentiel et des arbres de transmission, les deux étriers étant accolés à la boîte de vitesses. Une bonne idée sur le papier, sauf qu'en contrepartie leur refroidissement est nettement moins bon et l'efficacité semble un peu juste. Par ailleurs, ils se trouvent exposés à tout risque de fuite (eau, huile...). La direction douce et le moelleux de l'amortissement invitent donc à une conduite, certes rapide, mais sereine et posée. Les amateurs de sensations en sont pour leurs frais, mais les autres adorent !

EVOLUTION
Les normes anti-pollution de 1971 imposent à Audi la modification de la carburation du coupé 100S à partir du modèle 1972. Le moteur Audi perd un carburateur et celui qui reste est rempalcé par un double corps Solex 32/35 TDID. Ce montage est identifiable grâce à sa boite de filtre à air ronde. La puissance descend à 112 ch DIN (à 5800 trs) mais les performances ne baissent que très peu à l'image de la vitesse de pointe qui perd seulement 2 km/h. Au millésime 1974 on note un restylage de la face avant utilisant désormais des emboutis Volkswagen. Le Coupé Audi 100 a donc perdu les ailes rondes et beaucoup de charme au passage. Autre modification majeure, le train arrière abandonne les barres de torsion au profit de ressorts hélicoïdaux. A partir du millésime 75 (voitures construites à partir du 08/1974), le Coupé 100 S reçoit de nouvelles jantes à 9 fentes et un train avant modifié, principalement pour déplacer les freins dans les roues. Une boîte de vitesse automatique est également proposée en option, notamment pour les USA, où le moteur converti à l'injection ne développe plus que 94 ch. La production du Coupé S s'arrête en août 1976.

ACHETER UNE AUDI 100 S Coupé
L’Audi 100 S Coupé fera une carrière honorable (plus de 30.000 exemplaires vendus) mais discrète. Un peu à l’image d'une Lancia, cette bourgeoise performante manque d'argument et de charisme pour devenir une auto culte des années 70. Et pourtant, le Coupé 100 S est assez prisé de ceux qui le connaissent. Comme l'offre n'est pas vraiment rare, sauf peut-être les exemplaires à 2 carburateurs d'avant 1972, les prix de vente varient entre 1500 € pour une base de restauration, et 10.000 € pour les plus beaux exemplaires, en général déjà restaurés. Notez que pour une fois, la côte reste plus raisonnable en France qu'en Allemagne où elle explose depuis quelques années. Il faut donc savoir que la mécanique se montre endurante avec des soins réguliers. Pour détail sympa, signalons que ce coupé était équipé d'une prise diagnostique. À l'époque c'était loin d'être courant ! En revanche, la carrosserie est très sensible à la corrosion, donc méfiance avec les voitures "dans leur jus". Audi ne fournissant plus toutes les pièces, il faut s'en remettre au marchés parallèles, avec des prix qui peuvent parfois atteindre des sommes importantes. Un point à ne pas négliger avant de se lancer dans une remise en état de grande envergure.

PRODUCTION
L'Audi 100 Coupé S fut produite de 1970 à 1976 à 30.687 exemplaires.

:: CONCLUSION
Elégant, confortable et d’une puissance de bon aloi, le coupé Audi 100 S est une voiture attachante. Pièce indispensable pour tout collectionneur de la marque, elle initie la lignée des sportives de la marque, juste avant l’apparition du Quattro.

REVUE DE PRESSE AUDI 100 S Coupé :
"Assurément, le coupé 100 S est à redécouvrir : son charme seventies, sa capacité à avaler confortablement les kilomètres et sa ligne agréable s'accompagnent d'une réelle fiabilité mécanique. une voiture colelction sans souci..."
AUTO RETRO N°317 - Février 2008 - REDECOUVERTE AUDI 100 Coupé S.


Devis d'assurance pour une AUDI 100 S Coupé

AVIS

365000km de 72 à ...2002 difficultés non résolues: - fissure verticale de la planche de bord (dans l'axe du hp) -usure tissage siège arrière (soleil) et siège conducteur -corrosion aile avd (tour de phare repris plusieurs fois, bas d'aile à la jonction de la portière) -corrosion du longeron av au dessus de la calandre) Robustesse, confort, look irrésistible, mécanique accessible au particulier...
Lire tous les avis sur la AUDI 100 S Coupé

Vous possédez une 100 S Coupé ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets AUDI sur le forum :
Forum
RECHERCHE