L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > SMART > CROSSBLADE






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (20-06-2003)
SMART
CROSSBLADE
25 116 Euros (01/10/2003)
5 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Crossblade
MOTEUR

Type: 3 cylindres en ligne, 12 soupapes 1 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique + turbocompresseur
Cylindrée en cm3: 599
Puissance ch DIN à tr/mn: 71 à 5 470
Puissance au litre en ch: 118,53
Couple maxi en Nm à tr/mn: 108 à 2 200
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 6 séquentielle
POIDS
Données constructeur en kg: 740
Rapport poids/puissance en kg/ch: DIN 10,42
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 135
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 37,2
0 à 100 km/h : 15,2

BIEN :-)
Concept
Sensations
Look
Moteur
PAS BIEN :-(
Performances
Prix délirant
Usage exclusif
Sous-virage excessif
Boîte lente

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (20/06/2003)

FASHION VICTIM !
L'aventure Smart se poursuit et le groupe DaimlerChrysler semble bien décidé à pérenniser la marque, même à l'étendre. Aujourd'hui, de nombreux fans des petites Smart des villes sont devenus de véritables accrocs au concept attachant des Smart. Pour aller jusqu'au bout de la démarche et surtout apporter un peu de nouveauté dans l'attente du roadster/coupé, smart a concocté le Crossblade. Oubliez tout sur l'automobile et lisez ce qui suit…

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Association contre nature au départ entre DaimlerChrysler et Nicolas Hayeck, le créateur de Swatch, c'est finalement DaimlerChrysler qui présida seul au destinées de MCC et commercialisa en 1998 la Smart City Coupé. Très décrié à ses débuts, surtout en France, le Smart City Coupé et son frère cabriolet n'ont cessé d'accroître leur succès sur le marché français, alors que l'Italie et l'Allemagne se les arrachent depuis le lancement. Après 5 ans de commercialisation, le réseau smart souffre d'absence de nouveau produit réel. Certes, les roadsters et coupés Smart sont dans les cartons et sur les planches des salons, mais pas facile de rester motivé. Alors les dirigeants de smart ont eu l'idée de lancer un produit extrême basé sur les City cabrio : le Crossblade. Déjà bien dans le vent au départ, les hommes, non les artistes de Smart sont allé jusqu'au bout de leurs phantasmes, et le résultat est évidemment peu commun…

LOOK CRAQUANT.
Du jamais vu !! S'inspirant du City Cabrio, le Smart Crossblade a perdu cependant au passage des bureaux d'études et de design nombres d'éléments : pare-brise, toit et portes. La cellule centrale (baptisée Tridion chez smart) qui est la marque de fabrique et de reconnaissance des smart, est inédite et renforcée, et conserve une couleur grise qui tranche avec le noir des autres panneaux de carrosserie en plastique appelés Body Panel chez smart. Les très belles jantes alu trois branches semblent issues de celles d'un concept car et assoient l'auto sur le bitume. Tout étonne en elle, car même ses proportions sont peu communes..

IMPERMEABLE !
L'intérieur du Crossblade a été simplifié par rapport à ses sœurs des villes. Si le dessin de la planche de bord est identique, en revanche tout a été imperméabilisé, puisqu'il n'y a pas de capote ! Les sièges baquets sont également imperméables et bien dessinés. Le petit volant à jante épaisse est bien agréable au toucher. L'équipement intérieur est réduit au strict minimum vital.

MOTEUR !
Comment ? Seulement 71 ch pour une sportive avec un moteur lilliputien de 0,6 litres !? Oui mais attention, car peu de sportives peuvent se targuer d'un rendement de 118 ch/litre. Et l'avantage d'un tel rapport ch/litre est l'incidence sur la sonorité moteur. Le petit trois cylindres Smart vous gratifie donc d'un bruit fort sympathique qui rappelle quelque peu celui prodigué à une époque par les autos en courses de cotes. Accouplé à ce petit berlingot musclé, Smart a ajouté sa boîte à 6 rapports séquentielle. Pourquoi un tel choix ? Pour des raisons d'emconbrement tout simplement car monter une boîte manuelle classique avec un mécanisme d'embrayage aurait pris trop de place.

SUR ROUTE
Rien que de la voir de loin, j'esquisse un sourire sur mes lèvres. Je ne sais pas encore ce que cela va donner, mais je sens que je vais bien m'amuser ! Je relève la barre de protection latérale qui fait office de portière et je me glisse dans le baquet conducteur. Pas de réelle surprise sur l'habitacle, car on retrouve l'espace des Smart City Coupé et Cabrio, et le même design intérieur. Seules les matériaux imperméabilisés témoigne du caractère exclusif de l'engin. Une fois bien installé, on regrette que la position de conduit soit si haute. Pour être à raz du sol, il faudra passer au roadster/coupé Smart. Clé entre les deux sièges, je démarre le moulin qui me gratifie immédiatement d'une sonorité flatteuse. Certes on est loin d'un Flat 6 Porsche, mais les petits hoquetements de la mécaniques ne sont pas pour me déplaire. Je n'essaie même pas le mode tout automatiquye de la boîte, car je connais sa lenteur coutumière, et j'enquille la première. On accélère, on passe les rapports, on accélère encore... Quelles sensations ! Pourtant le chrono ne s'affole pas, au contraire, mais l'absence de pare-brise et la légèreté de l'ensemble créé un effet sport bien agréable. Les premières courbes arrivent. Le Crossblade s'accroche dans chaque courbe avec détermination mais il laisse également paraître un sous-virage excessif qui vient un peu ternir le tableau. Dommage, car avec une boîte plus rapide et un châssis plus ferme, le cocktail aurait été parfait.

:: CONCLUSION
Véritable voiture jouet, la Smart Crossblade amuse et étonne par ses dispositions et son caractère. Certes, les 25 116 euros demandés semblent exagérés en rapport avec la concurrence, mais chez Smart, c'est le prix à payer pour rouler différent et branché... A acheter donc mais en troisième ou quatrième voiture du ménage, et de préférence dans votre villa du sud de la France !

CE QU'EN PENSENT NOS CONFRERES :
"Dans nos contrées au climat tempéré, son usage apparaît plus limité qu'à St Domingue, je vous l'accorde. Objectivement, c'est à n'y rien comprendre : pas de pare-brise, pas de portes, pas de toit, pas de capote, et elle coûte plus cher que ses cousines encapsulées ! Là, il y a de quoi s'insurger, une smart Cabrio bien équipée valant moitié moins. Mais quitte à en vendre peu, autant l'afficher à un tarif la réservant à l'intelligentsia… […] Dans ces conditions, contre toute attente, un Crossblade, c'est tordant. Les sensations de conduite cumulent la sécurité des quatre roues et la liberté d'une moto. Gare aux moustiques à haute vitesse ! Lunettes spécifiques sur le nez, vous vous prenez vite pour un pilote et profitez au mieux des 71 ch disponibles."
OPTION AUTO - septembre 2003.

"Le Crossblade n'impose pas le port du casque, mais de bonnes lunettes au minimum. Et une bonne laque à cheveux ! Il n'y a plus qu'à jouer de la boîte séquentielle 6 vitesses et parader dans les quartiers chic - gaffe tout de même au sac à main !-, conscient que la ville vous regarde. La direction non assistée est collante à cause des pneus. Madame fera sa séance de gym en conduisant… Le must ! Le gain de puissance est sensible. Le comportement devient plus sous-vireur encore, mais les amortisseurs restent confortables. Qu'importent les qualités routières vu la vocation. Soleil de la partie, plaisir de conduite garanti ! Le roadster Crossblade se fera rare dans les rues. Dommage car il amène un vent de fraîcheur dans le paysage urbain."
LE MONITEUR AUTOMOIBILE - HS Essais 2002-2003.


Devis d'assurance pour une SMART CROSSBLADE

AVIS

Vous possédez une CROSSBLADE ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets SMART sur le forum :
Forum
RECHERCHE