L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MERCEDES-BENZ > SL (R230) 65 AMG






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (16-12-2004)
MERCEDES-BENZ
SL
(R230) 65 AMG
(2004-)
219 000 Euros (01/10/2004)
56 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MERCEDES-BENZ SL (R230) 65 AMG
MOTEUR
Type: 12 cylindres en V à 60°, 36 soupapes, 2x2 arbre à cames en tête
Position: Longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique Bosch ME 2.7.1 + 2 turbocompresseurs (1,5 bars).
Cylindrée en cm3: 5 980
Alésage x course : 82,6 x 93
Puissance ch DIN à tr/mn: 612 à 4 800.
Puissance au litre en ch: 102,34
Couple maxi en Nm à tr/mn: 1000 de 2 000 à 4 000
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): automatique Speedshift AMG (5)
POIDS
Données constructeur en kg: 2 035
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,32
ROUES
Freins : Disques ventilés AV (390 mm) et disques AR (360 mm) + étriers à 8 pistons + système SBC, ABS, BAS.
Pneus : AV 255/35 ZR 19 et AR 280/30 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
400 m DA en secondes: 12,7
1 000 m DA en secondes: 22,4
0 à 100 km/h : 4,2
0 à 200 km/h : 12,9
Consommation moyenne : 15,1 L/100 Km


A bord du SL65 AMG, on retrouve la finition Mercedes avec les touches AMG. Richement dotée avec son cuir Nappa, il reste cependant, même à 219 000 euros, quelques options...


En ligne droite, le SL65 AMG est un véritable dragster avec 22,4 secondes au Km DA !! Une balle...


Sur routes sinueuses, le SL65 AMG reste hyper efficace avec notamment sa suspension active ABC paramétrée par AMG. Mais les contraintes mécaniques du V12 Biturbo de 612 ch et surtout 1000 Nm de couple torturent les pneus...


Avec son physique altier, le SL65 AMG possède le même look que le SL55 AMG Pack Performance : boucliers avant et arrière, jantes alu 19 pouces...

BIEN :-)
Image
Ligne somptueuse et agressive à souhait
V12 démoniaque
Accélérations dantesques
Equilibre
Technologie embarquée
PAS BIEN :-(
Prix dissuasif
Poids trop élevé
Boîte auto imposée
Trop puissante ?…

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (16/12/2004)

SEUL AU MONDE…
A travers sa marque AMG et son usine spécifique d'Affalterbach, Mercedes-Benz poursuit le développement d'une véritable gamme pour amateurs d'automobiles d'exception et sportives. Dernier modèle en date, le SL65 AMG. Malgré un SL55 AMG compresseur, toujours au catalogue, qui gratifie ses propriétaires de 500 ch et de performances détonnantes, Mercedes et AMG ont décider de glisser au chausse-pieds le V12 biturbo de 612 ch des CL et S65 AMG. Inutile de préciser que les performances sont tout simplement ahurissantes et que le SL65 AMG se permet le luxe d'accélérer plus fort qu'une Aston Martin Vanquish et qu'une Ferrari 575 GTC Maranello. Mieux qu'un SLR ?…

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Le groupe DaimlerChrysler a de grandes ambitions pour toutes ses marques. Ambitions en image et en prestige mais également en volume. Alors comme la marque Mercedes-Benz tend à élargir sa clientèle en augmentant les volumes, AMG, à l'instar de Maybach, a en charge la personnalisation des produits et le développement d'une image haut de gamme qui doit rejaillir sur le reste de la gamme, jusqu'à la " petite " Classe A. Lorsque le nouveau SL type R230 avait été présenté en 2001, un nouveau pas avait été franchi pour revenir à un roadster plus sportif. Déjà en son temps le SL type R129 avait opéré un premier pas vers des véhicules plus sportifs, mais le dernier des SL avec son châssis équipé d'une suspension active, lui permet d'offrir un comportement rigoureux et presque sportif. Pour le sport, le SL 55 AMG Kompressor avait jusqu'à présent rempli sa mission avec les honneurs, tant son succès n'est plus à démontrer. Le SL 600 et son V12 biturbo hérité des classe S et CL, développe la même puissance, soit 500 ch, mais distille un agrément plus typé grand tourisme que réellement sportif. Mais désormais, Mercedes-Benz met tout le monde d'accord et rappelle à tous que son engagement à tous les niveaux de compétition (DTM, Formule 1…) n'est pas sans conséquence sur les véhicules de série. Le SL65 AMG avec son V12 biturbo de 612 ch est tout simplement le roadster le plus puissant de la planète actuellement commercialisé. Du sport au programme mais en conservant toujours la philosophie Mercedes-Benz : qualité, finition, facilité d'utilisation, polyvalence et boîte automatique.

DESIGN
On ne présentera pas en détail le design du SL65 AMG, dont les lignes initiales remontent déjà à 2001 et ont fait l'objet de diverses présentations dans nos dossiers consacrés aux SL500 et SL55 AMG. Le SL65 AMG se distingue en revanche très nettement de son " petit " frère, le SL55 AMG par une présentation spécifique : boucliers avant et arrière au dessin plus agressif et avec des aérations agrandies, jantes alu de 19 pouces de diamètre au dessin reprenant les double branches. Les amateurs éclairés auront reconnu le look du SL55 AMG Pack Performance. En effet, c'est la même présentation extérieure. L'assiette de l'auto est abaissée ce qui confère un look plus trapu et plus sportif au SL65 AMG qui réussi à ne pas se départir de son élégance naturelle. Le fin du fin restent les prises d'aération latérales sur les bords du bouclier avant. Superbes ! Le grand avantage du SL est son toit Vario, qui permet en une fraction de seconde de transformer le véhicule en un coupé à toit rigide ou en cabriolet. Une fois à bord, l'habitacle offre un design identique à celui des autres SL55 AMG. On regrettera comme sur ce dernier les parements en plastique imitation métal, peu en rapport avec le prestige de la marque et le prix affiché de 219 000 euros ! Le volant multi-fonction en main, toutes les fonctions et commandes sont habilement réparties sur la planche de bord. Sur la console centrale est située la commande de toit et également les commandes de la suspension ABC re-paramétrée par AMG. Les sièges multi-contours maintiennent bien le corps et offrent une position de conduite idéale. Si l'équipement est des plus complet, on vient à s'étonner que la télévision, le radar de distance Dystronic et le toit panoramique soient encore au chapitre des options. Si l'acheteur veut bénéficier des ces options, il devra ainsi débourser encore 5 790 euros. Mais là on fait la fine bouche, car pour le reste tout y est : climatisation électronique, sièges électriques, chauffant, ventilés et massants (!), volant chauffant, GPS, aide au stationnement, Keyless Go (démarrage sans clé), cuir Nappa… Classe et cossu ce SL65 AMG qui bénéficie de multiples sigles " AMG " dans l'habitacle.

MOTEUR
Sous le capot avant, on retrouve le moteur dérivé du V12 biturbo 6 litres des Maybach. Mais si sous le capot des Maybach, il délivre déjà 550 ch, sous le capot du SL65 AMG développe 612 ch et 1000 Nm de couple après être passé dans les mains du sorcier d'Affalterbach ! Le système de suralimentation biturbo joue un rôle majeur dans les performances extraordinaires du V12. Par rapport au moteur du SL600, le 65 AMG est doté de turbocompresseurs plus importants et d'un échangeur thermique de suralimentation air/eau de plus forte capacité. Bien que raffiné et surpuissant, ce V12 sait se montrer docile et souple. Avec un tel couple, on en attendait pas moins. Il faut avouer que sa courbe de couple est tout simplement bluffante avec 570 Nm dès 1000 tr/mn, soit le moteur au ralenti (!), puis 830 Nm dès 1500 tr/mn et il atteint son couple maximum dès 2 000 tr/mn jusqu'à 4000 tr/mn. Comme tous les moteurs AMG, il est assemblé à la main par le même technicien à Affalterbach, à proximité immédiate de la ligne de production du moteur V8 suralimenté de la Mercedes SLR McLaren. La philosophie " un homme, un moteur " est authentifiée par la plaquette des caractéristiques du moteur V12 AMG. La puissance démoniaque de ce V12 vitaminée, est transmise aux roues arrière via la boîte de vitesses automatique à 5 rapports Speedshift. Avec ses commandes de sélection au volant, elle peut donner l'illusion d'une boîte séquentielle. Mais ne rêvez pas trop, car malgré l'efficacité du système, cela ne remplace pas une vraie boîte robotisée, ni même une bonne boîte mécanique. Il vaut mieux l'utiliser en mode automatique, tant le couple et la puissance suffisent pour laisser la boîte agir à votre place. Vous verrouillerez les rapports à l'approche de certaines courbes pour une meilleure assise et éviter le passage aux rapports supérieurs. Que dire des performances ?… Trouver des mots suffisamment forts et exacts est un exercice délicat tant les performances sont hors-normes : 250 km/h limitée électroniquement, 4,2 secondes pour le 0 à 100 km/h, près de 22 secondes pour le kilomètre DA que vous franchissez à largement plus de 200 km/h !! Le SL65 AMG est un véritable missile qui atomise tout ce qui roule et vous le fait sentir. Chaque pression forte sur l'accélérateur se solde par un placage en règle dans le dossier des sièges en cuir Nappa. Unique !

CHASSIS
Pas facile de passer 612 ch au sol dans un roadster. Sur le SL65 AMG, AMG et Mercedes ont réalisé un énorme travail pour conserver au roadster allemand toute sa superbe. Par rapport au SL55 AMG notamment, divers éléments ont été renforcés, tant dans la boîte que les arbres de transmission, les porte-moyeux, des roulements de roues de plus fortes dimensions et des ressorts spéciaux pour la suspension arrière. Le carter de différentiel de pont arrière renforcé, avec radiateur est du type à glissement limité multi-disques, asymétrique à commande mécanique, avec un facteur de blocage de 40% sous charge. Il assure ainsi une bonne traction, plus particulièrement en conduite extrêmement sportive. En complément, le système antipatinage électronique ASR est monté de série pour contrôler au mieux les ruades de ce dragster. Pour permettre au SL65 AMG de donner une tenue de route saine et efficace à son pilote, la suspension pilotée ABC est de série et a été reparamétrée par AMG. L'amortissement est ainsi plus ferme et cela se ressent notamment sur chaussées dégradées. En mode sport, la suspension ABC gomme toutes les variations de caisse et permet au SL65 AMG de virer à plat. L'ESP, le BAS et l'ABS sont également de la partie pour sécuriser (castrer ?) le pilote. Inutile d'espérer contrôler un tel engin sans ces assistances électroniques à la conduite. Pour ralentir son missile, Mercedes a monté de généreux disques ventilés de 390 mm à l'avant et 360 mm à l'arrière percés par des étriers 8 pistons. Le système de freinage fait appel à la technologie SBC (brake by wire) et résiste bien à l'échauffement, ce qui est une prouesse compte-tenu du poids de l'auto. Seul regret, l'absence de freins en carbone ou céramique, alors que l'option existe chez Mercedes sur le CL. Etonnante de facilité et de polyvalence, il faut aller titiller le SL65 AMG sur circuit pour apercevoir ses limites. Le poids de plus de 2 tonnes se fait cruellement sentir, notamment sur le train avant et les pneus hurlent à l'agonie. Dommage, car pour le reste c'est carton plein avec un équilibre excellent, une suspension ABC qui augmente encore les vitesses de passage en courbe et un freinage efficace et endurant. Du beau travail qu'il convient ici de saluer…

:: CONCLUSION
Le SL65 AMG s'annonce comme un des roadsters les plus emblématiques de tous les temps. Sa beauté du diable est à l'image de ses performances hors norme. Tous les superlatifs ne suffiraient pas pour résumer ce monstre de technologie et performance. Avec sa présentation AMG et sa finition Mercedes-Benz, le SL65 AMG est un joyau dont l'image et la renommé va demeurer longtemps dans les mémoires. A l'Automobile Sportive, nous regrettons un poids beaucoup trop lourd qui grève un peu l'efficacité par rapport à une Ferrari 575 GTC Maranello par exemple. Imaginez un SL65 AMG " light " avec freins en céramique… Il y à fort à parier que descendre sous les 20 secondes au km DA serait envisageable !...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"La Mercedes surprend par son confort et son silence, même si ses suspensions filtrent moins bien les imperfections que celles d'un SL500. Elle reste quand même facilement utilisable au quotidien. Son V12 biturbo sait même faire patte de velours pour peu que l'on écrase pas l'accélérateur comme un bœuf. Dans ce cas, c'est la charge de toute la cavalerie avec déclenchement d'aides à la conduite en prime et apparition de la guirlande électrique au tableau de bord. Et là, c'est le passage dans la cinquième dimension. Le conducteur et son passager sont littéralement collés au dossier et l'aiguille du compteur de vitesses monte frénétiquement. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, le SL 65 AMG se cale au limiteur, soit 250 km/h. Le roadster jaillit des virages comme un boulet de canon. Sur sol sec, la motricité reste de très bon niveau grâce au différentiel autobloquant et à l'antipatinage électronique. Inutile de préciser qu'en cas de panne du système, la Mercedes deviendrait quasiment inconduisible, à fortiori sur revêtement humide. […] Les limites de la physique sont déjà atteintes sur la route où la masse pachydermique du SL se fait ressentir dans les courbes serrées. Le pauvre train avant sature et inflige une sérieuse punition aux pneumatiques dont les pavés ont tendance à s'arracher."
AUTO HEBDO - 15 septembre 2004 - Mercedes-Benz SL65 AMG.


Devis d'assurance pour une MERCEDES-BENZ SL (R230) 65 AMG

AVIS

Vous possédez une SL (R230) 65 AMG ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets MERCEDES-BENZ sur le forum :
Forum
RECHERCHE