L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ZAGATO > AUTECH Stelvio






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (26-05-2005)

ZAGATO
AUTECH
Stelvio
(1989 - 1991)

700 000 Francs environ (1989)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ZAGATO AUTECH Stelvio
MOTEUR
Type: 6 cylindres en V à 60°, 24 soupapes, 2 x 2 arbres à cames en tête.
Position: longitudinal AV
Alimentation: injection électronique intégrale + turbocompresseur avec intercooler.
Cylindrée en cm3: 2 960
Alésage x course : 87 x 83
Puissance ch DIN à tr/mn: 290 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 97,97
Couple maxi en mkg à tr/mn: 41 à 2 800
Couple au litre en mkg : 13,85
TRANSMISSION

AR
Boîte de vitesses (rapports): Automatique 4 rapports.
POIDS

Données constructeur en kg: 1 540
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 5,31
ROUES
Freins : AV et AR à disques ventilés + ABS.
Pneus : AV et AR 225/50 VR 16.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: ND
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : ND
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : ND L/100 Km.

Voici les premières esquisses telles qu'elles furent présentées aux dirigeants Japonais d'Autech.


C'est sur la base de maquette que la validation du style a été figée.


Sur cette vue, on aperçoit bien le renflement des ailes avant qui cachent les rétroviseurs.


Le profil de la Zagato Autech Stelvio est des plus classiques. C'est le traitement des détails qui innove...


Les prises d'air sont la signature Zagato...


Une structure en alu qui est habillée d'une peau du même métal formée à la main !

BIEN :-)
Rareté
Construction soignée et à la main
Caractéristiques techniques
Look à part…
PAS BIEN :-(
… qui plaît à peu de gens !
Notoriété ?
Boîte auto imposée
Impossible à ramener en France ?


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 26-05-2005

ESSAI NON TRANSFORME…
La noble firme Zagato, fondée en 1919, s'est toujours distinguée par des design novateurs et avant-guardistes. Et comme toutes les firmes qui défrichent le terrain, la réussite n'est pas toujours au bout du crayon. Aussi, lorsque Nissan passe un accord avec Zagato pour concevoir le premier modèle de la firme Autech qui doit proposer des voitures de designers, la Zagato Autech Stelvio est présentée avec un design pour le moins particulier et personnel. A 700 000 Francs l'unité à l'époque, il fallait avoir un amour inconsidéré pour Zagato et Nissan...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

C'est en 1919 qu'Ugo Zagato a fondé la firme portant son nom. Tout au long de sa vie, notre italien a toujours porté haut et fort les couleurs de son officine. Depuis sa création, de nombreuses réalisations exceptionnelles par leur beauté et leur efficacité aérodynamiques. Alfa Romeo, Aston Martin, Lancia et d'autres constructeurs ont pu garnir officiellement ou officieusement dans leurs catalogues les réalisations du maître italien. Dans les réalisations les plus marquantes dans l'esprit du public, on retiendra l'Alfa Romeo Zagato TZ2, l'Alfa Romeo Giulietta SZ puis Giulia Junior Z ou encore l'Aston Martin DB4 GTZ. Mais au-delà des simples études de design, Zagato est un constructeur à part entière puisqu'il produit également les modèles qu'il propose dans ses ateliers. En 1968, ce sont Gianni et Elio Zagato qui prennent la succession d'Ugo alors disparu. Ils poursuivent le développement de la firme et ouvrent même une antenne au Japon (Zagato Japan Co. Ltd) et va collaborer étroitement avec la firme Nissan. Nous sommes alors à la fin des années 80, et Zagato a déjà conçu et produit avec succès les Aston Martin Vantage Zagato en coupé et en version Volante, le Spyder Maserati Biturbo et l'Alfa Romeo ES30 qui deviendra l'Alfa Romeo SZ. C'est également le moment que choisi Nissan pour explorer un segment de marché disparu : celui des autos exclusives et personnelles. Et pour ne pas faire de confusion avec la marque Nissan, les dirigeants japonais vont créer une nouvelle marque : Autech. C'est donc par cette première collaboration que Zagato et Autech vont livrer au public et amateurs le résultat de leur première étude : la Zagato Autech Stelvia. Présentée en mars 1989 au salon de Genève, les réactions du public son mitigées tant son physique étonne et dérange…

DESIGN
Les premières esquisses et maquettes ont été montrées et soumises à validation auprès de Shinichiro Sakurai, président d'Autech. Dès les premiers dessins, les designers ont privilégié l'exploration, non pas de formes nouvelles, mais surtout d'intégration de détails encore jamais vu à ce jour. La ligne générale de la Zagato Autech Stelvio est donc des plus classiques avec une forme des carrosserie coupé 3 volumes. Premier détail nouveau pour l'époque, une ligne de caisse au niveau des vitres latérales plus basse obligeant ainsi les designers à quelques effets de style pour faire remonter la ligne de caisse à la même hauteur que la malle de coffre. D'une manière générale, les surfaces vitrées importantes favorisent une grande clarté dans l'habitacle. Les flancs de la voiture sont très marqués avec une nervure qui court tout du long. En revanche, la proue de la Zagato Autech Stelvio est des plus déroutante avec pèle mêle : des phares plutôt classiques de dessin, une calandre curieuse en forme de " U " inversé et surtout un renflement dans le capot qui part des phares et s'élargit vers l'extérieur. Un peu comme si on avait greffé un morceau de capot avant d'une autre automobile plus large. Il faut se mettre côté conducteur pour comprendre que ces ailes avant retravaillées intègrent les rétroviseurs et des prises d'air moteur ! Original à défaut d'être jugé élégant. Sur les flancs arrière, là encore, quelques prises d'air ont été aménagées. L'arrière est finalement très simple comparé au reste de l'auto et un peu de la même veine que la poupe de l'Alfa Romeo SZ. Les feux arrière forment un large bandeau qui s'étale sur toute la largeur de la caisse et est uniformément noir. Dernier détail amusant et encore surprenant, les jantes au dessin très particulier puisqu'elles sont comme des flasques de roues. Seul un petit " Z " est au centre de la roue et sur chaque roue une prise d'air est la seule aération. On croirait voire des enjoliveurs de Citroën BX TGE ! Mais nous ne sommes pas dans la même gamme de prix… L'habitacle offre une finition toute tendue de cuir crème (tout du moins sur le premier exemplaire dévoilé) et présente une qualité de réalisation intéressante et de qualité. Toutefois, il serait intéressant de pouvoir constater si la finition résiste à l'usure du temps avec honneur, au moins mieux que dans les Alfa Romeo SZ.

Une peau sculptée à la main !!
La Zagato Autech Stelvio présente la particularité d'avoir été scupltée à la main... ou plutôt au marteau ! Des ouvriers, que l'on pourrait qualifier d'artistes, tant leur savoir-faire est grand, partent donc d'une feuille d'aluminium. Puis ils la forment au marteau pour la sculpter et lui donner la forme requise. Dans l'industrie, ce sont des immenses presses qui forment les tôles, pour la Zagato Autech Stelvio ce sont des magiciens qui les façonnent avec passion et talent ! Ce procédé n'est pas nouveau puisqu'il était déjà utilisé sur la technique "Superleggera" du carrossier Touring. Aston Martin fut notamment un gros utilisateur de cette technique puisqu'il faudra attendre l'Aston Martinb DB7 pour que la production s'industrialise plus. Mais les grosses Aston Martin V8 et Vantage ont poursuivi ce processus de fabrication. Bien entendu, au-delà de la beauté du geste, en cas d'accident, les coûts de remise en état sont très chers et très peu de carrossiers ont suffisamment d'expérience et de savoir-faire pour réparer ce type de carrosserie...

MOTEUR
Pour motoriser son coupé exceptionnel et rare à plus d'un titre, Autech et Zagato ont repris en fait la base mécanique d'un des coupés les plus performants dans le catalogue Nissan : la Nissan 300 ZX ou encore appelée Fairlady au Japon. C'est donc le V6 3 litres turbo mais qui développe dans cette variante spécifique 290 ch et 41 mkg de couple. Voilà donc des valeurs supérieures au coupé japonais, mais qui semble logique compte tenu de la différence de tarif et d'exclusivité entre les deux modèles (une Zagato Autech Stelvio valait alors plus de 2 fois un coupé Nissan 300 ZX). Seule différence avec le coupé Nissan 300 ZX, c'est la monte obligatoire d'une boîte automatique à 4 rapports sur le coupé Zagato Autech Stelvio. Nous ne possédons pas de chiffres de performances, malgré nos différentes recherches dans la presse de l'époque, mais il y a fort à parier qu'il ne faut pas s'attendre à des performances époustouflantes : une boîte automatique, un poids de 1 540 kg (malgré une carrosserie tout alu !) et 290 ch semblent en effet un peu juste pour afficher des performances canon. Mais il faut bien se rappeler que la Zagato Autech Stelvio n'était alors pas conçu pour affoler les chronos mais pour être une auto de designer. De ce point de vue là, l'objectif est atteint !

CHASSIS
Avec sa coque autoporteuse, la Zagato Autech Stelvio affiche des dessous très classiques. Il en va de même pour ses suspensions avec des solutions retenues éprouvées comme des roues indépendantes avec ressorts hélicoïdaux. Les quatre freins à disques sont ventilés et secondés par un ABS. La direction est à crémaillère assistée. Mais le plus remarquable sur la Zagato Autech Stelvio, est sa coque et sa carrosserie totalement en aluminium. Les carrossiers-formeurs partent de la cellule centrale réalisée en aluminium puis sculptent et forment à la main chaque panneau de carrosserie comme au bon vieux temps des carrosseries " Superleggera " qui avaient été utilisées sur les Aston-Martin DB4, Aston-Martin DB5 et DB6 par Touring, et également sur certaines Ferrari. Rien que pour ce procédé, la Zagato Autech Stelvio vaut le détour et mérite d'avoir existé, car cela nous rappelle que l'automobile, au sens noble du terme, peut être considéré comme un art à part. Un véritable coup de chapeau donc aux hommes qui ont su et savent encore façonner de leurs mains des formes de carrosserie à l'heure ou la standardisation et les machines ont pris le dessus. Nous ne pourrons en revanche émettre le moindre avis ou sentiment sur le comportement routier de la Zagato Autech Stelvio, puisque malheureusement, nous n'avons pas eut encore la chance d'en croiser une, et encore moins d'en conduire une. Si un propriétaire souhaite se manifester, il sera le bienvenu...

ACHETER UNE ZAGATO AUTECH Stelvio
Nous ne sommes pas le premier avril et pourtant ce paragraphe pourrait bien y ressembler. Avec 203 exemplaires produits seulement et vendus exclusivement à des collectionneurs et/ou amateurs japonais, il ne faut pas espérer en croiser une sur nos routes hexagonales. Alors en trouver une dans les petites annonces de vos magazines favoris… pas d'espoir. Il faudra attendre les grandes ventes aux enchères internationales pour tenter d'en capturer une, mais à quel prix ? Impossible de déterminer une cote pour une auto qui a tout de même été vendue à plus de 700 000 francs (soit 106 714 euros) en 1989 ! Si la mécanique d'origine Nissan pourra être entretenue encore sans trop de difficultés et affiche certainement une fiabilité digne de la réputation de la marque japonaise. Le plus gros problème pourrait venir des éventuels accessoires spécifiques qui viendraient à tomber " en carafe " ou encore des pièces de carrosserie en aluminium et formées à la main. Le recours à des carrossiers experts sera alors certainement indispensable… Acheter une Zagato Autech Stelvia relève non seulement d'une abnégation et d'une admiration sans limite pour le carrossier italien, mais en plus, il vous faudra accepter de rouler avec que sur circuit fermé, cette auto n'ayant jamais été homologuée en France à notre connaissance…

:: CONCLUSION
Cela peut ressembler à un gag ou à un simple concept car, mais la Zagato Autech Stelvio a bel et bien existée, même si elle n'a été produite à la main qu'à 203 exemplaires seulement. Vendue à l'époque une somme folle, avec des arguments mécaniques pas avérés ou tout du moins mal exploités, elle demeure aujourd'hui encore une bizarrerie de la production automobile internationale. Les modèles existants passent des jours heureux chez des propriétaires passionnés des productions de Zagato, très prisé au pays du Soleil Levant...

PRODUCTION
Total Zagato Autech Stelvio : 203 ex.


Devis d'assurance pour une ZAGATO AUTECH Stelvio

AVIS

Vous possédez une AUTECH Stelvio ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets ZAGATO sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE