L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VENTURI > FETISH






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (19-12-2005)

VENTURI
FETISH
(2005 - )

Caractéristiques Techniques VENTURI FETISH
MOTEUR
Type: Electrique, batteries Lithium-Ion
Position: Centrale arrière
Puissance maxi: 245 ch
Couple maxi : 220 Nm
Transmission: variateur
Direction: à crémaillère, non assistée
Freins: Doubles Disques ventilés + ABS, ASR
Etriers: Brembo, 4 pistons
DIMENSIONS
Empattement: 2544 mm
Voies AV/AR: 1502/1505 mm
Long./Larg./Haut: 3852/1793/1140 mm
Pneumatiques: av 225/40 R 18 ar 265/30 R 19
Poids à vide: 1085 kg
PERFORMANCES
Rapport poids/puissance: 4,4 Kg/ch
Vitesse maxi: 170 km/h
0-100 km/h : 4"5
1000 m D.A. : 26,5 secondes


Lors du Mondial de Paris 2002, la fétish a reçu un vif succès auprès du public. Ce n'était que le début d'une histoire à rebondissements !


Du prototype initial, Venturi a conservé l'esprit général, effectuant seulement quelques mises en conformité avec les règles d'homologation.


A l'intérieur, le plexiglas et l'aluminium côtoient le néoprène des siègesbaquets.


Le logo-calandre suggère le passé et annonce le futur de la marque. Le V de Venturi apparaît sur la calandre de la Fétish, se présentant comme un de modernité. Venturi n'en perd pas pour autant son blason qui, frappé du célèbre Gerfaut, héritage du passé de la marque, orne le capot avant de Fétish.


Fétish est clairement féminine, sa silhouette, alliant angles et rondeurs, ses formes tendues et sensuelles invitent au contact visuel et tactile...


Le partenariat tant recherché avec un constructeur français pour la fourniture des moteurs n'a finalement pas pu se faire. C'est dommage. La Fetish n'aura donc pas le moteur 2 litres de la Renault Clio RS, ni celui de la Peugeot 206 RC et il a fallut revoir toute la stratégie...


-> Découvrez notre galerie photos et fonds d'écran de Venturi Fetish, cliquez ici !


A Monaco, lors du Grand prix de Formule 1, Gildo Pastor en a profité pour faire faire ses premiers tours de roue à sa voiture... et pour effectuer ce baptème de circuit, c'est le champion de F1 Jacques Laffite qui a été invité à prendre le volant. Un joli coup de pub mais pour quelles retombées ?...

BIEN :-)
Esthétique
Performances
Châssis réussi
Moteur sans entretien
Faire le plein à la maison pour moins d'1 euro !
PAS BIEN :-(
Prix incongru...
Aspects pratiques
Sonorité moteur affligeante
C'est ça demain ?


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 19-12-2005

L'ELECTRO-CHOC !
Nous vivons un moment très particulier de l'histoire de l'industrie automobile : les petits constructeurs ont quasiment disparu, et après de nombreuses fusions, quelques groupes seulement se disputent un marché mondial. Pour se développer et séduire une clientèle plus large, ces constructeurs se voient contraints de simplifier leurs schémas industriels afin de sortir très vite et fréquemment de nouveaux modèles dans une production de masse. Dans ce contexte, la démarche de Venturi se veut avant-gardiste. Elle paraît surtout extrêmement osée...

Texte: Anthony SINCLAIR - Photos: D.R.

