L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FERRARI > F355 Challenge






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (30-04-2009)

FERRARI
F355
Challenge
(1995 - 2001)

217 000 Euros (01/04/2004)
NC CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI F355 Challenge
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 40 soupapes, 2x2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal central AR
Alimentation: Gestion électronique intégrale Bosch Motronic M2.7.
Cylindrée en cm3: 3 496
Alésage x course : 85 x 77 mm
Puissance ch DIN à tr/mn: 380 à 8 250
Puissance au litre en ch DIN : 108,69
Couple maxi en mkg à tr/mn: à 4 200
Couple au litre en mkg :
TRANSMISSION
AR + différentiel autobloquant
Boîte de vitesses (rapports): mécanique 6 rapports en position transversale.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 355
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,56.
ROUES
Freins : 4 disques ventilés + ABS
Pneus : Pirelli rain PZero AV 225/40 ZR 18 et AR 265/40 ZR 18 (ou slick AV 245/265-18 et AR 305/645-18).
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: ND
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : ND
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : ND L/100 Km.

>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de FERRARI F355 Challenge cliquez ici !

BIEN :-)
Ligne d'origine préservée
Esprit Racing
Performances
Mécanique d'exception
Châssis amélioré
Freins endurants
PAS BIEN :-(
Où en trouver ?
Confort relatif !
Attention aux fausses !
Rares en bon état ?
Pas toutes immatriculées
Prix d'achat

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (30/04/2009)

PILOTES GENTLEMEN
Porsche avait ouvert la voie au Challenge mono-marque, mono-produit avec la Porsche Cup. Le week-end, des (heureux) propriétaires de Porsche 944 Turbo, puis de Porsche 911 se livraient à des batailles à couteaux tirés ! Le retour des Gentlemen Drivers des années 60. Fort de ce constat, Ferrari tente l'aventure en 1993 avec le Challenge Ferrari. Mission remplie, le succès est au rendez-vous et près de 50 Ferrari 348 " coursifiées " s'affrontent les week ends sur circuit. Avec la Ferrari F355, Maranello passe la vitesse supérieure et améliore sa berlinette qui devient la F355 " Challenge "...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Dans les années 50 et 60, la législation automobile et les compétitions en plein essor, permettaient alors aux passionnés de voitures de sport de venir par la route aux épreuves automobiles, faire la course, et repartir ensuite toujours par la route avec leur auto immatriculée. A la fin des années 70, cette pratique est devenue quasi anecdotique en raison du fossé toujours plus grand séparant les voitures de routes, et celles de course pour jouer la victoire. Rien que les pneus slicks, interdits sur route ouverte, ont évidemment contraint les pilotes à venir avec leur voiture de course sur un plateau. Mais l'apparition des courses mono-marques ou mono-modèles, comme la Porsche Cup par exemple, ont changer la donne. Le principe est simple : un seul modèle d'auto admise, des modifications mineures et très réglementées permettent aux amateurs et propriétaires de Porsche 944 Turbo puis de 911 RS de venir se mesurer en course, comme les grands ! Ferrari n'est pas aveugle à ce qui se passe chez son rival allemand et le succès de cette formule l'incite à créer dès 1993 le Challenge Ferrari sur des Ferrari 348 dotées de quelques équipements de course. D'abord uniquement en Italie, ce Challenge va rapidement s'exporter et devenir international pour le plus grand plaisir des fans du cheval cabré et des propriétaires des berlinettes Ferrari à moteur V8. En 1995, l'arrivée dans la gamme Ferrari de route de la F355 va amener la nouvelle Ferrari F355 Challenge. Une aubaine pour ces pilotes gentlemen.

DESIGN
On retrouve heureusement les lignes de la Ferrari F355 tracées avec un succès sans égal par Pininfarina et sa soufflerie. Véritable héritière stylistique de la lignée des Ferrari 348, la F355 Challenge a en revanche, comme ses sœurs de la série, abandonné quelques excentricités très " eighties " comme les feux arrière carrés derrière la grille pour de classiques feux ronds. De même les lignes se sont adoucies par rapport à la 348 gagnant à la fois en grâce et en élégance. Une grâce qui se mue en agressivité et sportivité sur la F355 Challenge puisque l'assiette est abaissée, les roues sont plus larges avec un carrossage plus négatif ce qui accentue la sportivité de cette berlinette de course. En digne voiture de compétition, la F355 Challenge laisse peu élégamment dépasser de ses boucliers avant et arrière ses anneaux de remorquage, en cas de panne ou accident sur le circuit. Toute la partie basse de la coque, comme sur les modèles de série profite d'une aérodynamique soignée avec un carénage qui améliore les flux d'air sous l'auto et favorise l'effet de sol (comme une ventouse). Cela permet ainsi aux F355 de se dispenser d'un aileron disgracieux. Mais il est à noter que dès 1999 les F355 Challenge gagneront un aileron arrière qui contribuera à améliorer la déportance et donc les vitesses de passage en courbe. L'habitacle peut sembler identique à une F355 de série pour le profane, mais l'amateur avisé détectera de nouveaux sièges baquets avec un arceau cage et des harnais. Tout les insonorisants ont été retirés pour gagner du poids, et certains pilotes faisaient également le choix de la suppression du climatiseur. Pour les besoins de la course, un extincteur est également monté de série. Enfin on retrouve toujours avec plaisir la grille métallique et le fin levier surplombé de sa boule… Dans les petits détails, le monogramme " Challenge " stylisé est accolé à celui de " F355 " sur la poupe de l'auto.

MOTEUR
Bien que la mécanique d'origine de la F355 de série soit particulièrement performante et bien conçue, les ingénieurs de Maranello ont toutefois du repenser à de nombreux détails liés à une utilisation intensive en course. Afin que les pièces mobiles soient toujours idéalement lubrifiées, le système de lubrification est optimisé pour être plus efficace. Les ventilateurs de refroidissement sont plus grands pour que le V8 à 40 soupapes respire le mieux possible. Tous les supports de boîte et de moteur sont remplacés par des modèles plus résistants et l'échappement est plus efficace et plus sonore ! Le résultat du travail des ingénieurs portent la puissance à 380 ch à 8 250 tr/mn, soit un progrès de 60 chevaux par rapport aux dernières Ferrari 348 Challenge ! Les concurrents étaient strictement surveillés par les contrôles des commissaires techniques du Challenge Ferrari et les V8 n'avaient le droit qu'à des simples mises au point. La boîte de vitesses est disposée transversalement et est à six rapports (avec marche arrière).

CHASSIS
Le châssis est repris des F355 standard. Fort logiquement on retrouve donc un châssis portant en acier à tubes soudés de sections variables. Un châssis auxiliaire sur lequel est greffé le groupe motopropulseur l'accompagne selon une méthode largement éprouvée chez Ferrari (la Ferrari BB 512i était déjà conçue ainsi). La carrosserie est donc posée telle une peau sur le châssis et est composée d'aluminium et d'acier selon les pièces. Les quatre roues sont indépendantes et sont fixées sur des suspensions à quadrilatères superposés. L'amortissement de la version de série est conservée avec son contrôle actif électronique pour limiter les variations de l'assiette selon les circonstances dynamiques de la voiture. Un point d'autant plus utile en course (à comparaison d'un usage route) où l'importance de pouvoir freiner le plus tard et le mieux possible afin de jouer au mieux sur le transfert des masses est vital. Quatre disques ventilés se chargent justement de freiner l'auto au mieux et surtout longtemps avec un ABS qui pouvait être déconnecté pour les pilotes exigeants. Les roues de 18 pouces étaient chaussées soit de pneus slicks Pirelli 245/265-18 AV et 305/645-18 AR ou de pneus " rain " (pluie) Pirelli PZero 225/40 ZR 18 AV et 265/40 ZR 18 AR.

ACHETER UNE FERRARI F355 Challenge
L'achat d'une Ferrari F355 Challenge d'occasion aujourd'hui ne peut être que le résultat d'une recherche et d'une démarche intellectuelle mûrement réfléchie. Si aujourd'hui une F360 Challenge (et bientôt la F430) dispose officiellement d'une version route, la Stradale, ce n'était pas exactement le cas officiellement ou tout du moins régulièrement en France. Les Ferrari F355 Challenge ont donc en général toutes couru en course, ce qui n'est pas toujours le cas, des Ferrari 360 Challenge Stradale. Une F355 " de route " suffira largement même dans le cadre de sorties circuits clubs. Il faudra donc être un véritable passionné des F355, et un vrai connaisseur pour se porter acquéreur d'une version Challenge. Elles ont souvent subit les affres de la compétition : boîtes abîmées, châssis " travaillés ", peinture criblée d'éclats sur la face avant, avec des traces de gommes sur les bas de caisse, trains roulants sollicités… Difficile de donner un tarif sur des autos que l'on ne voit que trop rarement dans les petites annonces françaises et qu'il ne faudra pas hésiter à aller chercher à l'étranger. Comptez environ 75 000 euros, sachant que les tarifs peuvent varier selon l'état mais aussi le pedigree de l'auto (qui l'a utilisée en Challenge Ferrari et avec quel palmarès). L'entretien reste exigeant tant en interventions régulières qu'en coût. L'usage de slicks routiers est efficace sur circuit mais en revanche sur route, le bruit de roulement est très présent. Enfin, avant d'acheter, il sera utile de vous faire confirmer par Ferrari que le numéro de châssis de l'auto convoité correspond bien à une vraie Challenge et non une F355 " coursifiée " car les propriétaires de F355 pouvaient faire modifier leur auto pour participer aux courses.

:: CONCLUSION
Attention, vous êtes face à une véritable berlinette transformée pour les bonnes causes de la compétition. Certaines Ferrari F355 Challenge ont été immatriculées et permettent ainsi à leurs heureux propriétaires de se rendre de circuits en circuits pour les sorties clubs. Mais que l'on ne s'y trompe pas, l'usage de cette F355 Challenge est exclusif et éprouvant. Une version de route " standard " sera amplement suffisante et enthousiasmante pour la majorité d'entre-nous. Seuls les accrocs aux vraies voitures de course seront comblés, à condition d'en trouver une en bon état, immatriculée et d'y mettre le prix...

CHRONOLOGIE
1993 : Création du Challenge Ferrari. Les clients Ferrari roulent au Challenge avec leur 348 TS et TB de série, immatriculée avec quelques modifications.
1994 : Ferrari commercialise une version spéciale 348 Challenge, sur la base de la nouvelle Ferrari 348 GTB
Le Challenge Ferrari s'exporte vers d'autres continents afin d'augmenter les ventes de Ferrari à l'export.
1995 : Commercialisation de la Ferrari F355 Challenge qui est basée sur la Ferrari F355 " classique ".
1999 : La Ferrari F355 Challenge évolue : aileron arrière plus large.
2000 : La Ferrari F360 Challenge est désormais admise au Challenge Ferrari et deux catégories co-existent pour que la F355 Challenge puisse continuer à courir.
2001 : Arrêt des F355 Challenge dans la compétition.


Devis d'assurance pour une FERRARI F355 Challenge

AVIS

je possède cette voiture depuis onze ans. j'ai du effectuer beaucoup de frais dessus car elle sortait de compétition ( freins, amortisseurs, boite, échappement). c'est une voiture très saine, à l'équilibre remarquable, même sous la pluie, et ce, malgré l'absence de toute aide électronique. Une auto à l'efficacité redoutable sur circuit. Sur la route en revenche, dès que l'on quitte les grands axes, la moindre bosse devient un supplice, et la conduite devient pénible. Mais je possède une vraie Ferrari, construite pour la course, comme elles l'étaient toute, à l'origine de la marque. Et puis, c'est une des rares 355 challenge à être pourvue d'une carte grise. ...
Lire tous les avis sur la FERRARI F355 Challenge

Vous possédez une F355 Challenge ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets FERRARI sur le forum :
Forum
RECHERCHE