L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RETRO > RENAULT > R8 GORDINI

RENAULT R8 GORDINI (1964 - 1970)

renault 8 gordini
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 10-02-2014

L'ECOLE DES CHAMPIONS !

Tout le monde se souvient de la Renault 8 Gordini. La Gord', comme la surnomme affectueusement ses admirateurs, su être la représentante de toute une génération qui connu les " Trente Glorieuses ". Pas trop chère, sportive à souhait, nécessitant une bonne dose de savoir-faire, et surtout habilement promue par une coupe monotype révélant toute une série de pilotes français, la Renault 8 s'est hissée au rang d'icône de la voiture de sport. L'Automobile Sportive revient sur ce mythe français toujours tenace…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

C'est au début des années 50 que Renault s'engage officiellement en compétition. C'est d'abord avec sa petite 4 CV 1063 (qui servit notamment de base à Jean Redélé pour créer son coach Alpine A106 première d'une longue lignée…), puis avec ses Dauphine 1093 que Renault réalise de nombreux coups d'éclats. La maniabilité de ses puces vitaminées alliées à des équipes solides constituées de pilotes de talents fut une véritable aubaine pour Renault. De nombreux pilotes passèrent par cette école Renault avant de devenir célèbres par la suite tel Gérard Larrousse. En 1962 Renault remplace sa Dauphine par la nouvelle Renault 8. Si son physique est des plus traditionnel et bien dans le ton de l'époque (une caisse très carrée genre boîte à savon), la nouvelle de la Régie recèle dans ses entrailles des nouveautés intéressantes. Si l'architecture générale est toujours le moteur placé en porte-à-faux arrière, ce dernier est en revanche tout nouveau par sa conception. Il va permettre ainsi quelques années plus tard au " sorcier ", Amédé Gordini de réaliser un moteur sportif. Dans les années 63, on verra quelques Renault 8 quitter les ateliers du garage Gordini boulevard Victor Hugo dans Paris avec un toit surbaissé.

amédée gordiniAMÉDÉE GORDINI : LE SORCIER
Amédée Gordini est né le 23 juin 1899 à Bazzano, en Italie du Nord, non loin de Bologne. Passionné de mécanique et amoureux de la vie, il laisse là sa toute jeune épouse et s'en va à Paris « pour voir combattre le boxeur Georges Carpentier » dit-il à ses amis. Arrivé dans la capitale française, il brûle rapidement ses maigres économies et, pour survivre, travaille chez Cattanéo à Suresnes. Dans ce petit atelier, il se penche sur les moteurs Fiat puis Simca sur lesquels il développe quelques idées personnelles pour les rendre plus compétitifs. La course va colporter rapidement son nom après les succès obtenus aux "24 Heures du Mans" ou lors du "Bol d'Or" notamment. Après la seconde guerre mondiale, Henri-Théodore Pigozzi, lui aussi d'origine italienne, lui propose d'associer son nom à la marque automobile française qu'il vient de créer : Simca. De 1946 à 1951, les Simca Gordini, frêles et fines, vont s'aligner au départ de toutes les épreuves européennes face aux Ferrari, Maserati, Alfa Roméo ou Talbot beaucoup plus puissantes. Lâché par son commanditaire, Amédée Gordini va pourtant faire survivre son écurie jusqu'en 1956 en engageant à tours de bras et à tours de force, des F1, des F2, des "barquettes sport" et des "coupés" dans toutes les épreuves du calendrier sportif international. Pour conduire ses autos "bleues", le plus français des italiens — ou le contraire — engage une pléiade d'excellents pilotes français : Maurice Trintignant, Robert Manzon, André Simon, Jean Behra, Jacky Pollet mais aussi des pilotes étrangers tels que le prodige argentin, Juan-Manuel Fangio, Bira, le prince du Siam, le brésilien Nano Da Silva Ramos ou les belges André Pilette ou Paul Frère. Malgré quelques subsides privées, et l'enthousiasme de quelques supporters, fin 1956, l'atelier du 69 boulevard Victor à Paris, Porte de Versailles — où les Gordini étaient conçues et construites — ferme définitivement ses portes : Amédée Gordini va entamer une troisième vie !

renault 8 gordinirenault 8 gordini

CARACTERISTIQUES


RENAULT R8 GORDINI 1100 (R1134) / 1300 (R1135)
moteur r8 gordini
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 8 soupapes arbre à cames latéral
Position : longitudinal AR
Alimentation : 2 carburateurs Solex double corps 40 PHH2 / 2 carbus Weber double corps 40DCOE
Cylindrée (cm3) : 1108 / 1255
Alésage x course (mm) : 70 x 72 / 74,5 x 72
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 80 à 6500 / 88 à 6750
Couple maxi (mkg à tr/mn) : 8,9 à 4000 / 12,7 à 5000
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (4) / (5)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : 4 disques (260)
Pneus Av-Ar : 135 x 380
POIDS
Données constructeur (kg) : 795 / 855
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 10,25 / 9,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 170 / 175
400 m DA : 19 / 17,3
1 000 m DA : 35 / 32,3
PRIX NEUF (1965) : 11.500 FF
COTE (2014) : 30.000 €
PUISSANCE FISCALE : 6 / 7 CV




PRESENTATION

"La Renault 8 Gordini doit permettre à toute une clientèle d'enthousiastes et d'amateurs de conduite sportive de satisfaire leur passion sans pour cela devoir investir plus que le prix d'une voiture de grande série ". C'est avec cette phrase que débute le dossier de presse diffusé à l'automne 1964. Le message est clair et correspond à la tendance de l'époque. Passé la reconstruction du pays et le redémarrage de l'économie, nous sommes alors en pleine période de croissance, et tout le monde veut en profiter, y compris les amateurs peu fortunés d'automobiles sportives.

Enfin, non contente d'être efficace et performante, la Renault 8 Gordini 1100 offre une présentation unique et spécifique. Dans une livrée intégrale bleue, elle se pare de deux bandes blanches qui courent tout le long de la carrosserie et qui marquera les esprits, comme plus tard les capots noirs mats dans les années 70. L'autre grande force de la Renault 8 Gordini, est son prix de vente évidemment très inférieur à celui des GT d'alors, mais également inférieur à la Mini Cooper S et à la Ford Cortina Lotus. Le succès commercial des Renault 8 Gordini est porté par un engagement en compétition couronné de succès. Un mois après la présentation des Renault 8 Gordini, elles triomphent en rallies au Tour de Corse, puis récidivent en 1965 et 66, devant les Alfa Romeo GTA et autres Porsche 911.

MOTEUR

C'est Amédé Gordini qui fut sollicité pour préparer la petite bombe de Billancourt. Reprenant le 4 cylindres de 956 cm3, déjà monté sur les Estafette et Caravelle, Amédé Gordini l'équipe d'un robuste vilebrequin à 5 paliers (le moteur des Renault 8 étant déjà doté d'origine des 5 paliers) qui doit lui permettre de supporter une augmentation notable de ses performances. La culasse a été redessinée et la cylindrée est portée à 1 108 cm3. Ce moteur est connu en interne chez Renault sous la dénomination R1134. Avec ses 77,5 ch DIN (donné pour 95 ch SAE à l'époque), ce bloc autorise des performances alors peu communes pour des véhicules de tourisme. Avec une vitesse maxi de 170 km/h en 1964, peu de berlines pouvaient alors rivaliser. La mythique DS19 plafonnait à 160 km/h et la cossue et traditionnelle Peugeot 404 peine à dépasser les 140 km/h !

La Renault 8 Gordini 1100 est équipée d'une boîte mécanique à 4 rapports. Si cela est normal pour l'époque, les sportifs et journalistes d'alors vinrent à regretter l'absence de cinquième rapport, d'autant plus que la commande de boîte manque de précision et d'agrément. Le " sorcier " du boulevard Victor a revu intégralement le châssis de la Renault 8 pour pouvoir passer la puissance au sol en toute quiétude, dès que le conducteur a assimilé le principe du tout-à-l'arrière. Les ressorts sont donc durcis et raccourcis, les demi-arbres de transmission arrière reçoivent deux amortisseurs et l'épaisseur des disques de freins est accrue.

EVOLUTION

Devant la pression des passionnés, des sportifs et de la presse, la Régie fait évoluer sa star dans le bon sens. Ainsi en 1966 apparaît la Renault 8 Gordini 1300. Reconnaissable extérieurement à sa calandre 4 phares et ses jantes plus larges, son capot arrière bleu bardé des deux mythiques bandes blanches abrite un nouveau moteur. Après de nombreux tests et essais effectués par Amédé Gordini, ce 1255 cm3 qui développe 88 ch DIN (soit 110 ch SAE) permet d'accroître très sensiblement les performances des bombes bleues. Avec une boîte à cinq rapports le tableau général est parfait. La concurrence directe est inexistante et la Renault 8 Gordini se pose en réelle icône chez les sportifs. Moins de 32 secondes au kilomètre DA et plus de 170 km/h malgré son physique d'armoire normande, la Renault 8 Gordini a conservé l'un de ses principaux atouts : son prix abordable pour (presque) tous.

coupe r8 gordiniLA COUPE R8 GORDINI
Un homme va vitre comprendre l'intérêt porté à cette auto louangée unanimement par la presse : Georges Fraichard, ancien Rédacteur en Chef du Magazine "Moteurs" et ami de Behra et Gordini. Il évoque l'idée de lancer une "Coupe" réservée à cette voiture et en parle avec Alain Bertaut et Pierre Allanet de "l'Action Automobile". Ceux-ci obtiennent l'assentiment de Robert Sicot, attaché aux Relations Extérieures de Renault. Il leur faut toutefois convaincre les organisateurs de courses qui craignent une désaffection du public face à « des pilotes néophytes au volant d'autos du commerce ». Les premières courses lèvent vite les réticences et le public se passionne pour les "bagarres" et autres "bourres" entre ces jeunes qui ne doutent de rien ! Dès son lancement, en 1966, certains d'entre eux se font remarquer au sein de cette "Coupe Renault 8 Gordini" : Jean-Luc Thérier, Alain Cudini, Jean-Pierre Jarier, Robert Mieusset, Jean-Claude Andruet, Jean-Pierre Jabouille, Michel Leclère… feront de belles carrières sportives alors que Michel Hommell y trouvera la vocation de Patron de Presse et Hugues de Chaunac celle de Directeur d'Ecurie.

En 1970, après très peu d'évolutions, si ce n'est des coloris différents avec toujours les deux bandes blanches, la Renault 8 termine sa carrière. Elle tourne la page de toute une époque tant dans le monde automobile que chez Renault. Les propulsions avec moteur arrière disparaissent progressivement du catalogue de la Régie et cet esprit " Salut les Copains " s'évanouit pour laisser la place à l'industrialisation. La Coupe Gordini, change elle aussi radicalement puisque le 28 septembre 1970, le drapeau à damier salut une dernière fois les Renault 8 Gordini maculées d'huile et bosses qui quittent la piste.

CHRONOLOGIE R8 GORDINI
1962: Commercialisation de la Renault 8. Elle est destinée à remplacer la Dauphine.
1964 : En octobre, présentation de la Renault 8 Gordini 1100 de 95 ch SAE.
1965 : Des carburateurs Weber remplacent les Solex en première monte sur certaines Renault 8 Gordini.
1966 : Montée en régime avec le nouveau moteur 1300 cm3 pour la Renault 8 Gordini 1300. Elle est en outre dotée d'un équipement enrichi et son moteur développe 110 ch SAE et est adjoint d'une boîte mécanique à 5 rapports.En avril, démarrage de la célèbre Coupe Renault 8 Gordini.
1968 : Quelques détails d'équipements évoluent et désormais 4 coloris sont disponibles.
1970 : Fin de la production en juin des Renault 8 Gordini après 11 607 exemplaires.

jour g r8 gordiniLE JOUR G
Les 18 et 19 juillet 1970 sur le Circuit Paul Ricard du Castellet, dans le cadre du jour G, la remplaçante de la Renault 8 Gordini, la Renault 12 Gordini, est dévoilée. Autre époque, autres techniques, la nouvelle venue est une traction avant avec moteur avant. Les aficionados de la Renault 8 Gordini crient au scandale, mais il faut bien se rendre à l'évidence. La Renault 8 Gordini continue pourtant sa moisson de succès, le plus souvent "améliorée" par des spécialistes (en Groupe 2) ou "bidouillée" par des amateurs (en Groupe 5). On la retrouve ainsi au pied des courses de côte, sur le parking d'hypermarchés pour un slalom ou au départ d'une spéciale de rallye où elle continue à faire vibrer les foules. De 1964 à 1970, plus de dix mille "Gorde" (2626 type R 1134 et 8981 type R 1135) ont été fabriquées dans l'usine voulue par Pierre Lefaucheux, à Flins, en bord de Seine. 50 ans plus tard, elle est toujours vénérée et bichonnée par les amateurs qui en ont fait un modèle de collection incontournable...

ACHETER UNE RENAULT 8 GORDINI

kit gordiniLe fait qu'une auto sportive ancienne soit adulée et devenue mythique présente au moins un avantage : sa cote relativement élevée lui permet d'être restaurée correctement sans occasionner de grosses pertes financières à la revente. Autre avantage, les pièces sont souvent refabriquées car la demande est forte et les spécialistes nombreux. Alors acheter une Renault 8 Gordini, histoire sans problème ? Non bien entendu car il faut éviter les pièges suivants avant de se précipiter : être certain d'acheter une vraie Gordini (se référer au numéros de châssis) et non une Renault 8 S modifiée, éviter les autos ayant subit les affres de la course, acheter une auto complète, car certains accessoires sont difficiles à trouver. Autre écueil à éviter, la corrosion. Comme bon nombre d'autos de cette époque, la corrosion peut faire des ravages et les travaux de réfection en carrosserie coûtent fort cher.

Pour une Renault 8 Gordini 1100 en bon état d'origine il faut désormais compter jusqu'à 20.000 € et pour une 1300 il ne faut pas espérer moins de 30.000 €. Attention, la cote de ces belles bleues ne cesse de monter. On peut même trouver fréquemment dans les annonces des modèles (restaurés ou en parfait état) à plus de 30.000 € ! Et le récent retour en grâce de la "griffe" Gordini au sein de la gamme Renault Sport n'a fait qu'accentuer le phénomène...

PRODUCTION RENAULT 8 GORDINI 1100 (10/1964 à 06/1966) : 2626 exemplaires / R8 GORDINI 1300 (07/1966 à 06/1970) : 8981 ex.
TOTAL : 11.607 exemplaires

r8 gordini tour de corse 1969LA RENAULT 8 GORDINI EN COMPETITION
La Renault 8 Gordini s’est illustrée en rallye dès 1964 avec une extraordinaire performance au « Tour de Corse », 4 véhicules dans les 5 premiers dont la victoire de Jean Vinatier. Il s’en suivra un palmarès impressionnant jusqu’en 1970. Fort de ce succès, c'est en toute confiance que les Renault 8 Gordini s'alignent au prestigieux Rallye Monte-Carlo en janvier 1965. Hélas, ce sera l'échec, très vite oublié après les victoires au classement général de Jean Vinatier au "Rallye Lyon Charbonnières" et de Pierre Orsini au "Tour de Corse". Pour 1966, Jacques Féret confie une auto bleue à un pilote suédois Bengt Jansson en complément de Jean Vinatier, incontournable pilote français. Malgré ce choix judicieux, ce ne sera guère mieux au Monte-Carlo mais, par contre, lors des "24 Heures de Spa Francorchamps" Vinatier/Bianchi, Piot/Andruet et Orsini/Vacca enlèvent la très médiatique "Coupe du Roi" avec leurs trois Renault 8 Gordini quasi de série. Quelques semaines plus tard, le parisien, Jean-François Piot, après avoir terminé brillamment quatrième lors de la redoutable "Coupe des Alpes", enlève à son tour le "Tour de Corse" signant donc la troisième victoire consécutive de la Renault 8 Gordini sur les terres corses. Notons encore que Mauro Bianchi gagne le "Grand Prix de Macao", course disputée dans cette lointaine colonie portugaise enclavée en Chine. En 1968, Jean-Pierre Nicolas remporte le Rallye du Maroc et en janvier 1969, Jean-Luc Thérier signe un autre authentique exploit : la victoire en Groupe 1 (Tourisme de série) doublée d'une extraordinaire cinquième place au classement général lors du Rallye Monte-Carlo. Ce sera le point d'orgue de cette Renault 8 Gordini, désormais icône du sport automobile français. La même année, le belge Jean-Marie Jacquemin termine septième de l'exigeante "Coupe des Alpes" (1° en groupe 1) et en 1970, Jannick Auxemer y remporte le Critérium français des Circuits en Tourisme de série.

CONCLUSION

:-)
Icône du bleu de France
Fiabilité mécanique
Caractère
Performances en 1300
Boîte 5 (1300)
:-(
Surcote !
Conduite délicate pour les profanes
Finition
Corrosion
Attention aux fausses !
Rare en strict état d'origine

Véritable icône d'une génération, la R8 Gordini est devenue un collector qui s'arrache à prix d'or et fait aujourd'hui cher payer son statut peu commun dans la gamme Renault. Il faut dire qu'avec le temps, les vrais beaux exemplaires d'origine ne sont plus si faciles à trouver et, malgré des performances largement dépassées, la "Gorde" offre toujours un caractère affirmé pour qui aime le pilotage sans artifice et la glisse !



Comparez les tarifs d'assurance pour une RENAULT R8 GORDINI




AVIS
AVIS > RENAULT > R8 GORDINI

c'est une voiture que j'ai depuis 6 ans,et j'en suis amoureux car c'est un vrai bijou.fiabilité exélente,entretien courant mais un petit peu cher (pièces),consommation normale,sauf,quand on y rentre dedans elle boit 17-18l/100.le seul problème que j'ai,je ne trouve pas quelqu'un de capable pour me la régler !!! a bon entendant,je suis preneur.merc... lire la suite

Lire tous les avis sur les RENAULT R8 GORDINI
Vous possédez une RENAULT R8 GORDINI ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des RENAULT R8 GORDINI ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur RENAULT :
Annonces
Liens
Actualites
Actualites
RECHERCHE