En 1984, la première Venturi, née du génie créatif de Claude Poiraud et Gérard Godfroy, était présentée au Salon de Paris (Voir Historique MVS-Venturi). Elle avait pour objectif d'être la seule voiture française de Grand Tourisme, mais en restant légère, 850 kg pour une cylindrée de 2 litres. En 2002, soit dix huit ans plus tard, c'est du même cahier des charges qu'est né la Venturi Fétish. Après une faillite en 1999 où l'on croyait scellé définitivement le sort et l'avenir de la marque, le 4 Juillet 2001 Gildo Pallanca Pastor prend en main la destinée de la marque française Venturi, une des toutes derniers constructeurs automobiles indépendants au monde. Mais qui est ce personnage sorti de nulle part et jusqu'alors inconnu du monde automobile ? Petit-fils et richissimme héritier du plus important promoteur immobilier de Monaco, Gildo Pallanca Pastor est un homme d'affaires qui a débuté sa carrière dans l'immobilier. Passionné d'automobile, Gildo fonde le Monaco Racing Team, qui se positionne en 2000 pour le rachat de la marque et des actifs du constructeur français Venturi. Le 4 juillet 2001, Venturi change officiellement de mains et l'équipe se lance dans une entreprise d'envergure : créer une nouvelle voiture de sport, française de surcroît. Fétish sera donc une inédite "Grand Tourisme légère", affirmée en terme de design. Sur cette plate-forme, des versions compétition-client correspondant aux nouveaux règlements N-GT 2 litres et GT FIA sont sérieusement envisagées, ainsi que des versions "Gentlemen Drivers Trophy". Pour Venturi, il n'était plus question d'être la Ferrari ou la Porsche française. Le concept car annonçait un nouveau positionnement plus "grand publique" avec un prix aux alentours de 35.000 € et une production de 500 voitures/an. On en rêvait déjà. Assemblée à la main et sur commande, la Fétish électrique est finalement disponible à la vente au tarif suréaliste de 540.000 € TTC !!! Quelle douche froide ! Mais que vaut réellement cette innovation roulante ?...

DESIGN
<<Dans l'univers de l'automobile, comme dans tout autre domaine, certains rêves restent prisonniers de l'imaginaire, et puis d'autres, pas les moins fous, peuvent prendre forme dans la réalité d'aujourd'hui. C'est précisément l'un de ces rêves que je vis avec Gildo et son équipe depuis le printemps 2001, époque à laquelle je fus embarqué dans cette aventure. Désir secret, la réalisation d'un projet automobile (qui plus est sportive) est un grand moment dans la carrière d'un designer. Objet-culte, objet-symbole de notre temps, l'automobile a toujours symbolisé et parfois subi les mouvements sociaux, technologiques et culturels. Le rêve qui m'anime aujourd'hui fait partie de ces aventures humaines qui laissent une empreinte.>> Ces propos sont ceux du jeune et talentueux designer Franco-Serbe de la Fétish, Sacha Lakic. Particulièrement remarqué dans le monde du 2 roues (Bimota Mantra, Scooter MBK, ou encore moto Voxan), il n'a ni matériau privilégié ni couleur favorite et utilise de multiples techniques pour appliquer ses idées. C'est cette vision à 360 degrés du monde de la création qui confère à la Fétish un style unique qui ne s'inscrit dans aucune tendance. Du prototype initial, Venturi a conservé l'esprit général, effectuant seulement quelques mises en conformité avec les règles d'homologation. La fétish a son propre style, un peu décalé, décrivant une logique de non agressivité. Si les automobiles ont un sexe, Fétish est clairement féminine. Sa robe en fibres de carbone, est faite de lignes tendues et de rondeurs, ses formes charnelles et sensuelles invitent au contact visuel et tactile... Sportivité, Elégance, Sensualité, sont les 3 mots qui définissent son design. Le logo-calandre suggère le passé et annonce le futur de la marque. Le V de Venturi apparaît sur la calandre de la Fétish, se présentant comme un symbole de modernité. Venturi n'en perd pas pour autant son blason qui, frappé du célèbre Gerfaut, héritage du passé de la marque, orne le capot avant. On admire la ligne de flanc partant du phare et traçant une courbe jusqu'à l'axe de roue arrière qui partage en coloris deux tons la carrosserie. La Fetish incarne totalement l'esprit de légèreté et de dépouillement d'une Lotus Elise. Les superbes portes en élytre s'ouvrent aisément. A l'intérieur, le plexiglas, la fibre de carbone et l'aluminium côtoient le néoprène des sièges baquets. Tout comme dans le Renault Spider, l'habitacle est "water-proof". La planche de bord ne dérouterait pas quant à elle à bord d'une Citroën. Les compteurs numériques et la console centrale sur laquelle le levier de vitesses a laissé place à 3 boutons (AV, AR et neutre) sont très déroutants. Les manomètres de pression et de température d'huile plus fréquemment rencontrés sont ici remplacés par un lecteur cd-mp3 avec GPS et un subwoofer au milieu du tableau de bord, les seuls luxes à bord de cette GT peu ordinaire. Euh... vous avez dit bizarre ? Ne cherchons pas le chauffage, il y a juste un dégivrage du pare-brise, ce dernier offrant d'ailleurs une superbe visibilité panoramique. Au sol, deux pédales seulement, une grosse et une petite, comme dans les Cadillac. Au volant, pas de palettes pour monter les rapports non plus, à aucun moment le pilote n'influe sur le rapport, le tout étant confié à une transmission à variateur. C'est sûr, ça nous change. Mais est-ce vraiment mieux ? Il ne nous reste plus qu'à mettre le robot mixeur en route pour en juger...

MOTEUR
Le partenariat tant recherché avec un constructeur français pour la fourniture des moteurs n'a finalement pas pu se faire. C'est dommage. La Fetish n'aura donc pas le moteur 2 litres de la Renault Clio RS, ni celui de la Peugeot 206 RC et il a fallut revoir toute la stratégie. Après une période de silence inquiétante, laissant le champ libre aux rumeurs et même imaginer l'abandon pur et simple du projet Fetish, Venturi fait de nouveau les gros titres des médias en dévoilant à l'occasion du salon de l'automobile de Paris en Septembre 2004 le retour de la Fétish. Ouf ! On n'a pas encore une fois tué Venturi ! Mais la fétish revient avec une motorisation inédite et pour le moins innattendue : un moteur électrique ! La première voiture de sport électrique de l'Histoire est née. Anticipant sur l'inévitable flambée des cours du pétrole accompagnant sa rarification, elle démontre qu'il est possible de fabriquer aujourd'hui ce que les grands constructeurs automobiles ne proposeront que dans 10 ou 20 ans. Sous la responsabilité technique de Gérard Ducarouge, Ingénieur en chef du projet, Fétish a été entièrement pensée pour être un véhicule électrique sans compromis, utilisant les meilleures technologies disponibles, quels qu'en soient leurs prix. "Convaincus par l'enthousiasme du public pour notre démarche, il nous fallait alors passer du concept-car à la voiture définitive : faire la voiture de sport des 20 années à venir ", tel a été le mot d'ordre de Gildo pour la présentation de la Fétish de production, dévoilée à l'occasion du 20ème anniversaire de la marque au gerfaut. Puissance maxi de 180 KW, couple moteur linéaire et disponible à 100% au démarrage, moteur atteignant 14.000 tr/mn, frein moteur réglable (le système s'en sert pour récupérer de l'énergie), jamais nous n'aurions imaginé découvrir une telle voiture de sport ! Car cette voiture à piles offre des performances qui n'ont rien de virtuel et bousculent toutes les idées reçues ! Alors que le public pense qu'un véhicule électrique est un déplaçoir lymphatique et sans saveur, elle présente des accélérations remarquables et une vitesse de pointe de 170 Km/h ! En accélérant de 0 à 100 Km/h en moins de 5 secondes, elle fait la démonstration que sa propulsion électrique supplante nombre de véhicules thermiques de plus de 300 CV. A ce titre, la Venturi Fétish est belle est bien une vraie voiture de sport. Autre idée reçue qui tombe, l'autonomie de cette sportive qui ne consomme aucun carburant est par ailleurs tout à fait comparable à celle d'une automobile normale, ou d'une grosse sportive gourmande en carburant. A bord de la Fétish on peut parcourir à vitesse légale environ 350 Km et une recharge rapide (sous 80 Amp) de 10 mn correspond à 16 Km, ce qui couvre largement les déplacements urbains quotidiens. Le plein complet pourra être fait à la maison (sous 16 A) en 16 heures, ce qui vous coûtera environ 1 euro ! Avant Fétish et ses 100 batteries Lithium-Ion (comme celles des portables), il n'était pas possible de stocker autant d'énergie dans une automobile : à puissance équivalente, il aurait fallut alors plus d'1 tonne de batteries supplémentaires ! Toutefois, avant d'amortir le surcoût à l'achat, même par rapport à une sportive à essence aux performances incomparables (comme une Porsche Carrera GT), il vous faudra effectuer un certain nombre de kilomètres (mieux vaut ne pas faire le calcul !)...

SUR LA ROUTE
L'architecture générale de la Venturi Fétish est comparable à celle d'une voiture de course, avec un moteur en position centrale arrière adossé à un châssis monocoque sandwich carbone et nid d'abeille d'aluminium. La répartition du poids est de 40% sur l'avant et 60% sur l'arrière. La liaison au sol est pour sa part une évolution de celle de la Venturi Atlantique 300, réputée pour sa tenue de route exemplaire. Le véhicule atteint la légèreté record de 750 Kg à vide et de 1100 Kg avec batteries. C'est en effet la batterie, et non plus le moteur, qui est au centre de la valeur technologique du véhicule et de ses performances. Conduire la Venturi Fétish est une expérience entièrement nouvelle, celle de la conduite d'une voiture du futur ! Elle se démarre à la clé, comme une bonne vieille auto du 20ème siècle, mais ensuite ni bruit ni vibration. C'est stupéfiant. On se croit dans l'un de ces films de science fiction, comme "Demolition Man" où les voitures du futur ne volent pas mais avancent sur des pneus (énormes pour l'occasion : 225/40 R 18 et 265/30 R 19) sans faire un autre bruit que celui du caoutchouc sur le bitûme. C'est reposant mais bonjour tristesse. Adieu échappement qui crépite et ralenti qui ratatouille, rupteur qui claque et pistons qui rugissent ! La Fétish est loin de tout ce remue-ménage inutile mais ô combien plaisant. A son volant, on suit les virages, sans stress, mais avec toujours la même envie de tracer de belles trajectoires. La direction est précise et non assistée, c'est l'idéal sur une vraie voiture de sport de ce poids. L'ouverture sur l'environnement extérieur de ce roadster bi-places et sans vitres latérales est un autre atout pour une voiture "à sensations". Les accélération sont instantanées, vives et énergiques grâce au couple constant du moteur électrique. Une partie du plaisir de conduire est donc toujours intacte, tout comme à bord d'un Diesel d'ailleurs, l'absence d'odeurs en plus. Mais est-ce suffisant ? Est-ce bien cela la vision de notre futur automobile ? Sur le plan émotionnel, ça laisse comme un vide...

:: CONCLUSION
La question qui vient alors à notre esprit est plus terre à terre que la vision futuriste de Venturi. En effet, à quoi sert Fétish, aujourd'hui ? C'est pour l'image nous dit-on. Et qui voudrait vraiment acheter ça ? 25 personnes, au mieux, à travers le monde. Fétish est donc née pour démontrer qu'il existe une alternative au moteur à explosion, qu'il existera une vie après la mort de l'automobile actuelle... (mais certainement pas à ce prix !) Cette alternative avant-gardiste respecte en bonne partie les codes de l'automobile-passion tout autant que le monde qui nous entoure. Voiture-concept, la nouvelle Venturi ne s'adresse en effet qu'à un profil très précis d'acheteurs, visionnaires richissimes, qui souhaitent s'identifier à l'exclusivité de cette automobile et s'offrir un voyage dans le futur...

Ce qu'ils en ont pensé:
"La conduite de la Fétish s'apparente à celle d'une barquette de piste. Dommage que le timbre du moteur électrique fasse penser à un aspirateur."
DRIVEN - Automne 2004 - ESSAI VENTURI FETISH

"Venturi a beaucoup à faire pour qu'une Fetish aboutie soit présentée au Mondial de Paris 2006. Les premiers clients seront livrés en 2008. La Fetish n'est que le fruit de l'ambition de Gildo Pastor. Et il annonce déjà une GT3 pour la fin de l'année"
EVO - Septembre 2005 - WARM UP VENTURI FETISH


Devis d'assurance pour une VENTURI FETISH

AVIS

Vous possédez une FETISH ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets VENTURI sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE