L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
election sportive 2014
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RETRO > FIAT > DINO Coupé

FIAT DINO Coupé (1967 - 1972)

fiat dino coupé 2l4
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 28-03-2011

FILS PRODIGUE

Quelques mois après le magnifique Spider, la Fiat Dino reçoit une nouvelle carrosserie. Différent à bien des égards, mais conservant sa mécanique d’orfèvre signée Ferrari, le coupé ne connaîtra malheureusement pas la carrière qu’il aurait méritée. Echappant aux folies spéculatives de ses cousines de Maranello, la Dino Coupé se négocie à des prix attractifs. Alors, bonne ou mauvaise affaire ?...

Texte: Maxime JOLY - Photos: Étienne ROVILLÉ

C’est à l’âge de 24 ans qu’Alfredo Ferrari, alias Dino et fils d’Enzo, est foudroyé par une grave maladie. Il Commandatore ne se remettra jamais de ce drame et décidera de rendre hommage à son fils défunt au travers d’une gamme de plusieurs modèles. Derrière cette noble cause se cache également une nécessité, celle de l’homologation du « V6 Dino » en Formule 2. Mais avec une production annuelle ne dépassant pas les 700 unités, Ferrari ne peut pas produire seul les 500 exemplaires requis par la réglementation. Après des tractations avec Ford, ce sera finalement vers Fiat qu’il se tournera…

fiat dino coupécompteur fiat dino

CARACTERISTIQUES


FIAT DINO Coupé
v6 dino
MOTEUR
Type : 6 cylindres en V à 65°, 12 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : 3 carburateurs double corps inversés Weber 40 DCNF 14 / 3 carbus double corps Weber 40 DCNF 12
Cylindrée (cm3) : 1987 / 2419
Alésage x course (mm): 92,5 x 60
Puissance (ch DIN à tr/mn) : 160 à 7200 / 180 à 6600
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 172 à 6000 / 216 à 4600
TRANSMISSION
AR + autobloquant
Boîte de vitesses (rapports) : mécanique ZF inversée (5)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1390
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 8,6 / 7,7
ROUES
Freins : 4 disques
Pneus : 185 x 70 x 14 / 205 x 70 x 14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 220
400 m DA en secondes: 16,2
0 à 100 km/h : 8"7
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) :15
PRIX NEUF (1967) :
COTE (2011) : 18.000 €
PUISSANCE FISCALE : 14 CV



PRESENTATION

Le coupé Fiat Dino fut présenté au Salon de Genève de 1967, soit deux ans après l’officialisation de l’accord entre Ferrari et Fiat. Contrairement au Dino Spider, produit par Pininfarina, le coupé est l’œuvre de Bertone. Le même qui quelques années plus tard, signera une autre Dino, badgée Ferrari celle-là : la 308 GT4. Assemblé à côté de l’Alfa Romeo Montreal, les deux italiennes partagent avec elle une allure assez américaine, certes moins prononcée sur la Fiat qui conserve sa génétique italienne. Elégant et avant-gardiste, le coupé Dino jouit d’une belle homogénéité et ne tombe pas dans l’ostentatoire. La sportivité du coupé, bien que mise en avant avec les deux sorties d’échappement séparées, reste discrète. Cette discrétion lui sera d’ailleurs reprochée. Mais la cote d’amour de cette Fiat semble immense auprès du public. En effet, il suffit de voir les pouces se lever à son passage pour comprendre qu’il attire la sympathie des passants. Il faut dire que beaucoup sont loin d’imaginer qu’il ne s’agit « que » d’une Fiat ! Dépassant les 4m50 de long à cause de l’allongement de l’empattement par rapport au Spider, il est imposant. En 1969, de profondes modifications furent apportées au coupé Fiat Dino. Bien qu’elles concernent principalement ce qui ne se voit pas, l’esthétique fut aussi remis à jour : la calandre en nid d’abeilles est remplacée, nouvelles jantes, changement d’emplacement des grilles d’aération mais surtout les optiques arrière redessinés. L’inscription Dino, placée au-dessus de la plaque d’immatriculation et au centre de la malle arrière, devient pour l’occasion par "Dino 2400" comme sur le modèle que nous avons pu vous présenter ici.

HABITACLE

Bien que conçue comme une 2+2, les standards en place il y a plus de 40 ans n’ont bien évidemment plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. Coupé 4 places, d’accord, mais avec les places arrière à proscrire aux personnes de grande taille. La faute à une accessibilité plus que compliquée et un espace aux jambes restreint. Plus problématique, impossible de se tenir droit à cause de la faible hauteur de toit, la faute au dessin plongeant. La finition est exemplaire et l’intérieur, très chic, vieillit très bien. Le tableau de bord dispose de sept cadrans témoins, dont les deux les plus visibles sont évidemment ceux du compte-tours (tout à gauche) et de la vitesse (à droite). L’équipement est déjà complet avec l’autoradio et les vitres électriques. Un gros interrupteur sur la console centrale permet de switcher le klaxon entre le classique et l’italien. Totalement inutile mais tellement fun… L’intérieur a été lui aussi revu et corrigé à la sortie de la Dino 2400 avec nouvelles sellerie et planche de bord.

MOTEUR

Pièce maîtresse des coupés Dino, le V6 en aluminium chemisé et ouvert à 65° est étroitement dérivé du 1.6 litres Ferrari de la Formule 2. Si la conception de ce bloc est attribuée au fils d’Enzo Ferrari, son véritable géniteur est Vittorio Jano. Ingénieur mécanique de génie, il fut repéré en 1923, par le Commendatore lui-même, pour le faire travailler à l’époque chez Alfa Romeo. La charge d’adapter ce moteur aux véhicules de grande série a été confiée à Aurelio Lampredi. La cylindrée passe alors à 1987 cm3 et sa construction est assurée par Fiat. Malgré cela, pour des questions de hiérarchie, il développe sur la Ferrari 206 GT 180 ch et un couple de 186 Nm. Le taux de compression de 9 :1 et les trois carburateurs Weber type 40 DCN 14 restent inchangés mais les Coupé et Spider Dino cèdent 20 chevaux et 14 Nm une fois la réception du 6 cylindres. Dans une toute autre architecture puisqu’il est dans le cas présent implanté en position longitudinale avant contre une position transversale centrale arrière sur la Ferrari. Le caractère rageur du V6 à quatre arbres à came en tête est heureusement conservé avec une puissance délivrée à 7200 trs/min et un couple atteint seulement à 6000 tours. Moteur linéaire ? Connais pas… Absolument fabuleux ! Le bât blesse du côté de la transmission, la faute à une banale et indigne boîte de vitesse 5 rapports d’origine Fiat… Deux ans seulement après son lancement, de multiples bouleversements eurent lieu. Le plus important bien sûr, consiste en l’arrivée d’un nouveau V6 des Ferrari 246 GT, désormais en fonte. Cubant pour l’occasion 2418 cm3, cette augmentation de la cylindrée a été possible grâce à l’allongement de la course et l'augmentation de l’alésage. Résultat des courses : 180 ch à 6600 tours et 216 Nm à 4600 tours. Le constat immédiat est donc, comme souvent lors d’une augmentation de la course, on note une perte de caractère dans les tours, compensée par un net regain de souplesse à bas régime. La boîte Fiat disparaît au profit d’une Boîte inversée ZF, au meilleur maniement. Le choix de mettre la 1ère en face de la marche arrière était jugée opportun pour les manœuvres urbaines, de même que le placement de la 4ème et de la 5ème sur la même ligne se justifiait pour les trajets autoroutiers. Tracés sur lesquels il est possible d’atteindre les 210 km/h, ce qui pour l’époque était loin d’être anodin.

