L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MINI > CLUBMAN (F54) Cooper S






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

MINI CLUBMAN (F54) Cooper S (2015 - )

mini cluman cooper s f54
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (07/11/2015)

MAXI MINI

MINI a fait évoluer sa gamme et après l'arrivée de la version 5 portes, la marque a voulu réinventer le Clubman. Il en résulte une deuxième génération qui a nettement grandi et ambitionne le marché des compactes...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

Suite à la relance de la marque MINI par BMW en 2001, la Mini originale est devenue le premier modèle premium dans le segment des petites voitures. Elle distillait de la joie au volant autant qu'une originalité exacerbée sur un segment très stéréotypé mais, avec la seconde génération, le besoin de construire une véritable gamme se fit sentir. Le MINI Clubman présenté en 2007 (R55) se chargea de satisfaire le désir d’un surplus de place pour les passagers et les bagages tout en offrant un design encore plus décalé. 204.669 exemplaires se sont écoulés et, contrairement aux dérivés Coupés et Roadster de la Mini qui à l'inverse visaient à réduire l'espace à bord, il ne faisait aucun doute que cette version serait reconduite. Mais le Clubman "III" est cette fois vraiment une nouvelle voiture...

PRESENTATION

mini clubman cooper s f54mini clubman cooper s f54

Dire que le Clubman de 2015 n'a pas grand chose à voir avec son plus ancien aïeul, le Clubman Estate de 1970, est un euphémisme quand on se rappelle que celui-ci mesurait 3m40 de long et développait 34 ch ! Néanmoins, il a conservé de ses ancêtres une vocation plus familiale, pour ne pas dire utilitaire avec son statut de break, même face à une MINI qui a elle aussi beaucoup grandi. Conçu sur la nouvelle plateforme UKL à traction avant (également utilisée par la BMW Série 2 Active Tourer), le nouveau Clubman ne joue en effet plus dans la catégorie des citadines break comme une Renault Clio 4 Estate. Avec une longueur de 4m25 sur un empattement de 2m67, une largeur de 1m80, le MINI Clubman surpasse sa petite soeur à 5 portes de 27 centimètres en longueur et 9 centimètres en largeur. Malgré un air de famille évident, surtout de face, il vient donc chasser désormais sur le segment des compactes huppées, comme les Audi A3 Sportback, Mercedes Classe A ou même encore des BMW Série 1 et Série 2 Active Tourer.

Pour se distinguer sur ce segment parmi les plus concurrentiels d'Europe, le Clubman n'a toutefois pas reconduit l'original profil de shooting brake à "4 portes et demi" de sa devancière, ni la partie arrière façon woodie, inspirée des Morris Mini Traveller et Austin Mini Countryman. Beaucoup moins shooting que break désormais, le Clubman ne conserve donc pour originalité que sa double porte de coffre. Les fameuses Split Doors constituées de deux battants marquent une rupture très nette avec le traditionnel hayon adopté par toutes ses rivales. Elles confèrent au MINI Clubman un statut unique qui plaira évidemment à la clientèle de la marque, adepte de différenciation.

Pour le reste, la version Cooper S ajoute un soupçon de sportivité à l'élégance naturellement british du Clubman. Outre des jantes en alliage léger de 17 pouces “Vent Spoke” spécifiques (18 en option), la calandre des Clubman Cooper S (et Cooper SD) est dotée d’une lamelle chromée arborant un logo « S » rouge serti de chrome. De plus, ces variantes se distinguent par une forme spécifique de la jupe avant avec des prises d’air de refroidissement pour les freins ainsi qu’une ouverture supplémentaire dans le capot moteur. Pas seulement là pour le look, les diffuseurs appelés « Air Curtains » sont constitués de petites ouvertures aménagées verticalement dans les zones extérieures de la prise d’air inférieure. Le flux d’air se déploie avec moins de turbulence sur les flancs des roues et ressort ensuite par l’extracteur placé derrière les roues avant, en bas des ailes. A l'arrière, un becquet propre à cette version S assure une réduction significative de la portance. Enfin, les MINI Clubman Cooper S et Cooper SD Clubman reçoivent une double sortie d’échappement.

Pour ceux qui veulent un look encore plus sportif, le pack "JCW" dont est équipé le modèle présenté ici s'impose donc. A condition que les 6.500,00 € demandés, en plus des 29.500 € de départ, ne vous refroidissent pas, il inclut plusieurs équipements supplémentaires dont la sellerie tissu/cuir (option à 800 € seule), des boucliers spécifiques, des jantes 18 pouces et un aileron de toit.

Quatre couleurs unies et huit couleurs métallisées de peinture de carrosserie sont disponibles au lancement du Clubman F54. Une peinture contrastée – noire, blanche ou argent – est disponible pour le toit et les coques des rétroviseurs extérieurs, sans supplément de prix pour les deux premières, ainsi que les fameuses bandes de capot, noires ou blanches (130 €). La longue liste des personnalisations proposées permet toutefois de gonfler la note très rapidement...

HABITACLE

interieur mini clubman f54 2015coffre mini clubman f54 2015

Si vous êtes déjà client de la marque, le pare-brise "vertical" et la planche de bord avec son large cadran central vous sembleront familiers. Pourtant, tout est nouveau ! Cinq vraies places assises, un accès aisé et un compartiment à bagages vaste et modulable, c'est ce que promet la nouvelle Mini Clubman pour faire une percée dans le segment des compactes. On constate aussi de réels progrès sur la finition avec un choix de matériaux valorisant, excepté pour le couvercle de boite à gant qui reste, étonnamment, en plastique dur.

Côté confort et habitabilité, l'habitacle du Clubman se montre effectivement plus spacieux quand on s'installe au volant, où l'on apprécie l'excellente position de conduite (sièges et volant Sport en série sur le Clubman Cooper S) ou, plus encore, sur la banquette arrière. Les 10 cm supplémentaires de l'empattement font vraiment la différence ici avec une Mini 5 portes (F55), vendue 3400 € de moins.

Le coffre n'est pas en reste et propose un volume de chargement de 360 litres, extensible jusqu’à 1250 litres selon la configuration de la banquette (fractionnable à 60/40 en série ou 40/20/40 et réglable en inclinaison en option). Comme sur un break, vous apprécierez le seuil de coffre plus bas lorsqu'il faudra charger des objets lourds ou encombrants. Est disponible, en outre, un pack rangement constitué d'un plancher modulable, de compartiments, d'anneaux d'amarrage et de filets de fixation supplémentaires.

Par rapport à la précédente génération, le montant central séparant le vitrage des deux battants est devenu plus mince pour optimiser la visibilité. Reste qu'en jettant un coup d'oeil dans le rétro, l'impression de conduire une camionnette resurgit. Mais heureusement, cette sensation se limite au rétroviseur intérieur ! De l'extérieur, si l'ouverture "mains libres" de la double porte (option accès confort) s'avère amusante au premier abord, cette particularité ne convainc pas totalement face à un hayon qui a démontré depuis longtemps sa praticité. Par exemple, l'encombrement des portes pourra se montrer problématique sur de nombreux stationnements urbains où la place est comptée. Il n'y a guère que dans le cas d'une hauteur limitée sous plafond que le Clubman présente un avantage face à un break traditionnel.

Le rapport prix/équipement n'a jamais été pas le principal atout des MINI mais la dotation de série du nouveau Clubman comprend le minimum vital : climatisation, capteur pluie avec pilotage automatique de l’éclairage, radio avec connexion auxiliaire et interface USB ainsi que la fonction mains libres téléphone. Le recours aux options sera néanmoins indispensable pour avoir, entre autres raffinements, la climatisation bi-zone, les sièges avant chauffants et/ou électriques à mémoire, le pare-brise chauffant ou le toit ouvrant panoramique. MINI a heureusement pensé à vous et propose 4 finitions sur le Clubman Cooper S : Chili (1200 €), Red Hot Chili (3950 €), Exquisite (5450 €) et John Cooper Works, présentant chacune un ensemble d'équipements supplémentaires et un "avantage client" plus ou moins conséquent. A cela s'ajoutent également les packs "High Tech", "City Zen" et "Excitement" permettant de compléter l'équipement selon vos besoins, vos envies... et votre budget.

CARACTERISTIQUES


MINI CLUBMAN (F54) Cooper S
moteur mini clubman cooper s f54
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : transversal AV
Alimentation : levée variable (Valvetronic), double calage variable (Vanos), turbocompresseur Twin-Scroll avec échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1998
Alésage x course (mm) : 82,0 x 94,6
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 192 de 5000 à 6000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 280 (300 avec overboost) de 1250 à 4750
TRANSMISSION
AV + autobloquant électronique (EDLC)
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg) : 1360
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 7,1
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (NC) - disques (NC) + ABS
Pneus Av-Ar : 225/45 R17 94W
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 228
400 m DA : NC
1000 m DA : NC
0 à 100 km/h : 7"2
80 à 120 km⁄h (en 5e): 7"6
CONSOMMATION
Moyenne ECE (L/100 Km) : 6.2
Moyenne de l'essai (L/100 Km) : 9
CO2 (g/Km) : 147
PRIX NEUF (10/2015) : 29.500 €
PUISSANCE FISCALE : 11 CV

- Offre partenaire -

MOTEUR

Trois moteurs à essence et trois moteurs diesel Euro6 sont disponibles pour le lancement commercial du nouveau MINI Clubman. Les amateurs de performances se tourneront vers le 2.0L essence du Clubman Cooper S ou, éventuellement, vers le Clubman Cooper SD de 150 ch, vendu 2000 € de plus.

Comme dans les bonnes pâtisseries, le 2.0L du Cooper S est 100% maison, la Mini F56 ayant marqué la rupture du partenariat avec PSA qui produisait l'ancien 1.6 turbo. Sans révolutionner le genre, la technologie TwinPower de BMW met à l'oeuvre tous les raffinements technologiques du moment : suralimentation TwinScroll, injection directe, commande variable des soupapes (VALVETRONIC) et calage variable en continu des arbres à cames d'admission et d'échappement (double VANOS).

Le résultat n'a pourtant rien de spectaculaire puisque ce 2.0L affiche modestement 192 ch obtenus dès 5000 tr/mn, comme dans les MINI Cooper S 3 et 5 portes, très loin des meilleurs rendements de la catégorie qui dépassent désormais les 300 ch. Mais on profite malgré tout ici d'un couple de 280 Nm dès 1250 tr/min et capable de grimper à 300 Nm temporairement avec l'overboost. En pratique cela procure une grande souplesse d'utilisation, quasiment sans temps de réponse, avec un agrément global assez proche de celui que pourrait offrir un bloc atmosphérique de cylindrée supérieure. Malheureusement, ce 2.0L turbo peu poussé se montre un peu éteint à haut régime et avare en sensations. D'une part l'insonorisation très soignée le relègue au second plan, d'autre part sa grande linéarité ne renforce pas vraiment le caractère sportif du Clubman Cooper S.

De série, le 4 cylindres est associé à une boîte manuelle à 6 rapports dont la commande participe directement au plaisir de conduite. Débattements courts, précision du guidage et un petit "plus" apporté par l'électronique qui envoie un coup de gaz très rapide au rétrogradage, façon double débrayage. Sympa, même si certains préfèreraient le faire eux-mêmes. Pour ceux qui resteraient malgré tout insensibles au charme de cette excellente boîte manuelle, les MINI Clubman Cooper S et SD peuvent aussi recevoir la boîte auto Steptronic à 8 rapports, elle aussi excellente dans son genre.

Preuve de la bonne santé de sa mécanique, la MINI Clubman Cooper S affiche des performances supérieures à celles d'une Peugeot 308 GT, pourtant plus légère et plus puissante, à l'image du 0 à 100 km/h en 7,2 secondes. On reste malgré tout loin des leaders de la catégorie, au point que la logique aurait plutôt voulu de baptiser cette version "Cooper"...

Le Clubman propose aussi, selon la finition choisie, de plusieurs modes de conduite (MINI Driving) adaptant la cartographie moteur en conséquence. Grâce à un sélecteur situé à la base du levier de vitesses, sont disponibles en plus du mode MID (par défaut), le mode SPORT et le mode GREEN. En SPORT, la réactivité de l’accélérateur et la direction est amplifiée. A l'inverse, le mode GREEN favorise un style de conduite plus paisible et économique grâce à une gestion plus stricte de l’énergie incluant même la climatisation. Une fonction « roue libre », entre 50 et 160 km/h, est aussi ajoutée pour la boîte Steptronic.

Dans la vraie vie, oubliez toutefois les 6.2 L annoncés sur la fiche technique, ils ne servent qu'à limiter le malus, de 500 à 900 € selon la transmission et la dimension de pneus choisies. A moins de passer son temps en mode "GREEN", comptez entre 8 et 9 L/100 km de carburant pour vous faire un minimum plaisir au volant.

SUR LA ROUTE

essai mini clubman cooper s f54

Car Clubman ou pas, ce qu'on attend d'une MINI, outre son design unique, c'est avant tout du plaisir de conduite. Le fameux "effet kart" qui vous donne la banane au moindre virage. Mais est-ce encore compatible avec le gabarit d'une compacte dépassant les 1400 kg avec son conducteur ?

Nous avions de gros doutes à ce sujet mais les premiers kilomètres sont pourtant rassurants. Tout d'abord, on retrouve avec bonheur une direction assez ferme et directe. Le train avant se montre précis à l'inscription et l'amortissement, ferme lui aussi mais pas inconfortable (les propriétaires de l'ancien Clubman apprécieront la nuance) contient très bien le roulis. En option et avec le pack JCW, le nouveau MINI Clubman peut même être équipé du système d’amortissement piloté variable à deux modes.

Mais à mesure qu'on augmente le rythme, le comportement du Clubman Cooper S affiche quelques faiblesses. En sortie de courbe, le dosage sur la pédale de droite s'avère indispensable sous peine de mettre en branle l'antipatinage. Malgré la monte pneumatique généreuse et l'autobloquant électronique, le train avant de cette grosse MINI laisse apparaître aux limites une motricité parfois dépassée et une tendance au sous-virage plus marquée. Même si l’arrière réagit volontiers au levé de pied, avec un empattement plus long il est difficile de demander la même agilité que sur la petite MINI. Petit bémol sur le freinage également qui manque de mordant à l'attaque, déjà relevé lors de l'essai de la F56. On peut le voir comme un atout pour un dosage plus fin mais ce feeling "mou" n'est pas génial lorsqu'il s'agit de gratter quelques centimètres sur le point de freinage au bout de la ligne droite...

La MINI Clubman 2015 n'est pas aussi vive dans les enchaînements de virages qu'on aurait pu l'espérer mais elle conserve une bonne part de l'ADN MINI qui rend sa conduite dynamique et ludique, avec un compromis intéressant et bien dosé. Plaisant, mais peut-être pas suffisant toutefois pour creuser vraiment l'écart avec des rivales très affûtées. Il n'est d'ailleurs pas si simple de définir les concurrentes directes du Clubman Cooper S, les compactes les plus sportives affichant au moins 220 ch (VW Golf 7 GTI) et des performances nettement supérieures. Et quand on se dit qu'avec quelques options on arrive assez vite au prix d'une SEAT Leon Cupra ST de 290 ch, il faut vraiment avoir un sérieux coup de coeur pour le petit break anglais...

CONCLUSION

:-)
Design atypique
Finition
Habitabilité en progrès
Position de conduite
Moteur très souple
Commande de boite manuelle
Comportement dynamique
:-(
Performances moyennes
Poids élevé
Tarifs
Positionnement ambigu

La vraie sportive de la gamme Clubman devrait en fait arriver avec la version John Cooper Works. Dynamique mais pas assez performante pour se démarquer d'une concurrence féroce, la MINI Clubman Cooper S misera davantage sur le coup de coeur pour séduire une clientèle à la recherche d'une compacte qui sort du lot. Un pari que ce petit break à 6 portes peut réussir, à condition de faire accepter ses tarifs élevés...



Devis d'assurance pour une MINI CLUBMAN (F54) Cooper S

AVIS

Vous possédez une CLUBMAN (F54) Cooper S ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MINI sur le forum :
Forum
RECHERCHE