stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

test dunlop ascari

test dunlop audi r8

test dunlop audi s4

test sport maxx rt

test dunlop audi tts

test dunlop bmw z4

test dunlop z4 pluie

- Offre partenaire -

test pneu dunlop sport maxx

TEST PNEUS DUNLOP SPORT MAXX ET SPORT MAXX RACE

C’est en Espagne, sur le circuit d’Ascari, que Dunlop a choisi de faire essayer ses nouveaux pneus. Le premier est dédié aux supercars, alternant trajets routiers et sorties circuits. Le second, davantage destiné aux véhicules sportifs plus accessibles, est la quatrième génération des pneus Sport Maxx. Une invasion massive et, surtout, une occasion de rééditer des tailles laissées à l’abandon par les fabricants premium…

C’est donc dans les environs de Malaga que nous avons été conviés afin de tester les nouveaux pneus Dunlop. Au programme, une phase de roulage sur route ouverte en BMW Z4 28i, un essai circuit avec des Audi S4 V6T et R8 V10 R-Tronic, puis enfin des manœuvres d’évitement sur le mouillé en Audi TT-S et Z4. Tout ça sur le circuit privé d’Ascari, construit pour le milliardaire néerlandais Klaus Zwart…

DUNLOP SPORT MAXX RACE
Afin de refaire sa gamme de pneumatiques, Dunlop s’est d’abord penché sur la fabrication d’un nouveau pneu ultra-sportif. Il concerne les supercars conçues pour être utilisées à la fois en usage quotidien et sur la piste. Pour cela, Dunlop a utilisé son expérience et son savoir-faire acquis en compétition. En conférence, l’accent a été mis sur le partenariat qui les unit à BMW, notamment sur la M3 e92 GT2. Le travail effectué a été chronométré et a permis un gain de plusieurs secondes sur chaque temps au Nürburgring. D’abord, grâce à un travail effectué sur la gomme et le dessin du pneu, améliorant le grip sur le sec et le mouillé, mais aussi grâce à une réduction de la consommation. La consommation étant un point important des courses d’endurance puisqu'elles induit des arrêts aux stands potentiellement moins fréquents. Il en découle naturellement une légère baisse des émissions de CO2, nerf de la guerre des constructeurs automobiles dans le contexte actuel. Techniquement, le Dunlop Sport Maxx Race se traduit par son dessin de bande de roulement asymétrique et un bloc d’épaule externe massif générant une meilleure adhérence en virage sur circuit. Les rainures à angles élevés qui permettent une plus grande rigidité latérale, optimisent aussi l’adhérence en virage. La nappe sommet hybride à base d'Aramide, une fibre synthétique à haute résistance et thermorésistante, permet d’améliorer la stabilité à haute vitesse. Pour le moment, un accord d’exclusivité a été trouvé pour deux modèles de série : la future Audi TT-RS Plus et la Mercedes C63 AMG Black Series. Un exemplaire de cette furie était bien présent sur le circuit, mais malheureusement impossible d’en profiter ! On ne va pas faire la fine bouche. L'Audi R8 V10 a semblé du goût de tous quand il nous a été proposés de l’essayer. Par chance, la chaussée avait séché le deuxième jour. De l’aveu même de Dunlop, la conduite sur le mouillé avec ce pneu demande quelques précautions. L’essai fut assez bref et demande certaines compétences pour être réellement mis en valeur. C’est pourquoi Dunlop a pensé aux pilotes « taxi driver » pour faire une démonstration optimale. En toute franchise, il est difficile de rester parfaitement objectif après ce genre d’essai, le talent d'un pilote professionnel permettant beaucoup de choses. Pour les tailles disponibles sur le Sport Maxx Race vous pouvez consulter notre récente news : Dunlop Sport Maxx Race.

DUNLOP SPORT MAXX RT
Le meilleur moyen de rentabiliser les recherches effectuées pour le Sport Maxx Race était encore de développer un pneu dans la gamme inférieure, à la diffusion plus large. Un exemple concret supplémentaire des bienfaits de la compétition automobile et de l’existence des supercars. Monsieur Toutlemonde finit par profiter des améliorations qui n’auraient sans doute jamais vu le jour sans la présence de ces acteurs. En pleine période de campagne électorale, il est toujours bon de le rappeler. La première bonne nouvelle de la sortie du RT - pour Racing Technology - est qu’elle s’accompagne de 28 tailles de pneus disponibles, allant de 16 à 18 pouces. Pour la liste des dimensions proposées : Dunlop Sport Maxx RT. Le remplacement des pneus sur certains modèles aux tailles peu répandues était devenu problématique. Cette nouvelle version du Dunlop Sport Maxx est un bol d’air pour tous ces propriétaires, dont plusieurs sont sur notre forum. Là aussi, le tenue de route sur le sec et sur le mouillé, ainsi que la consommation étaient les facteurs principaux d’amélioration par rapport au Sport Maxx TT, ceci répondant à une demande des clients. Les blocs externes massifs aux épaules lui confèrent une tenue de route stable. Ces blocs augmentent la surface de contact au sol en virage, en particulier à vitesse élevée. Sur sol mouillé, le Dunlop Sport Maxx RT assure une très bonne résistance à l’aquaplaning grâce à ses grandes rainures centrales qui augmentent le volume d’eau évacué. De plus, les rainures latérales participent aussi à l'évacuation de l’eau, ce qui améliore encore la résistance à l’aquaplaning. Des blocs de freinage participent à réduire la distance de freinage, en particulier à haute vitesse. Ces blocs, renforcés par des blocs latéraux, assurent un effet anti-lift sur le bord de fuite grâce à leur rigidité accrue. Les tests de TÜV SÜD1 confirment les performances du Dunlop Sport Maxx RT sur route. Comparé à ses plus proches concurrents, le Sport Maxx RT obtient de meilleurs résultats (7 %) en freinage sur sol mouillé et sur route sèche. De plus, les tests indépendants montrent une résistance au roulement inférieure de 11 % par rapport à ses principaux concurrents.  Pour information, à partir de mai 2012, des indicateurs semblables à ce que l’on trouve en électroménager feront leur apparition sur tous les pneus.

test sport maxx rt routeESSAI ROUTIER
Le test routier du pneu Dunlop Sport Maxx RT était en effet l’occasion pour L’Automobile Sportive d’essayer le nouveau 2 litres turbo de BMW, appelé à remplacer progressivement tous les 6 cylindres atmosphériques de la marque. L’essai de la BMW Z4 SDrive 28i fera prochainement l’objet d’un compte-rendu détaillé. Le roadbook de ce test routier concocté par Dunlop était tout simplement parfait. Il faut dire que la ville de Malaga est idéalement située : au bord de la mer et aux pieds des montagnes. Un terrain de jeux rêvé pour un roadster, malheureusement un peu gâché par les averses essuyées le premier jour… elles auront au moins eu le mérite de mettre en valeur la polyvalence du Dunlop Sport Maxx.

TEST DUNLOP SPORT MAXX RT SUR LE SEC
Pour le prochain atelier, nous était fournie une Audi S4 (B8) dotée du moteur V6T de 333 chevaux. Par chance, les modèles d’essai étaient en boîte mécanique. Excellente, maniable et précise, cette boîte longitudinale se révèle bien plus réussie que son homologue transversale que l’on trouve sur les modèles inférieurs du groupe. J’eus l’opportunité de commencer l’essai avec les pneus Continental Sport 5, servant de point de comparaison. Immédiatement après, il fallut enchaîner avec le Dunlop. Après les six tours, la différence entre les deux types de pneus est palpable. Le grip des Dunlop est impressionnant, là où les Conti glissent. Malgré le Quattro - typé propulsion, certes - de la S4, les dérives du train arrière sont évidentes. Cela n’a jamais été le cas sur les trois tours suivants. Par rapport au cahier des charges, la mission est accomplie. Pour autant, un pneu glissant sur circuit est loin d’être désagréable, la problématique étant différente sur route ouverte. Quitte à tuer le suspense, cet atelier fut de loin le plus intéressant grâce à une grande marge de manœuvre. Cela reste encore le meilleur moyen de se faire une réelle opinion.

TEST DUNLOP SPORT MAXX RT SUR LE MOUILLÉ
L’ambiance sur l’atelier suivant est toute autre. Ici, le but est de voir les réactions du pneu sur chaussée détrempée avec en point d’orgue, une séance de slalom. Pour cela, deux autos à la philosophie opposée : d’un côté, une transmission Quattro et, de l’autre, une pure propulsion. Avec l’Audi TT-S, le comportement est bluffant d’efficacité. Un grip préservé, des dérives maîtrisées et une motricité quasi-intacte, le bilan frôle le sans faute. Un peu trop même pour prendre du plaisir, mais là n’était pas le but de l’exercice. Le fun est réservé à la séance de torture mentale suivante, infligée par la BMW Z4 (e89). Cela se traduit par un parcours chronométré d’évitement de plots. Malgré deux roues motrices de moins, le duo BMW / Dunlop fait encore des merveilles. Bien sûr, il y a eu des plots percutés mais cela venait davantage d’erreurs de pilote ou d’excès d’optimisme. Le dernier point de satisfaction de ce double essai est la distance de freinage, dont la réduction relevée (et constatée par le TÜV) n’est pas anodine. Loin de là…

Cette fois, on ne pourra pas dire qu’il n’y en a que pour les supercars. Avec le Sport Maxx RT, Dunlop met à jour son pneu phare avec des performances de très haut niveau mais, surtout, n’oublie pas d’en faire profiter un maximum de personnes en le déclinant en pas moins de 28 tailles différentes. Pour l’image, le Sport Maxx Race tient le haut du pavé et devrait séduire plusieurs constructeurs. A notre avis, on n’a pas fini d’en entendre parler…




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
RECHERCHE