SUR LA ROUTE

essai fiat dino 2400

Le Dino Spider 2000 fut vivement critiqué à sa sortie pour son comportement routier manquant de rigueur. Ajoutez à cela un empattement court, et vous obtenez un véhicule difficile à manier. Ce n’est pas qu’on n’aime pas ça mais bon… C’est avec un peu de retard qu’est présenté le coupé, à l’empattement rallongé et au comportement plus bourgeois. Ce qui a pour effet d’alourdir l’automobile de 130 kg, frôlant les 1,4 tonnes ! La bonne nouvelle est que le gain en rigidité est réel et appréciable. Mais ce retard ne bénéficiera pas à l’amélioration de son comportement sur la route. Le défaut majeur du Spider est repris, à savoir l’essieu arrière rigide. Si la suspension arrière reçoit des ressorts à lame simple, à l’arrière elle hérite de ressorts hélicoïdaux. Elément incontournable dans la panoplie de la sportive, un différentiel autobloquant à 25% complète la transmission. Cependant, il est insuffisant pour gommer les effets de la prise de poids de la Dino et de son manque d’agilité sur petites routes. Le confort s’en retrouve également pénalisé et accepter de voyager aux places des passagers n’a rien d’une sinécure. En bonne propulsion qui se respecte, la Dino hérite d’un tempérament survireur, sans pour autant donner trop des frayeurs au conducteur, comme c’est souvent le cas avec les anciennes « props ». Les quatre freins à disque à servo et à trois pistons (à l’avant et à l’arrière) permettent de freiner sans trop de peine les ardeurs de cette grande 2+2. Une remise à niveau globale fut mise sur le marché à la fin de l’année 69, sous l’impulsion d’Enzo lui-même, avec la commercialisation de la Dino 2400. Les suspensions indépendantes et à fort débattement marquent un revirement important et métamorphosent à elles seules le visage de l’italienne. Leur guidage se fait via des jambes télescopiques, des bras obliques et des leviers transversaux. Elle empreinte tout ce mécanisme à une autre Fiat : la 130. Les pneumatiques feront aussi l’objet d’une nouvelle étude, avec les Michelin XWX qui gagnent en largeur (de 185 à 205 mm) et surtout, qui ne sont plus montés sur chambre à air. Dernier point, le freinage se voit lui aussi amélioré…

ACHETER UNE FIAT DINO Coupé

Le coupé Fiat Dino traîne comme un boulet une mauvaise réputation, la faute au 2 litres en aluminium. Fragile, ce petit V6 l’est assurément mais un usage adéquat (respect des temps de chauffe par exemple) et un entretien minutieux évitent les mauvaises surprises. Rien d’extraordinaire là-dedans pourtant… Le coupé Dino 2400 est plus costaud et semble avoir mieux résisté aux propriétaires peu scrupuleux. Dans les deux cas, la bonne nouvelle est que la distribution se fait par chaîne. De quoi faire des économies mais ça ne vous dispensera pas de vérifier quand même contrôler qu’elle est correctement tendue. La corrosion est à contrôler et il ne faut pas s’étonner si vous rencontrez certains problèmes électriques. Encore que, mes deux connaissances qui possèdent un Coupé 2400 ont été épargnées par ces tracas. Les soucis réels concernent davantage le prix et la disponibilité des pièces. Le mieux reste de demander quelques tuyaux à la personne à qui vous achetez la voiture (bonnes adresses, etc…). Le prix auxquel les Coupés Dino se vendent varie selon les annonces mais ne vous faites pas avoir par les vendeurs les plus optimistes et gardez à l’esprit qu’un exemplaire parfait ne se négocie pas à plus de 18 000 €. Qui dit état parfait dit jantes d’origine, particulièrement onéreuses car demandées…

CONCLUSION

:-)
V6 Ferrari d’anthologie
Moteur 2 litres rageur
Sonorité
Design avant-gardiste
Autobloquant
Boîte ZF sur le 2.4
Distribution par chaîne
2.4 fiable !
Intérieur luxueux
Cote encore assez basse
:-(
V6 2 litres fragile
Prix et disponibilité des pièces
Consommation
Essieu arrière rigide sur le 2 litres
Coupé typé GT
Blason Fiat

Au-delà d’une ligne qui ne prend pas une ride, le Coupé Fiat Dino recèle en lui des qualités exceptionnelles avec en premier lieu sa mécanique d’origine Ferrari et sa faible diffusion sur notre territoire. La version 2400 ne souffre pas de défaut particulier et permet un usage plaisir en toute tranquillité. Ne commettez donc pas la même erreur que ceux qui ne la jugent que sur son blason…

Nous remercions Jérôme pour la présentation de son superbe coupé Fiat Dino 2400.



Comparez les tarifs d'assurance pour une FIAT DINO Coupé
photos
dino_coupe_01.jpgdino_coupe_02.jpgdino_coupe_03.jpg
dino_coupe_04.jpgdino_coupe_05.jpgdino_coupe_06.jpg

>Voir toute la galerie photos FIAT DINO 2400 COUPE

AVIS
AVIS > AVIS FIAT > AVIS DINO Coupé
Vous possédez une FIAT DINO Coupé ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des FIAT DINO Coupé ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur FIAT :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE